st-martyr


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un peu d'air (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Un peu d'air (PV)   Sam 17 Nov - 10:00

Je viens de terminer un cours. Je n’étais pas dans la même classe que Victor cette fois. Mais, nous nous sommes rejoins dans la cour au lieu d’aller directement au dortoir. Besoin d’air. Besoin de sortir un peu même si dû au fait que ce n’est pas encore le week-end, on est enfermé dans les limites scolaires. Je supporte très bien cette école (c’est quand même mieux que d’être allé en maison de redressement) mais parfois…C’est vraiment chiant. Ça m’exaspère de ne pas pouvoir sortir la semaine, mais bon. À quoi je m’attendais moi en allant ici? Ce n’était pas pour des vacances non plus bien que je suis content d’être éloigné de la petite famille. Tout ça pour dire que nous sommes aller dehors mais que nous ne pouvons nous éloigner que de quelques mètres des murs de cette établissement. Quoi que j’admets que ces quelques mètres sont malgré tout relativement nombreux…M’enfin. Ce sont des détails tout ça. Alors, en gros, nous voilà dehors.
J’écrase mon dos contre la grille. Je soupire.


-T’as jamais pensé à quitter le pensionnat toi? Dis-je, plus anodin que sérieux. Quoi qu'il est vrai qu'au fond...Je pourrais très bien décider de partir pour de bon un de ces jours. Même chose pour Victor. Et pourtant, non. Je suis toujours là et je n'ai même pas l'intention de partir.

Je prends une grande respiration. Ça fait du bien. Mon cours sentait le renfermé en plus. Quoi de mieux pour m’encourager à tenir une heure de classe. Vraiment chiant. Ce week-end, j’irais sûrement voir des potes pour un peu de drogue… Comme ça, moi aussi je pourrais partager avec Victor. Je me demande si mes amis l’aimeraient bien d’ailleurs…Mais, bon, ce n’est pas trop ma plus grande préoccupation. Sorti de mes pensées, j’adresse un doux sourire à Victor.

Comme j'aurais envi de le toucher, de l'embrasser...Pourtant, je suis presque distant. Ça me dérenge moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'air (PV)   Sam 17 Nov - 10:44

Les cours furent ennuyeux, comme le reste de la journée à vrai dire. On a beau être dans la même classe, et avoir plus que de l'assiduité scolaire en commun, c'est toujours un grand soulagement de nous retrouver dehors, ensemble. Il avait cette heures de travaux pratique que moi je n'avais pas, alors je l'ai attendu dans la cour, j'ai eu une brève conversation avec Neva et puis de l'attente.. encore. La sonnerie a retenti, et vu la célérité dont il fait preuve pour s'échapper des cours, il n'y a pas pas trop de monde dans la cours encore, mais il y avait moi. Il m'a donc rapidement trouvé. Il s'est adossé lourdement contre le grillage, alors que j'étais assis en tailleur contre le même arbre depuis tout à l'heure.

-T’as jamais pensé à quitter le pensionnat toi?

Mh. Pas de 'salut' ou de 'j'adore ton gilet !'. Ok. Le Yoann avec qui je pionce n'est pas le même que celui à qui je dois faire face contre ce bitume gris et froid. Pourtant, moi, je suis le même. Une boule de sentiment. Je lève vers lui des joues rougies par le froid et le regarde comme un petit chaton en manque de câlins. Puis je tends mon bras vers lui et agite les doigts, comme si j'aurais puis lui demander de me faire donc de cette cigarette purgative qu'il consommait avec entrain, alors que je voulais seulement qu'il se saisisse de mes phalanges afin que je le force a ployer un peu, et non pas qu'il m'aide à me relever comme il semble le croire. Il attrape ma main et je l'attire un peu, il se courbe alors, puis comprenant qu'il ne s'agit pas non plus d'une confession, il vient s'assoir près de moi. Je retire mon cache poussière, grand manteau classe et superbe. Je me love un peu contre lui après avoir jeté un regard en arrière dans la cour. Nous sommes relativement à part et l'arbre nous cache. Tout va bien. Je souris et j'étends le manteau sur nos genoux pliés comme si s'eut été une couverture confortable tout en regardant la télé. Mon genoux frôle le sien et mes cuisses brulantes s'écartent. Je suis tout fier de mon petit coin d'intimité tout aussi délicieux que discret. Je gémis un peu en caressant l'intérieur de cette cuisse adorée, remontant même un peu joueur vers son entrejambe. Il souris je crois. Je ferme les yeux et pose ma tête sur son épaule.


Tu sais .. si Alcatraz a été fondée sur une île.. c'était pour que personne ne puisse s'en échapper.. Je suis de Paris.. et ..Je n'ai rien ici, c'est une prison pour moi, et pour mes parents.. c'est un soulagement Ils espèrent que ça pourra être mon tombeau. Je veux dire.. je ne suis pas d'ici, je ne connais rien, j'ai pas de famille, pas d'amis.. rien.. en dehors de cette école .. tout autour c'est.. c'est de l'eau. L'océan. Et moi je .. je ne peux pas sortir d'ici. Ni les week end.. ni la semaine.. ni.. ni jamais Yoann. McClain est tout a fait au courent que je n'ai nulle part ou aller au dehors, et de toute facon mes parents ont fait une clause stipulant qu'on ne devait me laisser sortir sous aucun prétexte... Mh. Sinon ton cours.. ca a été mon coe.. mon.. pote ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'air (PV)   Sam 17 Nov - 11:37

Il me tend sa main. Ah? Je contemple sa dite main, ne comprenant pas exactement ce qu’il voulait. Que je lui tende ma main sûrement. Peut-être veut-il que je l’aide à se relever…Je prends donc sa main. Mais, en fait, je me rends compte que ce n’est pas tout à fait ça alors qu’il me tire un peu. C’est le contraire, il veut que je m’assoie. Alors, c’est ce que je fais. Je viens m’asseoir près de lui. Il se colle doucement contre moi. Mon regard fait rapidement le tour de la cour. Je sais que je n’ai pas à m’inquiéter. Il n’y a encore personne et nous sommes assez à l’écart en plus de ça. Je me détends. Il met son manteau sur nos genoux. Nos genoux se frôlent, sa main caresse ma cuisse et mon entre-jambe. Tout va bien. Nous n’avons pas à être inquiet. Je souris. Je vais bien. Je l’entoure de mon bras. Sa tête se pose sur mon épaule. Je caresse ses cheveux un instant avec tendresse.

Il parle. Il explique que pour lui, St-Martyr est une prison. Je secoue légèrement la tête pour moi-même. Personne n’a le droit de le forcer à rester ici. Mais, il n’y a pas que ça. Lui, il n’a rien dehors. Sa famille est loin. Aucun ami. On se ressemble un peu. Quoi qu’il est dans une situation bien pire que la mienne. Je n’ai pour ainsi dire aucune famille c’est vrai même si en réalité, j’ai un père. Mais, Stephen ne compte pas. Par contre, j’ai des amis même si je ne peux pas toujours me fier à eux. Au moins, on peut toujours dire que nous nous avons l’un et l’autre.


Mh. Sinon ton cour.. ca a été mon ..coe.. mon.. pote ?

Mon pote. Je ris un peu. Comme si l’on nous entendrait.

-Aussi chiant qu’à l’habitude…Je marque une pause. J’avais hâte de te voir.

Je pose un petit baiser sur sa tempe et le serre un peu plus fort contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'air (PV)   Sam 17 Nov - 16:03

Je relève la tête un peu, j'essaie résolument de me défaire de cet air de chien battu. C'est vrai quoi, je ne suis pas a plaindre non plus. Si je suis ici c'est parce que je l'ai bien cherché.. enfin si on veux. Je n'ai pas violé Matt non plus. Mais je n'aurais jamais du faire ça.

Oh.. moi aussi j'avais vraiment hâte que tu sorte tu sais.. oh tiens.. je .. j'ai attrapé mon sac et en ai extirpé le petit paquet de gâteaux que je n'avait pas mangé à midi. Je n'ai pas faim, lui sort de cours. C'est peu être cliché mais il doit avoir faim. Je le lui tends avec un petit sourire. Tiens.. j'ai pensé que tu aurais envie de manger un truc..je sais que ca creuse de manipuler du pain et du jus d'orange juste pour faire des expériences de chimie sans pouvoir en manger..

J'ai rit de bon coeur alors qu'il se saisissait de la mignardise au chocolat avec un drôle d'air que je ne saurais décrire.


Yoann.. tu sais.. pour hier soir.. je voulais te le dire, j'voulais même t'embrasser et te souhaiter bonne nuit mais je.. j'étais passablement épuisé tu vois. Enfin, Je voulais juste te dire que je n'avais jamais laissé personne me faire ça. Et que c'était tout simplement merveilleux.

Il a pris ma main dans la sienne et y a entremêlé ses doigts, sa voix s'est faite douce, et amoureuse, rassurante et posée. Je n'ai sut que sourire, en apposant doucement mes lèvres contre les siennes. J'ai ouvert un peu ces dernières et ai laissé ma langue passer et caresser ses lèvres un peu. Sensuel et excité. Un simple baiser, et nos simples doigts qui se frôlent me mettaient déjà dans des états pas possible. Je me suis désséré en gémissant. Il faudrait qu'on bouge. Mh. Avec ce qui se passe dans nos caleçons on a pas l'air fins non plus.. on va attendre un peu. Hein.


Puis tu.. faudrais qu'on trouve une solution, parce que le pion est passé cette nuit, et heureusement que tu t'était justement levé pour aller aux toilettes et que mon lit était défait.. Enfin.. j'ai eu un moment de conscience puis le temps que tu revienne je dormais a nouveau, puis j'ai juste oublié de .. de te le dire ce matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'air (PV)   Dim 18 Nov - 10:43

Après quelques petites explications, il me tend un petit paquet de gâteau au chocolat. Je lui souris et regarde quelques secondes ce qu’il me tend, mi-perplexe, mi-reconnaissant (bah oui, ça creuse la chimie). Puis, je le prends. Ça semble le faire rire. Je ne suis juste pas habitué à ce genre de petites attentions encore…Mais, je suppose qu’avec Victor, ça va venir. Je lui adresse un petit « merci » tout bête. Je déballe le gâteau de son petit emballage plastique et commence à le manger.

Alors, il commence à parler. À parler de hier soir. Il explique que ça lui avait plu, qu’il voulait me le dire et me souhaiter une bonne nuit, m’embrasser aussi. Il dit que je suis le premier qu’il ait laissé faire ça. J’ai un peu peur de ne pas m’être montré assez doux hier. J’ai peur d’avoir été un peu brutal, un peu trop rapide. Mais, il semble clair, ça lui a plu.

Je prends sa main. Je glisse mes doigts entre les siens et je soupire doucement.


-Je suis content que tu ais aimé…J’ai eu un peu peur de ne pas avoir été très…Correct. J’ai…J’ai adoré moi aussi, tu sais…C’était vraiment…Bien, vraiment.

Il me sourit et appose ses lèvres sur les miennes, sa langue les caressant. Ces simples attentions de nos doigts entremêlés et de sa langue redessinant mes lèvres appellent à d’autres caresses. Mais, ce n’est pas l’endroit. Ni le moment d’ailleurs. Je veux rester dehors encore un peu. Et vu notre excitation naissante à tout deux, ce ne serait pas une bonne idée de se lever au final.

Il commence à parler encore. C’est vrai que le surveillant est un problème. On a prit un gros risque la nuit dernière.


-J’ai pas envi qu’on se sépare chaque nuit…Mais, je ne crois pas que nous aillons vraiment le choix…Si on se fait surprendre, je crois pas que le dirlo nous gardera dans la même chambre…

Sans parler qu’il n’y aurait sans doute plus de secret…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'air (PV)   Sam 24 Nov - 6:39

Il mange mon petit gâteau, et je souris, simplement heureux d'avoir fait quelque chose de bien, de m'être montré utile. Un peu.
Il mèle ses doigts chauds aux miens en me disant qu'il est content, qu'il a aussi eut son lot de craintes et de satisfactions, mais visiblement tout est clair.
Il a l'air d'apprécier mon baiser et me le rends, avant de se desserer, sensiblement.
Il me dit qu'il ne veut pas spécialement qu'on se sépare mais qu'il le faut pourtant, pour préserver ce qu'on peine à vivre, ensemble.


Oui.. Oui bien sur. J'comprends. Mais je .. tu va me prendre pour un putain de taré mais .. mais j'ai adoré me réveiller dans tes bras.. las, contre toi. Il faisait chaud et puis je sentait ton souffle léger contre con cou, je t'observait dormir en caressant ton front.. tes cheveux. tu avais l'air bien. Mais tu a raison. Si McClain l'apprends il.. on nous séparera. Je suis désolé d'être effusif.. comme ça. Autant j'veux dire. Ca ne me ressemble pas je.. j'ai besoin d'être avec toi, de t'aimer, de savoir que tu es là.. de te montrer que.. enfin..

Je n'ai pas terminé ma phrase, et me suis contenté de poser ma joue contre sa clavicule avec un air de chaton en manque de câlins qui m'était propre; ronronnant même un peu, sous sa douce odeur, et les quelques miettes de gâteau que je sentais tomber dans mes cheveux doux.

On peux bouger si.. si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'air (PV)   Sam 24 Nov - 11:32

Je souris à l’écouter parler. Il semble avoir presque peur de me déplaire quand je l’entends souffler des phrases hésitantes comme ça. Il ne termine même pas la moitié de ses phrases parfois…Il change toujours d’avis…Je ne le connais pas depuis longtemps et pourtant tout ça est déjà évident. Je ne le connais même pas. Je veux dire…Quand il me dit que ce n’est pas lui…Qu’il n’est pas comme ça d’habitude, avec les autres…Je ne sais même pas de quoi il parle. Je ne sais même pas à quoi il ressemble « normalement », comment il agit. Tout au plus, j’en ai eu un très bref aperçu dans nos premiers échanges de parole et même là, ça ne voulait pas dire grand chose.

-T’as pas à être désolé…Dis-je avec un petit sourire.

Je le serre contre moi alors qu’il appose sa tête sur mon épaule.


On peut bouger si.. si tu veux.

Je réfléchis un moment. Le coin est peut-être assez discret, mais il faudrait peut-être se lever avant que la cour ne soit pleine. Mais, j’ai pas envi, je suis bien là. Pourtant, c’est comme pour le problème des pions qui viennent faire leur tour la nuit, il faut bien s’en accommoder…

-Restons encore…Juste un peu, tu veux?

Je passe une main discrète dans ses cheveux et y enlève les quelques miettes qui lui sont tombées dessus.

En y pensant, je suis peut-être un peu différent avec lui. Juste un peu. Mais, je ne sais pas trop…Je suis plutôt gentil et social avec tout le monde mais avec lui…C’est pas pareil. Peut-être que je me sens juste moins con quand je l’ai contre moi…Plus attentionné peut-être…Je ne sais pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'air (PV)   Sam 24 Nov - 19:01


Il m'invite à rester encore, un peu. J'ai un peu froid mais je me sens bien, et n'y vois pas d'inconvénient majeur.. alors bon. Cillant doucement, je hoche la tête, un peu timide mais résolu à l'écouter. Je n'ai pas meilleurs endroit à lui proposer au final.. alors. C'est aussi bien de rester là. Je ne sais pas quoi faire ensuite, lorsque nous lèverons nos corps engourdis et amoureux. Est ce de l'amour, en fait ? Je ne veux plus me poser la question, c'est si stupide de réfléchir parfois. Ca a un sens lorsque vous avez une conversation avec quelqu'un et que vous avez un trou sur le nom de l'auteur de ce livre que vous avez lu et dont vous voulez discuter, en revanche ça n'en a pas du tout lorsque vous cherchez à trouver une raison valable pour mettre un terme à une relation qui vous semble vague et indéfinie, alors que vous êtes tout connement heureux. L'être humain est bien compliqué parfois. Quitté avant d'être quitté, quand on aime il faut partir, souffrir ou faire souffrir, blablabla. Qu'est ce que ça peu être con les proverbe.. j'vous jure.
Qui se ressemble s'assemble ou bien les contraires s'attirent ? Yoann et moi.. on se ressemble ? Non pas vraiment.. pas le même milieu social, pas le même pays, pas la même coupe de cheveux ni la même taille. Un amour de déraison l'un pour l'autre, de beaux yeux clair et une addiction narcotique en plus de fait d'être enfermés ici. Voilà ce qui nourrit notre alchimie et fait de nous ce que nous sommes, résolument aimantés l'un vers l'autre. J'avais envie d'une clope, à présent j'ai envie d'une clope et de baiser. Et peut être de boire du vin en prenant un bain bouillant. Mh.

Oui. Restons. Tout ce que tu voudra..

Il épousette mes cheveux avec soin, des miettes dont il les avait naïvement gratifiés. Je ne fais pas cas. Ca m'est égal, un peu. j'aime juste le fait qu'il prenne soin de moi. Je me mettrais du rouge à lèvre un jour, et je dépasserais, juste pour qu'il me démaquille, et m'en remette, correctement avant de l'étaler sur tout mon visage et le sien alors qu'il, m'embrassera avec fièvre et dévotion. Je sourit, passablement grisé de mes fantasme égoïstes, et il ne remarque rien. C'est dans ma tête, et dans mon boxer que tout se passe. Je plisse les yeux, rien qu'en y pensant je sent que je bouillonne, et le contact de ses doigts innocent qui se resserrent sur ma cuisse sans érotisme, me frollant simplement ça et là, l'excitation qui flotte depuis un moment, l'instant de ma langue contre ses lèvres, l'odeur sucrée du gâteau à présent terminé.. je tremble un peu et ce n'est plus le vent qui parcourt mon échine mais sa présente et mes pensées emplies de perversions. Je souris pour moi même, et ne tarde pas à jouir alors que je passait doucement une main entre mes jambes, comme pour m'assurer de cette chaleur humide qui perlait contre mes cuisses, avec le contact serré de ce pantalon contre ma peau. Il n'a pu que constater que mon corps qu'il tenait affectueusement contre lui s'était tendu en un spasme significatif de plaisir coupable. Il a du m'entendre couiner doucement alors que je m'épanchais sans qu'il eut fait quoi que ce soit pour mener à un tel résultat. J'ai jouis comme un con, sans même me caresser, sans même qu'il ne s'en rende compte, et la sensation désagréable de mon membre galbé dans mon sous vêtement, baignant sans glamour dans sa semence visqueuse me révulse peu à peu. Je n'ose relever la tête et sent le vent me gifler au visage, je gémit un peu. Je n'ose formuler un début de phrase qui je le sait n'aura jamais de fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'air (PV)   Dim 25 Nov - 10:25

Il dit qu’on peut rester. Juste un peu. Juste un moment. Avant que la cour soit pleine. Avant que l’on puisse venir nous déranger. Juste un peu. Je le serre un peu plus contre moi, mon bras autour de ses hanches, caressant le commencement de sa cuisse. Et je reste comme ça, sans rien dire…

Juste être bien, tranquille et avec Victor. Ajoutez à ça de la drogue et c’est tout ce dont j’ai besoin dans cette école. Le reste, c’est rien. En fait, même avant que je connaisse Victor, tout ça, c’était déjà rien. Je regardais passer ma semaine et je partais pour le week-end. On a de quoi se sentir seul ici quand même. Il y a plein de monde pourtant. Moi-même je connais pas mal de gens ici et à par ceux qui me prennent pour un con, je suis relativement bien apprécié (surtout quand je fais de la revente mais ça on le dit pas). Mais, j’ai toujours été seul. Avec Victor, c’est différent. Est-ce que ça va duré ou je suis juste en train de jouer la comédie, tenter une « nouvelle expérience »? Ça va durer un mois? Une semaine? Quelques jours? Ou c’est plus que ça? J’en sais rien. Foutrement rien.

Je sors de mes pensées alors que Victor se crispe et couine dans mes bras. Un couinement de plaisir! Pas vrai…Je le regarde et ne peux retenir un petit rire, presque moqueur. Et dire que je n’avais rien vu. Moi je pensais qu’il tremblait parce qu’il avait un peu froid.

Je lui souris affectueusement et viens poser mes lèvres un moment contre les siennes en caressant sa joue.


-Tu veux qu’on rentre peut-être? Demandais-je d’un ton encore un peu amusé après avoir posé un baiser sur l’une de ses joues. Il commence un peu à faire froid ici de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'air (PV)   Dim 2 Déc - 16:32

Je me suis laissé aller comme un ado pré pubère. Comme dans un de ces rêves humides, ou vous fantasmez sur Pamela Anderson .. vous la voyez s'approcher, vous sentez même ses lèvres.. et vous vous réveillez, juste comme un con, et vous changez de pyjama. Comment ça vous dormez nus ? Au Canada on ne dort pas nu. ca je l'ai compris dès la première nuit. Juste après avoir appris qu'une voiture, on appellait ça un char. Je relève la tête doucement et me tortille. Je l'observe, penaud. Ne sachant trop quoi dire. Il dois se moquer de moi. Puis finalement un petit rire de sa part, un brin moqueur. Si ça n'avais pas été lui je lui aurait surement mis une grande tarte dans la gueule. Mais non. Il s'approche et comme Pamela, m'embrasse. Il effleure encore un peu mes lèvres des siennes et resserre un peu plus son etreinte. Je laisse mon visage s'enfouir dans le creux de son épaule, et sa main s'aventurer encore un peu sur mes cuisses soudées et soupire, lascivement contre sa carotide.

Si tu veux.. on peux rentrer.. enfin.. on va attendre un peu que je .. enfin que ça redescende. Un tout petit peu oui. Mhh.. Dis .. Yoann .. ? Tu m'a dis que tu sortais le week end n'est ce pas ? Enfin je.. je me demandais.. si je te donne des sous tu pense que tu pourrait m'acheter .. une ..


Il va rire c'est sur. Mais je m'en moque un peu. Avec lui je veut bien avoir quatorze ans. Et puis finalement en quoi cela serait drole ? C'est pas comme si je lui avait demandé de m'enregistrer les calinours.. et merde, même si ca avait été ca , en quoi ce serait risible ? HEIN ? Lovealot c'est mon héros.. ça se voit pas vraiment je sais. Mh.

Une tortue. Une petite tortue.. avec un petit vivarium.. tu sais ? Comme ça j'me disais.. on pourrais la mettre dans notre chambre. Et on lui donnerais un nom. Tu veux ?

J'ai souris comme un simple d'esprit, ou un type amoureux d'un autre, qu'il ne connais même pas, ou bien si peu. Puis j'ai baisé son cou encore, encore et encore, je l'ai léché même un peu, histoire de l'entendre gémir un peu alors qu'il balbutiait une réponse, qui je l'éspère m'apporterais tout le contentement dont ce lycée à la con me privait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'air (PV)   Dim 2 Déc - 17:11

Je soupire d’aise alors qu’il pose sa tête à nouveau contre mon épaule et que je caresse distraitement sa cuisse.

Oui, attendre un peu, je m’en doutais. Qu’il se balade dans cette état, je doute. Il veut me demander quelque chose. À propos de ce week-end. Effectivement. Voir mes potes. M’approvisionner un peu en drogue si j’ai les moyens. Je me demande si ça le dérange que je le laisse un peu seul, comme ça, pendant un jour ou deux. Non, ça m’étonnerait. Deux jours, c’est rien. Vraiment. En fait, il veut même que je lui achète un truc. Mais quoi? Il marque une pause. Acheter une quoi?


-Mmh?

Une tortue. J’ai un léger rire. Il veut que je lui achète une tortue et un vivarium.
Il plonge sa tête dans mon cou pour l’embrasser et le lécher. Mmh. Je gémis sous l’effet de cette caresse.


-Tout ce que tu veux Victor.

Pour vu qu’elle finisse pas comme l’autre.
Bah, ça pourrait être marrant. Une tortue. Ça doit pas demander autant d’attention qu’un chien et ça prend pas trop de place. Et puis, si ça peut lui faire plaisir, pourquoi pas? Toujours plus amusant qu’un poisson rouge hein.

Je lui souris. Ça l’a l’air de lui rendre heureux. Je passerais à une animalerie en revenant au pensionnat. On appelle ça comment une tortue? Un poisson, on l’appelle Émilio*, un chien, Rex**, un chat, Guismo***…Et pis, une tortue? C’est quoi?

J’embrasse Victor dans le cou puis lui souris.


-Je passerais en acheter une avant de revenir au pensionnat, d'accord?

(hrp : *héhé…le nom du poisson a une amie XD
**le nom du chien à une connaissance
***le nom du chat à mon voisin rappeur roux)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'air (PV)   Lun 3 Déc - 18:46

Il a encore un petit rire adorable, je sais bien qu'il ne se moque pas.. mais c'est simplement étrange pour lui d'entendre tout ça, de ma part, je suppose.
Nous avons deux jours derrière nous. Et même si je l'aime mal, lui, baise bien. Et ça me suffit. Pour l'instant. En fait je me lasse très vite, peut-être que je me lasserais aussi de lui. Je me demande si je devrais attendre qu'il soit vraiment amoureux ou bien..

-Tout ce que tu veux Victor.

Ses mots sonnent doux à mon oreille. Ah décidément. J'aime entendre ça. Je veux bien être une salope pour monsieur. Mais je parie qu'il ne me le demandera jamais.
Il a beau avoir des yeux clairs comme j'aime, son regard est parfois vitreux, il devrais arrêter le cannabis. Ca laisse une sale odeur sur ses vêtements en plus. Mais ça, on ne le dis pas.

J'ai eu une envie de tortue mais j'espère qu'elle ne finira pas comme ma précédente acquisition.. vous vous rapellez ? Celle dont j'avais enrobé l'ultime bout de gruyère de coke au lieu du cumin habituel ..? Mh. Elle avait vraiment pas aimé ça. C'est quoi la prochaine étape ? Un meuble ? Un enfant ? Oh moi même..
C'est un peu ce qui c'est passé. Coup de foudre (euh), baise, on emménage ensemble, et le week end suivant on adopte un mouflet ensemble. Pas de toute, la jeunesse va vite. très vite.
Je lui rends son sourire, décemment très heureux. Je n'aurais jamais cru l'être dans cet endroit morbide.

Oh ouais ! Pas de problèmes.. Je te donnerai l'argent ce soir. Tu .. Mh. Tu va me manquer.. tu sais.. quand tu sera parti. Je penserai à toi. C'est étrange. Tout ça. Quand même. Un peu. Je veux dire.. tu.. tu aime les filles mh? Non ? Non .. enfin je ..j'sais pas. Tu veux pas qu'on nous voie ensemble hein ..? Mon coeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'air (PV)   Mar 4 Déc - 15:24

Ça semble le rendre très heureux. Alors, c’est tant mieux. Ouais. Il est drôle quand même…Enthousiaste et expressif et…Il recommence à faire des demi-propos…Des hésitations. Qu’est-ce qu’il y a cette fois? Il dit que je vais lui manquer, qu’il pensera à moi et tout. Moi aussi, je penserais un peu à lui. Entre deux joints. Pendant que je boirais une bière avec mes potes…Peut-être quand les effets de l’ecstasy se seront dissous…Et quand j’irais chercher la tortue. Peut-être aussi quand je m’endormirais en plein milieu du salon d’un de mes amis.

Puis, il se met à dire que c’est étrange. J’avoue, oui. Et il me demande si…J’aime les filles…Si je ne veux pas qu’on nous voit tout les deux…Et, ouais, dans le genre de questions qui ne me met pas trop à l’aise je dois dire.

Je garde un moment le silence… Réfléchissant à savoir ce que je veux vraiment.


-Je…J’sais pas, tu sais…J’crois que je suis bi…Et pis…J’sais pas. C’est dur pour moi, d’assimiler tout ça. Ça va vite, tu comprends? J’suis…Je t’aime…Mais, j’suis pas prêt à ce que les gens sachent…Pas maintenant en tout cas. Tu…Tu comprends Victor, n’est-ce pas? Tu comprends?

Je sais pas si mon attitude le dérange…Mais, j’ai un peu peur. De plus, on ne se connaît que depuis peu et…Moi, c’est la première fois, que je suis comme ça, avec un garçon. J’espère que ça ne le dérangera pas trop. Mais, je suis pas prêt. C’est tout. Pas maintenant. C’est trop nouveau. Trop incertain. Trop bizarre. Je l’aime. Je crois bien que je l’aime. Mais, ça va vite. Est-ce qu’il comprend? Je resserre un peu mon bras autour de ses hanches et dépose rapidement un baiser sur sa tempe avant de le regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'air (PV)   Mer 5 Déc - 15:04

Je vois bien qu'il est mal à l'aise, puis il ne dis rien. Moi et mes questions à la con. Je voudrais bien lui dire, lui faire savoir que je suis désolé. mais ce n'est définitivement pas dans mes habitudes. Mais qui a besoin d'être rassuré là ? Hm ? Lui, je crois ne pensera pas a moi. Le bien fondé de toute cette.. non rien. Voyez même quand je pense je fais des demis propos. Je suis juste en stress. J'aime pas m'attacher. Je ne m'attache jamais. Il a du me jeter un foutu sort bordel.. on tombe pas amoureux comme ça, j'ai jamais tendu mon cul, et quand j'ai un biscuit au chocolat je me le garde. Non rien ne va. J'ai l'impression d'être une gamine attardé, un collégien transi. Son silence me pèse et alors que je vais pour le rompre, il parle. Il est bi, visiblement, ou bien se sait pas trop. J'ai pas envie d'être son foutu cobaye pendant que monsieur se cherche.Il dit que c'est dur à assimiler. Forcément .. le pot ca crame le cerveau.. Il dit qu'il m'aime. Qu'il se taise. Il n'est pas prêt. Moi non plus. Et je ne le serai probablement jamais.
Mais enfin regardez le. Je suis vraiment dieu pour lui. Je lui paie attention, drogue et sexe. Le cocktail détonnant. Je suis pas social, je me sers des gens. Je suis antipathique, pas sensible comme ça. Je dois jouer un jeu. Ca ne peux être que ça. N'importe qui vous le dira. Un couple c'est deux personnes, et moi je ne fais pas partie de cette relation. Je n'en veux déjà plus, en fait. Son regard vitreux, ses mots doux et les quelques miettes contre mon cuir chevelu. Le sperme qui suinte contre mon sexe enserré et le vent qui gifle mes joues. Il me demande si je comprends. Est ce que ça veut dire que si on prends ça en une question inversée, qu'il me demande si je suis stupide ? Le con.

Ouais. C'est cool. Oh.. et puis.. Laisses tomber cette histoire de tortue.. en fait. C'est naze.

Naze comme lui. Naze comme moi. Je ramasse mon manteau, je me relève, l'enfile, le ferme et peine a ne pas essuyer ma tempe pourtant vierge de toute trace baveuse ou désobligeante. Je devais être passablement intoxiqué pour m'enticher de ce type. Désespéré d'amour et en manque de cul aussi. Ca dois être ça. Je le regarde et je ne vois rien. Rien d'autre que mes enfantillages, rien d 'autre que les ravages n'étions que je ne sais plus contrôler. Mon frère me manque. La tout de suite. Et je veux un lait chaud. Avec du miel. Des biscuits aussi. Et qu'il cesse de me regarder comme si, j'étais vraiment Dieu. Surtout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'air (PV)   Mer 5 Déc - 16:39

« C’est cool ». Je le regarde, confus, alors qu’il me demande d’oublier cette histoire de tortue. « Naze ». Et puis, il se relève. Comme si…En fait, je ne sais pas. Il enfile son manteau. Je hausse les épaules, toujours incertain. Il me regarde. Froid. Aucun sourire. Son ton de tout à l’heure. Froid. Je l’ai déçu? Je ne sais pas…Peut-être. Sûrement. J’agis comme un con. Ouais. J’ai toujours agi comme un con. Ça doit être ça.

Je me relève et je rejoins Victor.


-On rentre? Demandais-je bêtement.

Je crois pas qu’il serait debout si c’était pour rester planter là en tout cas. On rentre. En tout cas, moi j’aimerais bien aller au dortoir. Tranquille. Déjà, il ferait moins froid. Ça serait mieux. Je crois.

-J’suis désolé, lâchais-je, tu sais…D’être aussi con. Avec toi…D’agir comme un idiot. Parce que c’est comme ça que j’agis avec toi, hein? J’suis désolé.

Je suis un imbécile. Ça, je le sais. Je le sais depuis longtemps. Mais, ça ne m’a jamais fait autant chier. J’aimerais me comporter mieux. Victor me donne tout et moi qu’est-ce que je fais? Rien. J’vais le laisser seul comme une merde le week-end. S’il y a des gens autour, ce sera qu’un ami comme un autre. Le seul effort que je fais, c’est de devoir me lever chaque matin pendant une semaine. C’est tout. Et lui-même le fait en plus de me donner tout ce qu’il me donne déjà. Son amour, sa compagnie, du sexe et de la drogue.

Et, en quelques échanges de mots, la bonne humeur est parti. Je me sens fautif et lui, vu la gueule qui fait, n’a pas l’air de se sentir mieux que moi. Bravo Yoann…T’as un don toi. Tu ne te retrouves pas une seule seconde dans le bureau du directeur depuis 2 jours que tu arrives quand même à décevoir les gens. Je ne sais pas à quoi pense Victor…Mais, je sais que, moi, je me suis auto-déçu. Si, si…Auto-déçu. Putain que je suis con…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'air (PV)   Mer 5 Déc - 18:58

Il me suggère de rentrer, de retourner a notre chambre probablement. Oh oui putain NOTRE. Je suis décidément très bête. Très bête et très myope. Et puis il s'excuse. J'aimerais soupirer. Je me contiens.

On ? Non écoutes.. c'était sympa. Très sympa. Tu es.. désolé. Soit. Moi aussi. Tu es un type bien, et puis au pieu.. tu te demmerdes, mais autant qu'on en reste là.


Froid. Méthodique. Concis. Victorien.
Je tue l'embryon dans l'oeuf. Nous deux et notre amour déçu. Une histoire de deux jours, d'une nuit, surtout. L'une des plus paisibles de ma vie, peut être parce que je me sentais aimé, probablement. J'aspire à être un fieffé connard, un salaud passionné, un bourreau des coeurs, un séducteur né.

Voilà. Pas de tortue. Pas de je t'aime. Pas d'égards. Demain c'est le week end.. Je te souhaite de t'amuser chez tes amis. Moi.. je vais aller regarder le planning du foyer. Voir s'il comptent diffuser un film, ou autre. A un de ces quatre.

Il s'était levé pour me rejoindre. Je regarde son allure générale encore une fois, et je ressent une petite pointe de culpabilité. J'avoue. Mais qui croira qu'il m'aimais vraiment ? Qui croira que je suis capable d'éprouver une telle chose, moi ? Je tourne doucement les talons, réajuste mon long manteau, glisse mes mains dans mes poche et me dirige vers la chaleur plus que supportable d'un bâtiment. J'éspère qu'il ne me suivra pas. Un peu. Pourrais t-il se ridiculiser pour tenter de me retenir ? J'aimerais voir ça. Je suis si aigri. je n'ai pas rit depuis si longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'air (PV)   Mer 5 Déc - 19:29

Et voilà. C’est fini. Point barre. Comme ça? Quelle classe. Pas de tortue. Pas de je t’aime. Pas d’égards. Soudain. Comme ça. Hier, il me demandait de ne pas l’abandonner…Et voilà. En 5 minutes, il a radicalement changer. J’aurais pu m’y attendre après une baise. Mais, là. Il arrête tout alors qu’il y a quelques minutes, il me demandait de lui acheter une tortue. Il me disait que j’allais lui manquer. Qu’il allait penser à moi. Et là, d’un coup, c’est fini. C’est moi qui ait gaffé dans toute cette histoire? J’ai dis quelque chose de mal? Et le pire, vous savez quoi? Ça me fait mal. J’voulais pas que ça s’arrête au bout de deux jours. J’pensais pas que ça s’arrêtait sincèrement. Pas si tôt en tout cas. C’est absurde. Et ça me fait mal…Ouais, c’est con. Mais, ça me fait de la peine. Je crois que je l’aimais. Vraiment. Je l’aime encore en fait. Ce n’est pas son cas? On peut pas changer aussi vite. Pas après tout ça en tout cas. Pas après tout ce qu’il y a été dit. Et il part…Je suis censé faire quoi? Je ne le sais même pas. Je ne sais jamais rien parce que je suis un abruti.

-Hey…Attends…Je…Dis-je, ne pouvant retenir un air attristé, déçu, je m’avance et puis…

Non. Je vais pas faire ça. Il me laisse tomber. Pourquoi? Je ne sais pas. Mais, j’ai pas envie de ça. J’ai pas envie d’essayer de lui parler. Je ne veux pas jouer les désespérés…Non.

-Ah…Et puis laisse tomber…Dis-je en le devançant. J’vais au dortoir.

Je suis triste. Je suis frustré. Une colère silencieuse. Non. J’aime ce type? Ce connard? Il semble que oui. Mais, là, maintenant, tout de suite…Je veux juste ma guitare, des écouteurs et être seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu d'air (PV)   Aujourd'hui à 14:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu d'air (PV)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
st-martyr :: ♠ St-Martyr ♠ :: Extérieur :: La cour-
Sauter vers: