st-martyr


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mal élevée ? Vous dites ? [Pv : Erik]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Doly K.C. Van Gogh
Danger ! Poupée en porcelaine


Féminin
Nombre de messages : 18
Age : 26
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Mal élevée ? Vous dites ? [Pv : Erik]   Lun 3 Sep - 14:31

C'était pile poil ce qu'on m'avait dit. Pourtant, j'étais tout à fait polie, charmante, délicate et tout le tralala. Suffisament pour donner le change, même juste devant l'aile désaffectée. Bon, d'accord, j'avais la main sur la poignée de la porte. Quoi encore ? Je l'ouvrais, oui, et alors ?! En tout cas, le pion, le prof ou je ne sais quoi encore, n'avait pas apprécié. Voila pourquoi je suis ici, assise sur le bord d'une table à observer la salle vide autour de moi. Toutes les chaises sont rangées sous les tables, toutes les tables sont en rang, le tableau noir juste en face est parfaitement nettoyé. C'est énervant, cette perfection que tout le monde essaye d'atteindre, cette perfection que j'essaye d'avoir pour faire honneur au père stupide que je possède. Perfection, rien que ce mot m'énerve pour dire vrai, mais tout le monde s'en fiche complètement. Je soupire en croisant ma jambe droite sur la gauche, sentant le tissus élastique et noir qui forme mes bas, ceux-ci s'arrêtant au niveau du dessus de mes genoux. De quoi laisser en vue une parcelle de la peau de mes cuisses fuselées avant de retrouver la protection d'une jupe noire plissée. Autre chose ? Oui, une chemise blanche aux manches courtes et une cravate fine et noire à moitier détachée au-dessus des deux premiers boutons de ma chemise, également détachés, juste histoire de garder mon propre style en restant dans la norme en même temps. Et pour encore en rajouter, un pendentif en forme de croix se dessiner à la naissance de ma poitrine. Je vous avais dis que j'aimais les croix ? Je soupire une nouvelle fois, sentant le souffle froid caresser mes lèvres entrouvertes. Quand donc va arriver le foutu prof qui est censé me surveiller pendant mon heure de colle ? Quand nous sommes en retard, on discute, mais eux ça ne pose pas de problème. Je me demande vraiment si c'est normal, au final. Je décroise ma jambe, croise l'autre dans un geste sensuel tout en posant mes paumes à plat derrière moi pour me pencher légèrement en arrière. Je ferme les yeux, tout simplement. Je ne compte pas dormir, evidemment - D'ailleurs, sentir mes boucles rousses frôler ma nuque et mes épaules à travers le tissus de ma chemise m'en empècherait - mais juste rêver. Après tout, à ce rythme là, l'heure passera sans que le prof ne se montre et je pourrais partir en prétextant justement que c'était finit. Oh oui, la parfaite fille à papa, vraiment.

- She embraced, with a smile
As she opened the door
A cold wind blows, it puts a chill in...


Je chantonne d'une voix basse, délicatement mélodieuse. Autrefois, Père et Mère aimaient m'écouter en silence, admirer mon talent alors que je me penchais sur un instrument de musique. Comme une petite fille normale dans une famille riche. Apprendre l'art, c'est en général une fièreté pour une fille de ce rang. Et pourtant... Bien que j'aime l'art, je n'ai jamais aimé le montrer à mes parents, ni même à leurs amis. Ni même aux miens. Mais en ai-je eus un jour ? Et pourtant, d'un coup, la chanson meurt sur mes lèvres et j'entrouvre mes yeux lumineux sans pour autant changer de position : La porte vient de grincer et j'entend les pas de quelqu'un. Le professeur, sans doute. N'est-ce pas ?

- Bon-jour Pro-fe-sseur !

J'accentue délibérément les mots, les allongeant de ma voix chantante, sans bouger d'un centimètre. De toute façon, il ne m'a pas encore dit de m'asseoir, n'est-ce pas ? Enfin, pas sur ma chaise. Encore quelques secondes de répis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Atkins



Féminin
Nombre de messages : 296
Age : 26
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Mal élevée ? Vous dites ? [Pv : Erik]   Mar 4 Sep - 13:21

Un simple coup d’œil à mon horaire m’annonçait que je passerais une soirée minable. J’adorais enseigner. Mais si il y avait bien quelque chose que je détestais c’était surveiller des étudiants durant une heure, ne rien faire et simplement attendre que le temps passe. Non, je n’étais pas comme ça. Chaque minute de ma vie, chaque seconde devait être constructive, pour moi ou pour quelqu’un d’autre. Dans ce cas ci, ce serait évidemment pour moi. Même si je détestais ce genre de choses personne ne me connaissais encore, c’était le moment rêvé pour moi d’être reconnu de la bonne façon, la mienne.

J’entrais dans la salle de classe, ne cachant pas mon étonnement et ma déception. Une seule élève? Mais qu’est-ce que c’était que cette histoire? L’on me faisait perdre mon temps et mon énergie pour une seule personne? Ils sont donc tous sage dans cette école? J’aurais dû mettre monsieur Nadeau en retenue, je me serais moins ennuyé. Mais qu’est-ce que je disais? L’amusement faisait partie du jeu. Pas pour elle évidemment puisqu’elle était en punition pour une chose que j’ignorais. Mais pour moi.

Bon-jour Pro-fe-sseur

J’haussais les sourcils? Impertinente? J’adorais vraiment ce trait de caractère. Non, j’adorais lorsque c’était moi qui le brisais. Et je me ferais une joie infinie de le faire. Je déposais mes livres sur le bureau et je m’installa à l’avant, toujours debout, les bras croisés fixant l’étudiante devant moi.

– Madame Van Gogh ? … Vous avez un nom qui traverse les siècles ma parole … Dis-je d’un air étonné.

Je pris une grande inspiration. Disons que j’avais plutôt parlé pour moi que pour elle, je n’attendais pas de réponses à moins qu’elle ai quelque chose à dire, ce dont je doutais fortement. Je roulais les yeux et je dis finalement :

– Je ne crois pas vous avoir dans mon cours, n’est-ce pas? Dommage. Dis-je d’un air désintéressé.

Non, ce n’était pas si dommage que cela. Enfin, je n’étais même pas certain de ne pas l’avoir dans mes cours puisque je n’avais pas encore rencontré tous mes élèves. J’étais nouveau, c’était bien le seul avantage que l’on pouvait avoir sur moi. Mais j’avais un sale caractère, très difficile à surmonter. Combien de personne avais-je fais pleurer? Pas ici encore, ça ne saurait tarder j’imagine.

– Alors? Peut-être avez-vous une proposition de ce que nous pourrions faire pour passer le temps? Durant cette heure? Demandais-je avec un sourire amusé. J’adorais toujours les suggestions, sinon je trouverais moi-même, mais ce ne serait certainement pas aussi amusant, j’aimais jouer avec les langues, si ce n’était pas son amusement à elle, elle risquait de ne pas apprécier. J’étais professeur de langue après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doly K.C. Van Gogh
Danger ! Poupée en porcelaine


Féminin
Nombre de messages : 18
Age : 26
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Mal élevée ? Vous dites ? [Pv : Erik]   Mar 4 Sep - 13:58

Bon. Il est là, et maintenant ? Je soupire légèrement en entendant le son des livres touchant la table du professeur. Lequel est-ce cette fois-ci ? Je porte autant d'attention aux professeurs que j'en porte en général à leurs cours, à une différence près; Je retiens les cours, jamais le nom du professeur qui l'enseigne. Bah, que m'importe ! Expliquez-moi donc ce que ça changerait pour ma petite personne et peut-être me déciderais-je à m'y intéresser. Bref, c'est une chose qui se passera dans très longtemps.

– Madame Van Gogh ? … Vous avez un nom qui traverse les siècles ma parole …

J'entend mes dents crisser dans la seconde qui suit mon nom de famille; Ouha, professeur, vous avez retenu la seule chose qui ne vous soit d'aucune utilisé face à moi. Je soupire légèrement en réouvrant les yeux, faisant claquer ma langue contre mon palais dans un tic nerveux. Je me croirais presque sur le lieu de travail de mon père.

- Mademoiselle, merci.

Ma voix raisonne assez fort dans la classe, probablement à cause de mon léger énervement, mais ne s'élève pourtant pas. L'art de jouer avec les tons, chose que j'ai appris à maîtriser à force de fréquenter l'art tout court avec assiduité; Les langues, l'écriture, la lecture, le chant et la musique. Toutes ces choses apprennent à un certain maintiens, qu'il soit physique ou bien qu'il se montre par la voix. C'est également ce qui me permet de me montrer mal élevée tout en restant parfaitement polie, ce qui a toujours énervé bien des gens. Et après cela, on s'étonne que je ne fréquente quasiment personne. Enfin, on, ce n'est pas moi bien entendu.

– Je ne crois pas vous avoir dans mon cours, n’est-ce pas ? Dommage.

Je fronce les sourcils en redressant lentement mon visage pour observer l'homme qui me fait face. Ah, un nouveau. Enfin, quelqu'un que je n'ai pas encore eut en tout cas. Ca lui donne un avantage sur moi : Il connait mon nom tandis que j'ignore totalement le sien. Seule chose notable, il est plutôt bel homme. Ca change. J'esquisse un léger sourire compréhensif, comme si je voulais lui faire comprendre que je trouve cela dommage également. Ce n'est pas vraiment le cas puisque j'ignore quelle matière il enseigne, mais ce n'est qu'un détail dont je n'ai cure.

– Alors ? Peut-être avez-vous une proposition de ce que nous pourrions faire pour passer le temps ? Durant cette heure ?

Je reste passive, faisant glisser l'index de ma main gauche sur le banc ou reposent mes royales petites fesses. Parce qu'il me demande mon avis ? De moins en moins courant, surtout dans cette école. Mais j'ai beau y penser, à fixer son regard de cette façon je ne peux m'empécher de penser qu'il pose la question uniquement pour la forme. Après tout, si il décide de faire quelque chose, il le fera, peu importe mon avis dans l'histoire. C'est exactement ce que me disent ces yeux bleus, tout en me renvoyant un certain amusement : Il a déjà quelque chose en tête si je ne trouve pas de quoi répondre. Soit. J'hoche légèrement la tête, redressant ma main pour passer le bout de mes doigts dans mes cheveux soyeux.

- Navrée, Professeur, je n'ai pas encore dût vous avoir sur mon horaire. Toutefois, je suppose que cela ne saurait tarder, n'est-ce pas ?

Une question pour la forme, pour combler le vide. Vous savez, ce qu'on appelle la politesse ? C'est exactement ça : Dire des choses sans utilité apparente, choses qui évidemment cachent des sous-entendus toujours légers et délicats, le tout pour meubler une conversation que l'on ne désire pas vraiment avoir. Merci papa, tu m'as bien éduquée : Je maîtrise parfaitement ce qui devrait me faire passer pour une crûche se croyant plus haute que tout le monde. Juste pour avoir l'air stupide avant de montrer le contraire. Juste pour me protéger, pour résumer les choses.

- Mais que diriez-vous de me laisser sortir dès maintenant ? Après tout, nous ne sommes pas nombreux...

J'écarte les bras avec une grâce lente, désignant le vide de la classe autour de moi, avant de reprendre d'un ton léger;

- Ca nous éviterait à tout deux une heure d'ennui profond, vous ne pensez pas ? A moins que vous décidiez de vraiment rester, ce dont je doute, et que vous fassiez votre travail : Utiliser votre imagination pour occuper une élève en faute durant une heure ou votre plaisir entier sera gâché par sa seule présence. N'oubliez pas, Professeur, que vous êtes payé pour ça tandis que moi pas.

J'esquisse un petit sourire en penchant la tête à la fois un peu en avant et sur le côté, l'observant avec un air amusé. Tant qu'à faire de répliquer, autant le fait correctement. D'autant plus que ce regard m'intrigue, quoique j'en dise et quoique j'en pense. A moins qu'il soit vraiment facile à manipuler ? Ce serait triste, dans un certain sens. Je me sens d'humeur joueuse aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Atkins



Féminin
Nombre de messages : 296
Age : 26
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Mal élevée ? Vous dites ? [Pv : Erik]   Mer 5 Sep - 18:22

Je ris, sincèrement avec amusement. J’ajuste un peu ma chemise, je ne sais pas pourquoi je le fais mais ça me fait du bien. J’ai affaire à tout un numéro ici, je sens que je vais passer une heure merveilleuse à tenter de rivaliser à ses phrases choquantes. Mon passe temps favoris, en mettre plein la vue. Je m’éclaircis un peu la voix, j’espère ne pas avoir attrapé un rhume. Enfin, non je devais tout de même être un peu plus résistant que cela.

J’ignore la plupart des choses qu’elle me dit. Moi j’aime utiliser le sarcasme, mais je n’aime pas que les élèves l’utilisent. Je suis comme ça. J’aime le respect et j’aime l’imposer. Je m’approche un peu de la jeune femme et je m’installe au bureau près d’elle. Je la fixe, souriant toujours. Je sais qu’elle se demande à quoi je peux bien penser, et c’est ce qui m’amuse, personne ne peut savoir ce qui me traverse l’esprit, ce peut être n’importe quoi, chiant ou amusant. J’ai une personnalité un peu trop multiple.

Mais que diriez-vous de me laisser sortir dès maintenant ? Après tout, nous ne sommes pas nombreux...

Je prend un air faussement surprit. La laisser sortir? Mais il nous reste encore 50 minutes! Je ne serais pas un bon professeur si je faisais une telle chose non? Je me passe la main dans les cheveux, mais non … À moins d’un argument en béton, des faveurs sexuelles, rien n’y ferrait. Je souris à mes propres pensées. Des faveurs sexuelles, et puis quoi encore? Non je n’étais tout de même pas rendu aussi bas. Quoi que les élèves étaient très séduisantes de nos jours …

Ca nous éviterait à tout deux une heure d'ennui profond, vous ne pensez pas ? A moins que vous décidiez de vraiment rester, ce dont je doute, et que vous fassiez votre travail : Utiliser votre imagination pour occuper une élève en faute durant une heure ou votre plaisir entier sera gâché par sa seule présence. N'oubliez pas, Professeur, que vous êtes payé pour ça tandis que moi pas

Elle parle beaucoup, n’est-ce pas? Beaucoup de blabla mais très peu de choses intelligentes. Je m’attendais à mieux de sa part, belle et peu de cervelle? C’était peut-être ça. Même si j’en doutais fortement. Elle, elle croyait que je suis un imbécile. Elle comprendrait rapidement que ce n’était pas le cas, même si elle ne devait que l’apprendre durant mes cours. Pour l’instant je n’allais pas jouer du cerveau avec elle. Non.

Je m’adossai sur ma chaise et je joignis les mains. Non, aujourd’hui j’étais extrêmement calme, chanceuse! Je finis par avancer mon visage, gardant tut de même une certaine distance entre elle et moi, et je dis :

-Allons? C’est justement ça, je suis payé et vous non, moi j’ai envi de rester.

Je terminais en esquissant un bref sourire. Non, c’était faux, je n’avais absolument aucune envie d’être là. Je préférais largement faire autre chose, retrouver une jolie blonde par exemple, je doutais que cette gamine assouvisse quelques pulsions masculines, et évidemment je n’étais pas un agresseur sexuel, je préférais largement les personnes consentantes. Je soupirais et je dis finalement :

-Non, non, nous avons beaucoup de temps. Parlez moi donc de ce que vous avez fait pour vous retrouver ici en ma merveilleuse compagnie, cela me donnera peut être une idée de la façon dont je vais vous punir.

Je la fixait dans les yeux, attendant une réponse qui j’espérais serait divertissante. Vérité ou non, moi tout ce que je cherchais c’était un peu d’amusement. Quoi? Ce n’était pas une punition pour moi, alors qu’elle m’amuse un peu, je ne cherchais que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mal élevée ? Vous dites ? [Pv : Erik]   Aujourd'hui à 12:43

Revenir en haut Aller en bas
 
Mal élevée ? Vous dites ? [Pv : Erik]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lilwenn, Vous dites mignonne ? [Serdy]
» Jeu des énigmes
» [TERMINE] Une soirée d'intégration vous dites ? [pv Jarod]
» Dites haut et fort que vous aimez votre guilde !
» Etes-vous optimiste ou pessimiste...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
st-martyr :: ♠ St-Martyr ♠ :: Bâtiment principal [Rez de Chaussée] :: Salle de retenue-
Sauter vers: