st-martyr


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Châtiment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lance
Admin ♠ Banque de Sperme


Féminin
Nombre de messages : 637
Age : 26
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Châtiment   Lun 10 Sep - 16:30

La fine tige de métal s’incruste dans la serrure, je la tourne avec un doigté d’expert, ayant plusieurs fois déverrouillé maintes portes au courant de ma vie pour différentes raisons. Il faut dire que ma nature curieuse m’a apprise bien des choses depuis ma naissance et celle-ci m’a bien servie. Attentif au moindre bruit annonciateur d’une présence indésirable, je scrute un instant le corridor plongé dans le silence et m’assurant que je suis bien seul, j’enfonce avec précision la tige et fais cliqueter la poignée. Toujours les sens aux aguets, je lance des regards frénétiques sur ma droite et sur ma gauche, question de ne pas voir surgir le propriétaire de la chambre.

Je n’aime pas cet individu. Je lui trouve un air arrogant et méprisable et sa manière de nous parler comme si nous étions de pauvres imbéciles me révulse. À toutes les fois où je pénètre dans sa salle de classe, un frisson répugnant me parcourt l’échine, mais curieux, je ne peux m’empêcher de le dévisager et tenter de découvrir la source de mon dégoût. Outre son attitude déplaisante, il dissimule plusieurs facettes obscures de sa personnalité. Un être aussi froid et sévère ne peut détenir une âme bienveillante. Du moins, c’est ce que je pense.

Mais qu’est-ce qui m’a incité à venir perturber son intimité, à me glisser dans sa chambre sans le moindre remords ? Je ne pourrai pas le dire. En fait, je suis sorti de mes cours et mes pieds m’ont conduit jusqu’ici, jusqu’à cette fameuse porte qui me bloque le passage à, peut-être, la vérité. Cruelle et déconcertante ? J’en suis persuadé. Fascinante et ahurissante ? J’en suis convaincu.

C’est mué d’une étrange soif de savoir que je frôle de mes yeux ce lit, ces meubles, les rideaux sur les fenêtres, la garde-robe, le sol, les murs et les lumières. C’est poussé par une curiosité insatiable que je tâte les bureaux, que je fouille délicatement dans les tiroirs où je découvre bon nombre de paperasse, vêtements et bouquins. Soudain, un livre relié de cuir attire mon attention. Les yeux pétillant et les lèvres pincées, je l’attrape et entreprends de le feuilleter. Un examen rapide me révèle son utilité : un journal intime. Qu’est-ce que… ? Ce que j’y lis m’éberlue au plus haut point.

Heinster décrit un passage de l’année 1985 où il est embauché dans ce pensionnat par le directeur de l’époque, à savoir mon grand-père. « Il a mit à ma disposition un labo et deux hommes »

Un frottement de tissus se fait entendre derrière moi.

« En ce qui concerne mes recherches, je suis sur un projet de punition chimique. Le but étant de provoquer des douleurs pour ou moins aiguës pendant une durée déterminée. C'est nettement moins fatiguant de faire boire un liquide à un gosse que de le rouer de coups. »

Que dit-il ? Une punition chimique ?

Un grincement retentit derrière mon épaule.

Il avait eu mon père comme élève ? … Et le directeur l’a autorisé à tester son produit sur…Cortez ?

« Mon premier cobaye est le fils de mon employeur, c'est assez dément. Je les ai laissé seuls pour aller chercher le produit et j'ai bien cru que Nicholas allait me demander de lui donner lui même. Le gosse, ne se doutant de rien… enfin, disons qu'il ne pensait pas que ça puisse être "ça"… Toujours est-il qu'il a bu le verre que je lui ai tendu. L'effet a été fulgurant…»

Fulgurant… ? Que voulait-il signifier par ce terme ? Qu’est-il arrivé à mon père ? Je parcours les autres pages, mais je m’aperçois vite qu’elles sont vides. Quoi ? Un craquement se fait entendre derrière moi. Méfiant, je me retourne et manque de défaillir en contemplant mon professeur Heinster planté à un mètre de moi…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle Heinster
Prof de Sciences Sadique et Cruel


Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 51
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Châtiment   Jeu 13 Sep - 11:40

[Lance sait que Cortez est son père ? Et cortez sait que Lance est son fils ? Pour ce qui est de la punition, tu étais pas volontaire au début ?? Je trouverais autre chose, ne t'inquiéte pas Twisted Evil
Au fait, à priori, les autres pages ne sont pas vide, c'est juste que je n'ai écrit qu'un petit passage ^^]

La journée a été longue, c'est usant, ces gamins sont vraiment ignares. Le temps où je pouvais me réfugier dans mon labo me manque cruellement, surtout que je sais qu'il est toujours là bas... Mais Cortez en ignore l'existance... J'avance d'un pas rapide dans le couloir des dortoirs. Mes talons claquent sur le sol dur, ma canne aussi. Je glisse négligement ma main dans ma poche à la recherche de la clé de ma chambre au moment où j'arrive devant celle-ci mais je me rends compte qu'il y a quelque chose qui cloche... Mes yeux se plissent... La porte est entre ouverte. Ai-je un colocataire ? Non, il ne rentrerait pas par ma chambre... Et je suis persuadé, certain même, d'avoir fermé ce matin... Alors comment ce fait-il que ça soit ouvert ?

Doucement, je pousse un peu plus la porte et me glisse dans la pièce en silence. Un élève est penché sur mon bureau, en train de lire un livre ou quelque chose que je ne vois pas. Cet élève, je n'ai pas besoin de voir son visage pour savoir qui c'est: Lance Chadwick. Je me redresse, fier et rigide, et mon visage prend l'apparence la plus dure et menacante possible. D'une main, je repousse la porte. Celle-ci grince un peu, mais il ne semble même pas s'en rendre compte. Mes sourcils se froncent. Que lit-il donc de si interressant ? La clanche de la porte se ferme dans un bruit un peu plus sonore. J'attends toujours qu'il se retourne... Et il le fait.

Quand son regard se pose sur moi, ses pupilles se dilatent de surprise. Un sourire cruel se dessine sur mon visage alors que mon regard, glacé, plonge dans le sien. D'un geste lent, sans le quitter des yeux, je ferme la porte à clé. Je remarque que ce qu'il a dans les mains n'est autre que le journal que je tenais à l'époque de mon arrivée ici... Mes notes de recherches. Je me demande ce qu'il a pu trouver, mais il vient de découvrir quelque chose que le directeur ignore... plus ou moins...

Ma voix, froide et hautaine, s'élève lentement dans la pièce:

"La lecture était interressante, Monsieur Chadwick ? Asseyez vous donc puisque vous vous êtes invité chez moi."

Je penche ma tête sur le côté avec un air de mépris marqué. Comment vais-je le punir ? Un idée me vient... Juste pour savoir ce qu'il a lu de mon journal... Mon regard se met à briller:

"Vous voulez boire quelque chose ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Châtiment
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» indices sur de futurs batiments orks
» [WIP] Terrain de jeu elfique/naturel
» Charge à partir d'un bâtiment vers la rue.
» [ Quête] Pierre de jais, la convoitise.. PV Cocoon
» Z.U.T.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
st-martyr :: ♠ St-Martyr ♠ :: Bâtiment annexe [dortoirs] :: Étage 1 [dortoirs des employés] :: 3 [Kyle & ...]-
Sauter vers: