st-martyr


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Eva Kareyton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eva Kareyton



Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Ailleurs !
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Eva Kareyton   Ven 6 Juin - 9:28

Nom : Kareyton

Prénom : Evana Lys Hayden. Mais honnêtement, il est bien plus court de m’appeler Evana.

Surnoms(s) : Suite à un délire avec une de mes amies, on m’appelle Sweet Sweeny, allusion à un film que j’ai vu et adoré. Pour ceux qui ont la flemme de dire « Evana » c’est Eva. D’ailleurs, tous mes amis m’appellent Eva.

Âge : 17 ans

Statut
: Elève adorant s’éclater et faisant le désespoir de ses parents par ses fêtes trop arrosées, les joints qu’elle se fume et son refus (catégorique) de l’autorité..

Niveau scolaire
: 5° année (je crois, il se peut que je me trompe, c’est la toute dernière année !)

Cours préférés:
J’adore les cours d’Anglais et j’avoue que j’aime bien l’Histoire. Pour le reste… je n’ai pas un grand intérêt pour les autres cours.

Niveau d'assiduité en classe : J’avoue que je suis plutôt du genre à sécher, sauf mes cours préférés auxquels j’assiste assidûment !

Physique : Commençons tout de suite dans le vif du sujet : je suis une bombe ! Nooon, je plaisante… Je suis certes charmante, mais pas d’une beauté tape-à-l’œil. De taille moyenne, j’arrive difficilement au mètre 70, me restant encore 5 millimètres (les 5 plus grands millimètres que j’ai jamais vu!). Je pèse quelques 50 kilos tout mouillés, eh ouais, je suis toute fine ! Bon, cessons de vanter ma morphologie ainsi. J’ai un visage ovale et fin, des jolis yeux noisette et des fines lèvres rosées et brillantes grâce à un truc super qui s’appelle le gloss… Des joues roses, de longs cils, j’ai un visage angélique qui peut cacher un caractère démoniaque, mais je ne suis pas dans la bonne partie. Contentons-nous de mon corps (quelle bonne blague -_-‘)… Enfin bref, continuons. J’ai les formes typiques qui plaisent aux garçons, une jolie poitrine, ni énorme, ni minuscule… Des hanches arrondies, bien dessinées, un ventre plat et musclé suite à de longues heures de natation et des longues jambes fines.
J’ai la peau soyeuse, le grain serré, légèrement hâlée et quelques grains de beautés, comme tout le monde d’ailleurs. Si vous regardez bien, vous verrez un grain de beauté juste sous mon oreille (pourquoi je précise ça moi ?). Ah oui, il faut peut-être que je vous le dise : j’ai un tatouage dans mon dos, juste dessus ma fesse droite représentant une salamandre, la tête dirigée vers la droite. Il symbolise pour moi la liberté pour une raison bien à moi que je vous raconterais peut-être une autre fois…

Caractère : Même si je peux paraître arrogante, je suis une fille normale, heureuse de vivre, c’est d’ailleurs cela qui se remarque le plus chez moi. Je m’agite, n’ai pas honte de mes sentiments, donc, tout de suite, on me considère comme étant un boute-en-train. Quelles conneries ! On n’a même plus le droit d’être libre, heureux de vivre sans tout de suite être qualifié de barjo ! Enfin bref, je suis une grande révolutionnaire, libre d’esprit et de mouvement, je ne me laisse jamais dicter ma conduitesurtout si les ordres qu’on me donne ne me plaisent pas. Si quelque chose ne me plait pas, je le dis. Si je ne peux pas encadrer quelqu’un, je le dis aussi. Je ne supporte pas cette manie de tourner autour du pot pendant trente ans pour enfin avouer qu’on a un souci. Enfin !! Un bon coup de poing suffit, une phrase bien cinglante et l’affaire est dans le sac ! Bon, je dois aussi avouer que je suis un peu portée sur la baston…
Je suis très patiente, aime rire et plutôt facile à supporter. On peut penser que je suis dévergondée à la façon dont j’aborde les gens : sornettes. Je suis juste ouverte et n’ai pas peur du ridicule !
J’aime les choses nouvelles, les défis, les changements. J’ai tendance à toujours pousser mon corps au maximum de ses limites, faire énormément de sport pour me dépenser. Je suis légèrement pyromane, il faut tout de même prévenir. J’aime bien le danger, la sensation d’être en faute, désobéir aux règlements. Je veux profiter de ma jeunesse avant de me ranger de regretter de ne pas m’être éclatée quand je le pouvais ! Les gens autour de moi vivent dans le déni de la mort : c’est totalement débile. On naît pour mourir un jour, on est tous voués à la même fin, il est inutile de tenter d’y échapper ! La mort, c’est la case « arrivée » de ce long jeu qu’est la vie. N’ayant pas peur de mourir et de disparaître, je n’hésite jamais à risquer ma peau, je suis une vrai casse-cou. Vous avez peur du vide ? Moi non. Vous avez peur du noir ? Moi non. Vous avez peur du feu ? Pas moi.
Ayant envie d’immortaliser les bons moments que je passe, j’ai commencé à prendre des photos. Rapidement, j’y vouais une passion et mon appareil ne me lâchait plus.
J’aime aussi énormément les poignards, tout ce qui a une lame. Je les manie avec dextérité et suis un maître quand il s’agit de les utiliser.

Je ne m’embête pas des choses futiles, sais me débrouiller avec bien peu de choses… Ayant mené avec des amis une vie de bohème, commit des choses qui pourraient vous étonner je sais très bien me débrouiller avec le très strict nécessaire.
J’aime bien passer du temps dans des fêtes arrosées, où traînent des personnes peu recommandables, où circule parfois de la drogue… J’aime bien m’éclater. Je compte faire ce que je veux, suivre le cours de ma vie, vivre au jour le jour et m’éclater un max !
Je sais ne pas me plaindre. Je garde tout pour moi, suis quelque peu renfermée. Mes états d’âme ne sont pas affaire publique ! Et comme je suis la plupart du temps toute joyeuse, on ne se rend pas compte qu’Eva, la pittoresque Eva, peut elle aussi se sentir mal. Mais enfin, je m’en fous. Je me fous de ce qu’on peut penser de moi, je me fous de ce que vous pouvez bien penser de moi. Je m’assume et m’aime comme je suis, n’ai aucunement peur du regard des autres. Je vis pour moi, et pas pour les autres.

Histoire :
Je suis née en 1991, le 28 Juin dans quartier assez chic de Montréal. Ma mère est dans la recherche (elle fouille dans le cerveau de certaines personnes ayant fait don de leur corps à la science pour découvrir des nouveaux trucs) et mon père est scientifique lui aussi, passe ses journées dans un labo qui pue le formol à regarder dans un microscope. Marina Tempeck et John Kareyton se sont rencontrés il y a maintenant 25 ans lors d’un travail qu’ils ont du faire en commun, un gros dossier à ce qu’ils disent. Ils se sont aimés et finalement se sont mariés. Puis vint le premier enfant du couple : Natacha.
Natacha a aujourd’hui vingt ans, elle est dans une université pour les personnes qui veulent faire du droit international. On s’entend plutôt bien, sauf que sa conception de la vie est différente de la mienne. Son but est de finir ses études, trouver un boulot, se marier dans une robe en blanc, faire un beau mariage, une lune de miel sous les tropiques, des enfants et vivre heureux avec l’homme de sa vie. Ce que je veux, c’est vivre ma vie. S’il y a des revirements brutaux, je les subirais, je m’y accommoderais. Sa façon de planifier toute sa vie m’exaspère. Elle ne compte pas s’amuser alors que c’est tout que ce que je veux !

Bref, je suis née trois ans plus tard. On m’a tout de suite adoré, mais j’ai immédiatement manifesté mon goût pour les activités à risque. Je n’hésitais pas à escalader mon parc pour aller à la découverte de la maison. Durant les premières années de ma vie, jusqu’à mes 12 ans, j’étais la fille normale d’une famille normale… Mais j’ai ensuite changé.
Je voyais les gens vieillir, parler de la vie, regretter de ne pas s’être éclaté durant leur jeunesse. Aussitôt, j’ai voulu m’éclater. J’ai commencé à fumer (pas bon !), j’allais à des fêtes où circulait alcools et drogues, je sortais avec des mecs parfois bien plus âgés que moi. Je riais, ne me souciait pas de ce qui pouvait m’arriver. Si j’avais à mourir, parfait ! Au moins je ne regretterai pas ma vie !
Mes parents commencèrent à supporter de moins en moins leur fille qui revenait tard le soir, parfois même plus du tout. Ils commencèrent à me punir, mais je sautais alors par la fenêtre.
Vers mes quatorze ans, j’ai fugué pendant cinq mois. Avec mon petit copain de l’époque, on a tracé la route, sommes entrés aux Etats-Unis. On vivait dans des squats, fumait, se droguait… On s’éclatait !
Puis les flics nous ont retrouvés et rapatriés au Québec. Mon petit ami est allé en maison de redressement. A la maison, j’ai été sévèrement punie : six mois de fugue, c’est pas rien !

J’ai rapidement pété un plomb. J’en arrivais à agresser mes profs au lycée, je hurlais contre tout le monde. Je devenais folle, ne supportait plus mes parents, mon père qui avait commencé à me frapper. Mes parents ont relâché la discipline, j’ai pu retrouver une certaine liberté.
J’ai re-fugué à la première occasion. C’était six mois à peine après mon retour. Cette fois-ci, je m’étais mieux organisée, j’avais un pote qui m’avait fait des faux papiers, je me suis tirée dans l’Ouest du Canada.

J’ai trouvé un groupe de 20 ans environ qui vivaient un peu en ermites, mais ermites shootés, défoncés et les ai suivit. On a passé six mois ensemble sans problèmes. On dévalisait quelques fois des petites boutiques, que ce soit la caisse où les étalages. La décadence totale.
Moi, je m’éclatais comme une folle. J’ai commencé à devenir celle que je suis aujourd’hui, libre de toute contrainte, libre de tout ! On rigolait bien avec mes amis, on foutait parfois le feu à des bâtiments déserts. Franchement, c’est l’extase de voir un brasier devant vous…
J’agressais parfois des enfoirés qui s’en étaient prit à moi, je devenais violente avec mes ennemis…
Mais 2 ans plus tard, on me retrouvait.

C’était à cause d’une stupide connerie : j’avais voulu sortir d’un magasin de fringues volées. Mais un mec, à peine plus âgé que moi, est arrivé. Il m’a « sommé » de remettre les fringues à leur place et de lui donner mon nom. Je lui ai craché au visage et me suis cassée en courant après un coup de pied bien placé (voyez ce que je veux dire…).
Le soir même, il me retrouvait dans la rue. Comme quoi il aurait essayé de me suivre toute la journée. C’était aussi un genre de délinquant. On a commencé à se battre comme des animaux et, pour finir, je lui ai griffé le visage jusqu'au sang avant de lui enfoncer un poignard dans le ventre. Je l’ai regardé agoniser un moment et ai retiré le couteau. Les flics m’ont retrouvé le lendemain.

On m’a ramené chez moi, mes parents me haïssaient, mon père m’a frappé comme jamais et finalement j’ai annoncé à la psy qui me suivait que je voulais me tirer. Quelques jours plus tard, mes parents me parachutent dans un internat pour que je reste tranquille. Ils espèrent que je m’assagisse. Ils rêvent, les pauvres biquets.

Phobie(s) : J’ai peur de finir ma vie en regrettant le passé, de ne pas m’être assez éclaté, mais surtout, je suis tétanisée à l’idée que je puisse un jour perdre cette liberté dont je jouis aujourd’hui.

Vous êtes un délinquant ou jeune en difficulté
Meurtrier, délinquant ou psychologiquement atteint ? Délinquante et meurtrière. Les docteurs disent que j’ai un problème psychiatrique, mais ils se fourrent le doigt dans le nez : je profite juste de la vie.
Meurtre(s) et crimes commis : Meurtre de Dylan Stetson.
Vols répétés à l’étalage. Braquage. Agressions sur personnes et force de l’ordre. Menace. Violence.
Handicap mental : Enfant à tendance pyromane. Voue une passion aux lames. [Danger potentiel pour elle ou les autres]


Vous

Votre nom : Manon
Votre âge : Devine^^
(le gagnant aura du chocolat !)

Comment avez-vous connu le forum? Une invitation de Sadismus Jail.
Personne sur votre avatar : Hayden Panettière
Questions? Demandes spéciales? Non
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artificial-eden.new-forum.net/index.htm
Cortez Keenan McClain
Admin ♠ propriétaire de st-Martyr


Féminin
Nombre de messages : 790
Age : 26
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Eva Kareyton   Dim 8 Juin - 5:02

Je m'excuse XD j'ai pas vu ta fiche quand je suis passée hier, je devais avoir la tête ailleurs Razz
'fin bref ... Validée !

Tu peux dès mainteant commencer à jouer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilige.darkbb.com
 
Eva Kareyton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
st-martyr :: ♠ Introducing the game ♠ :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: