st-martyr


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Seul (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Lun 12 Nov - 15:36

Mon cœur loupe un battement a ses mots.
Il m'aime. Si ! Si .. il vient de le dire.. Mais il tremble un peu et son regard se perds. J'ai peur un peu.


Shhh tu.. là viens regardes. C'est rien. Je suis là. J'ai.. je suis mort de peur aussi tu sais. Je sais pas ce que tu veux. Mais je suis prêt à faire des efforts. On ne se tiendra pas la main, pas de bisous a la cantine. Dis moi ce que tu veux. Monstres moi ce qui est bien. Ce que tu aimes. Comment tu veux que ma langue s'occupe de ton cou, ce que tu veux que mes doigts racontent a tes hanches.. Je..te veux c'est tout. A moi. Pour moi. Un secret. Une folie douce. Un cercle de deux. Juste toi, moi, les draps, la coke et mes bonbons. Les bêtises d'avant c'est tant pis, les bêtises a venir c'est rien. Ça suffit. Ça me suffit.

J'ai baissé les yeux vers quelque chose qui se faisait lourd sur mon poignet gauche. Mes bandages. Toujours la eux? Comme pour me rapeller la plus grosse de mes conneries. Ils sont imbibés d'eau et c'est celà qui les alourdit. Je les désagrafe et les laisse tomber au sol, dans la flaque d'eau où baignent nos pieds. Je l'ai sérré contre moi, aussi, j'ai caressé son dos et ses longs cheveux, puis ses reins et ses fesses un peu, toujours le jet d'eau dans la main, j'ai rincé la crème sur son torse et ai embrassé l'endroit sur son pectoral gauche, comme pour baiser l'organe se trouvant quelques centimètres au dessous. J'étais heureux. Banalement comblé par ses mots, me forçant a y croire. De toute mon âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Lun 12 Nov - 16:12

(tu savais toi que dire que le cœur se situe à gauche est une légende urbaine? demande à n'importe quel bon tireur et il te le dira)
Il comprend. Je suis resté contre lui sans rien dire. Il m’aime et je l’aime. Ça suffit. Ça lui suffit. Ça nous suffit. Il baisse les yeux et je suis son regard. Ses bandages. Je sais très bien ce qu’il y a là-dessous. Je ne suis pas con. J’ai déjà eu des potes comme ça. Mais, je n’ai pas envi de poursuivre mentalement ce sujet. Il me serre contre lui et j’entoure ses hanches de mes bras. Je dépose ma tête sur son épaule, le visage enfouit dans son cou. Cette peau fine et douce…Je me détends tandis qu’il me caresse le dos et les cheveux. Je ferme un moment les yeux et je me sens mieux. Un peu. Non. Je me sens bien oui. Je me sens bien avec lui.

Je le laisse enlever la crème qui reste et poser un baiser sur ma poitrine. Je soupire, comme soulagé de je ne sais quoi.

Je viens embrasser ses lèvres. Ma main caresse son visage humide. Mon autre main sur son torse. Je crois que tout va aller mieux…Maintenant. Je l’espère du moins. Et pourquoi ça n’irait pas? Oui, tout va bien.


-Merci…Soufflais-je. Merci pour tout…Vraiment.

Je me tais ensuite et viens baiser sa tempe.

Je prends la pomme de douche. Bon…Il vaudrait peut-être mieux enlever tout ce shampoing de ses cheveux. Je lui souris. J’en profite pour passer une autre fois ma main sur son visage avant de la passer dans ses cheveux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Lun 12 Nov - 16:37

Il rince mes cheveux, et c'est moi qui lui adresse un regard reconnaissant.
Puis dans un silence serain et une intimités naissante nous lavons nos corps encore intoxiqués, il me calme de ses baisers et de sa tendresse.
Une fois propres comme il faut je me saisi d'une serviette chaude posée sur le radiateur et l'envelloppe dedans. Je le trouve beau. Je dépose un petit baiser doux sur sa narine et lui souris. Puis je pose le bout de mon index sur son anneau.


Ca t'a pas fait mal ca ?

Demandais-je un peu naïf, au fond. Je trouvais la chose jolie, simplement. Je sais qu'en France on le lui aurait fait enlever. Ils sont pas si cons ici. Finalement.
Je souris de sa réponse puis décide a sortir de la cabine en me saisissant moi même d'une serviette propre, je me sèche rapidement. Je sais que pour lui la tache va être plus longue de part ses cheveux tout ca.. alors je m'habille calmement, toujours souriant, puis j'entreprends ce que j'avais dit.
Je le lui explique.


Je vais chercher tes affaires tu veux toujours hein ? C'est .. c'est lequel ton lit? Tu a quoi comme affaires a part ce qu'il.. enfin je.. non. C'est pas correct. C'est tes affaires c'est pas a moi d'y toucher.. et si je casse quelque chose ou bien si j'oublie un truc en pensant que c'est pas a toi. C'est pas grave je vais attendre. Je peux attendre. Yoann .. tu sais quoi ?

Il s'est assis sur mon lit et il a secoué la tête lentement. Il dois me prendre pour un fou. Je change constamment d'avis et suis plein d'émotions. Je suis heureux et submergé, en fait..

J'ai encore envie je crois..

Lui sussurai-je finalement. Un petit sourire charmeur sur les lèvres alors que je venais m'assoir a califourchon sur ses genoux, face a lui, lui offrant mon torse en entourant mes bras autour de son cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Lun 12 Nov - 17:10

Nous sortons de la douche et il m’enveloppe d’une serviette. C’est chaud, c’est doux, c’est bon. Il vient déposer un baiser sur mon nez et touche mon piercing du bout du doigt. Je souris à sa question. Je lui réponds que pas du tout. Je me rappelle que c’était un ami qui me l’avait percé. Je n’aurais certainement pas dépensé une trentaine de dollars pour un petit trou.

J’essuie tout d’abord ma peau avant de m’attaquer à mes cheveux. Je dois admettre qu’avoir les cheveux longs, même si ça me fait économiser le coiffeur, ce n’est pas toujours super pratique. Je me dirige vers la chambre pour y ramasser mes vêtements qui traînent sur le sol.

Il commence à parler et je l’écoute. Et je secoue la tête, amusé. Il change constamment d’avis c’est incroyable. Il est aussi pire que moi. Il ne sait pas plus ce qu’il veut. Je me rappelle alors du bordel qu’est ma chambre en ce moment. Je n’ai pas eu le courage de ramasser tout ce que M. Heinster avait renversé sur le sol quand il est venu fouiller ma chambre. J’ai encore un réveil-matin sur le sol, mes vêtements éparpillés dans toute la chambre…Un peu plus et ma table de nuit et mon matelas serait encore renversé.


Yoann .. tu sais quoi ?

Je lève la tête alors que je suis en train de remettre mon boxer…

Mmh?

Il s’approche doucement de moi et se met à califourchon sur mes genoux en murmurant qu’il en avait encore envi. Il me sourit. Je l’observe un moment. Je redessine ses lèvres des yeux. Je viens balader mon regard sur son torse…Mes mains qui étaient appuyer sur le matelas viennent tenir ses hanches. Je viens poser mes lèvres sur son torse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Mar 13 Nov - 17:31

Je suis assis sur lui et me sent incroyablement bien. Confiant et heureux.
Je me desserre un peu, en prends son visage entre mes mains. Je baise son front.


Merci. Parce que tu me donne une raison d'être là.

Dis-je, simplement conquis et reconnaissant, de ses attentions de sa présence. Je laisse mon corps se mouvoir un peu. Mes genoux sont appuyés sur le lit et mes fesses nues, apprécient le contact de ces cuisses qui le sont tout autant.

Puis j'ai oublié mes envie de sexe, mes envies de sa chair, parce que tout bonnement comblé d'avoir sa présence et tout ces sentiments merveilleux qu'il me procurait.


Oh je sais ! On ira ensemble.. puis je t'aiderai. A tout transposer ici.. Mhh ?


Ajoutais-je en passant mes bras autour de son cou. Le contact des cheveux humides de fis sourire, et sans attendre sa réponse, je me suis levé et suis allé chercher ma brosse dans la salle de bain, et suis revenu, toujours nu comme un ver. J'aimais savoir ses yeux posés sur mon corps. Mes cuisses, mes clavicules,mes yeux, les os saillants de mes hanches. Sans le mot je suis venu m'assoir derrière lui, mes genoux contre l'extérieur de ses cuisses, mon bassin collé a sa chute de reins, mes mollets dépassant du lit. J'ai passé un peu ma serviette dans ses cheveux, pour enlever le surplus d'eau et ai brossé ses cheveux alors que je baisait fiévreusement sa nuque, ses omoplates, son dos et ses épaules, en me délectant de ses mains posées sur mes cuisses. Je ne savais pas s'il aimait ça. Ou s'il détestait.

Vous pourriez dire que je le maternait, mais j'avais envie de me surpasser pour lui montrer que j'étais sincèrement épris. Que je pouvais bien faire. Puis mieux qu'une fille peut être. Aussi. Le contact de ses lèvres contre les miennes m'avais donné cette sensation étrange qui fait que ce qu'il y a autour de vous disparait derrière un voile léger, et que tout ce que vous voyez, c'est vous et cette personne. Ce sentiment qui vous donne envie de fondre en larmes et de vous écrouler de rire en même temps. Parce que vous savez que vous l'avez enfin trouvée. Cette personne. Et si vous éprouvez la plus grande joie à ce sujet, vous éprouvez aussi, la crainte immense qu'il disparaisse à jamais. J'aimais Yoann parce qu'il était le seul à m'avoir réellement détourné de mon amour propre. Parce que je n'était ni un minet en chaleur, ni un porte feuille ni .. autre chose. J'étais moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Mar 13 Nov - 19:34

Il relève ma tête. Il embrasse mon front et me remercie. Je le souris. Une raison d’être là? Mmh…Je l’embrasse puis le regarde. Mes doigts caressent doucement ses cuisses. Qu’a-t-il à dire de plus?

Un grand sourire amusé se dessine sur mon visage. Il change encore d’idée sur un sujet insignifiant. Il me fait rire. Je hoche doucement la tête, toujours en souriant. Si ça lui fait plaisir. À moins qu’il ne change encore d’avis dans 5 minutes? Peut-être bien. Puis, il se lève. Je le regarde se diriger vers la salle de bain sans trop comprendre.


-Qu’est-ce que tu fais?

Pas besoin de réel réponse qu’il revient. Je regarde le mouvement de ses cuisses et de ses hanches, son torse et…Tiens. Qu’a-t-il dans sa main? Une brosse à cheveux. Je ris doucement. Il en a de ces idées…Il vient s’asseoir derrière moi. Je le laisse faire. Amusé. Curieux. Je viens poser mes mains sur ses cuisses que je caresse. J’aime sentir son bassin coller contre le mien. Il commence à brosser mes cheveux. Je le laisse faire. Je soupire quand je sens ses lèvres sur mes épaules, mon dos…Ma nuque…Je ferme un instant les yeux. Pour instant, je constate que je me sens en paix. Et pourtant c’est toujours bizarre! Mais, c’est toujours aussi bien. Je me sens toujours aussi merveilleusement bien. Je me demande ce serait quoi la réaction de tout le monde…De me voir, le drogué de service, main dans la main avec Victor? Ou même en train de s’embrasser…Un grand étonnement et beaucoup de bruit sans doute.

Au bout d’un moment, je me retourne, me mettant face à Victor. Je le fais s’étendre doucement sur le lit d’une main sur le torse et l’embrasse. J’embrasse ses lèvres. J’embrasse son cou. J’embrasse ses épaules et encore son cou. J'embrasse son torse. Je le caresse. Et je le caresse encore. Je caresse ses cuisses, ses hanches, ses abdominaux…Je passe ma main dans ses cheveux. Puis, je le regarde et souris.


-On devrait peut-être se rhabiller tu crois pas? Chercher mes affaires…

Je pose mes lèvres contre les siennes.

-Tu m’accompagnes toujours ou t’as encore changer d’avis? Dis-je, un peu moqueur mais complètement dépourvu de méchanceté.

J’ai encore envi de l’embrasser et de le toucher. Mais, plus vite j’irais chercher mes affaires, plus vite ce sera finit non? Et vu les tournures de situations, j’ai l’impression que nous aurons bien du mal à sortir de cette chambre. Surtout s’il reste nu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Mer 14 Nov - 9:50

Il semble pensif. Il ne dit rien mais je vois que ces doigts dessinent presque abstraitement contre ma peau.
Puis sans avertissement, il s'est retourné avec calme et m'a repoussé contre le lit, dans ma surprise j'ai laissé tomber la brosse et suis resté les bras en croix contre le matelas alors qu'il prenait place au dessus de moi. Je soupire d'aise alors qu'il embrasse ma poitrine et mon cou, puis mon visage. Mes tempes, mes lèvres.

Oui.. oui on devrais.

Je lui rends son baiser et puis me desserre de cette etreinte douce et labiale, plongeant mon regard tendre et bleu dans le sien. Mes joues sont rouges et chaudes, je le sent, mes lèvres amoureuses et mes cils plutôt long, battent la mesure sur mon regard déjà troublé par les sécrétions lacrymales, affluant doucement sous l'émotion et le coup de l'état dépressif post coke, que je n'aurais pas le loisir d'anihiler avec une piqure d'héro. D'ailleurs je n'ai pas de cette merde et n'y toucherais jamais. Les larmes coulent vers mon front puis que je suis allongé, sous lui, et déboussolé. Il croira sans doute que je change encore d'avis. J'effleure son visage du bout de mes doigts, et déglutis un peu. Il vient juste de me dire qu'il allait a son ancienne chambre récupérer ses affaires, pas faire un pèlerinage au Tibet, mieux, il m'a proposé de venir avec lui ! De quoi puis-je bien me plaindre ?

Tu a peur de moi ..Yoann ? Tu trouves que ça va trop vite. Surement. Mh. C'est vrai.. c'est vrai oui, mais tu sais si j'avais pu prévoir.. si j'avais su que..

A cet instant j'ai plissé les yeux. Je voulais devenir muet aveugle et manchot aussi. Puis sourd tant qu'a faire. Bon, non mort tout compte fait. Juste pour ne plus l'entendre, le voir, le sentir me toucher, et avoir envie de lui rendre ses caresses. Il disait me rendre mon amour et ses gestes prouvaient bien qu'il était sincère mais je ne pouvais m'empêcher de penser que j'avais eut tort. Que je l'avais accosté dans le simple but de partager un rail ou deux avec quelqu'un d'aussi camé que moi, et qu'avait-je réussi a faire au final ? J'ai cédé a une pulsion merdique, je lui ai rendu son baiser et tout s'est enchainé. Il n'y a absolument aucune logique dans mes actes, dans mes pensées et raisonnements. Aucune. Et c'est bien ça qui me fait peur.


Oui crois moi.. si j'avais pu .. je.. j'aurais.. ça se serais passé différement. Mh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Mer 14 Nov - 14:43

Il ne bouge pas, me laisse agir. Et ça semble lui plaire. Moi, ça me plaît. Ça me plaît de le toucher, de l’embrasser. Il me donne une réponse affirmative. Et il m’embrasse. Je caresse sa joue du bout des doigts en souriant, puis, je le regarde. Il ne va pas bien. Je le sens. Ses yeux sont humides. Il pleure…? Mais, pourquoi? J’ai fais quelque chose? Il finit peut-être son trip de coke de tout à l’heure. Mais, je ne peux m’empêcher de songer que j’ai peut-être fait quelque chose de « mal ». Et puis…Non…Qu’est-ce que j’aurais bien pu faire? Je n’en sais rien. Pourtant, j’y réfléchis un instant. Je le regarde, un peu inquiet.

Je m’apprête à lui lancer un « ça va pas? » bien stupide. Mais, je m’abstiens. C’est évident que « ça ne va pas ». Regarde-le! J’essuies quelques larmes du bout des doigts. Je me sens un peu perdu.

Je ne comprends pas au début ce qu’il veut dire. Si j’ai peur de lui? Mais, pourquoi dont aurais-je peur de lui? Pourquoi? Et puis, je comprends un peu plus. Je mentirais si je dirais que je ne trouve pas que cette situation va vite un peu. Mais, je ne veux pas qu’il se sente mal pour ça, pas pour cette connerie. Et il continue. Il ne voulait pas que ça se passe comme ça. Et il voulait que ça se passe comment? Je suis un peu perdu, c’est vrai…Mais, c’est tout…Ce…Ce n’est pas grave. Il ne doit pas penser que ça l’est. Ça va me passer…

Je me place à ses côtés, assis. Je le fais se relever aussi. Mon bras entoure ses hanches.


-Que ça se soit passé autrement, ça n’aurait rien changer…Et pourquoi vouloir que ça change de toute façon…Je t’aime Victor (quels mots étrange). S’il te plaît, ne pleure plus. Tout va bien…D’accord?Je me sens bien avec toi. C’est juste un peu bizarre pour moi. Mais, tout va bien.

J’embrasse sa joue.

-Je t’aime, répétais-je pour le rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Mer 14 Nov - 15:15

Oui mon esprit s'embrouille. Je ne sais pas pourquoi, ou bien je ne le sais que trop bien.
Et si ce n'est pas grâce a lui, c'est de sa faute.
Le coeur pour moi c'est .. c'est juste un organe creux et musculaire assurant la propagation du sang dans le corps. L'amour c'est .. un truc que je loue et que je rends post-baise. Je ne savais rien. Et lui, en agissant comme il l'a fait, c'est a dire, naturellement, il a tout chamboulé, il ne m'a pas pris de haut, mais surtout, surtout, c'est la seule personne qui m'ait adressé un putain de sourire dans cette prison de merde. Et même si pour l'avoir j'ai du prononcer quelques mots magiques, j'ai eu son attention, et je lui ai fait don de toute la mienne.

Il fronce les sourcils et semble inquiet. Il se fait déjà du souci pour moi, ou alors il ment incroyablement bien. Il culpabilise sans doute un instant puis réalise selon la logique des choses qu'il n'a rien fait pour me brusquer, lui qui n'est que passion et sucre depuis que nous nous sommes rencontrés. Alors il m'aide a me redresser un peu, et passa une main franche et réconfortante dans mon dos avant d'entourer mes hanches. Il me parle, et j'écoute, comme s'il me grondais après que j'eut fais une bêtise. Je sais que cet état latent de spleen et d'idées noires va vite s'enfuir. Je voudrais juste que cela ne se transforme pas en amour déçu, en espoirs avortés. En quelque chose de malsain. Décidément non, il fera tout pour conserver la magie de la chose. Ses paroles se font douces a mon oreille, et j'ose enfin le regarde je ne pleure plus.

-Que ça se soit passé autrement, ça n’aurait rien changer…Et pourquoi vouloir que ça change de toute façon…Je t’aime Victor (quels mots étrange). S’il te plaît, ne pleure plus. Tout va bien…D’accord?Je me sens bien avec toi. C’est juste un peu bizarre pour moi. Mais, tout va bien.

Il embrasse ma joue.

-Je t’aime, répéta t-il pour me rassurer.

Et je le suis. A présent. Rassuré. Je hoche doucement la tête, et ses mots doux se diffusent dans tout mon être comme de la poésie et me réchauffent l'âme.

Oui. Oui.. d'accord. Moi.. moi aussi. Tu sais.

Je renifle un peu, puis passe un revers de main sous mes narines. Victor à l'honneur de vous faire savoir qu'il a encore changé d'avis. C'est comme ça les ados. Ça change tout le temps d'avis et ça pleure pour un rien. Je me suis penché un peu, ai embrassé son épaule et lui ai adressé un sourire lumineux, définition de ma joie retrouvée malgré le paroxysme évident associé à mes yeux rougis. Puis je me suis levé et me suis dirigé vers une petite étagère, où j'ai pris un caleçon que j'ai reposé au lieu de enfiler. Je voulais voir si ça pouvais lui plaire.. Alors je suis aller voir dans mon armoire j'ai cherché un peu, avant de passer un pantalon dit "de pyjama" quoique de couleur sombre et unie.

N'ai rien en dessous ! héhé ! lui lançais-je grivois, un peu sur le ton de la provocation avant de me saisir d'un t shirt blanc et simple que j'ai enfilé sans faire plus de manières; puis une paire de tongs en guise de chaussons et me voilà prêt a faire mon parfait petit déménageur. On y vaaaa ? Ou bien tu veux me violer ? Parce que vu comment tu me regardes tu .. Hm. Yoann .. me regardes pas comme ça.. j'suis habillé alors.. alors hein. En plus on a pris notre douche alors.. tu t'habilles et.. tu viens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Mer 14 Nov - 16:57

Il me regarde et il a cessé de pleurer. Tant mieux, car je ne sais pas ce que j’aurais fait s’il aurait continuer. Je ne sais pas ce que j’aurais pu lui dire d’autre, de plus réconfortant. Je veux le rassuré. C’est tout. Il hoche la tête et je soupire de soulagement.

Je sais que tu m’aimes aussi pensais-je. Je n’arrive pas à en douter malgré le fait que, comme il l’a dit tout à l’heure, ça c’est passé trop vite. Trop? Non…Non, pas trop vite. Tout va bien. Oui, respire…Ouais, je vais m’habituer à tout ça. C’est ça. Tout va bien et je ne doute plus. Je n’ai pas à douter.

Il embrasse mon épaule et me sourit. Un merveilleux sourire sincère. Bien. Parfait même. Il est content. Ça contraste un peu avec son humeur d’il y a deux secondes. J’ai la nette impression que ce ne sera peut-être pas la dernière fois qu’il me fera un coup comme celui là. Et hop. Il change encore d’avis. Il se lève. Je l’observe fouiller ses étagères. Il prend un caleçon…Et non. Il a encore changé d’idée? Je le regarde faire, un sourire en coin. Il enfile finalement un pantalon. Je me rends compte alors que je n’ai même pas bougé. Il faudrait que je me rhabille aussi. Je ne fais pourtant pas un mouvement alors qu’il reprend la parole. Je souris à sa remarque. J’observe une dernière fois son torse glabre. Ce n’est pas le temps de recommencer avec mes envies! Sinon, on en finira jamais.

Bon, Je me lève alors qu’il me dit à son tour que je ferais mieux d’enfiler quelque chose. Je lui souffle un petit « Ouais, ouais… ». Mon pantalon. Ma chemise. Et on est…Enfin…Prêt à jouer les déménageurs.


-Plus vite ce sera fini…Et bah…Plus vite ce sera fini…

Et oui, j’ai un don pour choisir mes proverbes. Shakespeare que je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Jeu 15 Nov - 8:46

Il sourit en me regardant faire. Il ne dit rien. Ses yeux parlent pour lui.
Il me dévore en pensées, je le sent bien. Et ça me plait.
J'ai terminé de m'habiller puis lorsqu'il a remarqué qu'il était seulement en sous vêtement, il s'est dépêché d'enfiler ses quelques affaires jonchant sur le sol.
Puis alors que je l'attendais dans le cadre de la porte toujours close, je l'ai attiré un peu contre moi, je respirait l'odeur de sa sueur contre sa peau fraichement lavée me séduisait un peu. Encore des envies bizarres vous dites . Oh.. il m'en inspire vraiment tout plein. Un baiser, comme pour se donner du courage et une légère caresse sur sa hanche, nous voilà partis. Nous progressons rapidement jusqu'à son ancienne chambre puis y pénétrons, finalement.

J'ai ouvert de grands yeux en pinçant les lèvres.

Ouah, ça va nous prendre des heures !
murmurais-je en plaisantant alors que je m'attelait a aller soulever le matelas qui jonchait sur le sol, pour essayer de remettre un peu d'ordre dans tout ça. Il y avait des fringues partout, des stylos, des cahiers, un réveil au sol, puis des sac éventrés, les tissus éparpillés au sol, contre son lit et jusque dans la salle de bain, me firent presque sursauter. Un tel caphanaum ne pouvais pas être l'œuvre de Yoann.. un type c'est sale et ca ne range rien, mais la c'est même plus un bordel organisé ou lui seul sait se retrouver c'est un tel cahos , puis je vois bien qu'il est gêné et presque surpris.

Hey .. hey Yoann ca va aller hein.. c'est rien. De toute façon on va devoir tout rearanger dans l'autre pièce alors tu vois.. non vraiment .. c'est rien. Le SWAT a du faire une perquisition dans ta chambre pendant qu'on était en cours voilà tout ! hé hé
soufflais-je, toujours en plaisantant, lui adressant un grand sourire.

Alors nous avons pris une bonne demi heure pour tout ranger, tout ordonner grossièrement dans ses sac de sports, que nous allions déballer ensuite dans ma chambre actuelle. La chose fut faite plus rapidement que nous aurions pu le croire, il avait en fait peu d'affaires et les rassembler pour mieux les transporter à côté fut presque simple. Une fois la chambre rendues a son état initial nous avons quitté les lieux et tout rangé dans la nouvelle pièce à vivre. Il n'avait pas beaucoup parlé, sauf pour me dire des trucs du genre "non ça c'est pas a moi" ou "oui oui tu peux le poser dans le sac". Alors une fois dans notre nouvelle chambre, nous avons tout rangé, réordonné, plié le linge propre pour le mettre dans une armoire, je me suis assis sur son lit et lui ai tendu ma main afin qu'il me rejoigne.

Et si on l'inaugurait.. ton nouveau lit hum ?
Murmurais-je en un grand sourire, alors que je m'y allongeait lascivement, en cillant doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Jeu 15 Nov - 13:10

Il m’attire vers lui et je lui souris. Un dernier baiser pour la route. Et c’est parti. Nos deux dortoirs ne sont pas très loin en fait. Mais, ce n’est pas prendre le temps de traverser le couloir qui sera difficile…C’est…

Ça.

Et voilà ma chambre, on y est. On ne peut faire un plus gros bordel dans une chambre contenant si peu d’items. « Si peu ». J’admets que c’est relatif. Mais, quand même…C’est surtout des vêtements et déjà j’en ai pas beaucoup. Quelques objets, mais pas grand chose non plus à ce niveau là. Et ma guitare, bien sûr.


-C’est…Ici, dis-je un peu gêné.

Pour ce qui est de la réaction de Victor. On peut voir sur son visage…Une nette surprise. L’œuvre de la perquisition. Je m’étais dis que je rangerais un autre jour. Ça ne s’était pas fait, au final. Et aujourd’hui, soudainement, je déménage. Ce n’est pas plus mal. Ça me donne l’occasion de mettre de l’ordre dans mes affaires,

Victor me dit que c’est rien. Il a raison, bien que je sois assez gêné. Mais, quand même, quel bordel…Une perquisition pendant qu’on était en cours? Pas vraiment. J’étais malheureusement présent lors de la dite-perquisition. Et Monsieur le prof de science voulait que je donne des explications. De la drogue. Comment voulait-il que j’explique ça? Lui et sa fichue canne et ce fichu truc que j’ai été assez con pour boire et qui ma fait foutrement mal.

-Un de mes profs qui est venus il n’y a pas si longtemps fouiller ma chambre à cause de ma dernière visite chez McClain…D’ailleurs, je me demande vraiment pourquoi il me laisse changer de chambre. Il va penser que je vais te fourguer en drogue…

Et ces derniers mots me font sourire. Si c’est bien les pensées de McClain, il se sentirait vachement con de savoir qu’en fait, pour le moment, c’est Victor qui m’a permis d’avoir une dose.

On fout tout ça rapidement dans des sacs sont trop parler. Puis, c’est finit. Bientôt, je serais dans ma nouvelle chambre. J’arrive au nouveau dortoir, un sac en main, un empli et ma guitare sur le dos. Ils ne nous restent qu’à tout mettre dans les armoires. Ce fut sans doute aussi rapide que de rassembler mes affaires pour les mettre dans des sacs.

À peine que nous avons terminé que les « douces propositions » recommencent.


Et si on l'inaugurait.. ton nouveau lit hum ?Dit-il en m’attirant vers le lit. Mon lit.

Il s’allonge et je le désire à nouveau. À nouveau? Bon, je ne ferais pas comme si l’envie de le toucher alors que nous mettions l’ordre dans mes affaires ne m’avaient pas traverser l’esprit. Reformulons. Je le désire. Point.

Je me place au dessus de lui. Un dernier regard pétillant et je l’embrasse avec fougue, déjà. Je détache sa chemise avec rapidité, presque maladroit. J’embrasse son torse enfin dénudé, le lèche. Je glisse mes lèvres jusqu’à son oreille.


-Le goût de ta peau me manquait déjà…Je ne sais pas comment je pourrais tenir pendant les cours…

Je suçote un instant son lobe d’oreille, embrasse rapidement ses lèvres et lui souris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Jeu 15 Nov - 19:47

Je souriait aussi.
Je respire bruyamment et me délecte de son désir naissant. Je lis dans ses yeux qu'il a une idée derrière la tête, et je ne puis lui résister puisque nous partageons probablement la même. Cette fois c'est lui qui prends des initiatives et décide de venir sur moi. Il me débarrasse de mon haut et se colle contre moi. Suspendu au dessus de mon corps, il m'observe avec envie, c'est palpable et fait d'effusions. Ses lèvres s'échouent sur mon torse et je gémis paisiblement en enserrant ses tempes.

-Le goût de ta peau me manquait déjà…Je ne sais pas comment je pourrais tenir pendant les cours…

Je souris, touché et charmé.

Ohh.. La tienne aussi. La tienne aussi. Mh..mais.. on s'échappera, parfois. Puis tu m'as. Tu sais. Et pour les heures a venir.. ni cours, ni colocataires, ni Heinster, ni McClain ni parents ni tortues.. soufflai-je pour finir sur une mini tentative d'humour, bien que très exité, mais ne souhaitant pas rendre la chose plus salace qu'elle ne l'était déjà. Juste toi et moi et.. et je déteste ton pantalon, et ta chemise. Oui, tu devrais les enlever au plus vite ! murmurais je pour parfaire, au final mon état bouillante et grivois, bien que sa chemise fut fort simple et son pantalon charmant et classique.

J'ai souris avant de rapprocher son visage du mien pour mieux le saupoudrer de baisers fougueux et passionnés.

-C'est pas permis d'aimer comme ça.. aussi vite puis aussi fort. Non..


Soufflais-je, alors qu'il se redressait pour se deshabiller probablement alors que je me glissait quand a moi, sous le monticule de draps et de couvertures, en prenant soin d'ôter mon petit pantalon fin une fois caché sous les draps, passablement puéril et attendrissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Sam 17 Nov - 9:24

(je vais pondre un post ailleurs dans pas trop longtemps)

« .. ni cours, ni colocataires, ni Heinster, ni McClain ni parents ». Ces mots seuls me rendent heureux. « Ni de tortue ». Je souris à sa dernière réplique.

J’embrasse son cou avec fougue alors qu’il me dit que je devrais me déshabiller. Puis, je relève ma tête pour le regarder alors qu’il attire mon visage vers lui pour l’embrasser à plusieurs endroits. Lèvres, joues, front, menton, nez, tempes…Mon cœur bat plus vite au contact de ses lèvres fougueuses et enivrantes.

Je me redresse aussitôt qu’il libère mon visage pour retirer ma chemise.


-C'est pas permis d'aimer comme ça.. aussi vite puis aussi fort. Non..

Je souris. Et ils vont mettre sa dans mon dossier criminel ça aussi?Foutu drogué meurtrier et amoureux?

Une fois ma chemise enlevée, je la jette au sol et retire mon pantalon avec un certain empressement. Victor, quant à lui, s’est caché sous les couvertures..? Le suivant dans son petit jeux, je viens le rejoindre sous les draps.

J’embrasse tout abord son torse, sa poitrine, son cou.
Je regarde un moment son visage avec de grands yeux pétillants et nos lèvres se soudent. Ma langue vient rejoindre sa jumelle avec fougue. Mes mains tiennent tout d’abord son visage, ses douces joues…Ensuite, elles viennent caresser ses épaules, son cou et le commencement de son torse avant de descendre plus bas, vers ses abdominaux. Puis… Je me glisse entre ses cuisses que j’embrasse par endroit jusqu’à ce que mes lèvres atteignent son entre-jambe. Quelques coups de langue pour joueurs avant de le prendre en bouche.

Je crois qu’il va me rendre fou. Je crois que je ne serais jamais capable de le quitter. Je crois que je l’aime. Trop? Je l’aime et juste cette idée me rend dingue. Sa voix et ses paroles me rendent dément. Ses mains, ses caresses, sa peau et sa douceur…Sa fougue. Ses yeux. Ses lèvres. Tout son être va me rendre fou.


-Tu vas me rendre fou Victor…Soufflais-je juste après avoir délaissé son membre et avoir embrassé son torse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Sam 17 Nov - 10:10

Je suis caché sous les couvertures et je me demande ce qu'il fait, bien que j'imagine aisément, tout compte fait. Puis son corps nu se colle au mien et la sensation est tout bonnement divine. Il est doux et chaud. Il sent bon et ses doigts parcourent déjà mon épiderme nu.
Il sourit avec tendresse puis m'embrasse avec fièvre et dévotion. Mes yeux luisent d'une lueur nouvelle et intense. Il se révèle être une forme d'addiction, à son tour, et je ne sais pas si je pourrait effectuer un sevrage concret un jour s'il venait à ne plus vouloir de moi. D'ailleurs tout le problème vient de la. La coke voudras toujours de vous, de votre nez, de votre bouche, de votre sexe même. Tant que vous aurez de l'argent à échanger contre un peu de sa compagnie. On peut dire que la drogue est une pute, oui. En un sens c'est rvai. Elle vous fait passer une nuit merveilleuse et au petit matin vous avez déjà oublié son nom, ou combien vous avez déboursé pour avoir une gueule de bois pareille, toujours est-il que vous vous sentez passablement diminué. Yoann lui m'élève, me fais me sentir grandi et bien. Je ne me sent pas intéressant sans rien avoir à dire, je me sent concret et établi. Je secoue la tête pour chasser ces pensées inopinées de mon esprit cotonneux, parce qu'il s'affaire quand même a me faire du bien..

Sa langue dégringole de mon cou vers mes clavicules, zone très érogène chez moi. Il lèche un peu l'endroit puis s'occupe de ma poitrine. Il baise mon torse comme s'il avait voulu en prendre le plus grand soin, puis plus il descend, plus il se fait joueur et appliqué. Ses mains se joignent au ballet, et mes soupirs associé à mon corps qui se crispe, tendu et tétanisé sur ce matelas qui n'est pas le mien, se contentent de parfaire la chose, maigre expression orale de toute ma reconnaissance envers ses caresses buccales absolument délicieuses et enivrantes. Il s'arrête, les joues pivoine et remonte vers mon visage, je l'aide alors un peu a se placer contre moi, et l'observe. Il me dis que je vais le rendre fou, et je souris à m'en fendre les joues, avant d'approcher mes lèvres de son oreille. Je joue un peu de ma langue sur son lobe avant de susurrer, avec cette arrogance d'être toujours le meilleur offrant.


Moi je suis déjà fou de toi .. mon cœur.

Ma déclaration fut prononcée en écartant les cuisses, un peu, pour voir ce que cela pourrait lui inspirer. Sa main y est descendue, naturellement alors que je gémissais et couinais même un peu, sans m'en rendre vraiment compte. Puis confiant et serain, j'ai baisé son épaule et sa joue. Ses lèvres, ses nez et son menton, et je me suis allongé sur le ventre. La respiration laborieuse, les phalanges plissés contre les draps et les yeux résolument clos. Amoureux. ce devait être ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Sam 17 Nov - 12:21

Il sourit et je le trouve si beau. Je soupire. Ses yeux si bleus, ses lèvres roses, sa peau laiteuse. Il approche ses lèvres qui me semble d’une grande douceur tandis que mon corps entier est fiévreux. Je peux sentir son souffle qui est aussi excité que le mien qu’il peut sentir près de son cou. Je peux sentir sa langue jouer avec mon lobe d’oreille. Je peux entendre sa voix…

Moi je suis déjà fou de toi .. mon cœur.

J’embrasse son cou plusieurs fois avec excitation et dévotion. Ses jambes se sont écartés et j’ai caressé son membre. Je l’ai pris dans ma main et ai commencé à faire des mouvements rapides. Mes lèvres, eux, ne quittaient pas sa peau. Je goutte sa peau, je la caresse, je l’embrasse, je respire son odeur. Il sent délicieusement bon. Ce n’est pas là pour calmer mes ardeurs.

Il m’embrasse fougueusement à son tour, déposant plusieurs baisers sur mon épiderme. Je gémis. Il se tourne, allongé sur le ventre. Il me présente son dos, sa nuque, ses deux petites fesses rondes…Il s’offre à moi. Je le contemple quelques secondes, le souffle court. Puis, j’embrasse et lèche le long de sa colonne vertébrale. Je lèche sa nuque avant d’y déposer 2 petits baisers rapides et avides. Mon torse est obstinément coller contre son dos.

Je n’en peux plus. Je pose mes mains sur ses hanches et commence à le pénétrer doucement, ne voulant pas me montrer trop brutal. Je laisse échapper une complainte sourde. Je murmure son nom. Je commence quelques mouvements lents, mais je prends rapidement de la vitesse. Je ne peux résister. Il me fait trop envi. Je suis trop excité. Je gémis. Je voulais lui donner moi aussi, lui faire du bien, lui faire plaisir…J’embrasse sa nuque encore une fois. Ma respiration haletante prononce son nom encore. Je lèche ses épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Sam 17 Nov - 14:46


J'ai senti son corps se mouvoir sous les draps, se coller plus encore contre moi. Je me sent bien. Si bien. Tout est paisible et plus rien n'a d'importance.
J'ai soupiré d'aise puis sourit, sincèrement. Lorsque j'ai senti le poids de son corps sur le mien j'ai gémis. Puis il a glissé, un peu. Sa langue contre ma nuque, descendant sur mon échine, ses doigts effleurant ma croupe. Ma respiration saccadée, son souffle contre ma chair. Ses doigts pétrissent mes hanches, alors que je me cambre un peu pour faciliter l'entreprise. Ma visage se trouve enfouit sous les coussins et je n'ose mot dire, de peur de mal faire, d'être entendu. Il est incroyablement doux et calme, celà me rassure et mon corps crispé se détend peu a peu. Il murmure mon nom et me touche. Je me laisse faire et j'oublie la douleur pour mieux apprécier l'instant. Je n'ai jamais fait ça, et il ne dois pas en douter, alors je me laisse aller. Je lui donne ce qu'il reste de moi. Et je lui susurre, combien j'aime ce qu'il fait. il semble lui aussi adore ça et prends de la vitesse. Mon coeur s'emballe et les choses dégénèrent, tout va plus vite et plus intensément, ma vue se trouble et ma gorge ne sait formuler que des cris d'extase. Puis le paroxysme de notre excitation survient. Je sens une chaleur puissante dans mon bas ventre, et contre mes tempes, ma maladresse me pousse a demeurer prostré en chien de fusil lorsqu'il eut terminé. Il se colle a moi. Je prends doucement sa main et lui souris tendrement je lèche ses doigts et soupire, passablement grisé.

Au dehors, la nuit est déjà tombée, les surveillants ne vont pas tarder a effectuer leurs rondes nocturnes, histoire de vérifier si tout va bien.. je devrais peut-être regagner mon lit mais je n'en ai aucune envie. Je veux rester contre son corps nu et bouillant. De longues minutes se sont passées sans que nous ne disions quoi que ce soit mes cils ont battu la mesure sur mes yeux, mes paupières se sont faites lourdes, je pensais a toute bringue pourtant. Je voulais le remercier, lui dire je t'aime, lui dire bonne nuit, lui dire.. tout ça. Mais rien. Juste foutrement incapable d'ouvrir la bouche. Alors je me suis endormi comme ça, en fœtus, avec ce Yoann amoureux dans mon dos, en cuillère contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Dim 18 Nov - 10:13

C’est enivrant. J’ai chaud. Terriblement chaud. Tous mes sens sont furieusement exaltés. Et il dit qu’il aime ça, qu’il aime ce que je lui fais et ça ne peut que me rendre plus heureux encore. Moi aussi, moi aussi j’adore tout ça. C’est dément. Mes mains tremblent. Ma peau est suintante. Ma respiration est difficile. Je prends de la vitesse. Ma vue s’embrouille. Je ne vois plus rien sauf lui, son corps…Je ne ressens plus rien sauf cette excitation.

Et je l’entends. Je l’entends poussé de petits cris. Des petits cris exaltés qui envahissent avec douceur mes oreilles, mon cerveau, mon esprit…Je gémis aussi. Aucun mot ne pourrait sortir de ma bouche en ce moment précis. Nous avons perdu momentanément la parole. Alors, je gémis. Je gémis de plaisir. Un dernier et long gémissement. Mon bas-ventre est brûlant.

Puis, plus rien. Plus rien si ce n’est l’épuisement. Plus rien si ce n’est ce bien-être que rien ne pourrait réussir à l’enlever. Plus rien si ce n’est la douceur de sa peau. Je me retire lentement et me laisse tomber à côté de lui pour ensuite me coller à lui.

Il est si beau les joues rougis, il est si beau nu, dans mes bras, épuisé…Il est beau, simplement. Et je ne peux me résoudre à le quitter, même pas pour la nuit. Je l’aime. J’aime être contre lui…Et la fatigue m’emporte. Je ferme tout d’abord les yeux après avoir baiser sa tempe…Et le reste suit. Ma respiration se calme, mes muscles et mes articulations se détendent, la nuit et cette douce chaleur font le reste. Je m’endors avec un Victor dans mes bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seul (PV)   Aujourd'hui à 14:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Seul (PV)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Seul et perdu...
» Big Boss motorisé. Seul ou accompagné ?
» Sur une barque ... seul ... avec elle ...
» GN : Seul repose en paix celui qui meurt oublié
» L'âme est le seul oiseau qui soutienne sa cage... ( PV Fraise des bois )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
st-martyr :: ♠ St-Martyr ♠ :: Bâtiment annexe [dortoirs] :: Étage 3 [dortoirs des garçons] :: 2 [Victor, Yoann, ... & ...]-
Sauter vers: