st-martyr


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Michael Masterson aka Miki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michael Masterson



Féminin
Nombre de messages : 8
Age : 28
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Michael Masterson aka Miki   Lun 2 Juin - 16:55

Nom : Masterson

Prénom(s) : Michael

Surnoms(s) : M&M’s mais il ne l’aime pas du tout. Il préfère qu’on l’appelle Miki.

Âge : 15 ans.

Statut : jeune en difficulté : Je m’automutile.

Niveau scolaire : seconde

Cours préférés: l’anglais et la littérature

Niveau d'assiduité en classe : un peu des deux, si je me sens bien j’irai en cours, sinon je sècherai.

Physique : Je ne suis pas très grand pour mon âge, je mesure dans les un mètre soixante et pèse dans les cinquante kilos. J’ai les cheveux marron foncés qui me tombent sur les épaules en dégradé et les yeux dorés. J’ai la peau plutôt pâle et je porte toujours des manches longues même en plein été. Je fais cela pour cacher les multiples cicatrices que j’ai sur les poignets et que je m’inflige moi-même. J’ai aussi des multiples hématomes et brûlures sur le torse et le ventre que je m’inflige aussi. J’ai le dos parcouru de cicatrices, souvenir des mauvais traitements de mes parents. J’ai un tatouage dans le cou en forme de papillon et trois piercing à l’oreille droite. J’ai une bague à l’annulaire et au pouce de la main gauche. J’ai aussi une cicatrice à la tête que je fais toujours attention de bien cacher.

Caractère : Je suis quelqu’un de très renfermé sur moi-même, je n’aime pas les gens, j’en ai même peur, il n’y a que mon frère que j’aime et il est parti étudier à l’étranger. Je suis donc seul. Je n’aime pas mes parents et ils ne m’aiment pas. J’ai toujours caché la vérité à mon frère et je suis devenu un professionnel du mensonge en tout genre. Je me mutile depuis bientôt 6 ans de toutes les manières qui me passent par la tête. J’ai souvent l’air absent et je ne supporte pas qu’on me touche, il n’y a que mon frère qui puisse me toucher. Si jamais toute autre personne que lui me touche, je deviens incontrôlable et je hurle comme un fou. J’ai l’habitude de m’isoler ou de m’enfermer dans une pièce sans boire ni manger pendant plusieurs jours et de me torturer quand ça ne va vraiment pas. J’ai vu beaucoup de médecin qui m’ont diagnostiqués que j’avais des déficience mentale d’où ma venue dans cet internat. Mes parents m’y ont envoyé pour se débarrasser de moi et m’éloigner de mon grand frère qui pourtant m’écrit très souvent et pense souvent à moi. Je ne le cacherai pas, je suis amoureux de mon grand frère et il le sait. Il sait que ce n’est pas de l’amour fraternel mais fait comme si de rien n’était et continue de jouer le frère parfait, je le déteste quand il fait ça.

Histoire : Qui suis-je ? C’est une histoire qui n’est pas si longue que ça. Je suis né il y a quinze maintenant. Je ne me souviens pas avoir jamais été dans les bras de ma mère ou de mon père, je ne me souviens que des bras de mon frère. Il de dix ans mon aîné. Je ne suis pas un enfant voulu, je suis une erreur de la nature comme disent mes parents. Je suis le fruit de l’aventure de ma mère. Le père de mon frère n’est pas mon père et je ne connais pas mon père. Le papa de mon frère ne m’aime pas et maman ne m’aime pas non plus. Il n’y a que mon frère qui m’aime alors qu’il ne le devrait pas. Il est le seul qui s’occupe de moi, on peut donc dire que je lui ai gâché la vie. Il s’est occupé de moi depuis ma naissance et au lieu de jouer avec ses copains, il s’occupait de moi. Je lui ai ruiné sa jeunesse mais il ne m’en a jamais voulu.

Il m’a tout appris de ce que je sais, il venait me chercher à l’école et il serait sûrement venu aux réunions parents professeurs si seulement ce n’était pas pour les parents. Je n’ai jamais été destiné aux grandes études comme mon grand frère. Mes parents ne voulaient pas gaspiller de l’argent pour l’éducation d’un bâtard comme moi. J’ai souvent fugué de la maison et quand la police me ramenait, je subissais les coups de mes parents, je suis très vite devenu leur passe nerfs. Quand mon frère m’aidait à prendre ma douche, je trouvais toujours une excuse pour ne pas accuser nos parents. Je ne voulais pas que mon frère me déteste, il est la seule famille que j’ai jamais eue. Je déteste lui mentir mais je ne veux pas qu’il me déteste alors je lui mens et mes parents continuent de me taper dessus.

Quand je suis entré en sixième, je me suis coupé par inadvertance avec un tube à essai cassé. C’est à partir de ce moment-là que j’ai commencé à m’automutiler. Comme si les mauvais traitements de mes parents ne suffisaient pas, je me mutilais aussi. Je ne savais pas pourquoi mais plus j’avais mal plus je me sentais vivant, peut-être que je faisais ça pour attirer l’attention et encore aujourd’hui ? Mon comportement m’a envoyé chez des médecins qui m’ont dit que j’avais des déficiences mentales. Ils m’ont examinés les poignets mais rien d’autre, ils n’ont donc jamais vu les cicatrices sur mon dos et sur mon torse. Ces visites m’ont values la foudre de mes parents et ce soir là, mon père m’a carrément jeté contre une armoire et je me suis ouvert la tête. Ce n’était rien de très grave et maman m’a soigné vu qu’elle était médecin alors je ne suis pas allé à l’hôpital.

Depuis je cache cette cicatrice à l’aide de mes cheveux et mon frère ne l’a jamais vu. Depuis quelque temps je fais d’horribles cauchemars. Je rêve de mes parents qui m’enferment dans une boite et m’enterre, me jette à l’eau ou tout un tas d’autre chose. Alors je dos avec mon frère, c’est la seule solution que j’ai pour bien dormir, je me sens en sécurité dans ses bras. J’ai récemment découvert que j’aimais mon frère plus que je ne le devrais. Ce sont des gars de ma classe qui m’ont baptisé M&M’s qui en parlaient. Ils ne m’aiment pas et je ne les aime pas, ils me frappent eux aussi comme ils savent que je ne me plaints jamais. Les filles m’évitent et je dois toujours faire mes exposés tout seul vu que personne ne veut les faire avec moi. Même quand je change de classe, c’est moi qui repousse les autres maintenant, je n’ai besoin que de mon frère.

Toute ma vie s’est résumée à ça, les coups, la solitude, la douleur, le sang, il n’y a que quand je suis avec mon frère que je vais bien et que je peux sourire, sinon je ne souris jamais. Aujourd’hui c’est mon anniversaire, j’ai 15 ans et mon frère vient de m’offre mon cadeau, ce tatouage dans le cou, il m’a dit que c’était la preuve que je lui appartenais. Je suis content même si je ne comprends pas vraiment le sens de ses mots. Nous sommes seule à la maison, papa et maman sont en réunion dans une autre ville. Il n’arrête pas de caresser mon tatouage en forme de papillon, j’ai eu mal quand le tatoueur la fait mais je l’aime vu que c’est mon grand frère qui me l’a offert. Voilà qu’il m’embrasse, je ne comprends pas mais je ne le repousse pas.

Je pense que c’est normal et puis je l’aime. Il essaie de me déshabiller mais je refuse, je ne veux pas qu’il voie mon corps, je ne veux pas souiller les yeux de mon frère. Mais il n’en fait qu’à ça tête. Il ne bouge plus, il ne dit plus rien, je pars en courant vers ma chambre et je me cache dans mon armoire. Quelques minutes après, je l’entends qui entre, il ne fait pas de bruit et ouvre le placard où il s’est que je le cache. Il me prend dans ses bras et me dit qu’il m’aime, que je suis magnifique. Je sais qu’il ment. Comment puis-je être beau avec toutes ces cicatrices ? Je pleure et il m’embrasse à nouveau, il sèche mes larmes et l’étend sur mon lit. Il a des gestes délicats et doux, il ne veut pas me faire plus de mal que je n’en ai déjà subi.

C’est le matin, je me réveille, il n’est plus là. Je descends dans la cuisine après m’être habillé. J’ai mal aux reins et aux fesses mais je marche, j’ai l’habitude de la douleur. Il est là, il me sourit, il a préparer le petit déjeuné. Il me prend sur ses genoux et nous mangeons ensemble. Ce jour était le plus beau de toute ma vie. C’est notre secret et nous avons encore dormi enlacé ensemble. Nos parents ne le savent pas et ne le sauront jamais. Mais voilà, quatre mois plus tard, mon frère me dit qu’il part étudier en Europe. Je ne veux pas qu’il parte mais il doit y aller. Je suis tout seul maintenant et mes parents ne veulent pas me garder. Ils ont trouvé cette brochure d’internat et ne me demande pas mon avis.

Le jour du départ de mon frère, c’est mon départ aussi, il n’y a que mon frère pour me voir partir. Je pleure, je ne veux pas le quitter mais il dit qu’il m’appellera et qu’il m’écrira. Il regarde froidement mes parents, il sait qu’ils sont responsables de toutes mes cicatrices pour la plupart et il leur en veut. Il ne leur pardonnera pas. Le bus dans lequel je suis, s’éloigne, mon frère disparaît, les larmes continuent de couler. Je ne veux pas y aller, je veux m’enfuir retrouver mon frère, mais je n’ai pas d’argent. Je ne possède rien que mon simple sac et mon portable que je serre contre moi. C’est la seule chose qui me lie à mon frère maintenant.

Les heures passent et me voilà qui arrivent devant les portes de cet internat, c’est une prison, je ne vois que ça. Les grands murs, les grilles, je ne veux pas y aller, mais je n’ai pas le choix. Je descends du bus et j’entre …

Phobie(s) : J’ai une peur panique du contacte physique avec les gens. C’est du aux mauvais traitements de mes parents dont j’ai une peur encore plus grande. J’ai peur de l’eau, je ne sais pas nager. J’ai même peur de prendre un bain c’est pour ça que je prend des douches, je ne sais pas d’où me vient cette phobie mais elle est bien présente.

À partir d'ici, voyez selon votre personnage. Sélectionnez l'une des catégories de questions. Effacez les autres dont vous ne vous servez pas.


Vous êtes un délinquant ou jeune en difficulté
Meurtrier, délinquant ou psychologiquement atteint ?
Je suis un jeune en difficulté avec déficience mentale selon les médecins.
Handicap mental : Déficience mentale, je m’automutile sans raison.


Vous

Votre nom : Chaton
Votre âge : 20 ans dans quelques jours
Comment avez-vous connu le forum? Par le MP d’un admis sur un autre forum. C’est une invitation qu’elle a dit ^^ Lucky !
Personne sur votre avatar : Christopher Chace Crawford
Questions? Demandes spéciales? Nothing pour le moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cortez Keenan McClain
Admin ♠ propriétaire de st-Martyr


Féminin
Nombre de messages : 790
Age : 26
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Michael Masterson aka Miki   Mar 3 Juin - 4:04

C'est perfait Smile T'es validé, Chaton.

Tu peux commencer à jouer et, comme le forum est en plein retour sur deux pattes, je te conseille de passer par les demandes de jeu Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilige.darkbb.com
 
Michael Masterson aka Miki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Michael Jackson est mort...
» Michael Lucius revoqué / Saintil est dechargé du dossier
» Voici le laeader Sweet Miki
» Michael CORNER
» Quand Michel Martelly fait du Sweet Miki....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
st-martyr :: ♠ Introducing the game ♠ :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: