st-martyr


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une intruse dans mon lit ... (pvAby)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lance
Admin ♠ Banque de Sperme


Féminin
Nombre de messages : 637
Age : 26
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Une intruse dans mon lit ... (pvAby)   Mer 3 Oct - 14:50

Seul. Bien seul dans cette chambre. Enfin seul. Je soupire d’aise en m’assoyant devant mon clavier, retroussant les manches de ma chemise avec élégance avant de laisser filer mes doigts sur les touches. Un son doux et mélodieux se répand dans la pièce, un son mélancolique d’une gamme mineure qui saurait pincer le cœur des gens avec émotion. Bercé par ma musique, je m’emporte sur mon clavier, accélérant la cadence dans un crescendo époustouflant. Je souris faiblement en ressentant une liberté nouvelle. Ici, je suis seul. Je peux jouer à ma guise sans craindre qu’un importun pénètre dans mon antre afin de briser le silence et la quiétude qui m’enveloppent.

Étant taciturne et solitaire, je n’apprécie guère mes colocataires. Ils sont pour moi un clou dans le pied, un fardeau sur mes épaules, un obstacle à ma liberté, des parasites qui empestent mon air. En leur compagnie, je me rembrunis et me plonge dans un mutisme inquiétant, je ne joue pas de la musique devant eux et m’y refuse catégoriquement, même avec des écouteurs sur les oreilles.

Je ne saurais dire depuis combien de temps je suis assis ici, à jouer plusieurs pièces soit de mon cru ou d’un artiste renommé quelconque. Toutefois, je m’arrête un instant et écoute avec satisfaction ce silence lourd. Aucune voix, aucun cri, aucun bruit. Que le silence. Savourant ce moment propice à la lecture, je me dirige vers mon lit où je m’y allonge, prenant une posture adéquate à la lecture où je poursuis mon chapitre de L’ombre du vent. Par moments, je m’arrête, scrutant la porte d’entrée avec intensité, percevant des pas feutrés ou des murmures de garçons longeant le corridor. Une fois rassuré que personne n’avait l’intention de se faufiler ici, je recommence ma lecture.

Au dehors, le soleil disparaît lestement, la lumière décline, plongeant la chambre dans la pénombre. La lampe à ma table de chevet est allumée, créant ainsi des ombres tremblotantes sur le mur opposé. Je bâille, glisse un signet dans mon livre et le dépose sur le lit. Me frottant les paupières, je me dis que ma journée ne fut pas de tout repos. À mon premier cours ce matin, j’ai rencontré la nouvelle étudiante qui, d’un simple coup d’œil, a su se faire adorer par les adolescents, sauf par moi évidemment. Ils l’ont dévisagée avec envie, se léchant les babines avec délice, bavant presque sur le carrelage de l’école. C’était un spectacle peu ragoûtant compte tenu du faut que la fille en question était vêtue de…de…- Ô misère, j’ai dû mal à le dire…- de rose ! Oh oui ! du rose ! Cette couleur si affreuse, si laide, si écoeurante. Ses rubans étaient roses ! Son corsage, ma foi fort joli, était noir, mais lacé avec des cordes roses, sa jupe rayée noir et rose !!! Ses bas rayés variaient dans différents tons de roses !! Et ses bottes !!! Belles quoique le lacet était encore rose !!! Son maquillage ! rose !!! Je voulais m’évanouir. Je frisonne encore de dégoût. Bef, elle est arrivée, elle a dû adopter le costume de l’école quoique je ne l’ai pas vu accoutrée d’une autre façon durant la journée. Abygail qu’elle se nomme, elle m’a donné le tournis.

Qu’importe, je change de position, me couchant sur le dos, les mains derrière la tête et priant Morphée de venir me chercher. Je crois faire des cauchemars de femmes roses qui me tourmentent, qui m’harcèlent, hurlant comme des forcenées. M’arrachant mes vêtements, me lacérant la peau avec leurs ongles roses, et m’affublant d’un tutu rose, de collants roses et d’une jolie robe rose… avant de…

Le claquement d’une porte se fait entendre, me faisait sortir de ma torpeur. Je secoue la tête. J’entends crier :

-Un homme dans mon lit !!

Avant qu’on ne me saute dessus avec enthousiasme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abygail Clarkson
Admin ♠ Jesse's lover


Féminin
Nombre de messages : 271
Age : 26
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une intruse dans mon lit ... (pvAby)   Mar 30 Oct - 17:32

Non mais, sérieusement, je crois que c'est bien mérité. J'ai passé une journée terriblement ennuyeuse et stressante. Bon, peut-être que ces deux termes ne vont pas très bien ensemble. Normalement, quand tu es stressé, tu ne t'ennuies pas… M'enfin. C'était juste le fait de courir partout pour rassembler les paperasses, courir les couloirs, rencontrer plein de gens… et tout un tas d'activités plus chiantes les unes que les autres. Des tas de discours différents mais qui au final racontent tous la même chose, avec seulement quelques variations dans les mots et les voix. Amen. Tout ça pour dire que j'ai bien mérité une petite récompense. Et cette récompense… hmn.

-Qu… qu'est… ?

Bon évaluation rapide du spécimen. Grand, musclé, quoi que pas autant que Jesse-Kun, cheveux noirs – serait peut-être mieux en brun ou blond – piercing désavantageux à la lèvre inférieure… mais de ces yeux ! WOW ! Plus bleus et profonds que l'eau d'un magnifique lac de montagne. Ce que tu peux être poétique quand tu veux Aby. Je souris, satisfaite de moi-même.

On se demande peut-être ce que je fais couchée sur ma surprise de bienvenue dans cette école. Fort simple donc. Éreintée, crevée et réellement tannée de ces nombreux rendez-vous avec secrétaire-dirlo-secrétaire-infirmière-responsable-secrétaire-etc, la petite Aby que je représente a finalement réussi à se clearer de toutes ses tâches de la journée pour se rendre à sa chambre. Chambre très jolie je dois le dire, bien qu'un peu petite, sans parler des lits… Pourquoi simples si les chambres sont mixtes ? Si si ! je vous le dis. Mixtes ! Je ne pouvais pas rêver mieux. Enfin bref, pour en revenir à mon récit. Je suis entrée, et j'ai vu ce sexy mec étendu sur ce qui, je l'ai décidé, était mon lit. D'où cette réflexion :

-Un homme dans mon lit !!

D'où cette action de lui bondir dessus avec fougue. D'où cette réplique de sa part :

-Qu… qu'est… ?

Bon, nous reviendrons sur la qualité de ses phrases. On m'a toujours dit que la qualité des mots valait mieux que leur quantité… mais quand il n'y a ni abondance ni qualité… je m'interroge. Enfin, trêve de plaisanteries. Passons à table. Quand même… Sexy Mec dans mon lit = envies plutôt chaudes pour moi = sexe avec un inconnu. Équation simple, et facilement réalisable si on considère que je suis sur la bonne voie, agrippant ses mains et les envoyant dans mon dos pour l'inciter à défaire le laçage de mon corset.

-Qui es-tu ? marmonne-t-il en restant méchamment immobile.

-On s'en fiche ! je grogne. À cheval donné ne regarde pas la bride.

Avec empressement, je défais moi-même le laçage de mon vêtement, pour ensuite le poser délicatement sur son torse. Je viens pour me défaire de mon habit quand je remarque une moue dégoûtée sur son visage alors qu'il zieute le lacet.

-Quoi ?

-C'est rose !

-J'ai dit : À cheval donné Ne regarde PAS la bride !

_________________

Nymphetamine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lance
Admin ♠ Banque de Sperme


Féminin
Nombre de messages : 637
Age : 26
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Une intruse dans mon lit ... (pvAby)   Mer 26 Déc - 16:30

-Non ! Attends !

L’étrangère affiche une moue peinée au moment où j’écarte mes mains de ce laçage rose pâle. Pourquoi diable une bonne femme se jette-t-elle sur moi en habit noir et rose ?!! C’est incompréhensible !! C’est affreux. Un frisson dégoûté longe mon corps, hérissant par ce fait même tous mes poils bien qu’ils soient tous inexistants. Mes yeux ne délaissent par ce corsage rose qui a si impudemment frôlé mon torse avec une fougue animale. Oh non ! Je suis souillé ! Du rose…Du rose…Il en a partout sur cette…créature des enfers ! Son maquillage est rose ! Ses gants sont roses et noirs, ses bottes ont un lacet rose, sa chevelure est si blonde que j’y vois le reflet du rose de sa tenue, sa peau est presque aussi rose que la couleur rose, son jupon est noir mais sa crinoline est rose ! Rose ! Rose ! Partout du rose ! Je ne sais plus où regarder ! Je suis envahi par le rose !

-Je peux savoir ce que tu comptes faire ici ?

Elle soupire de découragement pour ensuite m’adresser un sourire compatissant. Le genre de sourire que l’on envoie à un enfant malade ou stupide. Ses mains attrapent les miennes avec douceur et fermeté de sorte que je ne réussis pas à m’échapper de son emprise empoisonnée. Elle conduit mes mains sur ses hanches, elle les fait décrire des mouvements suaves sur son ventre, sur ses seins, sur sa gorge. Je déglutis péniblement. Son sourire est charmant quoique son rouge à lèvres rose brise la magie qu’elle tente d’instaurer entre nous deux. Beurkk…Du rose…

-Tu vas répondre à mes questions ?? je m’exclame, irrité et…mortifié.

Mes doigts caressent maintenant son bas-ventre, se crispant sur son jupon. Je sens son popotin s’agiter tendrement sur ma virilité stimulée. Eh merde ! Ne bande surtout pas ! Songe aux clapotis de l’eau lors d’une averse. La vile chose se cambre sur moi, se prodiguant quelques plaisirs sur mon épée s’endurcissant. Ses gémissements se répercutent dans la pièce…Oh … merde…Songe…Songe…L’une de mes mains remontent docilement vers le visage de la fille. Sa langue taquine mes doigts, les engouffrant dans sa bouche humide où elle les…savoure tandis que mon autre main se retrouve sous – je dis bien sous – le dit jupon. Le bout de mes doigts rencontre sa petite culotte. Le contact lui arrache un gémissement adorable…voire même un frémissement.

-Eh bien…tu es dans ma chambre…

Elle s’abaisse vers moi, déposant un doux baiser sur mes lèvres.

-Je suis épuisée…

Sa bouche file vers l’une de mes oreilles qu’elle mordille coquettement, me procurant quelques frissons agréables.

-Et Abygail a bien l’intention de profiter de cette occasion pour s’envoyer en l’air.

Mes yeux s’écarquillent à l’instant même où nos lèvres se heurtent violemment. Ses mains déchirent mes vêtements avec une furie impressionnante. Mon pantalon est soudainement très tendu…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abygail Clarkson
Admin ♠ Jesse's lover


Féminin
Nombre de messages : 271
Age : 26
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une intruse dans mon lit ... (pvAby)   Jeu 27 Déc - 9:09

-Et Abygail a bien l’intention de profiter de cette occasion pour s’envoyer en l’air ! je clame en m'attaquant sauvagement à ses vêtements.

Je dois avouer que son linge a de la classe, et qu'il est quelque peu dommage de l'endommager, seulement, Princesse AbyC a quelques envies, et ce mâle a été posé dans son lit miraculeusement. Comme ma langue s'infiltre doucement dans sa bouche et que mes mains caressent férocement son torse glabre, je sursaute.

-Qu'est-ce que tu es en train de faire Abygail ?

La voix n'était pas menaçante, le ton n'était pas froid. Seulement, la question était posée d'une manière sourde, quoi que posée et calme, comme si c'était un roc qui avait parlé. Je me redresse brusquement, droite comme un "i" sur mon perchoir humain que je ne trouve plus si confortable que quelques instants auparavant. Je risque un regard par-dessus mon épaule pendant que je me hâte de replacer les lambeaux de chemise sur la peau de… comment déjà son nom ? … oh peu importe. Je n'ai soudainement plus grande envie perverse et la bosse dans son pantalon ne m'émoustille plus du tout, du moins si cela continue de me faire de l'effet, c'est très lointain et je ne peux pas atteindre ce sentiment.

-Je … je ne sais pas trop… j'ai cru que … enfin, j'ai cru que ça ne te dérangerait pas, je bredouille, tendue.

C'est toujours difficile de converser avec Jesse en présence de quelqu'un d'autre. Il faut trouver des mots qui pourraient convenir aux deux, auxquels les deux pourraient trouver matière à répondre. Je crois que j'y ai à moitié réussi cette fois. Le mâle que je chevauche toujours – merde, je me relève précipitamment, réajustant mes jupons – me regarde avec un air encore plus perdu que tout à l'heure. Oui bon je sais… c'est étonnant qu'une fille nous bondisse dessus comme ça, c'est encore plus étonnant quand elle arrête soudainement de s'occuper de vous. Peut-être est-ce une légère lueur de frustration que je lis dans son regard bleu.

-…

Belle réponse de la part de monsieur cheveux noirs et chemise déchirée toujours écrasé dans le lit.

-Que ça ne me dérangerait pas ?! gronde Jesse qui se lève de l'autre lit pour marcher jusque devant moi. Que ça ne me dérangerait pas ? Je croyais que tu avais compris que toi et moi nous …

-Ça faisait si longtemps que nous … - merdeque je n'avais pas … enfin ça ! Je croyais que ça n'avait pas d'importance pour toi.

C'est dur de conserver mon regard fixé sur l'étranger alors que Jesse se démène juste sous mon nez. Il doit croire que je le regarde toujours, il doit croire que c'est à lui que je parle. Pas de nous incluant Jesse, pas de Jesse… seulement des paroles neutres.

-Pas d'importance ? disent les deux à l'unisson.

-On ne saute pas sur les gens ainsi, grommelle l'inconnu en se levant et en ouvrant ses tiroirs en rageant à la recherche de quelque chose pour se couvrir les épaules. Surtout si c'est pour leur déchirer leurs vêtements et ensuite les laisser sans compensation.

-Notre relation est psychique Abygail ! me dit Jesse en même temps, ce qui fait que j'ai un peu de mal à saisir les deux conversations. Nous sommes liés à un tel degré que nous n'avons pas le moins du monde besoin d'unir nos corps. Je croyais que tu l'aurais compris ça aussi.

Tout ce que je sais, c'est qu'une seule phrase peut s'appliquer aux deux hommes qui sont devant moi et qui me toisent avec colère. Je m'incline légèrement, me soustrayant à leur regard en baissant les yeux vers mes bottes Pirates.

-Tu as tout à fait raison. Je suis désolée d'avoir causé du souci, je marmonne.

Franchement, Jesse devrait apprendre à décider de ce qu'il veut.

_________________

Nymphetamine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lance
Admin ♠ Banque de Sperme


Féminin
Nombre de messages : 637
Age : 26
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Une intruse dans mon lit ... (pvAby)   Jeu 17 Jan - 20:09

-Tu sais, je fais en retirant, à contrecœur, les lambeaux de satin de mes épaules. Il est vrai que je me suis…senti mal à l’aise, mais ce n’était fichtrement pas le moment d’arrêter.

J’aimais bien cette chemise. Elle me donnait une silhouette élégante et un air de noble. Malheureusement, je ne pourrai plus jamais la mettre parce que madame a décidé de la lacérer dans le but précis d’abuser de mon membre à sa guise, toutefois elle s’est retenue de faire tout le travail. Félicitation ! Maintenant, je dois me trouver une chemise adéquate et une façon de satisfaire mon sexe gonflé. Me toucher ? Ici...où d’autres garçons se sont touchés avant moi ? Il va me falloir sortir à pas feutrés de l’école, dénicher un coin isolé où je pourrais m’adonner à mes petits plaisirs. Sale garce.

-Bien que tes lacets soient roses et que toute ta personne vomisse de cette teinte infecte, tu pouvais continuer ta besogne, au moins toi et moi aurions eu ce que nous voulons. Mais non, à quoi jouais-tu ? Hein ?

Je crois n’avoir jamais autant parlé à une inconnue de toute ma vie. Habituellement, je me contente d’un «Hum?» ou d’un «grhm» et je laisse le soin à mes interlocuteurs de déchiffrer mes bruits de gorge. Parler, ça m’ennuie. Pourquoi parler si l’on peut converser avec le regard ? Le silence est toujours mieux accueilli, bien plus apprécié qu’une voix haut perchée et énervante qui émousse les tympans. Abygail semble désirer s’enfoncer six pieds sous terre vu sa façon de se tortiller comme un ver de terre. Ses joues rosirent, se teintant d’une délicate couche de rouge. Elle est mignonne en son genre…De beaux yeux énigmatiques, une peau soyeuse et resplendissante, un corps svelte aux courbes rebondies. Seulement, elle porte du rose. Le rose brise, éclate en mille morceaux son charme.

-Eh bien…je…, commence-t-elle, toisant un point invisible sur ma droite.

Elle fronce les sourcils, plisse les paupières et pince les lèvres, concentrée. Cette moue songeuse lui va à ravie. Lance ! Suffit ! Ne trouve pas l’ennemie jolie ! Une ennemie en rose, en plus ! Bon, très bien. J’hausse les épaules et m’interroge soudainement sur…l’état d’esprit d’Abygail. Bon, les gens s’adressent parfois à eux-mêmes, c’est vrai. Mais c’est toujours déroutant d’en voir, surtout si la personne marmonne et prononce le nom d’un garçon absent dans la pièce. On dirait qu’elle communique avec quelqu’un, un individu que je ne puis voir. Un frisson d’horreur longe mon échine.

-Aby…avec qui discutes-tu ?

Elle se fige, s’immobilise et me foudroie d’un regard meurtrier. J’incline la tête, curieux. Qu’ai-je fait pour mériter cette…colère soudaine ?

-Mais à personne, répond-t-elle en relevant le menton avec ostentation.

Les pulsations au niveau de mon bas-ventre se font…douloureuses. J’ai vite besoin … de me toucher…À moins que … J’observe Abygail, espiègle. Elle arque un sourcil, les poings sur ses hanches.

-Tu ne voudrais pas qu’on remette ça ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abygail Clarkson
Admin ♠ Jesse's lover


Féminin
Nombre de messages : 271
Age : 26
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une intruse dans mon lit ... (pvAby)   Ven 18 Jan - 15:18

Comme je prononce ces paroles – à personne – Jesse disparaît de ma vue. Je déteste quand il fait ça, mais d'un autre côté, sa présence ici n'était pas vraiment des plus … utiles et pratiques. Je veux dire, c'est bien de causer avec lui mais, plus en privé, pas devant un mec et à propos de ce même type. Il est vraiment dur à suivre Jesse parfois. Il ne veut dire que nous sommes un couple car il est mon ange gardien, mais il refuse que je m'envoie en l'air avec qui que ce soit. Je n'ai jamais couché avec personne d'autre que lui et franchement, ce … garçon dont j'ignore toujours le nom … me faisait franchement envie, surtout quand il a commencé à se mêler à la partie, à se prêter au jeu.

-Tu ne voudrais pas qu’on remette ça ? demande-t-il.

Je bredouille un moment, incertaine. Il me repoussait il y a pas si longtemps, il voulait pas qu'une inconnue s'approche de son pieu. Il y a un moment de moins encore, il me morigénait parce que j'avais brisé sa chemise … mais aussi parce que je l'avais aguiché et que je … oh ! Vilaine Aby ! T'es qu'une agace. Ma lèvre se met à trembler bêtement. D'un côté, je voudrais lui dire que oui je voudrais remettre ça, mais il y a Jesse qui sait toujours tout qui risque de nous tuer tous les deux juste pour ça … bon je doute qu'il aille jusque là, mais il me ferait regretter, ça c'est certain.

-Hey, pleure pas, dit le garçon en s'approchant de moi, hésitant visiblement à toucher mon épaule, même pour me réconforter.

Que dis-je, je n'ai pas besoin d'être réconfortée. Ce n'est pas comme si j'étais un vulgaire bébé et que j'allais me mettre à pleurer pour une chose aussi idiote et sans intérêt. Pourtant, c'est avec un sanglot stupide de gamine que je me lance moi-même vers les bras réticents mais toutefois accueillants du mec. J'appuie ma tête dans le creux de son cou.

-Je suis désolée, je chigne. Je voulais pas être une agace mais je … mais …

Comment expliquer que notre ange gardien nous empêche de coucher à gauche et à droite ? Rah ! Je ne couche pas à gauche et à droite. Je ne couche pas du tout. Ce n'est pas la première fois que Jesse me fait ce coup quand j'essaie de conclure avec un garçon intéressant. Bon d'accord, je ne voulais pas conclure avec ce type que je ne connais pas. Je voulais seulement … je ne sais pas. J'avais besoin de ce petit moment de folie. J'avais envie de me souvenir ce que c'était de coucher avec quelqu'un, j'avais envie de savoir ce que c'était quand ce n'était pas Jesse. Était-ce aussi bon ? Moins bon ? Meilleur ? Proche mais pas tout à fait pareil ?

-Comment tu t'appelles ? je demande tout à coup. Je sais même pas ton nom, je te saute dessus, je te laisse en plan, je te déchire ton linge – je te jure que j'vais t'le rembourser – et je te pleure dans les bras …

-Lance Chadwick.

-Abygail Clarkson, même si tu connaissais déjà la première partie.

Même si je ne me rappelais pas le lui avoir dit. Je devais l'avoir laissé échapper à un moment ou à un autre.

-Ce n'est rien, dit-il quand je me recule, essuyant une larme – stupide larme – au coin de mon œil.

-C'est bête, je corrige.

-Oui un peu… Mais je voudrais juste savoir pourquoi tu as arrêté. Si tu veux me le dire, s'empresse-t-il d'ajouter.

Je me mords la lèvre. J'ai toujours eu envie de parler de Jesse à quelqu'un. Mais je ne veux pas retourner dans cette maison pour les fous avec ses murs tout blancs et déprimants.

-Je me suis brusquement souvenue que … que j'étais indisposée, je réponds faussement en baissant les yeux.

Et pour changer de sujet rapidement - je n'aime pas rester sur un mensonge trop longtemps - je m'empresse de dire autre chose.

-Combien elle t'a coûté ta chemise ?

_________________

Nymphetamine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lance
Admin ♠ Banque de Sperme


Féminin
Nombre de messages : 637
Age : 26
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Une intruse dans mon lit ... (pvAby)   Lun 11 Fév - 17:11

Indisposée ? Indisposée ? Chaque femme doit bien se souvenir qu’elle est indisposée dès qu’elle bondisse sur un mâle assoupi – ou presque - ! Quel mensonge pathétique, elle aurait bien pu dire la vérité; peut-être ne je ne l’excitais pas à ce point. Je grimace amèrement. J’espère bien que ce n’est pas cette option : mon orgueil en souffrirait et ne se rétablirait pas avant de longues années. Pis, peut-être ne voudrais-je plus coucher avec des gens. Ouais…Bon…Elle est indisposée. Après mûres réflexions, j’accepte ce mensonge sans me poser de questions.

-Humm…Cinquante dollars…Environ…,je réponds d’un ton morne, le regard sombre.

J’ai encore ce tiraillement au niveau de mon bas ventre, cette puissante envie de la balancer sur mon lit, de lui déchirer brutalement ses vêtements et de la…Oh…Je ferme les yeux et tente de maîtriser le déluge d’émotions qui me submerge sauvagement. J’en ai tellement envie que ça devient douloureux, que mon plaisir devient la source même de ma douleur. Je vais devoir demander à cette fille de regagner son dortoir afin de me toucher en toute tranquillité avant que les autres garçons de mon dortoir n’arrivent. Je ne voudrais pas rester dans cette position délicate encore bien longtemps.

-Hum…Écoute…, je dis, mal à l’aise.

Oui…Mal à l’aise. C’est à peine si je ne sautillerais pas d’un pied à l’autre avec nervosité, mais je ne suis pas du genre à démontrer mes émotions.

-Il faudrait…que tu t’en ailles…Je…Hum…Des choses à faire…

-Te tripoter ? avance-t-elle, ses grands yeux brillants de curiosité.

Maussade, je marmonne un oui mâchouillé et m’hérisse devant son rire cristallin. Elle s’approche de moi, souriante, et pose une main sur ma hanche. Son regard, espiègle, me communique un message…à connotation douteuse. Un regain de picotement se fait sentir au niveau de mon bassin. Qu…Quoi ?

-Je…Humm…

-Il faut bien que je me fasse pardonner, non ? minaude-t-elle en suivant la ligne de mon pantalon.

Oh...Doux Jésus...

-Euuh…Tu n’es…pas obligée…

Ses doigts délasses adroitement les liens de mon vêtement et me le retirent rapidement avant de me pousser sur mon lit après quoi elle s’embarque sur moi et m’embrasse avec fougue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abygail Clarkson
Admin ♠ Jesse's lover


Féminin
Nombre de messages : 271
Age : 26
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une intruse dans mon lit ... (pvAby)   Sam 16 Fév - 11:44

Et c'est reparti. J'espère seulement que Jesse ne pointera pas encore son museau pendant que je satisfais monsieur, j'aurais du mal à trouver une deuxième excuse bidon. Mais d'un autre côté, je ne recevrai aucun plaisir de ce garçon : je vais me contenter de lui en donner. Ce n'est pas exactement – pour ne pas dire pas du tout – mon plan numéro un, mais comme c'est tout ce que je peux avoir, et que je lui dois bien ça à ce pauvre Lance … Et puis après tout, ça Jesse n'est pas obligé de le savoir, mais je prends quand même pas mal de plaisir rien qu'à l'embrasser.

Le garçon se retrouve bien vite sans pantalon. Sa main vient jouer à plusieurs reprises sur mon corsage, mais je ne veux pas qu'il la laisse là. Selon Jesse, il doit avoir l'exclusivité de mon corps. Je ne dois pas enlever encore une fois ce vêtement. Je m'obstine, me penche et recule pour être hors de sa portée. Ma main libère son sexe de sa prison que forme son caleçon. Il se retrouve au pied du lit avec le reste. J'hésite à y poser ma bouche. Je crois que je vais m'abstenir : il se contentera de ma main. Je me redresse donc, m'installe près de son giron et lui couvre le cou de baiser alors que mes doigts caressent son membre durci de désir, lui font un étau mouvant et agréable. Je souris en mordillant doucement sa pomme d'Adam, il grogne, gémit, se tortille sous mes caresses. Et moi je sens cette douce humidité entre mes cuisses : humidité contre laquelle je ne peux rien. Je serre mes cuisses l'une contre l'autre pour calmer cette envie qui me tenaille de relever mes jupons, d'écarter ma culotte et d'enfourcher cet engin de chair distributeur de plaisir. Ce petit serrement ne serra qu'à me faire pousser un petit couinement appréciateur. Merde de merde. Je desserre les jambes, les écarte un peu, puis les serre à nouveau quand monsieur glisse sa main sur ma cuisse.

-Han han ! j'ai dit non, je fais en lui mordillant le lobe de l'oreille.

-Arrête, je sais que ton excuse était bidon. Laisse-moi t'en redonner un peu, dit-il entre quelques gémissements.

Ma main, taquine, effectue quelques mouvements de va et vient de plus avant de s'arrêter brusquement à la base de son sexe. Il pousse un petit grognement.

-Que ce soit vrai ou non, ta main n'ira pas plus loin. Si tu t'y essaies, pas de plaisir pour toi !

Il hoche la tête. Il a compris. Mais avant que je reprenne mes mouvements caressants, il l'ouvre à nouveau.

-Je ne peux pas au moins t'enlever ton corset ?

C'est à mon tour de hocher la tête. D'accord mon grand, mais rien de plus que les jumeaux ! Et ne touche pas trop. Je reprends finalement mes activités après qu'il ait libéré mes deux seins ronds et lourds. J'ai beau lui dire de ne pas abuser, je frissonne quand ses lèvres se referment sur mon mamelon durci.

_________________

Nymphetamine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lance
Admin ♠ Banque de Sperme


Féminin
Nombre de messages : 637
Age : 26
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Une intruse dans mon lit ... (pvAby)   Mar 4 Mar - 17:51

Ils sont lourds, fermes sous mes doigts et en forme de belles poires. Leur texture est aussi agréable que de caresser de la soie, leur goût aussi succulent qu’une pâtisserie savoureuse. Ils sont durcis, dressés avec effronterie, parcourus de frissons. Ils sont ravissants. Je les manipule avec soin afin de lui procurer un léger plaisir, une envie irrésistible de m’enfourcher violemment comme une furie. Mes mains les palpent, les explorent, les émoustillent, les taquinent plus que jamais avec ma langue et mes dents. Je mordille ses mamelons durs avec douceur, puis engouffre dans ma bouche l’un de ses seins blancs. Elle soupire. Je soupire. Sa main s’active langoureusement sur mon sexe gonflé, près à exploser à tout moment. Nous nous pressons l’un contre l’autre, nos corps humides entament une danse suave et sensuelle, nos joues se teintent d’une timide rougeur, nous sommes submergés par de violents frissons. Ses doigts agacent coquettement mon gland, longe mon phallus avec passion puis chatouillent mes bourses. J’étouffe un hoquet de surprise, puis, roulant des yeux, je me laisse bercer par ses mains prodigieuses. Pour un peu, je plaquerais sa bouche contre mon membre palpitant, désireux de recevoir un autre style de plaisir. Je glisse ma cuisse entre les siennes, ressentant le résultat de son fruit excité. Elle gémit, se cambre et se frotte contre ma cuisse. Oh…Je ai tellement envie de faufiler ma main entre ses parois chaudes et ruisselantes de son essence, de tâter ce bout de chair tuméfié qui procure à la femme tant de sensations magnifiques, de l’entendre râler au creux de mon oreille. Je veux la sentir se contracter, je veux qu’elle lacère sauvagement mes côtes et mon dos, je veux qu’elle jouisse. Une décharge remonte de la plante de mes pieds jusqu’à la racine de mes cheveux. Oh…Une seconde, plus forte que la précédente. Ses mains expertes s’occupent de mon sexe avec une fougue hallucinante. Je m’attarde sur ses seins, ceux-ci remuant selon ses mouvements contre ma cuisse. Ils sont si beaux. Elle est si humide. Les décharges se font de plus en plus violentes…Je sens quelque chose qui approche à grand pas…une vague, non un torrent impétueux m’ensevelit dans un monde de sensations fortes, dans un monde orgasmique où plus rien ne compte. J’oublie la notion du temps, la notion de la vie, j’oublie tout…Je meurs dans un déluge de plaisir. Elle gémit presqu’autant que moi. Je me cramponne à sa chair, mordant son cou frêle, m’arc-boutant sous son corps. Ma semence onctueuse s’échappe, nous inonde. Et je deviens pantelant et saisis de convulsions impitoyables. M’affalant sur mon lit, je ferme les yeux et me repose, écoutant les battements de mon cœur qui résonnent fortement à mes oreilles ainsi que sa respiration saccadée comme si elle venait elle aussi d’atteindre le summum de la volupté. Je me repose, complètement rassasié.

-Satisfait ? minaude-t-elle en se redressant sur un coude.

-Hmm…

Je n’arrive pas à formuler un son plus distinct que ça. J’ai l’impression d’être vidé de ma force vitale, d’être aussi faible qu’une poupée de chiffon. Pourtant, je trouve l’énergie de me dresser, d’aller chercher un baiser sur les lèvres d’Agygail. Celle-ci demeure pétrifiée devant mon audace.

-C’était parfait, je susurre en m’étalant sur le matelas. Tu as des mains de déesse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abygail Clarkson
Admin ♠ Jesse's lover


Féminin
Nombre de messages : 271
Age : 26
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une intruse dans mon lit ... (pvAby)   Dim 9 Mar - 15:51

Fermant la porte derrière moi, mon sac sur l'épaule, je m'appuie sur le mur. Je lève la main, caresse mes lèvres du bout des doigts. C'était doux, et terriblement court. Seulement un petit effleurement, léger, trop rapide. J'avais envie, après coup, de lui agripper la nuque et de le tirer vers moi, d'engouffrer ma langue dans sa bouche pour partager un ballet humide et tendre, sauvage en même temps. Mais non. J'étais tellement surprise, et une partie de mon esprit, lointaine mais si forte, m'a poussée à reculer, à hoqueter de peur.

-Il ne faut pas que Jesse sache, je marmonne entre mes dents, commençant à marcher dans le couloir.

-Que je ne sache pas quoi ? demande une voix derrière mes pas.

Je me pétrifie, terrorisée, puis me retourne avec lenteur. Jesse, beau, grand et ténébreux avec ses cheveux noirs décoiffés, me toise avec nonchalance, appuyé à l'endroit exact où je me trouvais quelques secondes plus tôt. Je force un sourire, incertaine. Son regard est froid. Il l'est toujours, mais il l'est encore plus en ce moment.

-Que tu as joué à la pute malgré mon interdiction, avec ce mec ?

Je baisse la tête, bafouillant mille et une excuses pitoyables. Je l'ai parce que je l'avais excité à la base, que je devais bien le dédommager, etc. Mais on sait bien, lui et moi, que c'est faux : j'ai Jesse, mon amant, mon amour, ma vie, mon âge. Je soupire. Il n'y a personne dans le couloir, je peux donc parler comme je le souhaite avec lui. Il s'approche de moi, me prend par le bras – pas à me faire mal, mais fermement – et m'entraine vers la cage d'escalier pour que nous rejoignions notre vraie chambre.

-Écoute moi bien Aby : C'est le dernier écart de conduite que je tolèrerai de ta part. Il n'y en aura pas d'autres. Je me suis bien fait comprendre ?

Je hoche la tête, honteuse. Il caresse mon épaule distraitement, sans vraiment y porter d'attention. Le reste du trajet se fait en silence et, quand nous poussons la porte de notre dortoir, vide pour l'heure, Jesse me bouscule jusqu'à notre chambre, où il me pousse sur le lit, m'arrache mes vêtements avec passion et me demande de promettre de ne plus jamais revoir ce garçon, de ne plus jamais le toucher ni même le regarder, et pas même lui adresser la parole à cent pas, le tout en me pénétrant avec force et fougue.

Je promets.

[topic terminé]

_________________

Nymphetamine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une intruse dans mon lit ... (pvAby)   Aujourd'hui à 12:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Une intruse dans mon lit ... (pvAby)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
st-martyr :: ♠ St-Martyr ♠ :: Bâtiment annexe [dortoirs] :: Étage 3 [dortoirs des garçons] :: 1 [..., Lance, Kristen & Johannes]-
Sauter vers: