st-martyr


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Let it Go [PV Chou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Let it Go [PV Chou]   Mar 11 Déc - 19:08

Mon week end s'est trouvé être merdique.
Absolument merdique.
J'ai regardé un match de base base ball.
Je me suis branlé deux fois.
J'ai sniffé deux grammes.
J'ai pensé à Yoann.
Je n'ai fais que ça.


Je suis pitoyable et il n'y a pas de pilules pour ce dont je souffre. C'est dur de penser que ma vie est aussi inutile. J'ai eu beau lui dire ce que j'ai dit, fait ce que j'ai fait. Je l'ai tout de même sacrément mauvaise. Oui. Parfaitement. Je m'en veux. Et la culpabilité serait capable de faire disparaitre un cadavre de sumo en une heure tant elle est corrosive. L'acidité de mes mots contre le sel de sa peau à du créer quelque chose de désagréable. Lorsque le bus s'est ramené avec les étudiants de la ville, je l'ai observé descendre. Je ne suis pas allé l'accueillir comme nous nous étions promis de le faire. Néanmoins cette fenêtre dont je l'ai observé reste relativement celle de la chambre que je partage avec lui. Et sous peu il fera irruption dans la pièce. Je me suis arrangé pour quitter les lieux afin de ne pas le croiser. J'aurais pu faire toutes les conneries du monde, durant ces deux jours, juste pour être "puni de lui" que Cortez nous sépare et nous rende service finalement. Mais je n'e ai pas eu envie. Seuls les cons ne changent pas d'avis. La journée s'est passée comme d'habitude. Je ne l'ai pas vu en cours. Sans surprise. Et je ne l'ai pas croisé non plus au réfectoire. Tant pis tant mieux.

La soirée est arrivée tout aussi rapidement.
J'ai rallié ma chambre au pas de course, et me suis empressé de lui restituer son oreiller, étant donné que je les avait inter changés durant le week end, histoire de dormir encore avec lui, un peu. Il a pénétré dans la chambre, et m'a furtivement regardé. Très neutre, sans un mot. Si je n'avais pas été dans son champ de vision, je gage qu'il n'aurait pas cillé en ma présence. Au lieu d'un baiser et de quelques caresses, je n'ai que le froid et son silence, lorsque les lumières s'éteignent.

J'ai attendu encore un peu pu j'ai sorti ma petite boite a travaux pratiques. Mon pochon de coke, lame de rasoir, paille, lingettes. J'ai tassé de quoi m'envoyer en l'air sur ce miroir qui reflettait l'air hagard et vitreux de mes cornées et je me suis enfilé un bon gramme. Puis un autre. Je n'ai jamais eut aussi mal de toute mon existence, j'ai l'impression qu'elle a été coupée à la laine de verre, mon regard se trouble, je lâché mon attirail, mon nez saigne, mon corps se tends et commence à convulser, ma langue s'enfonce contre mon palait, la bave mousseuse, amère et résolument blanchâtre s'écoule par acoups contre mon menton et je crois bien que mon nez saigne, coagulant patiemment contre l'intérieur doucereux de mes narines.

C'est ça la mort. Putain, qu'est ce que ça fait mal.
Je ne puis bouger d'un pouce, seulement murmurer, en un ultime appel au secours. Sincère et miteux.

Yo..arrhhh nnmhhh .. mon. arrhh.. coeur.. coeur.. je .. je ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Let it Go [PV Chou]   Mer 12 Déc - 14:47

Mon week-end. J’ai pris le bus de ville le plus tôt possible pour rejoindre des potes. Un endroit presque qu’un peu paumé…Mais, avec un bar sympa pas trop loin. Étant encore tôt, on est simplement rester dehors à se rouler des joints dans un endroit passablement discret. À peu prêt toute la bande était là ce soir alors je me suis forcé un peu pour ne pas avoir trop l’air de me morfondre à cause de Victor. Le cannabis ne m’a pas trop remonté le moral, c’était même presque déprimant, mais, la simple odeur du weed était rassurante.

J’ai bien sûr dû leurs expliquer en détail le pourquoi de mon absence le week-end dernier. Ma mésaventure avec Heinster. Mis à par l’étrangeté de certains détails, je crois que mon histoire les a bien fait marré. Bien sûr, j’ai préféré zapper ma rencontre avec Victor dans mon « compte-rendu » de la semaine. Ils n’ont pas besoins de savoir à quel point j’ai été ridicule. Je crois que la perquisition est une histoire suffisamment passionnante pour ne pas à leur mettre sous le nez une autre situation risible.

Et puis , il y a eu le reste de la soirée…J’en passe les détails. Ce fut comme à chaque week-end. Drogue, drogue, drogue…Et de l’alcool le lendemain pour me remonter. De plus, comme je le pensais, grâce à la contribution d’un bon ami, j’ai de quoi me défoncer pour la semaine ou du moins une partie. Alors, de quoi je pourrais bien me plaindre? Mais, bon…J’ai quand même des ressentiments merdiques…Ça va me passer…Je crois..?

Je ne vois pas Victor quand le bus me ramène à St-Martyr. Je ne l’ai pas vu de la journée en fait. Je ne l’ai pas non plus vu au réfectoire. En fait, j’ignore même si, à l’heure qu’il est, je partage encore la même chambre…J’ignore ce qu’il a foutu du week-end…Mais, je crois que si j’aurais changer de dortoir, le dirlo m’aurait déjà mis au courant. Alors, inévitablement, arriver au dortoir, entré dans la chambre…Il est là.

Je le regarde avec une totale indifférence. Aucune tendresse par rapport à mon amour pour lui. Aucune animosité par rapport au fait qu’il m’ait jeté. Juste un regard de total « je-m’en-foutisme » ajouter à ça un silence froid. Puis, après ce bref 2 secondes de contemplation, la terre recommence à tourner.

J’éteins les lumières et écrase mon visage contre mon oreiller. Je plutôt fatigué, pour être franc. Pas dormi vendredi à cause de l’ecstasy et très peu dormi samedi.

Et puis, j’entends Victor geindre. Je ne sais même pas si, entre le moment où je me suis écraser contre le lit et maintenant, j’ai dormi. Je grommelle quelque chose d’incompréhensible avant de lâcher un « quoi? » plutôt sec…Je change bien évidemment d’attitude en tournant mon regard vers un Victor secoué de spasmes, bavant comme s’il avait la rage…Je me lève d’un bond dans un hélant de panique.


-Mais, qu’est-ce que t’as fait putain!?

Il est, au fond, tout à fait crédible, visible et totalement plausible, qu’il s’agisse de cocaïne…En fait, je sais que c’est ça. N’importe quel crétin le saurait. Mon cerveau, ralenti par des relents de drogues ou d’alcool, par la fatigue, mon manque de sang-froid face à ce genre de situation (sans parler du SANG qui commence à couler de son nez) est incapable de m’indiquer des mouvements et réactions correctes.

Je ne peux pas le laisser comme ça, c’est un fait. Si je vais chercher de l’aide, je risque d’avoir des ennuis…C’est un autre fait. On va penser que c’est moi qui lui procure sa dope…Alors, que faire? Mais, merde…Cette question se pose même pas! Va trouver de l’aide connard!


-Merde, merde, merde…A…Attends…

Je me dirige vers les couloirs. J’appelle quelqu’un…N’importe qui. Mais, où son les pions quand on a besoin d’eux? Je retourne dans la chambre.

-J’vais…On va à l’infirmerie!

Je parle tout seul. J’sais même pas s’il m’entend…Je le soulève maladroitement…Mais, putain…Quel con!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Let it Go [PV Chou]   Jeu 13 Déc - 10:23

Il s'est levé. Il s'est souvenu que j'existais.
Je sent ses doigts frais secouer mon corps et me giffler un peu.
Je me sent doucement partir, j'ai envie de degueuler tout ceq ue je sais, de lui dire que je l'aime et qu'il me serre encore un peu.
Il crie un peu. Il ne faut pas.
Il me lache et va dans le couloir, crier encore un peu.
Reviens Yoann.. je ne veux pas qu'on me voie comme ça, les gens n'irons aps par quatre chemins, tous saurons ce que j'ai fais, et ils fouillerons la chambre et pour le coup, tu ne pourra plus jamais t'interesser a moi. Reviens je t'en supplie.
Mes doigts se crispent contre le matelas et j'ai l'impression d'avoir un tas de briques sur le thorax. C'est vraiment douloureux, mais mes cordes vocales ne sont pas totalement inutilisable, je le sent. Je geins encore un peu, dans un couinement bileux et manque encore de m'étouffer.

Il reviens finalement vers moi et soulève mon corps de coton, mes yeux bien que vitreux et désespérés se plongent dans les siens alors que je lova ma tête et mon air de chaton dans sa main.

Yoa..nmmhhrhh .. mon.. shhh .. yoohaaann.. dis.. dis .. rien mon.. mon amour.. restes.. restes. La.. La. Me .. m'laisses pas t'as dis.. que.. t'as promis et .. mh..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Let it Go [PV Chou]   Jeu 13 Déc - 13:27

Je réussis, tant bien que mal, à le soulever. Il marmonne quelque chose avec difficulté. Quoi? Dis rien? Rester là? De pas le laisser? Que j’ai promis? Arf…Et puis, il dit n’importe quoi!

« Mon amour ». Je n’ai pas envie d’entendre ces mots-là en ce moment. Mais, qu’est-ce qu’il peut être con. Il délire. C’est ça. C’est la drogue. Ça le rend dingue. Il ne m’aime pas. Il ne m’aimera jamais. Il fait que délirer…Qu’il m’appelle Nadeau comme tout le monde et qu’il arrête de se jouer de moi et de me rendre complètement fou à mon tour.

On peut pas rester là. Je peux pas le laisser comme ça et peu importe les risques de représailles. En fait, je risque encore plus si cette histoire se termine mal comme c’est déjà arrivé plusieurs fois parmi mon, ma foi fort spécial, entourage.


-J’suis là… Ok? Mais, on va à l’infirmerie…Si je gaffe moi…Je vais en maison de correction..!

Mais qu’est-ce qu’il a fait…Je répète les mots dans ma tête. Qu’est-ce qu’il lui a pris! Y’a-t-il seulement quelqu’un à l’infirmerie à cette heure!?

Putain…Et ça promet! Il risque d’y avoir une deuxième perquisition…Victor aussi sera dans une situation pas possible. Mais, là, sincèrement…J’ai peur. J’suis mort de trouille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Let it Go [PV Chou]   Mar 18 Déc - 17:48

Oui mmmmhhhpff.. tu.. ok.. ok on va ..a la .. la salle de.. mhh.. là.. là..

Je hoche de la tête, miteux, en sang, faible et stupide. Moi, Victor. Totalement incompréhensible que je suis.
Je pense à une foutue phrase et elle est incapable de sortir.
-Oui, Yoann allons donc à la salle de bain-
Bordel de merde.. c'est pourtant pas bien compliqué.
J'ai l'impression qu'on m'a fait une anesthésie locale.. dans la langue ou les dents et je ne suis plus en l'état de babiller correctement.

RIEN A BRANLER DE TA MAISON DE CORRECTION ESPECE DE CONNARD.
TU VOIS PAS QUE JE SUIS EN TRAIN DE CREVER ?


Voilà ce que j'ai envie de lui gueuler entre un 'baise moi' 'caresses moi' 'embrasses moi' 'frappes moi' 'aimes moi'. Sans doute que la pression que mes ongles pourtant pas bien longs ont exercé avec force et stress sur ses avants bras ont réussi a lui faire passer le message..

Mhhhonnn.. nooon.. j'veux.. mhhas. Veux pas. Pas.. Je..

J'ai tenté de me débattre et il ne m'a pas forcé, j'ai violemment refermé cette foutue porte et suis aller me noyer dans son lit, a plat ventre laissant mes larmes, ma bile et mon sang s'éponger dans son oreiller, sifflant, murmurant, balbutiant que je l'aimais bien trop et que lui n'en avait tout simplement rien à foutre. Qu'il me tuerai, un jour. Comme j'ai tué Dona, à trop aimer, on tue sans s'en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Let it Go [PV Chou]   Mer 19 Déc - 15:47

Il enfonce ses doigts dans mon bras alors qu’il continue à bredouiller des choses incompréhensibles. Mais, il comprends pas que je comprends rien merde! Il dit oui…Oui, quoi? Infirmerie? Non…Salle de…de…Mais de quoi bordel! Il risque de s’étouffer avec sa langue chaque fois qu’il essaie de prononcer un mot et il continue d’essayer alors que ce qu’il dit n’a pas le moindre sens. Je sais pas ce qu’il veut…Je sais pas ce que je dois faire…Je sais rien! J’suis un con merde! Alors, s’il veut que quelqu’un le comprenne, qu’il fasse ses conneries ailleurs! Bon, voilà que je m’énerve alors qu’il y a deux secondes, j’étais terrorisé. Bravo Yoann, quel bel exemple de cohérence…Chapeau. « Veux pas »…Y veut pas…Y veut pas…Il se débat…Y veut pas. Je…Je le laisse aller. Je suis un peu perdu. Un peu? Bon, d’accord. Je suis complètement perdu. Il ferme la porte dont le claquement aurait pu me donner mal à la tête tellement je me sens fragile en ce moment. Je ne sais pas quoi penser. Comment agir. Quoi lui dire. Je suis fatigué. Je me sens con. Et, par dessus tout, je ne comprends pas ce qu’il veut. Il va se coucher, enfonçant sa tête dans mon oreiller. Il continue. Il s’obstine à balbutier des mots que je ne comprends pas. Considérant qu’il est sage qu’il ne garde pas la tête dans sa bile et qu’il ne devrait pas continuer à bloquer partiellement sa bouche et son nez…Je m’en approche et le force à se retourner pour ainsi être sur le dos. Mais, je ne peux m’empêcher de sursauter légèrement en voyant son nez ensanglanté (bien plus que tout à l’heure) et mon oreiller taché de sang. Je recule instinctivement. Mes mains tremblent un peu je crois.

-Vi…Victor?

Je me met à chercher vaguement dans les tiroirs de la table de nuit un mouchoir quelconque pour le sang qui coule de son nez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Let it Go [PV Chou]   Ven 11 Jan - 3:20

Il a récupéré un mouchoir dans cette foutue commode et me l'a tendu comme pour m'inciter à reprendre une posture plus digne.
J'ai doucement conscience d'être misérable et pathétique en cet instant. Mais je suppose qu'il ne m'en tiens pas vraiment rigueur. Il reste assis sur la couche et me regarde. Après tout, c'est vrai que c'est son lit. Mes désirs de salle de bain auront probablement eut effet sur sa conscience encore ensommeillée puisqu'il s'est finalement levé pour aller me chercher un verre d'eau qui s'avéra salvateur bien que peu detoxifiant, en définitive. Les gouts après s'enfuient de la muqueuse de mes joues et de ma langue. Je respire mieux. Je le regarde avec un air de chaton égaré. C'est vrai, que je suis un peu perdu, quand même.
Je suis Dieu. Je suis Victor, et je suis en terrain conquis.J'ai déjà eu son cul, sa confiance et peut être que si j'arrivais a lui faire savoir que je regrette pour mes mots de la semaine passée, sans doute obtiendrai-je aussi son pardon. Je n'aime pas ramper et ployer, dire que je suis désolée et blahblah. Se repentir c'est pas mon genre, mais laisser échapper quelqu'un qui me plait follement; non plus. Il faudrait que je me bouge.


Yoann.. mon cœur écoutes je.. balbutiai-je en reniflant, me collant un peu à lui, mellant calmement mes doigts aux siens, comme ça, pour voir Je suis désolé.. pour ça.. hochant de la terre vers l'oreiller taché puis pour.. pour vendredi et .. et je voudrais rester la avec toi.. je voudrais encore que tu me serre.. et j'voudrais t'ecouter dormir.. j'voudrais que tu m'embrasse encore. Encore. Yoann..

Je m'attends à un baiser, ou une giffle, en pense bien recevoir l'un ou l'autre sous peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Let it Go [PV Chou]   Ven 11 Jan - 14:20

Dès que je trouve un putain de mouchoir, je le lui tends…Nerveusement.
Je profite aussi du fait qu’il lui faut se décrasser une peu la bouche et que de l’eau ne lui ferait pas de tort pour quitter un moment la chambre et la vue de son nez quelque peu ensanglanté. Même près de l’évier, je ne trouve même pas le moyen de recommencer à respirer. Le simple présence d’un quelque liquide rouge ou bien je m’inquiétais simplement pour Victor pour être dans cet état? J’sais pas. Je comprends rien. Je suis fatigué et perdu…Et je n’arrive pas à connaître le fond de sa pensée et pas non plus de la mienne. Il me rend fou! Encore…

De toute façon, rapidement que je l’ai déjà rejoins et lui tend son verre d’eau. Je reste à l’affût, on sait jamais, il pourrait bien vite s’étouffer. Dès qu’il a finit, je le lui reprends pour le mettre sur la table de chevet. J’essaie de me calmer un peu. J’ai pas à stresser comme ça, non? Bien, c’est ce que je pensais. Je soupire. Je pourrais toujours lui en vouloir pour avoir cassé ma nuit de sommeil quand même.

Je lève les yeux vers son visage et remarque qu’il me regarde. Qui va briser le silence? Je n’en ai aucune envie. Est-ce vraiment étonnant? Je veux juste pouvoir me recoucher et dormir un peu…Mais, je doute que j’en serais capable.

Il commence à parler mais je ne l’écoute qu’à moitié. Je ne fais que regarder ses doigts qui s’emmêlent aux miens. Je soupire à nouveau, mais, cette fois, d’exaspération.

Il s’excuse. Il est désolé…Et, le plus drôle, il veut encore de moi qu’il dit. Ça me donnerait presque envie de rire. En fait, je ris. Un peu. Sans trop m’en rendre compte. Mais, d’un rire presque nerveux. Il va me rendre fou, me répétais-je mentalement. J’abandonne ses doigts. Je le regarde un instant, relevant les yeux. Puis, dans un geste soudain, j’attrape son visage avec mes deux mains et l’approche du mien. Mon regard fixé dans le sien.


-J’arrive pas à te suivre Victor…J’y arrive pas, okay!? Est-ce que tu sais au moins ce que tu veux? J’te comprends pas et j’sais pas quoi penser de ça…De tout ça…C’est…

…Pas la peine de poursuivre. Il n’y a rien à ajouter. Un regard furtif à ses lèvres et je pose les miennes dessus. Bravo Yoann! Chapeau…T’aurais pu te retenir, hein? C’est quoi ton problème, tu l’aimes? Oui, je l’aime. Mais, je ne devrais pas. J’devrais pas l’embrasser. Je devrais pas l’aimer. J’devrais pas.

Je relâche son visage et recule. Je m’écarte de lui un instant pour pester contre moi-même et soupirer…encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Let it Go [PV Chou]   Aujourd'hui à 12:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Let it Go [PV Chou]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée arrosée [Gaby Chou <3]
» « chou hibou genou caillou. »
» Un petit bisou mon chou?
» L'anniversaire de mon choupinet chou sans qui je ne seris rien ?.? ! ?
» Coucou mon chou, j'ai besoin d'un bouche-trou [Victor & Clara]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
st-martyr :: ♠ St-Martyr ♠ :: Bâtiment annexe [dortoirs] :: Étage 3 [dortoirs des garçons] :: 2 [Victor, Yoann, ... & ...]-
Sauter vers: