st-martyr


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Saint Martyr tu étais et seulement martyr tu seras!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Neva Keydron



Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 25
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: Saint Martyr tu étais et seulement martyr tu seras!   Sam 6 Oct - 8:02

Ouais, plus l’air si content que ça Lucy… C’est sur que se faire jeter par une fille quand tu lui touche le cou ça te fait te poser des questions… Qu’est ce qu’il pensait ? Qu’allait-il faire ? Ca se voyait qu’il réfléchissait… Durant un court instant il eut l’air totalement hébété, ou alors il était totalement perdu dans ses pensées.
Je prends la clope et la porte à mes lèvres, je tire une bouffée, deux, trois… Toujours le regard fixé vers le sol, je regarde la cigarette se consumer jusqu’à ce que je sente une brûlure à la main. Je tire une dernière taffe et écrase la cigarette au sol…

« Tient ça te fera du bien. Et ne t’excuses pas ! Je serais patient, crois moi. C’est normal que cela puisse te paraître étrange, on se connaît a peine. Prend ton temps pour me faire confiance. J’ai tout mon temps. Tu as sûrement quelque chose que tu n’oses me dire, et je le respecte. »

J’écoutais son p’tit discours et soupira… C’était risible… Il ne savait pas ce qu’il faisait… Pas du tout… Il était fou de rester à moi… Je soufflais ma dernière bouffée de ma fumée et la regarda s’évanouir dans les airs… Il ne restait plus rien de cette fumée parasite… Elle avait disparu, comme moi… J’étais un parasite et mes parents m’avaient fait « disparaître »… Ils n’avaient pas eu le cran de me tuer, mais je suis sûre que si mon père en avait eu la possibilité de le faire, il n’aurait pas hésité. Un frisson me secoua et je lâchais :

- Quand bien même tu sauras, ça n’arrangerait rien… Bien au contraire…

Je sentis alors une drôle de sensation m’envahir… Je me sentis toute drôle, très étrange… j’avais l’impression de connaître cette sensation, en même temps je n’en savais rien. Je la connaissais mais la craignait à cause de cet inconnu qu’elle représentait à mes yeux. Je me sentis bizarre, comme si un nouveau comportement m’envahissait… Je ris silencieusement, sans savoir pourquoi et j’ouvrais les bras et lui lançait, provocante :

- C’est totalement incompréhensible ! C’est sur que tu ne me connais pas ! Personne ne me connaît ! Personne ne se donne la peine de venir vers moi ! De toute façon je m’en fous, j’ai l’habitude à force ! Tu es près d’un monstre méfie-toi ! Si jamais je te disais mes problèmes, ce qui n’arrivera peut-être jamais, tu fuirais ! Comme tout les autres ! Tu deviendrais comme les autres gamins, à qui leurs mères murmurent « Ne l’approche pas ! Elle a fait des choses horribles ! » C’est toujours comme ça ! Tout le monde me fuit alors qu’ils savent rien de moi ! Dégage Lucy ! Fuis tant qu’il en est encore temps ! Je vais te tuer sinon ! Tu ne peux pas comprendre ce que je ressens… Ce n’est pas possible ! Personne ne peut ! Toi t’es normal, t’as pas des parents complètement fantômes, t’as pas le même passé que moi ! T’es tellement normal qu’à force je me demande ce que je fais encore. T’es bien le premier sur cette Terre après Loïc qui veut que je lui parle, que je me confie, que je lui fasse confiance et qui m’embrasse !

Je me tus, choquée par le nom que je venais de prononcer. Loïc… Je lui avais parlé de mon jardin secret… De mes parents… En fin de compte, je me rendis compte que je n’étais pas choquée par le seul nom de Loïc, ce qui m’effrayait c’était d’avoir lancé ça dans le vide, sans aucun sentiment… Tout en mes paroles me choquaient. « Je vais te tuer sinon ! » Ces paroles résonnaient sans cesse dans mon crâne. Le pire c’est que j’avais l’impression que le son s’amplifiait… Pour finir je trébuchais sans raison et me retint de tomber en m’appuyant contre le mur, à quelques centimètres de Lucy.
J’avais peur que les gens s’approchent de moi, tellement j’avais été seule. J’avais peur de me retrouver avec quelqu’un et les paroles de Lucy m’avaient totalement déboussolée… J’avais eu le comportement que j’ai quand je suis en colère, quand je suis très, presque trop en colère… Je m’étais comportée comme avec ce type dans les toilettes… J’aurais pu envoyer Lucy dans le coma comme je l’avais fait à un autre.
Je plaquais ma main contre ma bouche pour m’empêcher de hurler de dégoût, n’osant pas regarder Lucy.

** C’est sur, maintenant il va se barrer en courant. **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artificial-eden.new-forum.net/index.htm
Lucy Monostone



Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 41
Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: Saint Martyr tu étais et seulement martyr tu seras!   Sam 6 Oct - 14:24

Au moment de reprendre conscience, ceci me tomba dessus :

« C’est totalement incompréhensible ! C’est sur que tu ne me connais pas ! Personne ne me connaît ! Personne ne se donne la peine de venir vers moi ! De toute façon je m’en fous, j’ai l’habitude à force ! Tu es près d’un monstre méfie-toi ! Si jamais je te disais mes problèmes, ce qui n’arrivera peut-être jamais, tu fuirais ! Comme tout les autres ! Tu deviendrais comme les autres gamins, à qui leurs mères murmurent « Ne l’approche pas ! Elle a fait des choses horribles ! » C’est toujours comme ça ! Tout le monde me fuit alors qu’ils savent rien de moi ! Dégage Lucy ! Fuis tant qu’il en est encore temps ! Je vais te tuer sinon ! Tu ne peux pas comprendre ce que je ressens… Ce n’est pas possible ! Personne ne peut ! Toi t’es normal, t’as pas des parents complètement fantômes, t’as pas le même passé que moi ! T’es tellement normal qu’à force je me demande ce que je fais encore. T’es bien le premier sur cette Terre après Loïc qui veut que je lui parle, que je me confie, que je lui fasse confiance et qui m’embrasse ! »

**Laisse moi te guider, laisse moi me guider maintenant ! Je sais comment faire, pour te sauver, je sais comment faire pour y arriver ! Comme pour ta sœur…**

**oui**

Mon regard se posa sur elle, elle était a présent inférieur a moi, presque pliée au sol ! sa lumière avait disparue ! Ma lumière, ou es tu ? Ou te caches tu ? Il y avait a la place de la haine…Comment s’imaginer de la haine ? Comment imager la haine ? Je ne sais pas, mais je le vois.

**Pourquoi m’intègre t elle avec les autres ? Comme si j’étais l’un d’eux ! Elle n’a toujours pas compris que tous, nous sommes différent ! **

« Pourquoi fais tu mon histoire ? Pourquoi dis tu des choses que tu ne sais même pas ? Tu ne comprends que ce que tu t’imagines. Tu te vois comme une victime ! Tu me vois comme celui qui a fait de toi une victime ! Tu me vois comme une victime, et tu te vois comme celle qui fera de moi une victime…Que crois tu savoir ? A par ce que ta colère te fait dire »


** Elle ne comprendra pas ! Elle est trop fermer, mais que fais-je faire ? La pousser a bout ?**

** Fait attention, dans sa folie, la vérité est présente a certains moment**

** De toutes les façons, j’ai mon couteau dans ma poche et ma main dedans ! Elle tente quoi que ce soit ! Je la plante…Elle n’a pas le droit de nous toucher ! Nous sommes un être suprême a nous deux ! On ne peut nous embêter de la sorte**

**Nous allons voir ce que cela va donner**


« Personne ne peut ! PERSONNE NE PEUT ! Haha ! »

Je me mis à rire, un rire puérile et sadique en même temps. C’était notre rire…Le mélange de l’innocence et de la folie.

« Tu te victimes toi-même ! Tu es un monstre car tu l’as voulut ! Toi t’es normal ! Tu n’as pas le même passé que moi ! Blablabla ! C’est pour cela qu’on est différent ! Tu es un monstre ! Tu une criminelle ! Et alors ? Si tu veux me tuer, il faut le faire tout de suite ! Je ne vois pas en quoi cela affecte les sentiments que je peux avoir pour toi ! »

** Bah si tu devrais courir ! Fuir, je suppose que c’est a ça qu’elle pense !**


**Oui sûrement ! J’y ai pas pensé sur le coup**

« Non je ne fuirais pas ! Mais tu vois maintenant je connais un bout de ton passé. On dirait une machine à tuer ! Et ton cou serait le bouton déclencheur… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Espérance



Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 29
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Saint Martyr tu étais et seulement martyr tu seras!   Dim 7 Oct - 1:48

[Bonjour... je me permets, c'est un peu sale par ici Wink]



*Balaye mon vieux, ils ne te verront pas.*
Et je balaye. Et c'est bien... Et ils ne me voient pas. C'est toujours comme ça, je ne suis pas grand chose à leurs yeux ; un vieillard qui ne paie pas de mine en fait. Je m'avance un peu vers les deux jeunes gens. C'est quelque chose qui m'a toujours enthousiasmé cette invisibilité. Je suis vieux et sénile à leurs yeux ; un vieillard sans grand intérêt en fait. C'est finalement vrai. C'est peut-être mon âge qui fait que j'aime autant ça.
frot.frot.frot.frot.

Le sol est rugueux. Une sorte de béton mal aimé que j'essaye de faire jouir sous les caresses de mon balai. Il doit se sentir aimé, il est important, même si on ne le 'voit' pas, même si on y prête pas attention. *Un peu comme toi, vieillard sénile*, me dis-je avec un grand sourire. Un mélange de poussière, de terre, de sable... difficile à définir exactement ce que je balaie. C'est notre Terre. Notre terre qui au final reprend toujours ses droits. Le béton peut être le béton, la poussière, la terre, le sable le recouvriront toujours un jour.
frot.frot.frot.frot.

Je suis un vilain curieux tout de même, je ne peux pas m'empêcher de m'intéresser aux nouveaux venus. Et là, j'en avais deux pour le prix d'un ! Deux petits esprits espiègles qui venaient passer le pas de notre porte. La grille s'élevait, imposante ombre, souvent synonyme de prison pour ces jeunes. Pourtant, St Martyr, c'est ma deuxième maison. Et ça ne ressemble en rien à une prison... Je lève les yeux vers le ciel : *Tout ça, grâce à toi, mon bon Nicholas ! Où serais-je si je ne t'avais pas rencontré ?* Je regarde à nouveau le vas-et-viens de mon balais. *Oui, quelque part, tu as bien raison. Mais, c'est grâce à toi que je suis heureux de la fin de ma vie. Je te dois beaucoup.*
frot.frot.frot.frot.

*Quoi, toi aussi ?! Arrêtes avec ça... j'ai rien fait d'exceptionnel*, lui répondis-je avec un sourire en coin. Il me fait toujours rire ce bon vieux Nicholas... toujours. Je secoue la tête de droite à gauche avec un drôle de soupirs : il me manquait par moment le gaillard. Mais il n'est pas loin, de toute façon... ce n'est pas comme s'il m'avait laissé tomber pour de bon.
Où en sont nos petits nouveaux ? Ils s'embrassent... si ce n'est pas mignon ! Je suis vraiment transparent, c'est bien. Je n'intéresse personne, comme toujours. Parce que je ne veux intéresser personne, comme toujours.
frot.frot.frot.frot.

Quelques minutes après, je passais sous un arbre et les feuilles venaient s'ajouter à la poussières que je déplaçais. *Tiens, c'est un "je t'aime. Moi non plus" dirait-on*, me fis-je toujours intérieurement. L'adolescence et son inconstance. On se fait des montagnes de nos problèmes, comme toujours. On se cherche, on se perd, on se retrouve... On passe tous par là. Je soupire.
Il était loin, le temps où j'avais leurs âges. Il était loin. Le bon vieux temps...
*Attention, vieillard sénile ! Tu deviens gâteux en plus !* me morigène-je en rigolant doucement.
frot.frot.frot.frot.

Balayer. Le secret de l'éternel jeunesse, sûrement pas ; mais la recette de l'invisibilité. Je l'avais trouvé depuis un bon petit moment, et plus ça allait, mieux ça fonctionnait. Maintenant, briser cette soi-disante cachette, derrière le manche de mon balais ; me remarqueront-ils ?
Je commençais à murmurer. Enfin, à chanter un air de mon pays natal. Un petit blues de ma voie rauque et profonde. L'espérance...
frot.frot.frot.frot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Monostone



Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 41
Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: Saint Martyr tu étais et seulement martyr tu seras!   Dim 7 Oct - 2:32

[YAaaaaa j’adore ton personnage^^soit la bienvenue dans notre RP, je ne suis qu’un disciple face a votre art ! Vous arrivez à donner autant de vie dans un personnage aussi banal qu’un balayeur, usé par la vie, usé par le temps, mais toujours bien vivant ! Je m’agenouille a vos pieds *s’incline*]

Je parle, je m’excite, je bouge un peu dans tout les sens, et m’écoute me parler en moi-même. Je tourne la tête, et je rencontre un petit bonhomme. Mais n’y prête nulle attention ! Ils sont des millions comme luis !

**Et un seul comme nous !**


J’allais reparler, expliquer ce que je pensais a cette fille qui me plaisait, quand je fut comme prit d’un coup dans la tête ! Dure a expliquer, dure a exprimer. C’est comme si mon esprit me disait, tu viens de louper quelque chose. Stoppes toi et regarde mieux.
Je retourne la tête….Je regarde mieux, le nouveau venue. Et je m’aperçois que c’est un petit vieux, qui balaye devant la grille.
Il vient d’où ? Comment est-il arrivé ici ?

**Dieu ne dit jamais quand il arrive ! Il vient en nous a l’improviste**

Je ne bouge plus. Chaque partie de mon corps était aux arrêts pour le moment, seul mon regard fonctionnait ! Je regardais ce qu’il faisait avec attention. Ces moindres gestes. Pourquoi des gestes aussi simples, que celui d’un vieillard qui balaye, m’intrigue autant.

**Dieu ce mettra en dessous de toi, pour mieux te relever**

**Pourquoi me parles tu de Dieu ?**


**Car il a son visage ! Il ressemble a un vieux sage**

Il balaye maintenant sous un arbre, il a l’air tellement heureux et fier de son travail. C’est vraiment impressionnant ! J’arrive a être passionné par des gestes aussi simple et par un homme aussi banal et âgé que ce vieux sage !

**N’oublie pas la fille**


**Non, ne t’inquiètes pas, mais la je n’arrive pas a me libérer de lui, je dois regarder. **

Je chuchotais quelque chose a peine audible :

« Grand-père…. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neva Keydron



Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 25
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: Saint Martyr tu étais et seulement martyr tu seras!   Dim 7 Oct - 9:52

[Fais gaffe à ce que tu dis steuplèèèè Valy^^ M’sieur Espérance va partir si tu continue dans ce sens xD ! A part ça, bienvenue !]

Je restais muette devant Lucy… Il me faisait presque peur tellement il ressemblait à un démon en ce moment précis… J’écoutais hébétée ce qu’il me disait. Je le fixais, enfin, je fixais plutôt ses yeux… J’écoutais patiemment ce qu’il sortais… Il était étrange, comme s’il était à la fois possédé par quelque chose d’étrange et normal… Il me faisait peur, je devais l’avouer… D'après ce que je comprenais, il disait que j'avais voulu tout ce qui m'étais arrivée... Il me faisait regretter d’avoir interrompu mon mutisme auprès des représentants du sexe masculin… Oui, je crois que je regrettais amèrement… Je reculais encore d’un pas et alla m’écraser contre le mur, à la limite de m’incruster dans cet amas de béton… J’étais tétanisée par ce rire sadique presque inhumain qui sortait de sa gorge… J’avais envie de courir et de m’enfermer dans ma chambre, comme une gamine qui à peur d’un gros chien montrant les crocs…

- Tu ne te rends pas compte de l'horreur que tu dis…

Je ravalais mes larmes, sous le choc d’entendre quelqu’un dire que j’avais voulu être violée et rejetée par ma famille. Soudain il s’arrêta et cessa tout mouvement… J’étais toujours contre le mur, à le fixer droit dans les yeux. Il observait un petit vieux qui balayait dans la cour… J’éprouvais une certaine reconnaissance pour cet inconnu qui avait fait cesser le rire et les vociférations de Lucy. Je lui adressai un sourire reconnaissant… A présent, Lucy avait les yeux fixés sur cet homme… Je songeai à m’éclipser et à fuir… Mais je me rendiscompte que si je revoyais Lucy plus tard, ce n’en serait que pire… Je me suis alors demandé comment nous avions fait pour ne pas voir ce vieillard arriver… Bon, pour moi c’était facile, j’avais le dos tourné à lui et je me suis mise à hurler sans vraiment savoir pourquoi… Je repensais alors à cette phrase que Lucy avait lancé « Personne ne peut… ». Je ne comprenais pas du tout le sens de cette phrase… Pourquoi avait-il lancé ça ? La fascination soudaine de Lucy pour cet homme me permit de réfléchir rapidement, mais aucune réponse ne me venait à l’esprit…

** Il est fou ! **

Une rire muet me secoua…

** Ca te va bien de dire ça Neva… tu es encore plus folle que lui ! **

Après que Lucy ait lâché qu’il ne fuirait pas, je me sentis étrange. A la fois flattée par le fait qu’il n’était pas près des autres et effrayée parcrainte des nouvelles vociférations que Neva craignait d’entendre…

** Qu’est ce qu’il sait de moi pour pouvoir dire de cette façon que je me fais victimiser, que j’ai voulu moi-même être un monstre. Il n’a pas été violé lui ! Après il ose me dire que j’ai voulu tout ce qui m’arrive !**

J’avais alors encore moins envie de lui dire ce qui m’était arrivé. Je me refusais d’avouer la vérité à quelqu’un qui osait dire que j’avais voulu tout ce qui m’arrivait. Je me sentais terriblement blessée d’être accusée d’avoir voulu tout ce qui s’était passé. Je repensais à mon cou… « il serait le bouton déclencheur »… Ouais, sûrement… Les paroles de Lucy me blessèrent… Je me laissais glisser contre le mur rugueux pour me retrouver les genoux pliés contre ma poitrine,recroquevillée sur moi-même… J’étais soulagée par la présence rassurante de ce vieil homme, au moins Lucy ne ferait pas n’importe quoi… Je sentais mon cou me piquer… Mon ventre se resserrait, mélange de tristesse et de peur. Je regardais fixement le sol, espérant que Lucy m’oublie. Je retournerai alors à mon mutisme total et retournerais dessiner dans ma chambre afin d’exorciser ce drôle de sentiment qui m’étreignait peu à peu… J’imaginais déjà les ténèbres représentées avec ce fusain… Je me forçais à penser à autre chose qu’à Lucy, tentant vainement de faire disparaître cette sensation roulée en boule au fond de mon ventre… Je voulais que tout le monde m’oublie, je voulais disparaître de la surface de cette Terre, me sentant alors totalement inutile, dépourvue de sens. J’étais déjà à moitié effacée de la planète, pourquoi ne pas disparaître complètement ?
Je sentis alors quelque chose me brûler légèrement la joue droite… Une larme coulait, tranquillement, comme insouciante pour aller s’écraser au sol en mille gouttes plus petites.… Je ne m’en suis même pas rendue compte… J’avais honte, je me sentais dépourvue de vie… Honteuse de ma propre faiblesse, je me relevais brusquement et fit quelques pas sur ma droite, remontant le col sur mes joues, ne montrant que mes yeux rougis… Je ne voulais pas qu’on me voie aussi faible que cela… J’avais passé quatre ans dans un certain mutisme, tout ça pour quoi ? Pour me retrouver au même stade qu’au début, effrayée par une réalité que je voulaisabsolument fuir et oublier.
Je tournai le dos aux deux autres personnes dans la cour et me calla contre la grille, respirant à grandes bouffées pour essayer de faire cesser ses larmes qui coulaient sous mon pull.

- J’ai rien demandé de tout ce qui m’es arrivé !

**Bouffon ! **

Cette petite insulte niaise me secoua… J’étais ridicule… Je devais absolument me barrer de ce bled et me faire oublier…

** Je m'imagine encore des choses je suppose...**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artificial-eden.new-forum.net/index.htm
Lucy Monostone



Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 41
Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: Saint Martyr tu étais et seulement martyr tu seras!   Dim 7 Oct - 10:30

J’étais absorbé par lui…C’est vrai. Mais je vis le mouvement Neva ! Et mon regard se posa directement sur elle. Je la regardais avec amour et haine mélangée, donnant un regard quelque peu passionné.

« J’ai rien demandé de tout ce qui m’es arrivé ! »



** Non rien demandé ! Et aussi rien compris…**

« Cela ne tient qu’as toi ! Non tu n’as pas demandé à subir certaines choses ! Mais le seul moyen de ne pas être victimisé, c’est de faire front ! Si tu te laisses faire, tu te laisseras couler ! Et c’est dans ce sens que tu as voulut ce qui t’es arrivé ! »


Je la regarde ! Comme lui faire comprendre que ce qu’elle a subit n’est pas de sa faute, mais que je parle, des conséquences futures ! Du faite qu’elle a continuée a se détruire, qu’elle n’a pas l’air d’avoir chercher a remonter la pente ! Mais plutôt, comme beaucoup de fille manquant de confiance en elle, elle s’est autodétruit, se victimisant elle-même…

Ma main serrait le couteau papillon, planqué dans ma poche.

**Allé si tu l’aimes, fait le ! Fait ressortir sa lumière. Elle se cache en elle, elle est entrain de tuer sa lumière. Il faut l’ouvrir pour sauver la lumière**


**Je ne peux pas, le grand-père est la ! C’est comme si il me fixait sans même me regarder…Son ange gardien ?**


Je tournais la tête vers le grand père, puis je fixais a nouveau Neva, qui se cachait en elle de plus en plus…A croire quelle voulait se rentrer en elle, pour fuir toutes réalités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Espérance



Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 29
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Saint Martyr tu étais et seulement martyr tu seras!   Mar 9 Oct - 2:47

[Mon garçon, écoute ta camarade. N'en fait pas trop, où je vais m'enfuir et cette cour ne sera pas propre ^^]



frot.frot.frot.frot... Je laisse mon dernier geste en suspend. La pauvre fille s'accroupit comme si elle souffrait intérieurement. Et le garçon semblait la convaincre de quelque chose. Ma voix s'arrête, laissant l'écho de mon chant se répercuter doucement le long de la cour. Ce garçon qui m'avait fixé, je le sais, pendant un certain temps, d'ailleurs. *Quand l'invisibilité disparait, l'attraction commence*, me dis-je en soupirant. *Comme toujours, l'apparition ne laisse pas indifférent.*
Délaissant le mouvement régulier du balai, je le posais à la verticale en face de moi, pour appuyer mes deux mains sur le bout du manche.

La pauvre fille s'était relevée et j'avais cru percevoir une larme coulée. Ma foi, autant que mes yeux me le laissaient le croire, elle devait être plutôt mignonne. *Pourquoi des larmes, ma petite ? Le garçon te fait du mal ?* Elle s'était mis tout contre la grille et semblait vouloir s'incruster dedans pour disparaître. Non, ça n'allait vraiment pas. Et j'avais la solution !

Plaçant mon balai sur mon épaule gauche, je m'avançais tranquillement vers les deux jeunots. Passant devant le garçon, je lui fait un clin d'oeil. *Cela fait toujours bien un clin d'oeil*, me murmure-je intérieurement. *Aussi bizarre que cela puisse paraître, ça les met toujours en confiance.* Et je m'avance jusqu'à la jeune femme. Avec un sourire réconfortant, je porte ma main droite jusqu'à sa joue et y enlève une larme : "Et bien, ma jeune amie. Cela serait un affront au ciel que de faire pleurer un si beau visage", lui dis-je de ma voix grave et rauque. "Il ne faut pas se laisser abattre, le sourire donne l'espoir, croyez-moi."

Je me tourne vers le jeune homme et toujours mon sourire au lèvre, je lui dis : "Et toi, grand dadais, va me chercher un autre balais et une serpillère, veux-tu ?" Lançant un regard vers la porte qui recelait de tels trésors, "Ils sont là dedans. La porte est ouverte", finis-je.

La cour devait être propre. Le travail de ses mains est une bonne façon de se libérer l'esprit. C'est pour ça que je l'aime bien. Les mains occupées, l'esprit délié. *Cela a toujours fonctionné, et ça fonctionnera toujours* ; mes pensées pouvaient vaquer à tellement d'occupations. Je jette un dernier coup d'oeil au gamin qui devait être en train d'aller chercher ce que je lui avais demandé et je me tourne de nouveau vers la petite : "Ne t'en fais pas, mon enfant, tu t'habitueras vite à l'endroit. C'est un bel endroit", lui murmurais-je. Je ne me départis pas de mon sourire. Le sourire, c'est l'espérance ; et je suis Espérance. "Et puis, si ça va pas, tu viens me voir. Je te ferais un chocolat chaud et des cookies. Il n'y a pas de meilleurs remèdes aux problèmes, crois-moi !" Et un petit clin d'oeil, la confiance était de mise.

Qu'il faisait bon aujourd'hui. Une belle journée ! Il ne fallait pas être triste ou pleurer. La nature était là, la vie aussi. *Le passé reste toujours dans notre esprit, mais il faut apprendre à le laisser derrière soi... Marcher vers l'avant pour découvrir sa vie*, pense-je. *Même moi, j'ai un 'demain'. Alors cette petite doit pouvoir y croire, elle aussi.*
Je m'installe à côté d'elle, adossé à la grille, après avoir reposé mon balai par terre. Je pose mes mains sur le manche placé à la verticale, et lui jette un regard mi espiègle, mi amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neva Keydron



Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 25
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: Saint Martyr tu étais et seulement martyr tu seras!   Mer 10 Oct - 6:44

Le vieil homme vint vers moi… Ses paroles me rassurèrent quelque part… Il avait quelque chose de familier. En temps normal, je serai partie à la première phrase qu’il m’aurait adressé, mais seuls les imbéciles ne changent pas d’avis non ? Je souris en écoutant ses paroles… C’était agréable d’entendre une personne parler avec tant de gentillesse dans la voix. Ce qu’il avait dit était vrai, le sourire donne toujours espoir. D’ailleurs je sentais mon chagrin partir un peu face au sourire de cet homme. Je repensais à la façon dont il avait appelé Lucy… Grand dadais… Tiens celui j’allais le ressortir… Et pas qu’une fois… Pas intérêt à me saouler le grand dadais. Je souris intérieurement en pensant à l’énormité à laquelle je venais de penser… J’avais pensé à Lucy comme si on allait se revoir… C’était ridicule… Que ce soit lui ou moi qui évite l’autre, je doutais qu’on se revoie après la petite altercation qu’on venait d’avoir. Je reportais rapidement mon attention sur l’homme qui se tenait devant moi. Il me parla de chocolat chaud… Un grand sourire éclaira mon visage… J’adorais le chocolat ! Et les cookies ! Soudain rassérénée par ces simples
paroles, je lui répondis :


- Ce serai avec plaisir m’sieur. J’espère pouvoir venir quand je n’aurais pas de soucis… Ce serait dommage de ne vous voir que pour se lamenter sur son sort.

J’étais soufflée par ce que je venais de dire… Je lui avais parlé si facilement… Peut-être parce qu’il avait ce côté paternel que je n’avais jamais connu chez mon père biologique. Rapidement, je rajoutai :

- Enfin… si ça ne vous dérange pas !

Il avait quelque chose de rassurant de chaleureux cet homme. Comme pouvais l’être un grand-père… Je compris alors pourquoi Lucy s’y intéressait… enfin, si c’était pour cette raison ! Rien ne disait qu’il voyait en lui un homme attachant… Moi, c’était comme ça que je le voyais… Il avait l’air vieux mais tellement heureux… j’eus envie de toucher ce bonheur dans lequel il semblait nager. Simple jalousie que je n’avais pas ressentie depuis longtemps.
Je me rendis compte que les larmes ne coulaient plus… Cette pensée me fit repenser à sa remarque. « Cela serait un affront au ciel que de faire pleurer un si beau visage » Une pensée aigre me traversa…

** Ca faudrait le dire à Lucy ! **

Je n’avais pas envie de me sentir coupable de quoi que ce soit. Pas envie de me sentir responsable de quoi que soit devant un homme qui était si heureux. Je me sentais un peu tache, moi la déprimée de service, à côté de cet homme éclatant de lumière. J’avais envie d’être à la hauteur de son bonheur… j’avais envie de briller d’un même éclat de paix pour ne pas rabaisser son image, moi à côté de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artificial-eden.new-forum.net/index.htm
Lucy Monostone



Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 41
Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: Saint Martyr tu étais et seulement martyr tu seras!   Sam 20 Oct - 12:46

"Et toi, grand dadais, va me chercher un autre balais et une serpillière, veux-tu ? Ils sont là dedans. La porte est ouverte"

« Oui »


Je n’avais rien d’autre à dire, et puis cela me calmera ! Je me rends compte que je me parle trop.

Il faut prévoir un plan. Quel jeu vais-je faire ? Quel personnage vais- je interpréter ?


**Il faut que tu trouves un moyen de reprendre ton jouet ! L’ancêtre te l’a piqué !**


**Oui, mais comment ?**

Voyons voir ! Je vais chercher le balai, je m’en irais pour lui donner le tout ! et la je simule, comme je sais le faire, le fait de tomber dans les pommes et je tombe sur ma propriété !

** oui c’est un début, le reste on improvisera**


Je me dirige dans le petit local où se trouve la serpillière. Je prend un sceau avec et met le tout dedans, puis ressort et va voir l’ancêtre. Puis la le jeu commence. Je fixe un point discrètement sans fermer les paupières, pour me faire avoir les larmes aux yeux, ce qui est toujours crédible. Puis je me vide l’esprit, ce qui me donne un regard vide. Puis je tourne mon regard vers elle, et dit un bout de mot, indispensable

« J….Je…… »

Et la je vacille et tombe a ses genoux, et je m’aplaties a ses pied, simulant la perte de conscience !

**Magnifique ! Tu devrais être un acteur, tu es fais pour ça**

**Merci, on est fait pour ça !**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neva Keydron



Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 25
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: Saint Martyr tu étais et seulement martyr tu seras!   Dim 21 Oct - 7:08

[bah dis donc ! J’ai failli attendre m’sieur Lucy !! Tu t’es encore fait arracher des dents ? Et c’est quoi cette histoire de jouet ? Fais gaffe s’il te plait ! Neva aussi peut se la jouer complètement barjo et être dangereuse^^]

Ca va mieux, Lucy va sagement chercher ce qu’on lui avait demandé… Je me demande pourquoi il y va sans résister… J’aurais plutôt pensé qu’il aurait répondu à l’homme d’aller le cherche lui-même. Il m’étonne, je dois l’avouer. Il revient… Il ne dit rien… (tiens ça change). Il à l’air bizarre… trop bizarre. Qu’est ce qui le prend tout à coup… Il me regarde, je sursaute presque… Qu’est ce qu’il peut encore me sortir ? Quelle vérité va-t-il encore lancer ? Il bafouille ? Là je commence vraiment à flipper…

- Quoi ? Ca ne va pas ? Quoi « J… Je… » ? Lucy tu te sens bien ?

Et paf, et voilà que Mister Grand Dadais s’effondre comme une souche a mes pieds. Je ne peux retenir un petit cri de frayeur ! Qu’est ce qu’il à encore ? Inquiète je m’agenouille à côté de lui et commence à paniquer. C’est pas mon jour ! Complètement paniquée. Je murmure des « oh merde » paniqués… C’est trop bizarre… Je jette un coup d’œil à celui quise tient encore debout à côté de moi. Un peu pour l’appeler au secours…

- Il a quoi ?

Je reporte mon attention sur Lucy… Je n’ai jamais aimé les gens qui tombent dans les pommes, ça me rappelle trop de choses de mon ancienne vie… Doucement je tourne son visage et l’appelle à voix basse :

- Eh Lucy ! Réveille-toi s’il te plait !

Je lève les yeux au ciel, hallucinée par ce que je viens de dire… Comme s’il allait se réveiller parce que je lui demande…

- Bon sang Lucy ! J’suis désolée ! Je ne sais pas pourquoi j’ai dit tout ça ! Merde ! Raaaah ouvre les yeux ! Allez ! Si j’ai dit des bêtises, si je t’ai trop saoulé, excuse-moi ! Je m’excuse merde ! Ouvre les yeux bon sang !


Me voilà à me culpabiliser ! Pour qu’il me réveille par-dessus le marché… J’ai envie de lui donner des baffes, je dois bien l’avouer. J’ai trop envie de lui taper dessus jusqu’à ce qu’il reprenne conscience ! Je n’aime pas cette situation… Pas du tout même… Les mains tremblantes, je m’adosse contre le mur et me laisse glisser jusqu’à arriver au sol… Pourquoi j’ai dit tout ça ? Ça me fait totalement paniquer, j’ai l’impression que tout est ma faute… Je jette un coup d’œil lassé au vieil homme… Je ne sais même pas ce qu’il pense de tout ça. Reportant mon attention sur Lucy, je le fixe des yeux, dans l’espoir de le voir esquisser un geste qui indiquerait qu’il retrouve conscience… Tout à coup je me demande s’il est mort. Stressée, je me relève violement et me penche sur le visage de Lucy… Est-ce qu’il respire ? J’essaye de deviner sa respiration, mais la seule chose que j’entend, c’est mon cœur qui bat la chamade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artificial-eden.new-forum.net/index.htm
Lucy Monostone



Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 41
Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: Saint Martyr tu étais et seulement martyr tu seras!   Dim 21 Oct - 11:47

[Chacun son jeu….Chacun ses talents caché et ses vérités…]


Mes yeux restent fermés. Elle dit des mots, pleins de mots

« Eh Lucy ! Réveille-toi s’il te plait ! »


Elle s’agite, elle a peur ?

**Elle est dans tous ces états ! Tu as gagné cette manche…Attendons de voir la suite**

« Bon sang Lucy ! J’suis désolée ! Je ne sais pas pourquoi j’ai dit tout ça ! Merde ! Raaaah ouvre les yeux ! Allez ! Si j’ai dit des bêtises, si je t’ai trop saoulé, excuse-moi ! Je m’excuse merde ! Ouvre les yeux bon sang ! »


Elle culpabilise a présent ! Je n’en attendais pas tant, mais cela prend une tournure amusante, très amusante.

**Etape suivante, le réveille, le choc ! Les excuses, et on voit ce que ça donne. A nous de jouer**

** Oui a nous de jouer**

Je sens son visage tout près du mien, vraiment très près ! C’est le bon moment. J’ouvre d’un coup mes yeux, un regard vide se pose sur ses yeux…Je fais le vide en moi...Je fais le vide en moi…Je fais le vide en moi…

Mon regard vide ! Mon visage, si pure et si froid en même temps. J’imite le visage du psychopathe près a tuer…Du moins c’est celui de mon imagination.

**Etape suivante….**

JE me lève, sans un mot, et je les quitte, et me dirige vers la foret derrière, et disparaît derrière les arbres. C’est finit…

**oui repose toi ! Tu as vraiment été très bon, je suis ton fan !**


**haha ! Oui nous sommes fan de nous**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Espérance



Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 29
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Saint Martyr tu étais et seulement martyr tu seras!   Mar 23 Oct - 3:34

[Alors une fois que l'on revient, on oublie le pauvre Espérance... il n'avait rien à dire quand tu es tombé ? Mmm... tant pis ! Je balayerais seul]


J'ai décidé de ne pas bronché. Le grand dadais était revenu et avait bien ramené ce que je lui avais demandé. Mais comme si l'effort avait été surhumain, il s'évanouit. Je le regarde amusé. *Ils sont mignons, ces jeunôts, hein Nicholas ? Ils font tout pour faire leur intéressant.* me marmone-je en moi-même. Alors que je vais dire quelque chose, la pauvre petite gamine qui avait été ravie de ma proposition de cookies se jeta à terre pour voir ce qu'il avait. Je me retiens de lui dire que le grand dadais ne fait que jouer la comédie. *Laissons-les, Nicholas. Flatter son égo de la sorte, je ne comprends pas, tout de même.* Je regarde la scène, toujours amusé alors que ma petite protégée me regarde avec un regard suppliant ressemblant à un appel de sémaphore.

Et paf ! Le miracle ! Lucy, à en croire les vociférations de la jeunette, se réveille aussi rapidement qu'il était tombé. Le regard vitreux, l'aspect louche... *Il en fait tout de même beaucoup trop pour que ça soit crédible, là. Etonnant qu'elle y croit* me prends-je à penser. Enfin, le voilà qui part... Il s'en va ! Et qui va passer le balais avec moi maintenant ? Cela ne va pas. Alors, je décide d'intervenir. Parce que la pauvre petite semble désoeuvrée.
"Va, ne t'en fais pas", lui dis-je. "Il est simplement bon comédien, il reviendra de toute façon." Je me redresse un peu, pose mon balais qui me servait de perchoir, et va en direction du deuxième balais. Je m'en saisi et le tends à ma jeune amie. "Tiens, donnes-moi un peu d'aide, tu veux ?" Je lui souris. "Parce que cette cour ne va pas se nettoyer toute seule, et puis, ça te permettra de penser à autre chose." Je laisse le balais dans les mains sans autre forme de procès. "J'ai toujours dit, le travail de ses mains fait envoler nos problèmes parce qu'il les rend plus clairs !" Je me penche vers elle, en lui faisant un sourire. "Et crois-moi, j'ai de l'expérience là dessus."
Puis, je lui murmure avec un regard complice de comploteur machiavélique : "Et puis, si on se dépêche, on aura assez de temps pour prendre un chocolat !"

Cela ressemblait un peu à la carote pour faire avancer l'âne, mais je me vois bien que notre jeune amie n'a rien d'une ânesse. Et puis, ça la réconforterait de savoir qu'un peu de douceur l'attendait au-delà de ces murs.
Je n'ai jamais vraiment compris pourquoi les élèves de l'établissement prenaient cet endroit comme une sorte de prison. C'est un lieu magique, et dangereux naturellement quand on savait certaines choses... mais il n'y avait rien de désagréable ici. Du moins, j'en suis convaincu.
*Mais tu n'as plus leur âge, mon vieux. Tu n'as plus leur âge et c'est ta maison, ici.* J'ai une pensée pour Nicholas... *Tu me manques, salaud ! Pourquoi tu es parti aussi vite ?!* Je me redresse doucement pour ne pas faire souffrir mes articulations. *Allons, c'est la vie. Il est bien mieux là-haut, tu sais. Et puis, il a toujours aimé te narguer... il continue encore. Il ne perd pas son sens de l'humour !* Je souris. Il faudrait qu'un jour, je prenne plus de temps pour connaître Cortez. Il a de la trempe... il est bien du même sang.

Je me campe sur mes deux jambes en regardant avec insistance la jeune fille. "Allons, ne nous morfondons pas ! Au travail !" dis-je d'un ton enjoué. "Tu t'apelles comment, ma jeune amie ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neva Keydron



Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 25
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: Saint Martyr tu étais et seulement martyr tu seras!   Mer 24 Oct - 5:59

Et voilà qu'il se barrait ! Il avait ouvert les yeux a mon plus grans soulagement, mais il se barrait, sans demander son reste. Je me suis levée dès qu'il a ouvert les yeux et l'ai regardé se tirer, un peu stupéfaite. Il se remettait plutôt rapidement... Il se tirait, calmement. Je le regardais jusqu'à ce qu'il ai disparu de mon champs de vision et me suis retournée vers le vieil homme, en soupirant... Bon... peut-être que ce sera plus calme maintenant
Il me tendit le balais que Mister Grand Dadais était allé chercher et me demande de l'aider. Souriant, je me saisit du balai et commence à frotter maladroitement... J'avoue que je ne passe pas mon temps à frotter le sol, mais le vieil homme a raison, avoir les mains occupées ça fait s'envoler nos problèmes... Il me parle ensuite de chocolat ! Hmmm... mon péché mignon... il sait prendre les gens par les sentiments... Je sourie et me retient de rire a sa remarque.

- Je m'appelle Neva. Et vous ?


Occupée à balayer le sol, je guette patiement une réponse du vieil homme... En même temps je cherche a deviner quel nom il pourrait bien porter... Ma jeune amie... Il m'a appellé comme ça... C'est étrange d'entendre ce mot sortir des lèvres des gens n'est-ce pas ? On peut l'interpréter comme on le désire, mais rarement de la même façon... Un ami proche, un ami de famille, il y a tellement de sortes d'"amis"... Et moi je suis... "une jeune amie"... Mes divagations sur ce mot si rarement entendu me font sourire... C'est ridicule, mais d'un côté, c'est avec ses pensées ridicules que je passait du temps...

Je regarde les mains du veil homme... Depuis combien de temps travaille-t-il ici ? Depuis combien de temps fait-il le ménage ? J'en viens à me demander combien d'élèves ont été conviés a manger des cookies chez lui et à boire un chocolat... Ce côté paternel est assez plaisant, certes, mais il a autre chose... Une simplicité déconcertante qui en ferait palir d'envie tout ces hippies qui tentent de vivre le plus simplement possible... Cette pensée m'amuse, mais je n'en montre rien, je me contente de frotter...

** Qu'est ce qu'il fout maintenant l'autre dadais ? Dire qu'il vient d'arriver ! Ca va être sympa pour lui...**

Décidée d'arrêter de me focaliser sur lui, je ramène mon attention à mon balai qui balaye... Que pourrait-il faire d'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artificial-eden.new-forum.net/index.htm
Espérance



Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 29
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Saint Martyr tu étais et seulement martyr tu seras!   Jeu 25 Oct - 3:28

Le soleil brille. L'air est pur. Au loin, on peut entendre quelques oiseaux qui pépient de bonheur, ou de peur. Leur nid à faire, leur nourriture à aller chercher. Une symphonie de choses banales et pourtant si jolies. Au loin, le son du clocher qui résonne pour l'heure.
frot.frot.frot.frot.

La jeune Neva s'était mise rapidement au travail. Et sans rechigner. Je souris. *C'est le chocolat qui la tente ?*, pense-je ironiquement. Non, je ne crois pas. Elle a simplement compris en quoi ça pouvait la tranquilliser un peu. Je me mets à mon tour à frotter. Avec plus de rapidité et de grâce que ma jeune amie, mais j'ai l'âge et l'expérience de mon côté. Je tourne ma tête du côté de la travailleuse : "Je m'appelle Espérance. Enchanté, ma chère Neva." Je laisse un blanc.
frot.frot.frot.frot.

"Bienvenue à St Martyr." J'esquisse un grand sourire. "J'espère que tu t'y plairas. Tu verras, c'est une belle maison où il fait bon vivre. Sauf si tu en décides le contraire, comme beaucoup de tes camarades, ici." Je soupire de désarrois. C'était une chose que, malgré toute mon expérience, je ne voulais pas comprendre. Bien sûr, l'école, l'apprentissage, à ces stades de la vie, ça n'exite pas du tout. Mais St Martyr n'était pas que cela. Et les élèves d'ici n'arrivaient pas à le comprendre. Et ça me rendait triste.

Je la regarde en laissant le silence emplir la cour. Un rayon de soleil frappait son visage. Elle mettait du coeur à l'ouvrage et semblait vouloir oublier quelque chose. Un petit sifflotement d'oiseau.
"Qu'est-ce qui te tracasse, mon enfant ?" lui dis-je en m'arrêtant de balayer. "C'est le grand dadais qui te met dans cet état ?", continue-je. "Ne t'inquiète pas, il reviendra bien assez tôt, si c'est cela qui t'embête."
*Les jeunes sont mignons*
, me dis-je intérieurement. *Les hommes vivent 100 ans et se font du souci pour mille, comme dit un proverbe indien. Et plus j'y réfléchis, plus je me dis que c'est vrai, mon cher Nicholas. Plus rien ne te tracasse, toi, maintenant ?!*

frot.frot.frot.frot.
J'avais repris le mouvement en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Monostone



Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 41
Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: Saint Martyr tu étais et seulement martyr tu seras!   Ven 26 Oct - 6:27

Je m’enfonçais a présent de plus en plus dans cette foret ! Cela faisait un petit moment que je marchais, je ne voyais même plus les hauts murs de Saint Martyre.

« Tant pis si je me perd ! Cela me feras les pieds ! »

Cela faisait longtemps que je n’étais pas retourné a mes racines ! Aux miennes, ce que j’ai été lorsque j’ai regardé ma sœur ! Celui que j’étais, lorsque je l’ai planté…Il s’endormais depuis si longtemps, je m’endormais depuis si longtemps…Je me suis personnifier moi-même en un autre moi pour mieux me comprendre…Et depuis quelques temps, je l’avais perdu ! Je me rappelle de mes nuits, il y a quelques jours encore, ou je me répétais sans cesse : Réveille toi ! Réveille toi….sans m’arrêter en espérant le retrouver, en espérant me retrouver…

**Et me revoilà**

« Oui, me revoilà ! »


Je marche toujours tout droit, jusqu'à un petit chemin, que je longe rapidement, pour y trouver un grand arbre. Il est grand, très grand, il est vraiment majestueux. Je décide donc de grimper a celui-ci pour m’y reposer un peu. Une fois bien installer sur une de ces branches, je sors ma musique.

« Hum ! Strange new world de lolita °C, ce sera parfait !"

**Oui parfait ! hehe !**

Je sors une clope, l’allume et tire une bouffée.

JE ferme a présent les yeux, et je laisse mon esprit divaguer….
Je vois tout de sorte de choses, des visages, des corps, des formes étranges, tous sont en mouvement et se ballade hors de ma tête. Puis je me vois diriger toutes ces choses, tel un chef d’orchestre….

« Amusant »

J’ouvre les yeux et tire une autre bouffée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neva Keydron



Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 25
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: Saint Martyr tu étais et seulement martyr tu seras!   Sam 27 Oct - 1:43

Je n'aimais pas l'idée qu'Esperance puisse comprendre aussi facilement ce que je ressentais... D'un ton détaché, je lui répondit :

- Croyez-moi, je me fiche éperduement de Mister Grand Dadais... Il ne faut pas que je me focalise sur sa seule petite personne !

Je me remis a balayer de plus belle, m'imaginant balayer tout mes soucis comme je balayais la poussière. Je ne pouvais m'empêcher de me demdander s'il reviendrais comme me l'annonçais Espérance... Ce serai débile de sa part d'un côté, je n'ose imaginer l'ironie de la situation... Je le voyais déjà "Excusez moi je suis de retour !" Un petit rire me secoua et je laissais cette pensée s'envoler comme les grains de poussière sous les secousses de mon balai. En tout cas, qu'il ne s'attende pas à ce que j'aille le chercher ! Je resterai tranquillement ici, avec Esperance à parler chocolat... Hmmmmm... chocolat... Rien que la consonnance de ce mot me faisait sourire... Il paraît que ça rend heureux, j'en mangerai des kilos alors, quitte à en grossir !
Je fus heureuse de me sentir à l'aise, je croyais que ce serai plus difficile, mais en quelques minutes, j'avais réussi à faire connaissance avec une personne très agréable et à une autre completement fêlée... Comme moi... Je ressongeai à Mister Grand Dadais, tout compte fait, Mister G.D ça le faisait plus... Et moi, comment je serai surnommée ? La grande malade ? La cinglée de service ? Tout compte fait, je m'en fichais. Ils ne me connaissaient pas et n'avaient rien à dire de moi... Même si c'était vrai que j'étais une cinglée. J'en revins à la question d'Esperance... Qu'est ce que j'avais ?

- Je ne sais moi-même pas trop... Je me demande pourquoi il agit comme ça... Je me demandais si il y avait quelqu'un d'aussi fêlé que moi et apparament oui ! J'en viens même à me demander s'il ne l'est pas un peu plus !

Je me tu et continua à balayer tranquillement... C'est vrai que ca occupait l'esprit... Je devrais peut-être balayer plus souvent, ça pourrait me calmer. Je commençais à comprendre comment remuer un balai, y songeant avec amusement... Moi, l petite Neva n'arrivait pas à tenir correctement un balai dans ses mains ! Un petit sourire résultat de cette pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artificial-eden.new-forum.net/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saint Martyr tu étais et seulement martyr tu seras!   Aujourd'hui à 10:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint Martyr tu étais et seulement martyr tu seras!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le saint du jour : Saint Christophe Martyr en Lycie (3ème s.)
» MMGTG : Martyr des maitres de guilde en tout genre
» ROCKY - 11 ans - SPA Saint-Etienne Loire (42)
» Relation entre Haiti et Saint Domingue :Point de vue d'un américain
» Clergé de Saint Bertrand de Comminges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
st-martyr :: ♠ St-Martyr ♠ :: Extérieur :: La Grille-
Sauter vers: