st-martyr


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Et ça s'écroule (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Et ça s'écroule (PV)   Lun 9 Juin - 13:17

C’est chouette hein? Samedi. Putain, Samedi. C’est Samedi et je suis complètement seul, à l’école qui plus est. Pourquoi? Parce que je n’ai aucun de mes potes pour m’héberger. Alex a disparu comme ça lui arrive de temps en temps, Evan et Lola sont à un festival, Stan chez son cousin, je n’arrive pas à joindre Cath et c’est ainsi pour tout le monde. Même les vagues connaissances chez qui j’ai déjà passé la nuit ne peuvent pas m’accueillir.

De toute façon, le dernier weekend, j’ai failli me faire pincer par un flic. Ça m’a refroidi un peu. Pas de drogue pour moi cette semaine. Ouais, j’ai peur de la police et alors? J’ai de la chance que McClain ne les a pas appelés quand le prof de science lui a remis mes trésors ‘’savamment’’ caché dans mon ancienne piaule. Mais, si une de mes mésaventures atteignent les oreilles des autorités…Je peux dire bonjour à la prison ou à un très long séjour et désintoxication. Et ça, Yoann ne le veut pas.

En conclusion, me voilà un samedi soir dans le local étudiant…Assis sur le sol…Une table-basse devant moi…En train de faire quoi vous croyez? Non, pas de drogue. Non, pas de guitare. Un château de cartes. Si, un château de cartes. Pas ma faute si, non seulement je suis seul, mais je suis médiocre au solitaire. Je fais avec ce que je peux. Donc, un château de cartes. Juste les deux premières cartes, ça m’a sûrement pris trente minutes. La suite s’est mieux déroulé.

Jusqu’à ce que…Une porte s’ouvre et le château s’écroule. Je pousse un gémissement émotionnel, significatif d’ennui, de frustration, de désespoir. Oui, du désespoir.

J’suis pathétique.

Je penche ma tête sur la table, me cognant le front à répétition.

-C’est pas vrai..!

(court...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Eva Kareyton



Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Ailleurs !
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Mer 11 Juin - 9:54

Mon premier samedi dans cet internat. Mortel. Pas un chat aux alentours, personne avec qui taper la causette. M’enfin, ça m’étonnais aussi que des gens veuille m’approcher avec mon air un peu folledingue. Arrivée jeudi, je n’avais pas eu le temps de me faire à cet internat dans lequel mes parents m’avaient envoyé que déjà je devais retourner en cours. J’aurais explosé la tête de quelqu’un si j’avais pu. Heureusement, je ne m’ennuyais pas trop, à essayer de deviner la vie des gens qu’il y avait dans mon cours, à essayer de trouver leur prénom même si j’avais une chance sur des millions de trouver le bon.
En ce samedi ennuyant comme pas permit, j’avais d’abord fait une balade à l’extérieur jusqu’à ce que la pluie commence à tomber. Et merde, c’était décidément pas la joie. J’ai pensé à mes potes qui m’avaient accompagné durant ma dernière fugue, ils devaient s’éclater. Je les imaginais en train de se faire un petit shoot quelque part sous les toits, à délirer… J’aurais tellement voulu être avec eux et non dans cet Internat qui faisait plus prison, centre de redressement qu’autre chose. Voulant oublier ces mauvaises pensées, j’ai prit mes écouteurs et ai allumé mon Ipod. Du bon son qui explose les oreilles… tiens, System Of A Down peut-être, ensuite je passerai à Korn. Non, finalement j'opte pour Transitory de After Forever... Volume max et c’était parti pour un tour sur la pluie. « I’m singing in the rain… » Non non… je plaisante…
Et ces uniformes, franchement ! Merde on n’est plus dans les années 1800 !

J’entre dans le local pour étudiant, plutôt sympa le nom, il n’y avait pas ça dans mon ancien bahut… Personne non plus. Sauf un gars, assis à une table basse. Quand j’entre, j’entends comme quelque chose de très léger tomber. J’ai interrompu quelque chose ? Puis le gars commence à se frapper la tête contre la table avec un geignement du genre, une plainte discrète. Ca me fait doucement marrer… Pas le gars en lui-même, mais sa réaction. Ce n’est pas commun de voir des gens faire ça… Je suis assez du genre, mais dès que je fais ça en public, on se dit que je suis dans le cirage… Alors voir quelqu’un faire comme moi, franchement ça me fait marrer. Il y en a donc d’autres comme moi ? Cool !

Je m’approche du mec, tranquille… Et je vois des cartes étalées sur le bois. Il faisait quoi ? Un solitaire ? Non, je ne pense pas que j’aurais fait envoler les cartes à mon entrée s’il jouait à ça… Un court instant de réflexion et je me suis dit que j’avais du démolir un château de carte.
Sans demander, je me suis installée en face du type, l’ai fixé deux ou trois secondes puis ai lancé :

- Salut… J’ai interrompu quelque chose ?

Quoi ? Je ne suis pas du genre à me soucier de la politesse ? Effectivement, non. J’allais pas me faire chier à me poser comme une conne à l’autre bout de la pièce et attendre que quelque chose se passe.
La musique gueulait toujours dans mes écouteurs pendant sur ma chemise noire trempée par la pluie. J’ai baissé le son et ai attendu une réaction de l’autre, autre que se taper le front contre la table, sans le quitter du regard.
Non, je n’étais pas du genre à m’emmerder avec les formules de politesse : je m’emmerdais dans cet internat, lui faisait un château donc j’en concluais que c’était pas la fête non plus alors pourquoi pas taper la causette ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artificial-eden.new-forum.net/index.htm
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Mer 11 Juin - 16:39

Putain...J’ai rien à faire au point de faire un château de cartes? Révélation du siècle! C’est pa-thé-thi-que. En plus, à part les réadaptés les plus ‘’à risque’’, il n’y a absolument personne ici. Bon, oui, les surveillants…Mais, ils doivent s’embêter à me voir la gueule tous les jours de la semaine. Je souris pour moi-même.

J’ai arrêté de me cogner la gueule. Mais, mon front est resté contre la table. Je tourne la tête (du côté opposé de la porte) pour regarder par la fenêtre. Il pleut. Mais merde! Déprime, déprime, déprime. Tout me déprime quand je suis loin de mes potes et du cannabis? Arf…Et ça recommence : pa-thé-thi-que. J’suis un crétiiiiin.

Et où est mon mp3? Où est mon foutu mp3? Dans ma piaule, bien sûr. Qu’est-ce que je fais ici déjà? Ah, oui, les cartes, les cartes…Une pause de drogue d’une semaine : mauvaise idée, mauvaise idée. Vite, il me faut Victor? Où il est celui-là? J’sais foutrement pas comment il fait pour survivre ici, seul, le weekend. Je comprends finalement sa douleur. Qu’est-ce qu’il doit me trouver égoïste de le laisser s’emmerder seul tout le temps comme ça. Il fait quoi dans ces cas là…Bah, lui, il a sa réserve de drogue. Mais, j’ai encore trop de savoir vivre pour fouiller dans ses affaires. Qu’est-ce qu’il fait le reste du temps…Télé? Lecture? Aaaah, mais c’est à peine si j’sais lire moi. Crétin, crétin que je suis.

Réveilles-toi!

Aussitôt, une voix. Je lève la tête avec un air surpris, accompagné d’une expression guturale :Gneinh?

Une étudiante. Écouteurs aux oreilles. Complètement trempée. Ahah, je me sens mieux là de voir cette fille dans un état lamentable et probablement dans une phase d’ennui aussi pire que la mienne. Je réponds d’un sourire niais. Après avoir passé quelques secondes à la dévisager, je me redresse.

-À part un moment intense d’ennui, non rien…

Je passe ma main de l’autre côté de la table dans le but de lui serrer la main. Ouais, c’est pas super commun comme geste chez un jeune ado imbécile, mais j’ai pris cette habitude d’un vieil ami.

-J’m’appelle Yoann, toi?

Je l’observe. Son visage ne me dit rien. Est-ce que c’est une réadaptée elle aussi? Peut-être seulement une fille loin de la ville de ces parents…J’en sais rien…Alors, sans être directe, j’vais essayer de le deviner…Première question :…

-Pourquoi t’es là? J’veux dire…Pourquoi t’es pas chez toi un samedi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Eva Kareyton



Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Ailleurs !
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Jeu 12 Juin - 9:26

Le gars arrête de se taper la tronche, tant mieux, il aurait finit par pisser le sang s’il avait continué… C’aurait été mauvais non ? Saigner de la tronche… Il a tourné la tête, regardé je ne sais quoi puis réagit à ma présence.
Il m’a fait vraiment rire avec son air surpris… Surtout avec son Gneinh. J’aurais pu éclater de rire et me plier en deux si je ne m’étais pas enfoncé l’ongle dans le pouce pour me retenir…
Il y en avait vraiment qui avaient la tête dans le cul. Ou alors il déprimait.

Mouais, pas l’air si déprimé que ça a la façon dont il me regardait. C’était limite s’il ne se comportait pas comme s’il était supérieur à tout le monde. Bon, lui était quand même dans des vêtements secs alors que moi, j’étais trempée comme pas deux. J’ai passé sur son air niais quand il se releva pour m’annoncer qu’il s’ennuyait, ce à quoi j’ai répondu :

- Bah on est deux… Avec le temps qu’il y a, on va pas dire que c’est l’éclate…

Il me tend ensuite la main. L’acte en lui-même me surprend. C’est rare qu’un adolescent fasse ça, ça semble plutôt être un truc de vieux. Un peu surprise, je lui serres la main pendant qu’il me dit qu’il s’appelle Yoann.

- Moi c’est Evana… Mais appelle-moi Eva, c’est moins bizarre. M’enfin, appelle-moi comme tu veux, je m’en fous.

Je me suis toujours demandée pourquoi mes parents m’avaient appelé Evana, ça fait trop bourge pour ce que je suis : une sale droguée, fugueuse et meurtrière… Ca faisait trop sage et tout. Ils auraient du m’appeler… Je sais pas moi… autrement merde !
Je me remets en place, assise à la table basse, observe les cartes étalées par terre. J’entends ensuite le type me demander ce que je fous dans cet internat un Samedi. Pourquoi je ne suis pas chez moi ?
A cette question, je me marre.

- S’cuze, ce n’est pas contre toi. C’est juste que mes parents… je peux pas les encadrer et je leur ai bien fait comprendre que je ne voulais plus vivre avec eux, à ma manière… Et je crois aussi qu’ils ont honte. Alors ils me laissent ici. Remarque, je ne me plains pas, je peux plus les sentir. Et il faut bien que je découvre un peu les lieux…

Eh ouais, j’étais la petite nouvelle ! Et mes parents ne pouvaient plus m’encadrer, comme moi. J’avais pas honte de le dire : c’était la vérité. Pourquoi raconter du baratin et faire croire des conneries à mes « partenaires d’infortunes » dans cet internat ?
Ah ouais, je suis là, c’est clair. Mais lui aussi…

- Et toi, qu’est ce que tu fais là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artificial-eden.new-forum.net/index.htm
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Jeu 12 Juin - 14:48

Evana. C’est sympa comme nom. Mais, elle préfère se faire appeler Eva. Si elle le souhaite. Pour moi, ce sera moins de syllabes…Alors, j’ai rien contre.

-Va pour Eva. J’suis pas inspiré pour les surnoms aujourd’hui alors.

En tout cas, mon autre question la fait marré. Content de mettre de la bonne humeur où je vais même quand je fais rien. Je soupire. Nan, pour vrai, j’suis pas sincèrement insulter. C’est pour cette raison que je me décide de sourire légèrement et de ranger ma gueule de déprime.

Elle peut pas encadrer ses parents. Aucune autre explication. Donc, une réadaptée fugueuse ou bien une simple fille banale dont les parents ont mis en pension par soucis pratique. Ça n’aide pas à répondre à ma question. Tant pis…C’est pas plus grave que ça. J’ai peut-être pas envie de savoir que c’est une meurtrière bien que je sois mal placé pour juger. Mais bon, dans la vie, il y a des gens qui tuent parce qu’ils sont idiots et d’autres parce qu’ils sont cons. Il y a aussi le cas de légitime défense…Mais, moi, je me trouve plus idiot qu’autre chose.

Moi, ce que je fais là…Situation simple.

-J’avais personne à squatter ce weekend. Mes potes sont tous occuper. Et moi non plus j’ai pas une bonne relation avec le paternel, sa pute et le rejeton.

D’un geste, je signale la présence des cartes sur la table.

-Alors, je m’occupe comme je peux. J’écouterais bien un peu de télé mais j’crois que câble lâche aux 5 minutes à cause de l’orage.

Je souris bêtement. Elle est nouvelle. La chance. Premier weekend ici, y’a pas un chat, on s’ennuie comme des rats morts et je vais m’en arrêter là avec les animaux. Bref, tout ça pour dire qu’elle a pas choisi sa journée pour débarquer.

Je me relève, les fesses endoloris de tant d’inactivité et m’assois sur le fauteuil qui est à peine un pas derrière moi.

Je regarde le plafond en soupirant.

-Elle est si terrible ta famille?

Je dis ça seulement pour engager la conversation. Car, franchement, j’aurais préféré un autre sujet mais je ne sais pas trop de quoi parler. N’importe quoi sauf me morfondre seul encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Eva Kareyton



Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Ailleurs !
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Ven 13 Juin - 9:41

Ma famille est-elle si terrible ? Bah, ça dépend du point de vue. Lui en tout cas, c’est sa famille qu’a l’air terrible. Franchement, j’ai pas envie de parler de ma foutue famille et de ses décisions à la con de me retrouver pendant ma fugue pour me virer dès que j’arrive. Ils auraient du me laisser la paix, avec mes potes au lieu de me chercher pour m’éloigner ensuite. Franchement aucune logique ces adultes.

- Bah… comme tous les parents, ils sont sérieusement chiants, mais… on va dire que je ne leur facilite pas tellement la tâche ! Comme fille je suis sérieusement problématique… Ils s’en foutaient tant que ça ne les atteignait pas plus que ça, mais dès que leur « brillante » réputation courait le risque de s’entacher, ils réagissaient et sévissaient envers moi… A la fin j’ai vraiment dépassé les bornes et, d’un accord commun, on ne se voit plus…

Accord commun, c’était un euphémisme. Je ne voulais plus les voir, ne les supportait plus, d’où ma loooongue fugue. Quant à eux, ils ne supportaient pas la honte d’avoir une enfant comme moi, fumant, fuguant, se droguant et tout le tintouin…
Ouais, avec les conneries que j’avais alignées, ils devaient aussi avoir peur de moi. Genre : « va-t-elle me tuer comme elle a froidement assassiné ce type dans une rue ? ». La peur y est pour beaucoup dans notre petite famille.
M’enfin, j’ai pas envie de parler de ça plus longtemps.

- Bon, passons, ma famille n’est pas le sujet idéal, crois-moi !

Alors que lui s’est sagement assis dans un fauteuil, moi je bouge juste un peu pour m’adosser au mur, avoir un support. Je joue un instant avec mes mèches de cheveux en pensant à ce qu’avait dit Yoann au sujet du « paternel et de sa pute ». L’ambiance devait être géniale chez eux… Qu’il aille faire un tour chez moi avec ces couvre-feu à 6 heures, les inspections de la chambre au milieu de la nuit ou quand je ne m’y attendais pas histoire de trouver un peu de drogue (qu’ils ne trouvaient pas, je la cachais trop bien !), portable confisqué, plus le droit de sortir le week-end… Limite s’ils ne mettaient pas de barreaux aux fenêtres de ma chambre. Bon, je sais pas non plus à quoi ressemble la vie chez lui alors...
Maintenant, gros blanc dans la discussion… Je sais pas quoi dire, pas quoi faire mais ne cherche pas désespérément une solution, c’est pas mon genre. J’attends qu’une idée me vienne en tête et après j’avise. Une idée justement, je joue avec un stylo sortit de ma poche et demande :

- T’es là depuis longtemps toi ?

Ouah, question excellente et digne d’intérêt… Bah au moins on parlera un peu. Et… s’il me demande ce que je fous ici… Bah, je verrais bien, je vais quand même pas lui annoncer de but en blanc que j’ai trucidé un type, fugué plusieurs fois de chez moi et accumulé un tas de conneries…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artificial-eden.new-forum.net/index.htm
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Ven 13 Juin - 10:40

‘’Comme tous les parents’’, ça commence bien. Je me demande si les parents naissent chiant ou s’ils le deviennent après la naissance du rejeton.

Je souris au ‘’d’un accord commun’’. Je sais pas, ça l’a un côté humoristique caché. Bah quoi? Il faut bien que je rigole de temps en temps. Et des moments de rigolade, y’en a de moins en moins.

Moi, ma famille s’en foutait aussi. Mais, elle s’en foutait au point où je n’en faisais même pas parti alors leur réputation n’était pas en danger. C’était juste tant mieux que je n’étais jamais à la maison ou bien que je voulais bien me fermer la gueule quand il y avait de la visite.

Ma vie n’était pas si mal chez mon père quand même, je n’avais pas à m’en plaindre. Tandis que certains se font battre ou sous-alimenter, moi, je vivais bien. Belle-maman chialait à la moindre de mes actions et s’en plaignait sans arrêt, le géniteur quant à lui ne faisait rien du tout la plus part du temps. Le résultat de leur ADN est braillard…Mais, ça s’arrêtait là. Je mangeais bien, j’avais la paix la plus part du temps et je voyais mes potes tous les jours. C’était une bonne vie.

Mais, je vis encore plutôt bien. C’est vrai non? Bon, d’accord. Je ne peux plus me droguer autant qu’avant. Même chose pour les potes. Et je suis enfermé dans cet internat toute la semaine. Je ne vois plus la famille par exemple, ça compense. Et puis, il y a quand même des gens sympas ici.

Sa famille n’est pas un sujet idéal. Je m’en doute. Mais, je ne sais pas quoi dire. Je ne la connais pas. Je ne sais donc pas ce qui l’intéresse.

Puis, le silence s’installe. Je ne m’en plains pas même si j’aurais préféré discuter. Sauf que je n’ai aucune idée à faire partager ni rien à dire. Je m’occupe donc en attachant mes cheveux avec le premier élastique trouvé dans mes poches et me cale dans le canapé. Finalement, l’ange a fini par passer.

Je réfléchis un instant. 17-14=3 ans…

-J’suis ici depuis 3 ans. Toi, t’es nouvelle, je me trompe?

Je souris.

-En tout cas, tu risques pas de te sentir dépaysé ici. Probablement que tous les étudiants présents dans l’école à ce moment même vivent de gros problèmes familiaux ou pire.

Comme un dossier psychologique et criminel chargé par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Eva Kareyton



Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Ailleurs !
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Lun 16 Juin - 22:22

Trois ans ici ? Au bout de deux jours ici je m’ennuyais déjà comme un rat mort alors lui ai bout de trois ans… bon, il avait du aussi se faire des amis. J'ai attendu quelques secondes avant de lui répondre :

- Moi je suis là depuis... bah c'est mon troisième jour.

Déjà trois jours que mes parents m'avaient envoyé là. Cinq que j'étais rentrée de l'autre bout du pays. Putain, dire qu'il y a une semaine j'étais encore en train de vivre les meilleurs moments de ma vie avec mes potes dans la débauche... (passons sur le meurtre...). Ca me paraissait loooong.
La phrase qui suivit, comme quoi je n'allais pas être dépaysée capta mon attention. Ah ouais ? Tous avaient des problèmes familiaux ou... pire!
Un sourire aux lèvres, toute mon attention était fixée sur Yoann.

- Ah... et c'est quoi ce... pire dont tu parles ?

Si pire c'était casier judiciaire chez les flics... J'étais à ranger dans cette catégorie. Au fond, j'avais plutôt du bol d'être tombée ici, j'aurai pu rester en prison après ma garde à vue ! Heureusement pour moi, mes parents avaient payé un bon avocat qui avait convaincu tout le monde, en deux ou trois mouvements, que j'avais agit par défense. Donc j'étais ressortie. Marrant, mes parents m'avaient sorti de chez les keufs pour m'envoyer loin de chez eux ensuite. Décidement ils étaient vraiment pas futés. Ils auraient voulu se débarasser de moi pour un bail et ils m'auraient laissé en taule (s'ils avaient été un minimum intelligent, bien sur...).
Donc au final, je devais me sentir plutôt contente d'être là non ?
Ouais, ça devait être ça. Peut-être que Dieu avait aussi voulu me punir et me mettre dans le droit chemin, sans passer par la case prison ? C'aurait été possible si je croyais en Dieu. Or ce n'est pas le cas.
S'il existait, j'aurais eu des parents moins cons. Bon, finit parler religion ou parents incroyablement stupides, ça commence à me faire chier.

- Toi aussi tu t'emmerdais sec à ton arrivée ?

Voilà, comme je n'avais, pour l'instant, pas obtenu de réponse à la question au sujet du pire, j'en reposais une autre.
Mais c'est que j'allais passer pour une bavarde moi !

[c'est court désolée. Je suis en période d'exam donc c'est plus dur de répondre sur le forum^^ mais d'ici le 27, j'aurai fini les exam]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artificial-eden.new-forum.net/index.htm
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Mar 17 Juin - 11:16

Depuis 3 jours. Ouah. Pas trop le temps de s’adapter encore je suppose. Surtout qu’elle ne respire ni la joie, ni le sociale. Mais, c’est normal. Moi, en arrivant ici, j’étais un peu sur la défensive. Normal quand tu viens de tuer quelqu’un, que tu te retrouve dans un endroit que tu ne connais pas, sans personne et avec peu de contact dehors. D’ailleurs, à ma première année ici, je n’avais pas le droit de sortir le weekend ce qui m’a forcé à arrêter la drogue pendant cette période. Mais, un an plus tard, je retrouvais les mêmes potes que j’avais avant et aucun d’eux n’avait vraiment changé. Et je reprenais mes mauvaises habitudes au grand désarroi de mes enseignants et du directeur.

En tout, ce que je dis semble encore l’amuser. À croire que je suis un vrai clown. En fait, si, je joues constamment les bouffons. Je souris pour moi-même. Ce pire dont je parle? Soit c’est effectivement une réadaptée et qu’elle est contente que d’autres soient dans le même bateau…Sinon, elle est seulement une de ces filles qui raffolent des ragots. C’est dur de cerner quelqu’un.

-Barf, comme partout, il a des délinquants hein…

Je reste vague, ne voulant pas tellement ouvrir ma gueule sur mes propres délits ou bien en dire trop sur l’utilité du pensionnat à quelqu’un qui n’est peut-être pas censé être au courant.

-J’suppose que tes parents ont cru bien de t’envoyer ici en pensant qu’à St-Martyr, tout le monde est gentil tout plein, tout le monde est docile…À moins bien sûr qu’ils savent que l’endroit est ‘’moyen’’ recommandable.

Là, j’ai réussi à être clair sans être directe. Si elle comprend mes paroles, c’est une réadaptée. Et si c’en est une, je ne suis toujours pas certain de vouloir connaître la raison da sa venue. Je jette un nouveau regard vers la fenêtre avant de poser mes yeux sur elle.

-Ouais, en fait, la première année, ça a pas été la joie. Pas de potes, pas vraiment de distraction…Mais, après, tu t’y fais. Et pis, y’a des gens sympas ici. Mais bon, heureusement que je passe pas mes weekends ici habituellement parce que…Être enfermé dans l’école 7 jours sur 7…C’est pas super.

Je souris.

(ca va, j'suis pas difficile)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Eva Kareyton



Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Ailleurs !
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Mer 18 Juin - 9:54

Comme partout il y avait des délinquants ? Si c’était des meurtriers accros à la drogue et aux virées interdites ça allait me plaire. Ah… peut-être qu’au fond j’allais me plaire ici. J’ai sourit, intéressée par ces paroles. En fin de compte, mes parents avaient du être moins cons que ce que je n’avais pensé : ils ne m’avaient pas laissé en taule mais mit ans un internat pour que je sois remise sur le bon chemin… Bon sang y en avaient qui avaient de l’espoir. Dès que je serais majeure, je me tirerai ! Non, dès que je finirais l’école obligatoire. Et là… mes parents pourraient bien se suicider que je m’en foutrais et ne reviendrais pas.

J’allais peut-être écrire un bouquin sur la connerie humaine, plus précisément celle de mes parents puis le publier. Peut-être que ça aurait du succès. Et faire en sorte de savoir que tout le monde sache quels étaient mes parents… Excellent, ça me faisait un projet de plus pour ma sortie de l’internat : 1° me tirer de chez moi. 2° Me faire un fix hallucinant et être bourrée aussi longtemps que possible. 3° Ecrire ce bouquin.
Marrant, à peine arrivée ici je prévois ce que je ferais une fois partie. Mon idée de l’indépendance sûrement.

Mon attention fut immédiatement happée par les paroles qu’il dit ensuite. « J’suppse que tes parents ont cru bien de t’envoyer ici en pensant qu’à St-Martyr, tout le monde est gentil tout plein, tout le monde est docile… A moins bien sûr qu’ils savent que l’endroit est « moyen » recommandable. ». Ahaaaa ! Alors c’était vraiment un endroit où on était censé me remettre sur le droit chemin ? Nan, peut-être pas. Plutôt un endroit où on nous empêche limite de vivre aussi longtemps que possible.

- Alors je vais peut-être pas m’emmerder autant que ça ici. Si c’est moyen recommandable, ça va me plaire.

J'ai pas peur de le dire en plus ! J'assume ! En revanche, si tout le monde est docile et tout mignon comme un mouton, j’allais rapidement péter un plomb. Peut-être commettre un autre meurtre, sans circonstances atténuantes, sans cas de légitime défense. Si tout le monde se comportait comme des moutons, j’allais m’empresser de semer la zizanie, quitte à me faire virer. Et alors, là, mes parents, ils m’enverraient où ? La taule ? J’ai rit intérieurement.
Ils tenaient trop à leur réputation pour m’envoyer là-bas.
Après un regard vers l’extérieur, il pleut toujours, Yoann reparle.

- Attends… tu veux dire qu’on peut jamais jamais sortir d’ici ? Naaan, fous-toi de ma gueule… C’est pire que la prison ici !

Nan, pas pire que la prison. La prison c’était pire. J’y avais passé peu de temps, mais ça m’avait suffit.
Dans ma poche, il y avait toujours les numéros de téléphone de mes compagnons de cavale, si je ne pouvais pas sortir, je n’allais pas pouvoir les revoir ? Ah non, pas possible. Nan, comment je ferais si je ne les vois pas ? Ils ne me fourniront pas de quoi me faire fumer, planer ou quoi que ce soit ! Merde, je me débrouillerai.
Et si vraiment ce n’est pas possible, je me casse.


- Merde c’est quoi ce bagne ?

J’ai penché la tête en arrière, rien que l’idée d’être enfermée ici me soûlait, me foutait en rogne. Je voulais m’éclater moi ! Faire des conneries… Or, ici…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artificial-eden.new-forum.net/index.htm
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Mer 18 Juin - 15:52

-Non, non...Tu peux sortir...M’enfin, les weekend et tout dépendant de tes conditions. Moi, j’peux en tout cas, sauf que j’avais nulle par où aller exceptionnellement cette fois. C’est pour ça que je suis ici. Toi, t’es complètement enfermée?

Elle a l’air d’en avoir aucune idée. La pauvre. Un peu paumée. Moi, le message avait été clair et précis. Tu restes enfermé. Aucun contact avec la drogue, l’extérieur et tes fréquentations. Un an plus tard, je retournais en cour pour que l’on me permette de sortir les fins de semaine.

-Si c’est pas le cas, rien t’empêche de sortir, les portes sont ouvertes…Bien sûr, si tu veux bien affronter de nouveau ce temps de merde.

Moi, personnellement, j’aime bien la pluie…Mais, l’idée de rentrer tremper ne plaît pas par contre. Quoi que c’est une occasion pour se doucher, de se foutre en boxer dans sa chambre et de glander. Mais, m’nan…Je préfère rester dans mes vêtements crades. Top la classe.

Je m’étends sur le divan tout en bayant. Je regarde le plafond. Ça vous arrive de voir des trucs marrants là-dessus? Genre, un kiwi qui mange un steak avec un sombrero sur la tête. Moi, ça m’arrive tout le temps. J’ignore si c’est à cause que mon cerveau est simplement intoxiqué…

-T’as rencontré beaucoup de gens ici depuis que t’es là? Où peut-être juste tes coloc’…J’en sais rien…J’sais pas si t’es de nature sociale, mais si c’est pas le cas, faudra t’habituer à vivre avec 3 autres filles que tu connaîtras que dalle.

J’ai la chance d’être quelqu’un de causant. Pour là, je ne le suis pas tellement mais je n’ai pas trop la tête à la bonne humeur. J’dépends vraiment de ça, de la drogue hein? Nan, dans quelques jours, j’irais mieux…M’enfin, j’espère.

(Désolé, c'est vraiment court mais j'suis super fatiguer et pour dieu seul quelle raison..Je ne pouvais remettre mes rps a plus tard)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Eva Kareyton



Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Ailleurs !
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Jeu 19 Juin - 22:16

[Je suis pliée en deux en lisant ton truc avec ton kiwi qui mange un steak… xD Faudra que je jette un coup d’œil au plafond de ma chambre voire s’il y a pas quelque chose dans le genre^^]

- On ne m’a pas dit de truc genre : « Interdiction formelle de sortir ! ». je suis arrivée ici, quelqu’un m’a accompagné à ma chambre, mes parents se sont tirés vite fait, les lâches… Et me voilà, on me demandait d’être sage et d’aller en cours… C’est tout… Ca veut dire que je suis quand même libre ?

Y avait intérêt ! J’allais sortir dès que je le pourrais. D’ailleurs, dès ce soir, j’allais téléphoner à mes potes pour qu’ils rappliquent leur fesse fissa-fissa près de moi. On allait s’amuser un peu. Et tant pis les interdits !

Ca façon de parler m’amusait, c’était sympa de parler avec un type comme lui, j’avoue que j’aurais pu tomber sur un abruti fayot resté à St-Martyr pour bûcher les exams. Mais nan, apparemment c’était pas le cas. Tant mieux, les fayots, c’est pas mon truc.
Il continue à parler, tant mieux pour moi. Je réfléchis deux secondes.

- Nan, t’es le premier à qui je parle vraiment. Les autres c’est juste… « Salut, comment tu t’appelles » et dès qu’ils ont le dos tourné, la p’tite Eva est oubliée… j’ai croisé mes coloc aussi. Je ne sais pas grand-chose d’elle en fait, mais je ne suis pas dans le genre autiste, j’aime bien aller vers les gens…

Fallait dire aussi que j’aimais faire connaissance avec des nouvelles personnes. Des personnes intéressantes et sympas, un brin d’humour de préférence… Et, tant mieux pour moi, Yoann répondait aux critères.

Vu comme je me montrais causante, je pouvais dire que j’étais plutôt sociale… J’aurais pu aller m’enfermer dans ma chambre, me changer et lire un bon bouquin, un truc bien flippant, genre thriller psychologique de Mary Higgings Clark (que je conseille ! Ses bouquins sont excellents !). Mais non, à la place de ça, je venais m’étendre, sécher devant un parfait inconnu marrant et plutôt sympa.
La journée allait donc mieux finir qu’elle n’avait commencé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artificial-eden.new-forum.net/index.htm
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Ven 20 Juin - 12:14

-T’es libre comme l’air, sois heureuse.

Je souris bêtement.

Je vois difficilement comment un élève en réadaptation peut effectivement se réadapter enfermé entre quatre murs 24 heures sur 24. Je veux bien croire qu’au moins, ici, c’est pas comme la taule. Les gens que tu fréquentes sont pour la plus part normal et il y a moins de chance de crever lamentablement battu dans un coin.

Mais, un pensionnat, 7 jours sur 7…C’est pas la vraie vie…Non?

D’un autre côté, si moi je ne suis pas un danger public…Il y a quand mes des gens qu’ils le sont. D’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi Victor ne peut sortir de St-Martyr. Il n’est un danger pour personne sauf peut-être lui-même. Mais, c’est pas enfermé qu’il va arrêter de se faire du mal. Et lui, dehors ou pas, il a accès à de la drogue sans problème. Moi, c’est pas mon cas. Sauf quand je partage une ligne avec lui, si je veux me procurer ce dont j’ai besoin, il me FAUT aller dehors.

Elle a vaguement parlé à certaines personnes, mais très peu et pas du tout palpitant. Barf, c’est déjà un début. Au moins, tu les ‘’connais’’. Elle se dit sociable. Ouais, au fond, sinon, elle ne m’aurait probablement pas parler. Sauf que c’est dur de ne pas faire une remarque quand un type se cogne la tête à répétition contre une table.

-Alors, ça devrait pas être trop difficile pour toi de te faire des potes ici. T’as qu’à te montrer à peu près sympa ici et tu devrais te faire aimer.

M’enfin, moi je trouvais que se faire des potes ou du moins de bonnes connaissances ici…C’était plutôt facile. Mais, peut-être est-ce seulement moi qui pense ça.

-Tu vivais déjà dans le coin ou t’es loin de chez toi? M’en tout cas, un de ces weekends j’pourrais te montrer des endroits plutôt sympa…Au fait, t’as quel âge?

Si elle était encline à me supporter une autre fin de semaine, j’pourrais toujours l’amener faire la tournée des bars avec mes potes. Même si elle a pas 18 ans, c’est rare qu’on nous arrête pour nous demander nos cartes. On est devenu le genre d’habitués dont on ne se pose pas de questions.

Arf, vivement mon prochain droit de sorti…Mais, là, l’envie est partie. Le temps me déprime et l’humeur a un peu disparu. Alors, je vais continuer à rester ici bien pépère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Eva Kareyton



Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Ailleurs !
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Dim 22 Juin - 9:37

"t'es libre comme l'air, sois heureuse ?" On dirait une bénédiction de prêtre ça. Légèrement surprise, je reprends le dessus et sourit tout aussi bêtement que lui... Franchement, des comme ça on m'en sort pas tous les deux jours...
Franchement, je sais pas vraiment quoi dire à cette drôle de remarque et me tait.
Alors finalement, je m'adosse au mur, regarde dehors, le regard vide. A vrai
dire, ce n'est pas la pluie en elle-même que je vois, c'est plutôt tous les bons moment que j'aurais pu passer sous les pluies d'illuviennes, un peu
partout de le Canada... Un jour, on est allés dans un petit bar mal famé dans le Sud mais on s'est vite faits virer pour quelques "problèmes avec la
clientèle". On s'est retrouvés sous des gros nuages... Je peux dire qu'avec les pétards qui tournaient sous les vestes, la panique pour ne pas perdre une aussi bonne drogue... franchement c'était marrant. Pour finir, on s'est tous retrouvés shootés sous la pluie à chanter comme des cons. Ah les
souvenirs...
Il est assez positif Yoann en disant qu'en faisant la fille sympa je pourrais avoir des potes... Et je dis ça sans aucune ironie !

- Y a intérêt que me fasse des potes, j'ai fais en riant. Je supporte pas vraiment la solitude alors passer je sais pas combien de temps ici en attendant d'être "libre", je pourrais pas supporter...

J'ai envie de me griller une clope, là tout de suite maintenant... Mais je me demande si on a le droit. Au fond, franchement je m'en fous. Si je fous le bordel, on me virera plus facilement non ?
Un petit silence passe, il se remet à parler...

- Je suis censée vivre à Montréal, mais on va dire que je n'aimais pas trop la maison familiale alors j'ai... déguerpi. En d'autres termes, j'ai fugué. Mais à cause de quelques problèmes on m'a retrouvée et renvoyée chez mes parents. Et là, on me parachute ici, dans cet internat...

J'allais commencer à raconter ma vie. j'arrêtais, de un parce que ça ne le regardait pas, de deux parce que ça ne l'intéressait peut-être pas. Alors finalement je réponds à ces autres questions.

- Ce serait sympa de ta part, j’accepte volontiers la proposition… Et, pour info, j’ai 17 ans…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artificial-eden.new-forum.net/index.htm
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Mar 1 Juil - 22:50

Elle supporte pas la solitude. Et bien moi non plus. J’en ai connu des gens solitaires, mais je n’ai jamais su les imiter, pas que j’eus vraiment cherché à singer cette attitude. J’préfère continuer à jouer les imbéciles, c’est plus facile et, je dois l’avouer, plus naturel.

Je déteste être seul…Pourtant, je le suis très souvent…Quand je sèche. Pourquoi je ne vais pas en cours alors qu’il y a plein de monde? Parce que c’est ennuyeux, que rien ne rentre dans mon cerveau et que ça en est désespérant. J’aime donc mieux être seul avec des écouteurs ou ma guitare…Ou un joint. Mais, pas cette semaine, c’est ce que je me suis dit.

Elle vient de Montréal. Ça nous fait un point commun, sympa, non? Elle est partie. Où? Je ne le sais pas. Mais, manifestement, elle a quitté Montréal.

-Quels problèmes?

Ça peut autant être une idiotie qu’un truc grave. Mais, bien qu’elle a manifestement un fond rebelle, elle n’a pas l’air bien vilaine. Je hausse des épaules. Et puis, ça n’a pas tellement d’importance ici.

-De toute façon, ici, c’est mieux qu’avec les vieux…M’enfin, dans mon cas et dans le tien.

Elle a 17 ans. C’est cool, c’est cool…Peut-être le weekend prochain, peut-être qu’il fera beau…Peut-être qu’il fera chaud…Peut-être…Peut-être qu’il se passera quelque chose. J’veux dire, il y aura peut-être un concert, une baston, je ne sais pas…J’ai besoin de m’occuper. C’est la première que je me rends compte qu’en dehors de la musique, la drogue et ma vie sociale…J’ai vraiment que dalle. À la limite, la télévision est un outil de survie. En dehors de ça, je n’ai jamais rien à branler. Il y a des gens dans la vie qui chantent, dansent, dessinent, font du sport, écrivent, j’sais pas…Mais, moi, il y a rien…Ou peu de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Eva Kareyton



Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Ailleurs !
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Ven 4 Juil - 9:08

Aaah, on devient curieux à ce que je vois ! J’ai sourit. Tout le monde était curieux, voulait savoir ce qui se passait. Mais en général, quand on apprenait la vérité, on avait envie de se taper la tête contre les murs, se demandant pourquoi on avait voulu savoir. Ils réagissaient tous comme ça, sauf ceux qui avaient eux aussi quelque chose à cacher. Avec un clin d’œil malicieux, j’ai lancé :

- Crois moi, tu préférerais ne pas le savoir.

Effectivement, comment je pouvais savoir quelle serait sa réaction quand il apprendrait que j’ai tué un type… Bon, il me restait ce prétexte de légitime défense. Moyen comme prétexte… Enfin, c’était quand même ça qui m’avait évité la taule ! Fallait quand même pas que je me plaigne. Heureusement qu’il y a d’autres élèves ayant commit des choses anormales pour des adolescents ici, sinon je me sentirai vraiment tâche.
Effectivement, on est mieux ici qu’avec les parents. Je m’emmerderais sec si j’étais de nouveau cloîtrée dans leur foutue baraque à faire semblant d’être une gentille petite fille.

- T’as raison… Mes vieux, je peux plus voir leur tronche. Leur comportement de « petite famille parfaite » me tape vraiment le système. Ici, on ne se voit plus. Et ça nous convient. A tous.

A tous. Détail à ne pas oublier. Mes parents comme moi sommes heureux de ne plus nous voir même si quand je revois ma mère, elle se fait son grand mélo, pleure, demande ce qu’elle a fait au ciel pour avoir une telle fille. Mon père reste stoïque dans le fond de la salle. Et là normalement, la fille doit supplier sa mère de la supplier, jurer qu’elle ne recommencera plus, qu’elle fera des efforts. C’est dans les séries télé. Moi je casse tout dans cette famille, je ris des larmes de ma mère, lui dit qu’elle est pitoyable, j’envoie balader mon père et les maudit de toutes mes forces. Je n’étais vraiment pas la fille rêvée…
Et alors, franchement, je m’en fous. Il y a bien des gens comme moi sur cette Terre, completement déjantés et n’ayant pas peur de grand-chose, encore mois du ridicule !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artificial-eden.new-forum.net/index.htm
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Sam 5 Juil - 16:21

-C’est mieux comme ça...Au fond, c’est pas si infernal la pension.

Il fallait vraiment que je me retrouve dans un pensionnat constitué de 50% de dingues…Aucun autre pensionnat m’aurait accepté. Même avec un pot-vin miraculeux donné par le géniteur n’aurait pas suffit. Je souris à cette idée. Comme si Stephan aurait dépensé une fortune juste pour se débarrasser de moi. Même pour cela, je n’en valais pas la peine. Je soupire…Si au moins ma mère n’était pas morte. Pourquoi c’est pas lui qui l’a eu ce putain de cancer? Quel connard.

-T’as des frères et des sœurs aussi? C’est toujours plus grave ce genre de famille.

Je souris. Je l’imaginerais bien avoir une petite sœur, une peste…Ça fait un peu cliché, mais l’idée m’amuse.

J’ai un demi-frère. Je le vois plus comme un cousin éloigné ou bien une vague connaissance. Il était un peu con. Je veux dire…Il est un peu con. Même que juste con, c’est parfait. Mais, je ne le connais pas tellement. Notre seul point commun, c’est que nous soyons enfant unique. Car je ne faisais certainement pas parti de sa famille autant qu’il ne faisait pas parti de la mienne.

Mais, le vrai problème, c’était vraiment le père et sa poule. Eux, c’est eux que je suis content d’avoir quitter. Belle-maman avec sa voix hystérique et stridente, son maquillage à n’en plus finir, ça en était dégueulasse. Une vieille pute de luxe en gros. Le paternel, une créature stricte, ennuyeuse et probablement l’inventeur du je-m’en-foutisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Eva Kareyton



Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Ailleurs !
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Lun 7 Juil - 9:30

- Ouais, j’ai une sœur de 20 ans environ. La fierté de mes parents. Natacha… Elle est cool, mais le problème c’est qu’avec elle, y a jamais de truc marrant. Elle suit les règles, est la parfaite petite citoyenne, mariée à un homme riche, deux gosses blonds aux yeux bleus, pas une ride, pas une contravention avec sa bagnole. Belle maison, belle voiture, jardin, piscine et nounou pour les morveux… Le dimanche elle va prier, va manger avec les parents à midi et l’après midi c’est golf avec des amies pétées de thunes. Elle est tout ce que je ne veux pas devenir.

Natacha… Je sais exactement ce qu’elle pense de moi, celle-là. Probablement qu’elle a prit toutes les photos de familles et a fait des trous, enlevé ma tronche des photos. Elle est aussi comme ça, je suis sure qu’elle est morte de honte de savoir que sa sœur a tué, fugué, se drogue et n’a pas les mêmes valeurs. Comme mes parents « Elle va entacher ma réputation au club de lecture ! ». Dommage qu’elle soit si… conne, parce qu’on s’entendait bien. Avant. Avant que je décide de m’amuser, de peur de devenir comme elle, de regretter. Avant que je ne décide de changer pour ne pas m’emmerder profondément dans la vie.

Je me demande ce qui se serait passé si je n’avais pas changé. Sûrement que j’aurais fini comme elle. Là, je serai sûrement dans une classe avec une année d’avance, préparant mon avenir… Or, dans la vrai réalité, je suis juste en train de me demander comment prendre du bon temps. Vivre l'instant présent...

- Bon… la famille ça va un moment comme sujet de conversation… J’avoue que je suis venue ici avec la joie de ne plus les voir me taper sur le système… Alors si on pouvait changer de sujet… On parle de tout ce que tu veux, mais pas de la famille.

C’est vrai que parler de ça, ça va un temps. Mais, loin d’eux, ma vie n’allait pas tourner autour de leur foutue petite vie parfaite non mais ! J’ai regardé mes fringues, encore mouillées. Mon jean était en train de sécher, mais j’avais l’impression de porter du carton. Le pull s’était séché plus rapidement. Tant mieux, je commençais à avoir froid…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artificial-eden.new-forum.net/index.htm
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Ven 11 Juil - 20:19

Elle une soeur de 20 ans. Totalement à son opposé. C'est marrant. ''L'ange et le démon''. Tout ça pour dire qu'elle devait toujours se faire comparer et tout le blablabla. Moi aussi ça m'est déjà arrivé avec mon demi-parent qu'est le rejeton du bâtard et de la pute. Une vraie bonne raison de partir dans son cas.

C'est con, mais moi j'ai jamais fugué et tout ça. Et probablement qu'aujourd'hui je serais encore bien pénard chez Stephan malgré toute cette merde. Ce n'est pas moi qui est fuit, c'est la justice qui s'est débarassé de moi. Mon père l'aurait fait un jour où l'autre de toute façon...

Changement de sujet?¸Ça ne me pose aucun problème. Je souris.

-D'accord, plus de famille...Mais, pour le sujet, je préfère autant te laisser choisir. Je suis sociale...Mais pas douer pour démarrer les discussions.

Je ris légèrement. J'ai dit la vérité...Je suis du genre à me lancer sur un sujet qui n'intéresse personne, dire une blague qui me ferait passer pour un dingue ou pire encore...Trouver LE sujet tabou. Je ne sais pas tellement de quoi elle aimerait causer et je ne sais même pas ce qui serait sympa comme sujet à mes yeux. En plus, avec cette pluie et mon état d'esprit, l'ambiance n'y est pas tellement je pense.

Je crois que je suis un peu moins sociale en milieu scolaire qu'en dehors. Peut-être parce que l'école, ce n'est pas vraiment ma place. Mais, je vais essayé d'avoir au moins mon secondaire 5 en poche. Après, on verra. Je ne suis pas du genre à me projetter trop loin dans l'avenir. Qui peut prédire à quoi je ressemblerais dans 10 ans? On ne peut pas prévoir ce qui nous arrivera. Peut-être que Monsieur-le-futur-ingénieur va finir prof de math ou bien plombier...On en sait rien au fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Eva Kareyton



Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Ailleurs !
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Sam 2 Aoû - 9:17

Ahem... il est bien gentil, mais... quand j'ai demandé si on pouvait changer de sujet, ca sous-entendait que je le laissais chercher... J'ai souris. Tant pis, on va tenter de trouver un sujet qui ne nous fera pas pioncer sur cette misérable table basse recouverte de cartes en bordel. Je lève la tête et fixe le plafond.. Bon... trouver quelque chose pour causer un peu... Je tortille mes cheveux, faisant tomber des gouttes de ci de là...
Well, well, well, pour parler Anglais... Je soupire un bon coup, pour montrer (sans trop exagérer bien sur) que je galère et finalement je vois mes écouteurs de I-pod pendre de la poche de mon jean. Bah voilà, je la tiens mon idée... En fait non...

- Bon... tiens compte du fait que je pas douée pour trouver des sujets pas trop assommants...

J'ai plongé la tête dans les mains et me massa les tempes, faisant mine de réfléchir profondément. Au fond, je me marrais. Je redressai la tête, éclaboussant le mur derrière moi à cause de mes cheveux encore humides. Et merde... Je sais pas de quoi parler... Je me vois mal dire "Euh... c'est quoi le genre de bouquin que tu lis ?"... pas trop mon genre j'avoue.
Un peu paumée, il va rapidement comprendre que je sais pas trop quoi dire, je lâche :

- Euh... tu fais souvent des châteaux de cartes?

Non, je rêve... Aujourd'hui, c'est la journée des conneries... Je baisse la tête et me marre devant la débilité de ma phrase. Nan, sérieux, faut trouver quelque chose de moins débile. Je pose ma tête sur la table... bon sang, c'est dur de trouver un sujet sur lequel on pourrait avoir tous les deux des trucs à dire... Je galère, mais quand je dis galérer, c'est vraiment grave.

- Je dois être ridicule... J'arrive pas trouver de truc un minimum intéressant... Sûrement parce que je suis complètement timbrée...

Je me tais en étouffant un rire... Bon dieu, qu'est ce que je raconte moi ? J'observe le bois, regarde la couleur du bois, sens mon nez s'étaler sur le bois et finalement je me redresse. Finalement, en dernier recours, je lui demande quel genre de musique il apprécie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artificial-eden.new-forum.net/index.htm
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Lun 4 Aoû - 22:22

Je vois bien par son air déconfis qu’elle espérait me laisser installer la conversation tout seul. Je pouffe aussitôt de rire. Je devrais être payé pour parler tout seul à longueur de journée. Quoi que je le fais déjà sans être payé. Je n’ai même pas besoin d’avoir de la compagnie. Quelques temps avant qu’elle n’arrive, tandis que je faisais le château de cartes qui est maintenant étalé sur la table-basse, je me faisais la conversation. Mais, je n’avais rien à me dire. Je suis terriblement ennuyeux aujourd’hui. Ai-je vraiment besoin de narcotique pour pouvoir faire un monologue dans une p’tite phrase? Bah oui, sûrement. Il faut quand même dire que j’ai rien de bien à raconter, je fais que galérer pour pas grand chose depuis un certain temps.

Elle soupire bruyamment. Je place mes mains derrières ma tête et souriant malicieusement face à l’air de profonde misère de la mam’selle. C’est si dur de communiquer? Et pourtant, exceptionnellement, ça semble l’être aujourd’hui.

-Prends ton temps surtout, dis-je avec un peu d’ironie.

Je la regarde, niais. Elle me dit de prendre en compte qu’elle est pas doué pour trouver des sujets. Sans blague? Une bonne minute s’est écoulé, peut-être plus, depuis le moment que je lui ai demandé de lancer à son tour la conversation.

-Ah oui? J’avais pas remarqué.

Je souris.

Alors que je la fais chercher sans remord, je repose mes yeux sur les cartes et recommence à construire un royaume. Deux cartes. Ça tombe. Ah merde. Je recommence. Voilà! Maintenant, une troisième carte. Je me mordille la langue, oubliant un peu ma pauvre amie qui désespère à trouver sujet. J’éclate une nouvelle fois de rire, faisant tomber mon début de château.

-C’est la première fois que j’en fais un en 2 ans je crois. J’ai vraimeeeeeeeeeent…Rien à faire.

Complètement timbrée?

-T’as l’air moins folle que le reste de l’école.

Pas faux. Je ris, encore. Au moins, je suis dans une meilleure humeur.

Quand elle me demande la musique que j’écoute, je singe un air troublé et perdu. Je me regarde, la regarde, à gauche, à droite. Je regarde mon t-shirt, mes cheveux.

-Hum, j’ai pas trop la gueule à danser sur du hip hop…J’dirais que j’écoute du metal, peut-être même du punk…À la limite du rock.

Je la regarde en souriant de nouveau.

-Je te renvois la question. J’sais, j’suis cruel. Je te fais cherché et je fournis aucun effort.

Je suis machiavélique.

-Sinon je peux aussi te poser d’autres questions de base…Ton film préféré ou ce que tu as fait pendant tes vacances d’été, ce genre de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Eva Kareyton



Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Ailleurs !
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Ven 8 Aoû - 4:38

Il est plutôt pépère, les mains derrière sa tête, je me demande s'il a pas envie de pioncer un peu... Il se fout de moi en plus. Bon, je ne tique pas, je sais que me voir en pleine réflexion - pour ne rien trouver comme idée - est un spectacle assez marrant. Ironique, il me dit de prendre mon temps. Avec le même ton, je lance:

- T'inquiètes pas... j'ai tout l'après-midi devant moi !

Quand il m'annonce que c'est la première fois qu'il fait un château de carte en deux ans, je me marre. Tiens, comme si je n'avais pas remarqué... Pour qu'un château s'écroule en moins de quinze secondes trois fois de suite, sérieusement, c'est qu'on manque d'exercice. Je le regarde qui se mord la langue, c'est-y-pas mimi ?
Quand je lui ai posé la question sur le style de musique qu'il écoute, il se regarde, puis moi comme si j'étais une demeurée (il y a de cela, il faut l'accepter !). J'éclate de rire quand il m'annonce qu'il a pas la tête à faire du hip-hop. Bien sur que non, c'était juste une question histoire de remplir le silence ! Il se dit cruel de me retourner la question, je me marre encore mais me dit qu'il n'est pas cruel, plutôt hilarant comme mec.

- C'est-y-pas chou ? Un "métaleux" qui fais des chateaux de cartes... Tout un mythe est brisé Yoann... Fais gaffe ! Quant à moi, c'est métal, rock, tous les trucs qui font hurler les parents, ce qui éclate les oreilles... Les barbies genre Lorie ou Britney Spears, je ne demande qu'une chose : entartrez-les !

Mon film préféré ? Ce que j'ai fait pendant mes vacances d'été ? bah on va dire que je me suis droguée, j'ai volé, j'ai trucidé un mec... Bon... on va pas s'épancher là-dessus... Quoique... ça me ferait marrer de voir sa réaction si je lui disais.

- Eh bien... Mon film préféré c'est Projet Blair Witch. Quant à mes dernières vacances....

Je laissao passer un silence.

- On va dire que je j'ai passé la moitié dans l'illégalité la plus totale, puis l'autre dans un tribunal à attendre la sentence qu'un juge plein de gras dégoulinant de sueur me donnerait...

Maintenant, j'observais la réaction de Yoann.

[HJ : je repars en vacances cet après-midi jusqu'au 23 ! Ciao !^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artificial-eden.new-forum.net/index.htm
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Mer 20 Aoû - 0:04

Je pouffe de rire à ses paroles. M’ouais, on peut pas dire que la conversation bat son plein, ni l’un ni l’autre n’avons grand chose à dire…Mais, une chose est sûre, elle est plutôt amusante.

Un métaleux qui fait des châteaux de cartes…J’avoue que dit comme ça…Ça pas l’air commun. En fait, je doute que ça le soit vraiment. Je me demande combien de personne écoutant du metal, en ce moment précis, fait un château de cartes. J’dirais, je sais pas, au piffe…Je dirais au moins 3.5. Ouais, rapidement comme ça, ça me paraît logique. Par contre, je doute qu’un mythe soit brisé. Je porte peut-être des t-shirts avec comme logo des crânes sanguinolents, j’écoute des hurlements en guise de musique, je sèche mes cours, je me drogue…Sans oublier un casier judiciaire qui ne fait pas ma fierté…Et bien, j’en reste pas moins qu’un…Comment ils appellent ça…Ah, oui, un imbécile. Un imbécile heureux en fait. Bah, je me plains pas de l’idée. Les cons sont toujours les plus heureux, non?

-Je compte sur ta discrétion.

Je lui fais un clin d’œil complice. Puis, je lâche un second rire.

J’avoue être surpris quand elle me dit elle aussi écouter ce genre de musique. À la voir, ça ne paraît pas tellement. Mais bon, on ne peut pas juger quelqu’un que sur les apparences. Que serait le monde si on devait me juger sur mon look uniquement? Ouf, on n’en serait pas sorti.

Pour changer de sujet, elle aime Blair Witch, un film que, personnellement, je n’ai pas vu depuis très longtemps. M’enfin, je crois. Puis, silence. J’attends, souriant, tout niais.

Donc, une vie de débauche, plus le tribunal. J’ouvre de grands yeux tout abord, puis, j’essaie de camoufler ma surprise. Je souris. Après tout, on se retrouve au tribunal pour toute sorte de raisons. Alcool, drogue, vol…Rien me dit que c’est une tueuse. M’enfin, c’est ce que je me dirais en dehors de l’école. Mais, ici, je sais que c’est commun d’être aller plus loin que ça. La preuve : moi.

C’est fou, ce qu’elle me dit me rappelle pas mal mon emploie du temps lors des mois où j’ai commis l’acte le plus stupide de toute ma vie. Je reste silencieux, regardant le mur du fond, pensif. Un silence de malaise. Du moins, je suppose que c’est le cas de son côté à moins qu’elle est du genre à se faire un plaisir de parler de son expérience criminelle. Puis, spontanément, je lui réponds.

-Ouais, je connais aussi.

Je la regarde, puis, je souris.

-Ça s’est éternisé sur plusieurs mois de mon côté.

Je soupire. Oh oui, que ce fut long. Il faut quand même dire qu’il était dur de définir si j’étais responsable ou pas, si c’était de la légitime défense, si c’était involontaire et tout le bazare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Eva Kareyton



Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Ailleurs !
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Sam 30 Aoû - 11:44

J'éclate de rire quand il me fait un clin d'œil et me demande d'être discrète. Aaah, ça fait du bien de se marrer un bon coup ! Ca fait un bail que j'ai pas rit au point de sentir que j'avais mal au côtes et de la peine à respirer. En fin de compte, c'est peut-être possible ici...

Ahaaaa, il a l'air surpris à l'évocation de la prison. Intérieurement, je jubile, extérieurement, j'inspecte le vernis de mon index... Très passionnant, faudra que je remette une couche de noir ! Ah, il se reprend, il sourit, quitte cet air stupéfait... Les gens qui se reprennent aussi rapidement m'ont toujours fait délirer... Comment font-ils pour cacher aussi facilement leurs sentiments ? Est-ce que c'est automatique, comme avec moi? J'en sais rien... Chuis curieuse. Et j'ai aussi des questions drôlement bêtes.
Je suppose qu'il doit être en train de relativiser, se dire que je fais ma caïd pour un passage en prison, où alors dramatiser, imaginer que j'ai fait un génocide dans mon village. Hum... Un génocide dans mon village... Ca c'est une idée cool à envisager, je sens que ça me tente... J'imagine Montréal crever d'un coup... Trop fort ! Tout le monde tué de mes mains. Ca c'est tripant parce qu'irréalisable.

Mais non, môssieur... J'en suis pas encore au génocide, j'ai juste dézingué un type, un salaud profiteur ou un truc du même accabit. Une ordure tordue à l'esprit salement pervers. Berk. Puis le malaise. Silence, entre moi qui inspecte - toujours - mon index et lui qui regarde quelque part. Je scrute quelque chose, attend une réaction. Laquelle ? J'en sais rien.

A son tour de me surprendre.
Lui aussi connaît ça ? Ah, intéressant. Je l'observe - oublié mon ongle ! - et me penche en avant, vers lui, le regard brûlant de mille questions. Un hors-la-loi, un "rebelle" comme le dit mon père. C'est cool de savoir qu'on n'est pas seul.
Je met mes mains sous mon menton, attend un instant. Je souris en entendant que ça c'est éternisé. Le pauvre... J'ai pas eu trop à supporter, mais quand même, c'était dur. Quelques longues semaines, du début du mois de Juin à Septembre, le temps qu'on enquête et tout et tout... Dur dur...

- Ca du être chaud... T'étais en prison ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artificial-eden.new-forum.net/index.htm
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Sam 30 Aoû - 19:26

Elle quitte la contemplation de son verni. C’est d’ailleurs drôle de l’avoir vu rire à mes vannes idiotes et de maintenant la voir en s’attarder à ses ongles comme si j’étais la chose la plus insignifiante au monde. C’est charmant, vraiment. Je souris de toutes mes dents.

Je pense un instant que notre petite rigolade risque de s’assombrir quand je lui avoue à moitié mon dossier criminel. Oh, mais elle ignore ce que j’ai fait. Peut-être même qu’elle ne sait pas si j’ai été innocenté ou non. J’observe le changement d’expression dans son visage. Ah bah, c’est que je suis finalement plus intéressant que son index. Quoi qu’en réalité, je n’en doutais pas tellement. Je suis a-do-ra-ble. Gloire à moi. Bon, je cesse de plaisanter. Je la fixe, avec un air sérieux, un petit sourire passager…Puis, j’attends sa réaction. Mais, pour ce que je pensais tout à l’heure, je me suis trompé. En fait, bien que surprise, l’idée que j’ai pu faire quelque chose d’illicite semble lui plaire. Elle s’est penché vers l’avant et me regarde avec des yeux pétillants de curiosité. C’est assez drolatique. Amusant. Même qu’elle sourit. Je lui renvoie son sourire.

Je sais que des questions lui brûlent les lèvres. Mais, juste pour le plaisir, j’attends qu’elle les pose elle-même. Je suis curieux moi aussi pour son cas, mais j’attends qu’elle brise la classe. La prison? Je secoue la tête.

-Bah, durant le procès, on m’a placé dans un centre de détention pour mineur. On est pas allé jusqu’à la taule quand même.

Je ris. Puis, je redeviens sérieux. Ce que je ne dis pas, c’est que mon crime, je l’ai commis à 14-15 ans. C’est quand même…Peu commun. Surtout pour meurtre. Hum. Mauvais souvenir. Mais, puisque j’ai envie de connaître ce qui s’est passé de son côté, je vais m’éterniser dans la discussion.

-T’en as fait toi de la taule? C’est quoi que tu as bien pu faire pour te retrouver ici? Parce que tu es bien en réadaptation, je me trompe?

Je n’ai plus envie de jouer aux devinettes. Je dis franchement. Je suis resté vague sur mon cas, mais là, je jette mes cartes sur la table sans mauvais jeu de mot. J’ai envie de connaître un peu son histoire, quitte à devoir raconter la mienne en contre partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et ça s'écroule (PV)   Aujourd'hui à 10:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Et ça s'écroule (PV)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mes devinette assez faciles pour les fortiches !
» Doux souvenirs, une autre équipe d'exploration
» Sounds like a rock band [MISSION]
» « Un amour impossible Qui devient possible, C'est tout un monde qui s'écroule. »
» Petite Sauge - 4 lunes, Vent. - « Il faut des lunes pour bâtir une vie mais il ne suffit que d'une seconde pour qu'elle s'écroule. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
st-martyr :: ♠ St-Martyr ♠ :: Bâtiment principal [Rez de Chaussée] :: Local étudiant-
Sauter vers: