st-martyr


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 *Soupire* [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: *Soupire* [PV]   Lun 29 Oct - 19:03

Je reviens de mon dernier cours de l’après-midi…En fait, il me reste un autre cours mais je n’irais pas. J’ai bien droit à une pause après une bonne heure de cours de…de…Umm…Je reviens de quel un cours déjà? C’était pas du français, ni de l’anglais…Encore moins d’art, de la musique ou d’éducation physique…Science…Non, loupé…Je crois que…Ah, ouais…Donc, je reprends…J’ai bien droit à une pause après une bonne heure de cours de mathématique. Ce qui m’amène à dire que je me suis laissé « écrasé » dans les escaliers. Bref, je suis assis sur l’une des marches.

Je crois que le reste de la journée sera terriblement longue. Je sais que si je ne veux pas aller voir le dirlo, il faudrait que j’aille me réfugier dans ma chambre…Peut-être que j’y verrais Kristen ou un autre de mes coloc’ pour me tenir un peu compagnie. Non, à bien y penser, ils vont sûrement en cours ceux-là. Alors, je me retrouve à m’occuper tout seul pendant minimum 1h. J’aurais amplement le temps de fumer un joint pour calmer mon ennui.

Merde.

Quand j’y pense…Le prof de science…M’sieur…Euh…Heinster, oui, c’est ça…Mr Heinster m’a tout confisqué de mon ecstasy jusqu’au pot en passant par la cocaïne…J’ai rien. Le pire, c’est que je n’aurais probablement rien avant un peu plus d’une semaine puisque je ne suis pas censé quitter St-Martyr du weekend. Sauf si je m’arrange pour en faire rentrer directement ici, mais c’est incertain. De toute façon, ni drogue, ni alcool aujourd’hui.

Ça me déprime…

Mais, un bruit me dit que je ne suis pas seul…


Dernière édition par le Mar 30 Oct - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Mar 30 Oct - 6:48

J'ai assisté à un cours aujourd'hui.
On m'a obligé.
Dites vous que ce n'est pas gaité de coeur que je me suis assis à côté d'un type plutôt louche.
De longs cheveux bruns tombant en cascade dans son dos, un teint blafard et des ecouteurs dont une musique immonde s'échappait, résolument vissés dans les oreilles.
Quel idiot. Il sera sourd avant d'avoir l'âge de boire de l'alcool..
Dans notre classe il n'y a décidément que des cancres, des gens pas foutus de savoir quoi faire de leur vies.
C'est presque triste. presque.
Lorsque la cloche à retentis pour nous libérer de notre supplice, mon premier geste, en franchissant la porte qui nous conduirait tous vers une pause salavatrice, fut de déssérer ma cravate. Un peu d'air.
Et puis je suis allé me poster devant les escaliers. Merde. le crétin métalleux et toxicomane est déjà là. Devrais-je partager une promiscuité gênante ou bien fuir, encore ?


Mhh.

Je ne savais pas si je devais me montrer sociable, ou méfiant, hypocrite ou sympa.. néammoins ce gars avait beau ecouter de la musique moisie et utiliser une fois l'an, un soin du visage, on avait un point commun. Voire deux. pieds et poings liés dans cet établissement digne d'Alcatraz, et une forte dépendance aux subtances narco-illégales. J'ai vu son souffle court durant les explications du professeur. j'ai vu sa main trembler sur sa cuisse. En manque. Un foutu manque. Voilà ce que mon nouvel 'ami' éprouvait. Alors le besoin de se retrouver seul s'était fait insasiable, pour lui comme pour moi. je rêvait de liquide, d'insalubre, de sexe à plusieurs et de coke finement divisée sur une cuvette de chiottes. Lui et moi. Un peu. Je secouaait la tête, en glissant mes main dans mes poches, hochant la tête vers lui.

Je.. j'tai vu.. en cours. Le stade après dans la tremblotte c'est Parkinson j'crois. J'ai ce qu'il te faut. Si tu .. a besoin de dope. J'suis là.


Je reussi à me pencher, esquissant un sourire charmeur, de circonstance, en lui tendant ma main, fraternellement, lui offrant un peu de mon amitié, de ma considération.


Je m'apelles Borland. Victor Borland. Tu peux m'apeller Dieu.. ou Sale Con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Mar 30 Oct - 15:17

Mon regard se tourne sur un gars. Cheveux bruns, yeux bleus…Sa tête me dit quelque chose…Je le connais? Non, je ne crois pas…Attends, je sais où je l’ai vu. En fait, je l’ai vu il n’y même pas 2 minutes. Juste à côté de moi en cours…Quoi? Comment ça je suis con? Je sais, ça m’a prit un moment le reconnaître mais dans l’état où je suis, on ne peut pas m’en demander trop.

J’ai l’impression de mourir. Mourir d’ennui. Sans drogue, je suis l’être le plus malheureux au monde. Au diable la famine en Éthiopie, je veux mon weed, je veux ma coke, je veux mon ecstasy et j’aurais vraiment envi d’un peu de LSD. Mais, rien. Si je veux peu comprendre que McClain fait que son boulot, je peux comprendre…Mais, Heinster me fait…Royalement…Chier.

Bref, je faisais quoi déjà? Ah ouais…Le type là…Je ne me rappelle pas son nom…Il m’adresse la parole ce qui me sort un peu de mes pensées. Je marmonne un truc incompréhensible. Puis, j’entends les si doux, si sublimes, si magnifiques mots « J'ai ce qu'il te faut. Si tu .. a besoin de dope. J'suis là. ». N’est-ce pas musique à mes oreilles? Je dois être fou. Je suis tellement en manque que j’hallucine des dealers. Mais, non. Il est bien là.


-T’es sérieux?

Un large, très large sourire se dessine sur mon visage. Je profite de la main qu’il me tend pour me remettre debout. Il se présente. Son nom? Victor Borland.

-Si tu peux vraiment me procurer de la dope…Je t’appelle Dieu sans hésiter! Moi c’est Yoann Nadeau…

Je marque une pause.

-Comme c’était parti, j’aurais fais un foutu sevrage de 2 semaines…

Une dépression de 2 semaines plutôt. Et tout ça parce que je me suis fais prendre à sécher...Mais quelle merde! Quand est-ce qu'on me laissera la paix...J’en ai des sueurs froides. Il y a un Dieu qui existe en ce bas monde…Et ce dieu, il veut que je me drogue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Mer 31 Oct - 7:24

Effectivement. J'ai eu l'air du Messie en personne dans les yeux vitreux de ce type. Il m'a souris, et s'est cambré pour se relever et me faire face. Il doit être un peu plus grand que moi. Mais qu'importe, son sourire se fait insistant, limite grisant, pour moi. Je plonge mes yeux azur dans les siens et redessine sa bouche de mes pupilles alors qu'il me parle. J'entends sans ecouter. Il est incroyablement pâle. Est ce que c'est la coke qui parfait son teint ? A t-il déjà vu le soleil ? Je me pose des questions stupides puis finalement je me frotte les mains, au propre comme au figuré. Un partenaire de déviance et de débauche. Un camarade de jeu. Très bien. J'aimerais voir ce qu'il à dans le bide. Des trippes, ou autre chose.. Bien sur que je suis sérieux, gamin. Je crois qu'il me prends pour un tocard. En vérité il ne m'aurait pas adréssé la parole de toute sa vie si je ne lui avait pas dit que je pouvais lui être utile. Il ne le sais pas encore, mais lui aussi me sera probablement utile, un jour. Je ne donne rien pour rien.
J'ai hoché la tête, doucement, à l'entente de son prénom, articulant ce mot dans ma tête, en de simples allers retours cérébraux Yoann -> Came. Dope -> Nadeau NadopeNadopeNadope... Han. A deux lettres près ca ferait "Salope."


Ahah. Nadope !
lachais-je pourl'affubler de ce nouveau surnom insipide, dans un rire mutin, pas vraiment moqueur, trouvant à la réflexion, ma blague intérieure très drole, et savament tournée.

J'ai passé un main tiède sur ma nuque, et une autre dans ma poche, en gémissant doucement, tanguant sensiblement sur mes jambes cotonneuses.


Si on.. tu a envie d'un truc.. ? Là ? Maintenant ?

Ma demande aurait-pu passer mal aux yeux de quelqun de non-initié, mais disons que lui, était un mec, un vrai, et savait très bien de quoi je pouvais parler. Mon ponchon de CC, poche intérieure droite n'attendait qu'a être délesté de quelques cristaux poudreux. Et nul a parier que ce cher Yoann m'aiderait fièrement à rendre ce service au petit sachet de plastique blachâtre. Comme pour lui prouver ma bonne foi, et mes atours divins, j'ai sensiblement extirpé le petit sachet de ma poche. Ses yeux se sont baissés mes mes phalanges délicates et se sont équarquillés comme si.. ses pupilles étaient déjà dilatées rien qu'a la vue du contenant.

Plus pur que ça.. c'est l'Everest mec.. les neiges éternelles..
soufflait-je un sourire fier et carnassier au lèvres, hochant légérement la tête, comme pour lui demander son avis, ou sa réponse. Mhh. ?


Dernière édition par le Jeu 1 Nov - 4:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Mer 31 Oct - 18:50

Nadope…Bien la première fois que je l’entends…Je lui souris. Il peut bien m’appeler comme ça lui chante. Surtout si je peux avoir de quoi tenir quelques jours grâce à lui. Ce pensionnat n’aura pas gagné sur moi. Ici ou dehors, ils ne m’empêcheront pas de faire ce dont j’ai envi. Désolé cher directeur, désolé chers professeurs, ce n’est pas prêt de finir pour moi. Je fous ma vie en l’air vous dites? Moi, je trouve que je m’en sors pas mal.

Si on.. tu a envie d'un truc.. ? Là ? Maintenant ?

Je soupire, quelque peu amusé.

-Le plus tôt sera le mieux je te dirais…

Je n’en peux plus moi. Je me sens fatigué et je frôle la déprime sans mes petits comprimés du bonheur, mes végétaux de la joie et ma poudre de béatitude. Je n’ai aucune envi de penser à autre chose que la plus totale euphorie. Je n’ai pas envi de penser à Stéphane, à Nicolas, à ma mère et encore moins aux études. J’ai seulement envi de me sentir bien.

Il sort quelque chose de sa poche. Mes yeux brillent d'espoir...Quoi qu'ils ne sont peut-être que peu subtilement vitreux...Mais, on ne s'attardera pas sur les détails. Sans blague…Il a déjà ce que je souhaite le plus au monde sur lui. Ce mec, c’est Dieu, pas de doute là-dessus. Petits et si doux flocons blancs…Simplement avoir ça sous mes yeux me remet un peu sur pied.

Il me vante le « produit ». Ouais, ouais, ouais…Le blabla habituel. Le beau vendeur…


-Ils disent tous ça, dis-je un peu moqueur…Par contre, je ne doutais pas de ce qu’allait être ma décision…De qualité ou non, j’en avais besoin. Je marque une pause… Combien ça va me coûter ça?

J’ai pas mal dépensé pour la drogue qui m’a été directement confisqué dans ma chambre…Mais, il y a toujours moyen de se débrouiller…Quand je pense à toute cette drogue et cet argent de gaspillé…Ça m’exaspère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Jeu 1 Nov - 2:46

J'ai vite rangé le petit pochon. Ce dernier étant resté suffisament dehors pour lui faire comprendre que je ne me foutais pas de lui. Pour m'assurer aussi que j'avais toute son attention.
Son air béat et son regard illuminé m'ont confirmé que ce type pourrait bien s'avérer maléable et "sympatique". J'ai gémit un peu. Histoire de réfléchir à voix haute. Je n'avais jamais penser lui faire payer quoi que ce soit. Je veux dire.. avec mes amis.. ou Seth, mon cousin, on a toujours eu l'habitude, de partager. La coke c'est notre pain quotidien.. quand on invite quelqu'un chez soit, il y a toujours du pain au repas. On lui offre naturellement. Et il n'est pas question de le lui faire payer. Ok. je n'était pas chez moi. J'en étais même loin. Mais il était probablement aussi accro et compréhensif que moi. J'était probablement plus riche que lui, et plus machiavélique aussi. Ah.. il se joue de sarcasme. L'idiot.. il ne se doute vraiment pas quee je ne fais que lui idre la vérité. C'est probablement la came la plus correcte que l'on puisse trouver sur le sol Français. Merci petit frère adoré de m'avoir aidé à faire mes bagages. Merci tonton de nous avoir prété ton jet privé. Pas de douanes. Pas d'emmerdes. Pas d'excédent. De la poudre en quantité déraisonable. J'aurais pu en refourguer a tout Montréal, si seulement j'avais su on se trouvait exactement ce penssionat à la con. Effectivement. pour ce petit Nadope, je suis Dieu en personne. Après tout.. il me prends pour un dealer. Ma foi. Si ça l'amuse. L'action première d'un dealer, d'ailleurs, lorsqu'il repère une nouvelle proie/victible/potentielle clientelle, c'est de lui offrir un shoot "gratuit" histoire de le rendre plus accro.. de faire comme si rien ne se payait. Comme si la défonce était aussi facilement accessible qu'un orgasme ou une bagnole. Seulement .. les prostituées elles, vous feront payer dès le premier soir, et si vous voulez conduire une Lamborguini, vous avez plutôt intérêt à la payer cash aussi.. Je ne suis si foncièrement mauvais. Au final. Et ca me réchauffe un peu le coeur, d'avoir trouvé quelqun. Un peu. Au fait.. Je suis AGNOSTIQUE.


Tous ? Mh.. Dieu est amour.. Et partage. Ahah.. lachais-je en un petit rire assuré. Ca ne te coutera rien. Je ne veux pas de tous vos dollars la.. ça me file la gerbe. Mais je suis prêt à parier qu'on va.. rester en contact. Vois ça comme un échange de bons procédés. J'aurais toujours ce qu'il te faut mec. Donc..

Je pinçais mes narines en rejettant un peu ma tête en arrière, hochant la tête vers les escaliers, comme volant situer, de mon menton les toilettes insalubre qui se trouvaient au dessus de nos têtes.

Yoann.. tu viens ? soufflais-je d'un murmure assuré, convainquant et charmeur, en grimpant les premières marches, plongeant résolument mes paumes dans mes poches.


Dernière édition par le Jeu 1 Nov - 4:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Jeu 1 Nov - 4:26

Il remet le sachet en place. Je lève donc ma tête pour le regarder dans les yeux. Partage…Gratuit. Ahah. Gratuit. Et dire que si je ne serais pas aller en cours, je ne l’aurais jamais rencontrer ce mec…Ça. c’est l’art d’être au bon endroit, au bon moment. Pourtant, ça ne m’arrive pas souvent. J’ai tendance à être au mauvais endroit, au mauvais moment. Le soir qui a fait que je me suis retrouver à St-Martyr par exemple…Mais, bon, quand on prend de la drogue, aucun endroit et aucun moment n’est le bon…Sauf s’il n’a pas d’autorité autour. Gratuit. C’est presque trop beau pour être vrai en fait…Mais, qu’importe. On verra tout ça au moment venu. Là, maintenant, je veux juste de quoi triper. Et ce qu’il me faut pour, Dieu l’a dans sa poche.

-Amen, dis-je quand il finit de parler avec un sourire amusé. C’est fou à quel point la seule perspective que je pourrais enfin avoir un peu de drogue me met considérablement de bonne humeur.

Ce gars m’a déjà l’air fort sympathique. Je suis content d’être tombé dessus. Je suis content qu’il m’est parler. Je suis content de ne pas forcer à être loin de toute drogue pendant 2 semaines. Je respire la joie…Ou, plutôt, la respirerait bientôt.

Il pointe une direction du menton et me demande si je le suis. Les toilettes. Je souris. Bien sûr que je viens! Je ne peux faire autrement. J’en ai besoin. C’est vital. Comment rater une occasion pareille? Je le rejoins et commence à monter les escaliers.


-Allons-y. Dis-je en passant devant lui en lui adressant encore une fois un autre sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Jeu 1 Nov - 4:45

Il a sourit. Il a lair définitivement heureux. Je me sens philantrope. Commen si j'avais fait ou allais faire quelque chose de bien. D'utile. De viable. C'est jouissif comme sentiment. Alors nous sommes montés, effectivement. Nos pas à l'unisson dans l'escaliers.. Je crois que si nous avions été un couple à la recher d'un endroit ou baiser tranquille, nous nous serions mutuellement violés dans ces foutus escaliers, que si nous n'avions pas été aussi raisonnables j'aurais eventré le sachet au sol et à quatre pattes, nous nous serions mis a renifler tout ce qui était possible de l'être. Un peu de décense bordel. C'est malheureux. Les toilettes. Nous y voilà. Il y en a a chaque étage, d'un bout et de l'autre du grand couloir sombre. L'intérupteur me guette mais je ne l'allume pas. Après une brève inspection des lieux, je lui prends la main, et enmène mon appôtre dans un box destiné aux filles. Elles sont moins sales.. c'est connu. Une petit cabine exigue à l'odeur singulière. tant de promiscuité avec mon nouvel ami, me ferait presque de l'effet. Sous mes doigts, je tatte la marchandise et plisse doucement les yeux, comme si j'attendais un baiser, soupirant doucement en sentant la poudre ployer sous mes phalanges. C'est comme si je la sentait déjà sur mes gencives, dans mes narines.. contre mes cartilages, mes sinus.. jusque dans ma moelle je ressent cette came. Mon nouvel ami s'impatiente. Respectueux. Il en aurait eu la bave au lèvres. Presque. J'aime ses yeux vitreux et l'envie de son regard. je lui fait envie, j'ai quelque chose qui lui fait envie. Ah pouvoir, corruption.. Damnation. Nous sommes tous deux de beaux damnés. Pas de doutes. Revennant à moi ; J'ai tiré une quantité suffisante de papier hygiennique et je l'ai placé dans la poubelle à coté de la cuvette. C'est qu'il y régnait des tas de choses féminines et sanguinolantes, et c'était déjà assez dégueu comme ça. Je me suis agenouillé comme un fidèle sur la lunette des toilettes que j'ai abaissée, extirpant de ma sainte poche la divine substance. Puis religieusement, j'ai laissé tomber un peu moins d'un gramme sur cette delicieuse table de fortune, j'ai laissé les cristaux s'éparpiller en une pluie blanche. Sortant ensuite de ma poche, une des cartes de crédit internationales dont je disposais, j'ai tassé la cocaïne avec ferveur et dévotion, la séparant en deux lisérets distincts, parfaits et réguliers. puis j'ai sorti un billet de cinq euros et je l'ai délicatement roulé. La rituel acompli j'ai enfoncé une des extrémités de ce dernier contre l'intérieur d'une de mes narines et j'ai remonté le rail en un reniflement des plus experts. Rejettant ensuite mon visage doucement en arrière, je me suis epoussetté le bout du nez, par habitude, et j'ai souri. Je sentait la substance se diffuser lentement, déconnectant mes sinapses une a une, dillatant mes pupilles azurées, distillant sa toxine dans tout mon être, mes globules rouges et mon âme. Accompli, grand et résolument divin. puis servant ce même sourire à mon congénère je lui ai tendu mon billet, retourné, par respect afin qu'il se serve correctement alors que je glissait quand a moi, un index préalablement humidifié dans mon petit sachet de dope avant de passer ce même doigts sur mes gencives supérieures, un peu. Comme ça. Pour voir. En gémissant, encore. Accro. Je regardait mon camarade s'exécuter sagement, avec délectation et fut pris d'envie soudaines, insalubres et étranges.

Mhhh..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Jeu 1 Nov - 14:56

Je me dirige d’un pas rapide vers les toilettes et Victor en fait de même. Nous arrivons après quelques secondes à traverser le couloir de l’étage. Je jette un bref coup d’œil à la pièce, je laisse glisser mes yeux une dernière fois au couloir derrière. Il n’y a personne. Bien sûr, ils sont tous à leurs cours ou bien cacher dans les dortoirs. On est seul. Seul avec un délicieux sachet de cocaïne. Bien que les toilettes ne soient pas l’endroit le plus agréable au monde, la seule perspective d’être ici, avec mon nouvel ami, la petite poudre floconneuse et qu’on ne sera pas déranger par quiconque m’empli de joie.

Je laisse Victor m’entraîner dans une cabine pour fille. Il sort rapidement le fameux sachet de sa poche. J’attends, je ne fais qu’attendre avec une impatience certaine. Une impatience qui me paraît d’autant plus énervante alors que je le regarde tripoter le sachet sans rien faire d’autre. Mais, je n’en dis rien. J’attends avec avidité le moment où cette poudre sortira enfin de son « emballage ». Mes yeux restent fixes, regardant ces petits et doux flocons blanchâtres.

Je finis par m’agenouiller sur le sol. On est un peu à l’étroit mais ça va…Je m’en sors. Quant à lui, il met du papier de toilette dans la poubelle. Moi, j’attends, j’attends et j’attends encore…Jusqu’au moment où, enfin, les petits cristaux de coke quittent le sac pour atterrir doucement sur la lunette des chiottes. Je regarde la jolie petite poudre tomber avec émerveillement. Dieu sépara la cocaïne en deux lignes… « Et il vit que c’était bon ».

Victor commence à « sniffer » le premier. C’est à son honneur, c’est quand même à lui cette coke. Puis, il me passe son billet…Mon tour. Je place le bout de papier roulé dans l’une de mes narines et je bloque l’autre. Puis, je renifle…Enfin, j’aspire les petits cristaux blancs. Délivrance! Je penche ma tête par en arrière et renifle un peu.

Et voilà. Dans à peine une minute. Ça fera effet…Complètement. Je pourrais presque sentir la cocaïne fusionner dans mon sang…Je peux presque sentir l’énergie, l’excitation et l’enthousiasme m’envahir…

Je souris, apaisé…J'essuis le bout de mon nez avec mon doigt.


Ahah...

J'avais envi de rire ma joie. Je repose mes yeux sur "mon sauveur" avec un petit sourire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Ven 2 Nov - 6:09

Je me sentais si bien.Je l'ai regardé. Dix bonnes secondes sans rien dire. Et je lui ai trouvé quelque chose. Tout le monde est sublime sous coke, vous adorez vos ennemis et avez une folle envie de baiser tout ce qui bouge. J'ai effleuré fraternellement le bout de son nez. J'avais beau lui avoir attribué tous les défauts du monde a première vue, je n'avais finalement que lui, moi même, et mes petites fantaisies directoriales. J'ai laissé tombé l'excédent de poudre qui s'etait acollé a cette narine, et me suis senti utile. Je lui trouvais presque du charme. Une androgynie addictive. Et cet anneau dans le nez me plaisait plus qu'il n'avait put me révulser. Je décidais cependant de ne rien lui dire. De rester neutre et distant. Comme ca. Pour voir.

T'en restait un peu .. Voilà. Hm.

J'ai souri. Encore. Décidément ca va etre maladif je crois. Tant mieux puisqu'ici on soigne aussi ceux qui ont des troubles de cet ordre. Genre dérangé psychologiquement. Mes genoux contre le carellage froid. Mes mains chaudes et immobiles. Mon regard insistant sur ce torse que je devinait glabre et délicieux. Puis toujours ce sourire conquis. J'attendais. Sans savoir vraiment quoi ou encore pourquoi. Je voulais sans doute voir ce que donnait le petit en plein trip. Si nous partagions les memes pulsions ou si lui, a mon inverse etait prit d'une violence inouie, cherchant a frapper tout le monde et a immoler ce qui pouvait l'etre. Ah j'en ai connu des petits cons comme ça. Je ne leur ai plus jamais rien donné. Je me suis relevé. Et ai pris sa main dans le but d'imprimer a son corps intoxiqué un mouvement similaire. Une fois qu'il me fut face, j'ai attrapé son col et l'ai plaqué contre le mur. Sans heurts. Mais sans douceur apparente. Comme aurait pu faire un type revanchard ou vindicatif envers notre Yoann, un flic avec qui il me voulait pas obtempérer ou un petit déviant qui avait une folle envie de gouter a la pulpe de ses lèvres, d'aposer ses phalanges sur ses hanches. Pour voir. Un peu. Jusqu ou allait sa folie douce, s'il me comprenait. J'ai apposé mes paumes contre son torse et ai plongé mes pupilles azur dilatées. Ressentant moi même les effets de la substance qui fillait a toute blingue dans mes veines, je me mordis l'intérieur des joues pour réfreiner une pulsion, me concentrant sur son regard perdu et vif.

Tu..Yoann.. Tu.. TU SENS ?

Trouvais-je le moyen de balbutier, sur un ton plus grave. Le double tranchant de la question etait inavouable. Néanmoins, il trouverai certainement quelque chose a dire. J'aimais cela. Le partage dans l'insalubre. Le secret. Le malsain. Ce type qui m'idolatrait. Ce petit sentiment que je lui vouait malgré notre brève introduction l'un a l'autre. Je savais au fond. J'avais trouvé quelqu'un. Un double. Et c'etait parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Ven 2 Nov - 23:24

Il me regarde. Je le regarde. Je fixe ses deux yeux dilatés, me concentrant sur le moindre reflet, la moindre noirceur et la moindre lumière de sa pupille. Deux ronds noirs se baladant sur ses orbites encerclés de bleu. J’en viens à analyser les motifs de ses iris. Je pose mes paumes sur le sol pour en ressentir sa froideur. Et mes pensées dérivent ainsi d’une idée à l’autre sans trop de sens. C'était l'extase...La cocaïne. C'était le bien-être simplement. Il n'y a pas d'autres mots pour qualifié le bien-être le plus total. Je sens le bout de ses doigts effleurer mon nez…Je sentirais presque les quelques petits flocons poudreux y tomber. Mes yeux se reposent alors sur Victor alors que celui-ci me parle. Sa voix se fait à la fois forte et trouble dans mon esprit.

-Ça fait tellement de bien…

Je me sens si parfaitement éveillé, parfaitement heureux, parfaitement bien, je commence à sentir toute cette énergie monter en moi. Un mouvement s’effectuant autour de moi, mon regard vif se pose rapidement sur Victor qui se relève. Il prend ma main pour m’aider à en faire de même mais ce fut presque inutile puisque je ne pus me retenir de me lever d’un bon. Dès le moment où je me retrouve debout en toute équilibre, il me plaque contre le mur de la cabine. Nous nous regardons dans les yeux quelques instants, moi, un peu perdu. Ses paumes se posent sur mon torse. À ce moment même, alors que je le sens si prêt de moi, mon dos contre le mur et ses mains sur ma personne, je suis pris d’une envie. D’une excitation complètement soudaine et déconcertante. Je fixe ses lèvres avec insistance.

Tu..Yoann.. Tu.. TU SENS ?

Sentir quoi? Cette envie qui me prend? Mon énergie et ma joie revenue? Mon système nerveux en alerte de toutes pensées et sensations?

-Si je sens…

Je m’interrompis. Mes lèvres s’emparèrent brusquement des siennes, se soudant. e n’avais pas pu résister…C’était plus fort que moi et c’était tellement plaisant. Je commence à caresser du bout des doigts ses hanches…Je n'ai même pas à me poser de question sur mes actes. Je fais ce qui me plait et ça, ça me plait franchement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Sam 3 Nov - 6:56

Des voix. Des murmures dans ma tête. Un relant de conscience dont je n'avais absolument pas besoin. Quelle ironie, mes parents m'avaient fait interner ici pour que je n'ai plus le loisir de faire ce que je faisait à Paris et pourtant, cela n'en reste pas moins ce a quoi je consacre tout mon temps. J'ai fait glisser mes mains sur sa poitrine et j'ai senti son palpitant battre à toute allure, ému par la dose considérable de boost qu'il venait de se prendre, j'ai trouvé ça agréable, et de notre promiscuité, des souffles courts et des pensées de déviance, j'ai réalisé que le mien produisait aussi un badamoum lourd et rapide. Il a commencé à dire quelque chose et puis plus rien. Ses lèvres douces et humides se sont posées contre les miennes, ses doigts au creux de mes hanches. Les yeux résolument clos, comme en un automatisme ou pour mieux apprécié la chose, je lui ai rendu cette étreinte, laissant mes mains descendre sur ses reins toujours plaqués contre la paroi douteuse. Avant de venir faire leur office plus haut, sur sa nuque, comme pour forcer un peu encore le baiser, alors que mes attentions labiales se faisaient plus précises peut être, ma langue caressant doucement la sienne avant que je ne mordille, un peu par jeu sa lèvre inférieure, comme ça. Pour voir. Je restai interdit, toujours passablement grisé et conquis. Est ce une simple façon de me remercier, du laisser aller ou bien sa nature qui se met en éveil dans tout son être ? Va t-il me repousser avec violence contre le mince mur adjacent avant de s'enfuir ou bien laisser ses phalanges s'enfoncer doucement dans ma chair tendre ? Je ne voulais pas entendre de réponse, je voyais déjà son corps se réchauffer, la drogue agir surement, faisant son effet, paisiblement infusée dans son hémoglobine. Lui susurrant toutes ces déinhibitions, ces gestes. J'ai désérré mes lèvres des siennes et sans le laisser plus en suspens, je suis descendu contre sa joue, j'ai embrassé sa jugulaire et ai laissé glisser ma langue contre sa carotide avant de plonger mon visage fiévreux dans son cou pour baiser l'endroit, avec fougue et dévotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Sam 3 Nov - 13:32

À ma grande satisfaction, il répond à mon baiser. Mes yeux sont clos. Ses mains viennent se coller un moment contre mes hanches avant de venir prendre place prêt de ma nuque, encouragent ainsi cette continuité. Mes lèvres ne veulent plus le quitter. Ma langue vient rejoindre la sienne et elles se caressent mutuellement. J’aime toutes ces sensations que je ressens, j’aime cette attirance, cette excitation que j’ai si soudainement pour Victor. C’est merveilleux.

Je laisse glisser mes mains sous sa chemise. J’ai envi de toucher sa peau. Je la caresse. Elle est si douce, elle est si chaude, elle est si irrésistible, si séduisante. J’aurais envi de caresser, d’embrasser, de mordre et de lécher ce corps que je désire plus que tout en ce moment présent. J'en ai envi.

Il commence à mordiller ma lèvre inférieur. Puis, le baiser se rompt. Mais, il ne s’arrête pas un instant, il vient rapidement embrasser ma jugulaire, faire passer sa langue sur ma carotide. Je suis pris d’un frisson quand il vient embrasser vivement mon cou, la tête enfoui. Un gémissement m’échappe alors que je sens ses lèvres brûlantes et fiévreuses. Ma respiration s’accélère. Une de mes mains vient caresser sa nuque et se perdre dans ses cheveux un moment. Mon autre main qui se trouve toujours sous sa chemise caresse avidement son corps. Je détache maladroitement sa chemise pour me donner plus d’espace pour caresser la totalité de son torse.

Mes lèvres humides frôlent doucement son oreille avant que je commence à la mordiller.

L’atmosphère me semble brûlante, mes sens provoqués, mon esprit satisfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Dim 4 Nov - 6:40

Son cou est chaud et agréable. Le garçon sent bon. Je sent ses veines palpiter sous ma langue et ses doigts s'enfoncer tendrement dans mes cheveux. Je soupire en souriant, observant sa main progresser sur le tissu immaculé qui m'enserre le corps comme un étau diabolique. Maudites étoffes. Je laisse mon corps se décoller un peu du sien. Je n'ai pas eu le temps de comprendre. Mes boutons avaient déjà sauté et les phalanges qui s'épanchaient avec délice près de mon nombril faisaient déjà leur office sur mon poitrail glabre main finement musclé. J'ai souri. Désireux et avide de ses baisers sur mon épiderme sensible et fin. J'ai murmuré son nom. Doucement. Et j'ai posé mon regard sur le sachet, puis sur ses lèvres. Un nouveau sourire. Après avoir a nouveau pressé ma bouche avec ferveur contre la sienne, je me suis saisi de la poudre et j'y ai plongé un index humide du sel de sa nuque tendre. J'ai admiré avec dévotion la substance et en ai laissé une partie se perdre sur ma langue et mes gencives. C'est immédiat. Amer. Doucereux. Terriblement enivrant. Comme ce corps qui git sous mon autre main. Bouillante et aventureuse. Alors mon doigt souillé s'est approché des lèvres de mon amant de fortune et comme si cela avait été un chocolat chaud ou un sésame des plus convaincants il a entrouvert l'orifice et alors mon doigt est naturellement venu racler contre ses dents et ses gencives. J'etais déjà dingue de lui. De son corps de lait et de sa folie. Dieu dans un état de transe indescriptible. Il souriait en soupirant. M'incitait a devenir plus inquisiteur encore. J'ai laissé le sachet retourner dans ma poche. J'ai apposé mes mains contre ses tempes, pour mieux saisir son visage et ma langue est venue reprendre son office fiévreux et passionné et le reste des cristaux amers sont venus se dissoudre contre la muqueuse humide, mes mains descendant calmement sur ses épaules, son torse, son bas ventre, alors que j'abandonnai ma peau nue et tremblante a son doigté délicat avant de joindre mes doigts aux siens, les y enmellant avec volupté et détermination. Je le voulais. Le voulais vraiment. Et j'adorais cet état latent d'abandon et de sur puissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Dim 4 Nov - 7:40

Je laisse son oreille et je termine d’enlever sa chemise, la faisant glisser de ses bras et de son corps puis la faisant tomber au sol. Je viens poser des petits baisers sur ses épaules nus puis dans son cou. Je l’entends murmurer mon nom ce qui me fait sourire. Mes mains continuent de parcourir son corps avec avidité et ardeur. Son magnifique torse nu, lisse, imberbe et ferme. Nos lèvres se retrouvent enfin avec une passion fiévreuse. Mes doigts viennent caresser son visages, ses joues douces, sa peau enivrante. Mon autre main reste plaqué sur son torse. Notre baiser se termine alors que Victor porte de la cocaïne à sa bouche. Je le regarde faire, la respiration haletante et désireuse…Je fais glisser mes mains le long de son torse et repose mes phalange dans les creux de ses hanches. Son index humide de sa salive et saupoudré de poudre blanche se porte à mes lèvres entrouvertes. Dès l’instant où la cocaïne fut sur mes gencives, je sentis ce goût amer et grisant. Ce goût si âpre et doux à la fois. C’est tellement agréable. Je soupire de bien être. Mais, il ne m’en laisse pas profiter plus longtemps. Il attrape mon visage et, ainsi, nos lèvres se soudent une nouvelle fois avec une ardeur brûlante. Sa langue venant volé les quelques flocons poudreux qui se trouvaient encore sur mes gencives. Ma langue vient langoureusement danser avec la sienne. Mes mains retournent caresser son corps fiévreux. Je gémis en sentant ses doigts en faire de même. Nos lèvres se séparent un instant, me permettant d’aller embrasser sa joue, sa tempe et de murmurer son nom dans le creux de son oreille. Je reviens aussitôt l’embrasser avec fougue. J’ai tellement envi…Tellement envi de lui…Complètement désireux de son corps tout entier. Nos doigts s’entremêlent…Mes lèvres se posent sur son torse…

-Victor, murmurais-je…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Dim 4 Nov - 8:11


Le tissu glisse lentement de mon poitrail pour aller choir contre le sol. C'est ses mains et leurs idées fixes qui me possèdent.
Je soupire.Les yeux à nouveau clos.
Il me regarde comme si j'étais quelque chose d'appétissant, il me sourit avec tendresse, alors que mes gémissements laissent filtrer son nom. Ses attentions me grisent. Un frisson parcourt mon échine, un peu de froid, beaucoup d'excitation. Ses soupirs et son envie, comme la plus addictive des drogues. La soie de ma cravate se balance sur mes pectoraux alors que je pose mes yeux dans les siens, comme y cherchant réponses ou aval.

Sait-il, de quoi j'ai envie ? Sait-il que je ne saurait jamais traiter une fille comme ça ? Et pourtant c'est moi qui me sent comme une petite pucelle entre ses doigts fins et décidés.

Il me caresse comme si j'étais fait de porcelaine.
Il se fait soigneux et patient, presque amoureux, alors que mon souffle se fait court et saccadés, que mon cœur manque de louper de nombreux battements sous la surprise qu'il me procure.
Il embrasse mon visage avec passion, laissant des baisers chauds et suaves sur mes tempes. C'est doucereux et aphrodisiaque. Ces jeux d'adultes me séduisent.

Je suis complètement sien mais ne puis me permettre de lui laisser le comprendre. Ce serais un moment de faiblesse. Je suppose qu'on ne s'aime pas. Qu'on ne se promet rien. Qu'on laisse juste nos hormones parler, et qu'a la suite, arrivera ce qui doit arriver, nous laissant en bons termes. Comme deux bons copains. Et si je ne voulais pas ? A cet instant je suis en dehors de nous. Je ne pense pas a ses lèvres sur ma peau. Je pense que nous pourrons nous sauver. Qu'a deux tout est plus facile. Qu'on s'en sortira. Qu'on laissera nos mains l'une dans l'autre, nos lèvres toujours soudées, les narines poudrées. J'en souris. Idiot que je suis. Il s'amuse, je le vois bien. J'ai mal un peu.

La coke exacerbe mes pulsions, et mes pensées. Au bout d'un instant tout devient négatif, et sa salive contre ma peau se fait suintante, je crois à du miel, puis mes sourcils se froncent. Je doute. Il ne remarque rien, toujours vaillament appliqué à nous satisfaire.
Il poursuit consciencieusement puis s'arrête et murmure mon prénom. Comme une insulte ou un mot d'amour. Une prière peut être. Je gémis, et relève son visage en tenant son menton entre pouce et index. Mon regard se fait vif et presque amoureux. C'est vrai que je ne veux pas le perdre.


Oui.. ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Dim 4 Nov - 9:10

Mes mains le caressent avec douceur, tendresse…Doucement et fougueusement à la fois. Mon cœur bat à une vitesse fulgurante, ma respiration est de plus en plus haletante. Je le veux, le désire…Je veux continuer à sentir nos deux corps chauds coller l’un contre l’autre. Je veux que ce moment dure…Je veux continuer de le toucher et je veux qu’il continue lui aussi.

Je me sens tellement bien. J’en oublie cette école, j’en oublie ces profs cinglés et tout ces gens qui ne veulent pas me foutre la paix. J’en oublie le prochain fulgurant sermon du dirlo. J’en oublie la drogue qu’on a confisqué dans ma chambre. Il n’y a que Victor et moi…La douceur de sa peau et le goût de ses lèvres.

« Oui..? ». J’entends sa douce voix. Il soulève mon visage et je le regarde dans les yeux. Ses grands yeux bleus vif et pétillant. Je me laisse hypnotiser quelques instants par son regard. Il peut sentir mon souffle saccadé contre son visage. Je le regarde puis lui souris tendrement. Il est beau, doux, désirable.


-Victor…J’ai…J’ai tellement envi de toi…

Mes propres paroles tourbillonnent un moment dans mon esprit. Les mots se répercutant dans mon crâne dans un lointain écho. Je me rends à peine compte de l’endroit où nous sommes. Les toilettes, dans une cabine pour fille.

Je prends son visage dans mes mains et le couvre entièrement de baiser. Mes lèvres frôlant son front, ses joues, sa tempe, son menton puis s’arrête à ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Dim 4 Nov - 14:44

Le jeune est entreprenant. Sa fièvre est incomparable et Je n'ai jamais rien connu de tel.
Si quelqu'un nous voyait ? Nous entendait ? J'essaie de rassembler des idées. Claires et concises. Rien à faire. Je ne peux pas.. Ce type bloque mes pensées, m'obsède et me rend dou. Il en a surement doucement conscience mais s'en amuse et continue de faire aller sa langue contre ma peau laiteuse. Il n'y a que nous. Le tissu de sa chemise contre mon corps dénudé me frustre.
Je n'ai jamais attiré d'ennuis dans cet endroit. Je ne parle à personne, je suis plutôt discret. D'ailleurs Yoann lui même ne m'avait pas remarqué. Suis-je aussi insignifiant ? Pas si sur.. Assurément il se rappellera de moi maintenant. Son regard est vif et lumineux. Nous sommes absolument drogués, bien bien conscient. Simplement exacerbés et excités au possible.
Puis sa voix. Quelques mots. Comme une baffe sur mon visage doux et chaud. Une évidence. Limpide et directe.


-Victor…J’ai…J’ai tellement envie de toi..

Je geins, un peu. Il comprends je crois. J'entrouvre les lèvres pour lui répondre. Auccun son ne sort. puis finalement. Après un soupir d'aise.

Putain tu ..

Je me décolle un peu, et souris. Je l'embrasse, simplement. Avec tendresse et considération. Je replie ma main sur la sienne, et me colle encore contre lui. Ma voix se fait basse te je chuchote.

Sortons d'ici.. On va pas.. Hum. Pas ici. Faut pas qu'on nous trouve.. rien que pour la dope .. si on nous entends.. enfin tu ..

J'ai secoué la tête, avec fréquence. Impossible d'imaginer quoi que ce soit. Pas ici. Jamais de la vie.

Tu comprends ?
Je n'attends pas de réponse. Oui tu .. bien sur que tu comprends. Je souris encore. Viens.

Je voudrais rejuster ma chemise en nous sortir d'ici, prendre sa main et aller au dehors. Mais.. J'attrape son col et ne peux résister a le coller contre moi, à l'embrasser encore, avant d'enfouir à nouveau ma bouche contre ses clavicules, en espérant qu'il se montre plus sage et m'entraine ailleurs. Faudrait que je me rhabille aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Dim 4 Nov - 18:20

Je l’entends gémir à mes paroles. Mais, il ne répond rien. Je caresse ses cheveux tout en posant mes lèvres sur son cou. Il finit par parler et se décolle un peu de moi. Je m’arrête pour l’écouter malgré mon envie de le serrer contre moi et de prendre ses lèvres subitement. Il me sourit et m’embrasse avec une enivrante douceur. Il prend ma main dans la sienne et je le regarde avec tendresse. Il se colle contre moi. Encore. Avant même d’avoir dit ce qu’il avait à dire.

Sortons d'ici.. On va pas.. Hum. Pas ici. Faut pas qu'on nous trouve.. rien que pour la dope .. si on nous entends.. enfin tu ..

Ses mots me ramènent à la réalité. Je me rends compte de l’endroit où nous sommes. De l’éventualité frappante que quelqu’un pourrait nous entendre et même se pointer ici n’importe quand. Et que je pourrais avoir beaucoup, beaucoup d’ennuis. La rage de McClain de savoir que j’ai trouvéle moyen de me droguer avec un total manque de volonté alors que l’on m’a tout confisqué. Sans parler de cette singulière situation de moi, Victor, dans les bras l’un de l’autre…Et, lui aussi aurait des ennuis. Non seulement de se droguer mais aussi de m’avoir procurer de la drogue.

Tu comprends?

Je hoche la tête. Oui, effectivement, je comprends.

Soudainement, il se sert contre moi et m’embrasse. Je gémis. Mais, difficilement, car en réalité je n’avais aucune envi de l’arrêter, je le repousse doucement.


-Tu as raison…Partons d’ici. Je ne veux pas avoir plus d’ennuis que j’en ai déjà…

Je me penche et ramasse sa chemise et la lui tend…

-Allons ailleurs…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Lun 5 Nov - 2:21

Il a acquiescé sans faire plus de manières. Comme si j'avais eu tort. Comme si j'avais rompu quelque chose. Je ne sais pas. Il y a eu cet instant de flottement. D'indécision et de mal a l'aise. Alors que je m'étais rapproché, car ne pouvant me décider a decoller mon corps nu du sien, mes lèvres humides et poudreuses des siennes. Il semble aimer tout autant, mais est plus sage que moi, certainement, ou du moins a plus d'ennuis que je n'en aurai jamais dans cette école. Moi ici, je suis un fantôme. En cours je brille par mon absence. Dans le dortoir je suis seul dans ma chambre. Je n'ai pas d'amis. Pas de contacts. Juste moi. Mes correspondances pour mon frère et ma came. Autant dire qu'a st Martyr la présence d'un petit bourge français entre ces murs, relève presque de la légende urbaine.

Yoann m'a donc repoussé. Ni méchant ni pressé ni orgueilleux. Simplement soucieux de nous savoir en sécurité. Quoi qu'on veuille faire d'ailleurs, l'endroit était décemment pas approprié. Il s'est baissé et j'ai soupiré de contentement en voyant son échine se mouvoir. Les flottements des tissus contre son corps gracile. J'avais tout autant envie que lui, mais il devait déjà le savoir. Le ressentir. Et puis nous nous étions faits plutôt démonstratifs. Il se relève et me présente cette chemise qu'il a eu tant d'aisance a m'ôter.. Et me sourit, sympathiquement. Je lui rend son sourire bien que mon euphorie laisse doucement place a une petite tristesse. J'ai l'impression de perdre quelque chose que je n'ai jamais eu.

J'enfile le vêtement avec célérité et m'attèle a renouer ma cravate.. Puis je le regarde, un peu perdu, de mon contre bas.


Ça.. Ça va comme ça ?

Je souris pour la circonstance, je me sens devenir pale, alors qu'une teinte pivoine pointe sur mes pommettes. Dans un élan de dextérité, je réajuste ma veste et le toise. Quelques centimètres nous séparent, j'ai le souffle court et aussitôt l'envie de lui faire savoir tout ce qu'il m inspire. Dans près de trente minutes nous devrons être en cours. Nous le savons. Et un passage par les dortoirs pour nous encanailler un peu serait risqué, du a la promiscuité de ses camarades de chambre, des élèves qui n'auraient pas cours et pourraient nous surprendre. Si nous y allons, nous louperons assurément notre heure d'anglais.. Peu être alors que ce qui a commencé dans cette cabine n'aura jamais suite. J'y pense comme ça. J'ai considéré la poignée de la porte puis suis revenue sur mes pas après l'avoir effleurée. Ne voulant pas partir .. Et comme je n'ai vraiment pas envie que ca arrive, je secoue la tête pour moi même, et viens me coller contre lui. Apposant ma tête sur son torse alors que je l'enserre de mes bras, laissant mes mains se coller a sa chute de reins, sans érotisme ou autre tentations. pour. Le retenir plus qu'autre chose. Vraiment.

Tu va.. T'va m' laisser.. Hein ? Hein..


Trouvais je le moyen de geindre en un chuchotis de complainte. Sur un ton très inhabituel chez moi. Je me blottissais avec tendresse et dévotion contre lui. Ressentant au fond cette crainte de perdre a tout jamais quelqu'un, un alter égo, qu'on a cherché pendant si longtemps. Voulait-il de moi ? Ou simplement de ma dope et de mes coups de langue ? J'aurais ete prêt a tout entendre. Je crois. Déjà accro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Lun 5 Nov - 15:07

Ça.. Ça va comme ça ?

Je lui souris, simplement. J’aurais encore envi d’emprisonner ses lèvres, mais je me retiens, ce n’est pas le moment. Il vaut mieux quitter cette endroit au plus tôt. Dès le moment où j’ai pris conscience de la situation, j’avais envi de partir. Il ne faut pas s’y méprendre…J’ai toujours envi de lui. Je ne veux tout simplement plus être ici. Je ne veux pas qu’on nous surprenne…Mais, peu importe où nous irons, nous ne pourrons pas être vraiment certain d’être tranquille. Quel pensionnat de con. Je n’ai jamais autant détester ce manque de « vie privée » qu’à cette instant. Fumer un joint sans se faire pincer, c’est nettement plus facile.

Victor s’apprête à ouvrir la porte…Mais, il vient se serrer contre moi. Je l’entoure tendrement de mes bras. C’est à croire qu’on ne sortira jamais d’ici. Je soupire, indulgent.


Tu va.. T'va m' laisser.. Hein ? Hein..

Je pose mes yeux sur lui, surpris et désorienté. Je ne comprends pas trop ce qu’il veut dire et j’ai beau repasser ses paroles dans ma tête, je n’en détermine pas le sens.

-Qu’est-ce que tu veux dire?

Et c’est là que je m’ouvris les yeux. Un peu. Mais, je ne dis rien. Je réfléchis toujours. Les rouages de mon cerveaux tournent à cent à l’heure. Était-il sérieux? Et moi, j'en pense quoi de tout ça? Il me plait, je ne veux pas lui faire du mal...Mais, j'ignorais que ça aurait pu tourner comme ça...Je ne pensais pas ou du moins pas assez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Mar 6 Nov - 2:57

Ses mots. Mes sourires.
Je secoue la tête.

Rien rien. Laisses je.. je dis n'importe quoi.


Tu croyais quoi Victor ? Honnetement ?
Si tu devais avoir des sentiements pour tous ceux avec qui tu a partagé une ligne ou un tour au lit .. on ne serait pas rendus..
J'enserre une ultime fois son visage entre mes mains et y dépose des baisers éparses, avant de me desserer pour de bon. J' époussette grossièrement la lunette des toilettes puis me redresse et pousse la poignée de la porte afin de sortir d'ici. puis je le regarde et parle a voix basse, sur un ton de confession. Il a confiance en moi je pense, et puis l'ainé c'est relativement moi, alors j'éspère qu'il va prendre en considération ce que j'ai a lui dire.

On va rester discrets. Discrets çà veut dire pas d'emmerdes. On dois se fondre dans le décor. On est des petits cons domestiqués et on va en cours pour faire bien. Je te demande pas de faire d'efforts, juste d'être là. J'irai aussi. Et on sera ensemble. Pas besoin de sécher pour se retrouver comme ça.. Mh. Je.. écoutes j'ai un truc à faire. Il nous reste moins de vingts minutes avant le prochain cours. Je vais faire en sorte qu'on puisse être tranquilles un peu.

Je lui ai tendu mon petit sachet de poudre à cet instant, et le lui ait placé dans la paume comme pour lui extirper les mots de la bouche, alors qu'il m'observait toujours avide mais plus calme.

Restes dans les toilettes.. pas ceux des filles mais .. les autres. Gardes ça avec toi. Je fais ce que j'ai a faire, et je reviens te chercher.. et on ira en Anglais. Défoncés comme on est ça devrait être marrant .. héhé .. Faut juste pas qu'on te trouve avec ça, sinon c'que je vais faire servira a rien. Et je peux pas me permettre de le garder sur moi non plus. Sinon c'est voué à l'échec aussi. Tu a confiance en moi.. ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Mar 6 Nov - 13:31

Rien rien. Laisses je.. je dis n'importe quoi.

Je doute un peu. Mais, je préfère laisser la conversation là pour le moment. De toute façon, j’ai la nette impression qu’elle va revenir. Il prend ma tête dans ses mains et dépose ses lèvres sur mon visage. Je lui souris. Il s’éloigne et ça semble décidé. On s’en va? Maintenant? Où? Chacun de notre côté? J’avoue que je ne sais plus trop où cette situation en est…Mais, alors que ces questions obsèdent mon cerveau, il parle…D’une voix basse et douce. Je l’écoute, évitant de me laisser distraire par ses lèvres en mouvement.

Il me paraît tout d’abord mystérieux…Puis, plus il parle, plus ses paroles deviennent clairs. Que j’évites les emmerdes? Plus facile à dire qu’à faire…C’est que ça que j’ai moi, des emmerdes. Aller en cours? Ça va de mal en pis, je dirais. Je me demande si je serais capable d’un tel exploit. Mais, malgré ses « instructions », je ne vois pas où il veut en venir exactement. Il ajoute qu’il a un truc à faire…Mais, quoi? Il ne le précise pas. Je n’ai pas le temps de le questionner qu’il met son sachet de coke dans ma paume et poursuit son monologue.

Programme du jour…Rester dans les toilettes..? Mais pourquoi? Ensuite, aller en cours…Bien…De toute façon, un petit cours d’anglais ne me ferait pas de mal. « Faut juste pas qu'on te trouve avec ça, sinon c'que je vais faire servira a rien ». Mais quoi? Qu’est-ce qu’il va faire lui? Pourquoi il ne m’en dit pas plus?


Tu a confiance en moi.. ?

Je le regarde, perplexe…

-…Ouais. Ouais, j’ai confiance en toi…J’t’attendrais…

De toute façon, les toilettes ou le dortoir, mis à par le point de vue confort, ça n’a pas une grande différence…Et il a l’air tellement sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Mar 6 Nov - 14:05

[Après son entrevue décidément moins houleuse qu'il avait espérée, d'avec le gentil directeur de l'établissement, Victor revient vers Yoann, quelque peu exalté.]

J'ai courru dans le couloir. j'ai falli me casser la gueule dans les escaliers. Je suis arrivé dans ces toilettes comme si j'étais pris d'une colique mémorable. Rien d'aussi scabreux, finalement. Juste de la joie. Un trop plein de bonheur. Ca fait longtemps. Un bon moment que je n'ai pas souri à m'en fendre les joues. Mes chaussures de cuir verni glissent sans mal sur le carrelage délicat de l'endroit. Je m'accroche aux encadrures de portes. J'attends. J'écoute. Personne aux lavabos. Personne d'autre. Vraiment. Parfait. Juste le souffle paisible et régulier de mon amant imparfait qui s'échappe de cette porte que j'observe avec envie. Il a choisi la même que celle du côtés des filles. Seulement ici c'est chez nous. Les odeurs sont fortes, et celle de la sueur due a ma course rapide vint s'y mêler doucement. Je cogne contre sa porte avec fréquence. Il ne s'est pas passé un quart d'heure qu'il me manquais presque déjà. Ai-je besoin de ce "presque" ? Qu'importe il m'ouvre, comme se doutant que ce ne pouvais pas être le père noel qui frappait avec tant d'ardeur contre le bois mince. Il est sage mais un peu surpris. Je le pousse vers l'intérieur et me plaque contre lui, je referme la porte à clé puis m'adosse contre le panneau de bois sombre avant de l'attirer contre moi. J'entoure ses hanches de mes mains et l'embrasse comme si nous nous étions quittés mille ans durant.

J'étais chez McClain .. Je voulais.. enfin je lui ai demandé.. si tu pouvais changer de chambre, pour venir dans la mienne, parce que je suis suicidaire ca se voit non ? Enfin .. bon. Et il a accepté.. Je te veux Yoann.

Soufflais-je enfin, un sourire lumineux et conquis sur mes lèvres, toujours d'une infinie douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Mar 6 Nov - 14:54

Il quitte les toilettes tandis que moi je gagne l’une des cabines des garçons. Je m’assois sur la lunette des WC. Et j’attends, j’attends quelques minutes. Mon esprit complètement obsédé par ce qu’il peut bien être aller foutre. Mais, je suis bien certain qu’il va revenir bientôt…Je…Je lui fais confiance.

Finalement…Quelqu’un entre dans les toilettes. Je tends l’oreille. Je me doute bien que c’est Victor, mais on ne sait jamais. Par contre, il n’y a plus aucun doute alors que je l’entends cogner frénétiquement. Ça ne peut qu’être lui. Je me lève et ouvre la porte du cabinet. C’est bien lui. Je suis un peu surpris de le voir dans cet état. Les yeux qui brillent, le sourire jusqu’aux oreilles…Comme quelqu’un qui a une bonne nouvelle à annoncer. Ma surprise grandit alors qu’il me repousse à l’intérieur et se plaque contre moi. Nos torses collés l’un contre l’autre. Ce moment n’est interrompu qu’un moment alors qu’il referme la porte. Il m’attire contre lui. Ses mains viennent se poser contre mes hanches et il m’embrasse avec fougue. Malgré ma stupéfaction vis à vis une telle ardeur, je me laisse allé, heureux de l’avoir à nouveau serrer contre moi. Je passe ma main sur sa joue et laisse mon autre bas l’entourer. Nos lèvres se quittent et il parle…


J'étais chez McClain .. Je voulais.. enfin je lui ai demandé.. si tu pouvais changer de chambre, pour venir dans la mienne, parce que je suis suicidaire ca se voit non ? Enfin .. bon. Et il a accepté.. Je te veux Yoann.

Je suis frappé par cette nouvelle. Après l’avoir encaissé, je me rends compte que ça me rend vraiment heureux moi aussi. Vraiment. Nous serions ensemble. Il ne serait plus seul et moi non plus…Car, j’ai beau avoir des coloc’, je ne les connais pas vraiment. Je lui souris.

Mais, ça me laisse quand même perplexe…McClain a vraiment accepter ça?


-Tu…Tu rigoles…McClain a accepté…Tu lui as dis mon nom? Et il a accepter sans rien dire?

J’essaie de me retenir de rire…Nan, c’est une blague…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: *Soupire* [PV]   Aujourd'hui à 12:42

Revenir en haut Aller en bas
 
*Soupire* [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Coeur qui soupire n'a pas ce qu'il désire. || Iris & Illu . END
» Pfouu... ( ceci un est soupire )
» Reconstruire aussi les structures de formation scolaire et universitaire
» Athalia Beleth ~ Baptistrel. VALIDE
» Un soupire vient souvent d'un souvenir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
st-martyr :: ♠ St-Martyr ♠ :: Bâtiment principal [Étage] :: Les Escaliers-
Sauter vers: