st-martyr


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [ Un, deux, trois... Nous irons au bois... ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jia Di



Féminin
Nombre de messages : 20
Age : 27
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: [ Un, deux, trois... Nous irons au bois... ]   Dim 2 Déc - 10:01

Je regardais les élèves transpirer dans les diverses activités dans lesquelles ils évoluaient. C'était presque aussi fatiguant de les voir courrir que de courrir moi-même. Mais qu'importe je restais là, assise sur le banc de touche à les regarder tous, les uns après les autres. Aucun n'échappa à mon regard amusé presque enfantin à vue d'oeil. Mes pieds touchaient presque le sol ce qui donnait à ma présence quelque chose de fragile. Et puis dans mon petit uniforme il y avait également quelque chose qui me séparait des joueurs qui étaient, eux, dans leurs tenues de sport. Au bout d'un moment, je pris mon sac. Un sac en bandouillère noire avec une multitude de petite note écrite en blanc dessus. Des fois il me servait de carnet mais aujourd'hui je n'avais rien à écrire mais plutôt quelque chose à dessiner. Après un regard sur les parties de chansons écrites quand le coeur m'en disait mais qui, au final, avaient sombré dans l'oubli. Une feuille blanche, un crayon de bois, un support et j'étais aux anges.
Soulevant la tête de temps en temps pour voir mon modéle, je replongeais aussitôt sur ma feuille qui devenait de moins en moins blanche. Je n'avais pas finit mais le modèle commençait à bouger. Avec une grimace je tentais d'imprimer l'image dans ma petite tête pour pouvoir finir mon esquisse. Une fois finie j'eut un sourire de satisfaction. Contemplant mon oeuvre je lança un regard au modèle qui était maintenant en train de jouer au football. Il me lança un regard intrigué et en perdit la balle qu'on lui passait. Quant à moi, je replongea mon regard dans celui que j'avais dessiné. De tout son visage je n'avais fait que les yeux qui scrutaient le terrain avec envie en attendant qu'on lui dise d'aller jouer en compagnie des autres. Je trouvais ça étrange de ne pas tous jouer en même temps pour ne pas faire de jaloux mais c'était la règle du jeu et ils étaient plutôt pointilleux là dessus alors je ne disais rien à ces personnes obtues. Je posa le support ainsi que la feuille sur le banc, à côté de moi et je posa mon sac dessus pour éviter que le vent n'emporte mon dessin.
Je posa les pieds sur le banc et mis mon menton sur mes genoux sans lacher des yeux cet adolescent qui faisait tourner les regards de toute les filles. Sauf que je le regardait fixement, les yeux un peu dans le vague et que les autres n'osaient pas le regarder ouvertement et murmuraient des choses à leur copines tout en lançant quelques regards furtifs flagrants. Ca me faisais toujours autant rire de voir des cruches pareilles baver devant un athlètes. C'était la vie. Mais ma contemplation du monde fut bientôt perturbée par l'arrivée d'une personne, je leva les yeux vers elle avant de voir un sourire s'ettaller sur mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: [ Un, deux, trois... Nous irons au bois... ]   Dim 2 Déc - 10:53

Cours de gym au programme. J’aurais volontiers sécher je vous avoues, mais, cette semaine, glander à tout tes cours, tu devras! Dans tout les cas, c’est ce que je dois faire si je ne veux pas être changé de dortoir. Dis-toi Yoann qu’après cette semaine là, tu pourras recommencer à sécher au moins quelques cours. Mais, là, je ne peux pas trop me le permettre malheureusement…

…Ça fait tellement longtemps que j’ai pas mis les pieds dans mon cours d’éducation physique que je n’ai même pas la moindre idée de quel sport on pratique. J’ai demandé à un type qui, je savais, avais à peu prêt le même horaire que le mien. Rendez-vous au terrain de basket, tiens. Je devrais…Me débrouiller. Je sui grand non? C’est pas ça qui faut pour ce sport? M’enfin.

Tout ça pour dire que je vous passes les détails de la partie où je fus sur le terrain. Pas que j’aille été particulièrement mauvais…Ni bon d’ailleurs. Mais, c’est sans intérêt. Tout ce dont j’ai envie, c’est certainement pas de parler d’une partie de basket…Mais, d’un bon gros joint. Mais, bien sûr, ce sera pas possible, du moins, pas avant quelques jours. J’y pense. Est-ce que j’ai de l’argent pour me payer ma dose de la semaine prochaine? Arf…Et puis, j’aurais toujours un coup de main de mes amis si c’est pas le cas. Ils doivent se demander pourquoi j’étais pas là le week-end dernier d’ailleurs. L’histoire que j’aurais à leur raconter d’ailleurs! Ma chambre fouillé. Ma drogue confisqué. Et ce malade de Heinster et son histoire de verre d’eau. Sans parler de l’endroit que tout le monde croyait condamné où il m’a conduit…Avec ses lits à sangles et son labo et tout et tout. Ouais…

Bref, sport terminé…C’est le tour d’une autre équipe. Je cherche du regard un endroit où poser mon cul et glander, faute d’avoir du weed…Mon regard se pose vers le terrain de foot. Parfait. Allons glander sur la pelouse. Je vais pas trop loin des bancs. Il y a une fille. Pas trop vieille au premier regard…Peut-être 2ième ou 3ième secondaire…Je vais m’étendre de façon aisé pas trop loin du dit-banc. Je regarde la jeune fille.

-Mais clignes des yeux bon sang, tu vas te déshydrater, plaisantais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Jia Di



Féminin
Nombre de messages : 20
Age : 27
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: [ Un, deux, trois... Nous irons au bois... ]   Dim 2 Déc - 11:44

En entendant la plaisanterie de Yoann je me tourna si vite vers lui que j'en eut même au cou. Portant une main à ma nuque pour soulager mon mal, je le regarda avec une grimace au bord des lèvres. Finalement le choc electrique passa et je me mit à sourire en voyant qu'il s'agissait d'un de mes aînés. Enfin, celui-ci je ne le connaissais pas encore donc je n'était pas certaine de pouvoir me fier à lui alors mon sourire banal se transforma en un sourire presque carnacié et flippant. Ce n'était pas mon objectif de lui faire peur, mais il n'avait pas l'air du genre à courrir rien qu'en voyant une petite teigne lui faire de vilains yeux.
Après un vague regard attentif je m'apperçut qu'en réalité je n'avais pas visé faux car il s'agissait d'un garçon à qui il était arrivé des problèmes dans le cadre de l'internat. Si mes souvenirs étaient bons, il était en possession de quelque chose d'illicite. Qu'importe je n'avais pas écouté attentivement ce que les filles bavaient sur lui et je n'avais aucunement l'intention de lui en demander plus. Je me contenta de lui parler de ma voix la plus calme et posée.


« C'est gentil de savoir que tu te soucies de l'état de mes yeux. Tu feras peut-être mieux de faire attention à ta tête avant. » dis-je en regardant le ballon s'envoler dans les airs tandis que les joueurs lui courraient toujours après, et ce, dans notre direction.

« Au fait, gentil garçon ! Comment tu t'appelles ? Car je crois que nous n'avons pas été présenté. » ajoutais-je avec un sourire en coin.

Je lança un dernier regard sur le terrain tandis que le dernier coup de sifflet se faisait entendre. Non, il allait partir, bah les occasions seraient encore nombreuses pour le voir. Lui aussi me regarda une dernière fois, sûrement pour imprimer le visage d'une sychopate qu'il ne devait pas approcher. Je m'en fichais maintenant toute mon attention était concentrée sur lui, celui qui me faisait face et qui semblait bien plus amusant que quiquonque dans cette cour où les gens jouaient à divers jeux principalement de ballons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: [ Un, deux, trois... Nous irons au bois... ]   Dim 2 Déc - 12:25

Elle me regarde avec un…Rictus étrange. Puis, elle me sourit pour enfin me fixer d’un regard presque mauvais. Bon, elle n’aime peut-être pas mon humour, je peux comprendre…Mais, là, changer d’une expression à l’autre comme ça, c’est un peu bizarre. Je sais pas…Elle sait peut-être pas choisir ses réactions. Peut-être qu’elle ne sait juste pas si elle doit rire de ma plaisanterie ou si elle doit prendre ça comme une insulte. Je ne sais pas. Je ne comprends pas trop. Elle veut peut-être que je la laisse tranquille. Y’a des gens pas trop sociable dans la vie, comme ça. Je devrais peut-être aller glander plus loin…

Puis, finalement, elle me parle d’une voix tout ce qu’il y a de plus calme. Rien de bien méchant. Dans le même thème de la plaisanterie que moi, mais rien de bien moqueur au fond. Suivant son regard, je vois le ballon qui va dans notre direction. Je relève un peu ma tête et m’éloigne légèrement du terrain. Puis, je souris bêtement en regardant un des joueurs reprendre le ballon et aller un peu plus loin sur le terrain.

Je reprends mon attention sur la petite…Elle me demande mon nom. Ah bah, c’est qu’elle est pas si asociale que ça finalement, si elle me parle.


-M’appelle Yoann…Nadeau. Toi?

Un coup de sifflet. Le foot ball est terminé. Je suis le regard de la jeune fille qui jette, semble-t-il, un dernier regard vers le terrain. Et je vois un garçon l’a fixer. Ils s’entrefixent en fait. Drôle. Elle était venu sur les terrains sportifs pour matter les mecs? Ça serait drôle. Commun. Mais, drôle.

Je finis par la regarder un moment. Elle est assis mais je peux deviner qu’elle est particulièrement petite. Asiatique. Pas trop moche, mignonne même. Et puis, elle a l’air sympa malgré son regard de tout à l’heure. Elle peut pas être bien méchante. Quoi que, qui sait? Faut pas trop se fier aux apparences non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Jia Di



Féminin
Nombre de messages : 20
Age : 27
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: [ Un, deux, trois... Nous irons au bois... ]   Dim 2 Déc - 12:43

Les gens sont discrets des fois, d'autres fois ils le sont moins mais malgré tout j'ai un certain don pour savoir quand on me juge. Là c'est le cas, mais en réalité, est-ce bien éttonant? Pas vraiment étant donné que nous sommes tout deux méfiants vis-à-vis de l'autre ne sachant pas à qui accorder sa confiance. Allez je ne vais rien dire et simplement me présenter comme toute bonne jeune fille doit le faire. Une image de sa soeur jumelle lui apparut en tête. Non mais elle avait rien à foutre de sa mort que de l'embêter à temps plein. Dieu avait franchement que ça à faire, me persécuter avec l'aide de mon angélique opposée. Avec un soupire pour reprendre mes esprits je lui répondit.

« Moi c'est Jia Di, mais appelle-moi simplement Jia. Je ne suis pas une obsessionnelle des formules de politesses comme les profs qui exigent un vouvoyement, des expressions un peu plus distinguées que "fait chier". » dis-je en rigolant.

Bon je ne faisais pas dans la dentelle, mais c'était mon côté spontané qui en prennait un coup dans cette école où tout était réglementé au millimètre. De ce fait, je m'en plaignais un peu tout le temps. Encore un coup de sang, il fallait que je pense à autre chose mais pas moyen de prendre quoi que se soit de bien concret alors je fit comme si je toussais, je plongea la main dans une petite boîte pleine de petits comprimés blancs avec un petit "J" gravé dessus et j'en avala un sans me soucier de rien. Un regard en direction des profs et pions présents me rassura, personne n'avait rien vu si ce n'est Yoann. Pour me disculper de quoi que se soit je le regarda avec un sourire avant de feindre une nouvelle petite toux.


« Je comprend pas pourquoi ils nous donnent pas des uniformes plus chauds, ça éviterait qu'on tombe malade ! » dis-je avec un regard noir en direction des bureaux de l'administration.

Les cachets commençaient à faire effet et les choses s'accéléraient, je pouvais tout vivre à 200 à l'heure. C'était ce que je préférais dans ces moments là, la sensation qu'on est trop rapide pour que les choses nous atteignent. J'étais tout à coup confiante.Peut-être trop, je souriais comme une bien heureuse à Yoann.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: [ Un, deux, trois... Nous irons au bois... ]   Dim 2 Déc - 13:26

Bah, elle commence à sortir un peu d’humour. C’est bien. Ça me fait sourire. Un peu. Elle se la joue un peu « zjeun rebel’z », mais ce n’est pas plus mal. C’est même marrant. Vu sa petite taille et sa gueule lunatique, elle n’avait pas trop le profil pour…Mais, bon, on peut plus trop se fier à rien.

Jia Di. Jia. Jiji…Jidi…Didi…

-J’préfère t’appeler Didi…
Dis-je d’un air niais.

Elle se met à tousser et je la regarde, perplexe, alors qu’elle sort un petit comprimé blanc. Elle est malade? Ce serait la réponse la plus logique en effet mais plus j’y pense, plus je trouve que ça l’a pas mal l’air à autre chose. Des anti-dépresseurs? Ou encore de la E. Mais tu vois de la drogue partout Yoann! T’es tellement en manque que tu soupçonnes tout le monde d’avoir de quoi se payer du bon temps! Je devrais aller voir Victor bientôt. Lui quémander un peu de dope en passant. Mais, pour le moment, j’suis bien où je suis. Et ce serait pas mal con d’abandonner Didi ici sans explication parce que je me souviens de mes envies de drogue. Ce serait pas sympa et pas très…Éthique, ouais, c’est ce mot là. Elle commence à se plaindre de l’uniforme pas très chaud. Je sors de ma bulle et cesse de la fixer de façon pensif. Je lui souris. Elle m’adresse à son tour un large sourire. C’est qu’elle est de meilleure humeur semble-t-il.

-Fait pas si froid que ça quand même…Bon, c’est vrai que je reviens de faire du sport…D’ailleurs, toi, qu’est-ce que tu fous dans la cour?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Jia Di



Féminin
Nombre de messages : 20
Age : 27
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: [ Un, deux, trois... Nous irons au bois... ]   Dim 2 Déc - 13:38

Je le regarda avec des yeux ronds, il c'était de suite permit de me trouver un surnom. Je rigola en pensant à ma stupéfaction, je n'avais pas l'habitude que l'on aussi direct avec moi. En temps normal on prend des pincettes et des gants de velour pour m'approcher. Ca ne me faisait pas de mal d'être vue comme quelqu'un de normal et non comme une psychopate en besoin d'aide pour décrocher de la violence et de la drogue qu'elle ingurgité sans penser aux conséquences.

« Comme tu veux mais dans ce cas là, moi je me permet de t'appeller Yo ! » dis-je avec un entrain qui me rappellait les filles de mon âge et que je haïssais tant pour leur immaturité.

Les temps changent semble-t-il. Peu importe j'étais en train de regarder un partout lorsqu'il me demanda ce que je faisais là exactement. Je le regarda avec un air de défi. J'étais là parce que j'en avais envie, voir les autres suer me suffisait amplement. Il manquerait plus que se soit à moi de faire des efforts. Je souleva mon sac et prit la feuille, je lui montra vaguement l'esquisse que j'avais faites auparavant en voyant le joueur de foot attendre son tour pour entrer sur le terrain.


« Je cherchait l'inspiration et quand tu m'as vu je regardait attentivement les traits de la personne dessinée pour être sûre que c'était ressemblant. Tu croyais que je bavais devant les joueurs de foot ou quoi ? » demandais-je en comprennant pourquoi il m'avait abordé, il avait tout d'abord eut l'intention de se moquer un petit peu de moi.

Enfin, je ne le prit pas mal car la situation était plutôt comique et les quiproquos de ce genre faisaient mon plus grand bonheur. Voir les gens se méprendre était une grande satisfaction surtout quand c'était moi qui était source de confusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: [ Un, deux, trois... Nous irons au bois... ]   Dim 2 Déc - 15:14

Si tu veux, dis-je en riant quand elle dit qu’elle m’appellera « Yo ».

Pour ce qui est de ma question, elle me regarde un instant d’un air de défi avant de me tendre une feuille. Je tends la main pour voir ce qui semble être un dessin de plus prêt. Alors, c’est ça. Ce regard fixe sur le terrain et le mec en question. Un dessin. Très bien dessiné d’ailleurs. Dans tout les cas, mieux que je ne ferais jamais. À par un peu de guitare, j’ai pas trop la fibre artistique, il faut dire. Je n’ai jamais été bon à grand chose en y pensant bien. Mais, bon. Je vais pas trop me plaindre non plus hein… Mais, elle, elle dessine vraiment bien.

-Hey, t’es douée. Dis-je en lui redonnant sa création.

Je ris un peu à sa dernière réplique. Si je croyais qu’elle bavait devant les sportifs. Ça m’est passé par la tête effectivement. Mais, faut pas exagérer non plus. C’était une théorie comme une autre.

-Et bien moi c’est pour ça que je suis là, dis-je avec humour…Je plaisante. En fait si j’aurais le choix j’aurais passé ma matinée aux dortoirs…M’enfin, comment j’aurais pu me douter que tu étais là pour dessiner? Ça sautait quand même pas aux yeux.

Je m’étends à nouveau sur le gazon. Je risque pas trop de mourir agresser violemment par un ballon de foot maintenant.

-C’est quand même rarement dans le département sportif qu’on trouve les artistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Jia Di



Féminin
Nombre de messages : 20
Age : 27
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: [ Un, deux, trois... Nous irons au bois... ]   Mar 4 Déc - 14:03

Je le regarde avec un sourire avant de reprendre la feuille, je pris un stylo noir et d’un geste rapide j’inscrivis le nom que des gens m’avaient donné : « C-Tru ». Une fois cela fait je lui tendis une nouvelle fois la feuille. Pour accompagner le geste je lui souri avant d’ajouter quelques mots.

« En souvenir d’une journée où tu as dû te lever pour courir. » dis-je en rigolant.

Je n’étais pas imbue de ma personne mais je n’avais aucune envie de le garder, les murs de ma chambre étaient déjà recouverts de dessin bien plus intéressant et ressemblant à mon état d’esprit. Je jugea un peu plus « Yo » du regard avant d’hausser les épaules et de poser une question.


« Pourquoi n’es-tu pas resté dans ton lit ? Après tout ce n’est que des cours. » dis-je en pensant à mes ‘camarades’ qui étaient en plein cours d’espagnol, mes parents avaient trouvé ça utile que je sache parler la troisième langue parlée dans le monde.

C’était presque une blague de me voir en train d’inciter quelqu’un à sécher. Depuis quand je faisais dans le social ? Hou lala… Je partais à la dérive, je recommençais à reprendre mes esprits et à me demander pourquoi je faisais ça. Je le regarda comme si c’était la première fois avant de me mettre face à lui sur le banc, assise en tailleur. Aïe ! On voyait peut-être ma culotte, je mis ma jupe en sorte à ce qu’elle cache ce qui pourrait être gênant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: [ Un, deux, trois... Nous irons au bois... ]   Mar 4 Déc - 16:44

Elle me tend à nouveau la feuille. Elle y a écrit quelque chose. « C-Tru ». Je hausse un sourcil. Ça doit être un surnom ou un pseudonyme pour ses dessins, je ne sais pas…Mais, pourquoi C-Tru, aucune idée. Elle dit qu’elle me le donne. Je rigole moi aussi un peu à sa blague. Je souffle un petit « merci » tout bête. C’est sympa de sa part quand même. Ouais…Un matin où je dois courir, c’est pas trop le genre de matin que j’aime me rappeler mais bon. J’ai survécue à cette « terrible épreuve ». Je suis en un morceau. Enfin, je crois…Un dernier regard sur son œuvre et je le mets dans ma poche.

Elle me demande pourquoi je suis pas resté au lit. Bien évidemment, elle, elle a séché. Sinon, elle ne serait pas rester sur ce banc à dessiner. Elle n’avait certainement pas sport non plus vu sa tenue. Et moi, j’étais obliger d’aller dans un cours de gym débile alors que je pourrais dormir. Mais, quelle merde quand même…

-Crois-moi, je serais bien resté dormir, dis-je, mi-soupire, mi-amusé.

Mais, si je veux rester avec Victor dans le dortoir, j’ai pas trop le choix, pensais-je.

-J’dois pas m’attirer les ennuis de toute la semaine…J’me suis déjà assez mis dans la merde avec la perquisition de drogue qu’il y a eu dans mon dortoir la semaine dernière…Je marque une courte pause. Ils m’ont faites laver les chiottes pendant le week-end, ajoutais-je en une mimique grimaçante.

Je lui souris. Puis, elle effectue un mouvement vers sa jupe qui me surprend. Elle la replace mais j’ai le temps de voir d’un rapide coup d’œil ce qu’elle…Cache. Ah. Oh…Je vois. Sa jupe était…M’enfin. On voyait un peu sa culotte. C’est tout, voilà.

-J’ai rien vu, juré, dis-je en rigolant un peu, sans vraiment me moquer d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ Un, deux, trois... Nous irons au bois... ]   Aujourd'hui à 14:09

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Un, deux, trois... Nous irons au bois... ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un, deux, trois, nous irons au bois [PV Kazeigan]
» Un, deux, trois, nous irons au bois... [version #1]
» un deux trois nous irons aux bois quatre cinq six ....
» Un, deux, trois je m'en vais au bois |PV|
» Un, deux, trois promenons-nous dans les bois ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
st-martyr :: ♠ St-Martyr ♠ :: Extérieur :: Le département sportif :: Terrains-
Sauter vers: