st-martyr


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Seul (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Seul (PV)   Jeu 8 Nov - 3:43

Nous sommes finalement en cours. Nous sommes entrés…Nous sommes entrés dans la classe comme de rien n’était. On se lance un dernier regard, puis le cours commence. Pas une minute de retard. Je peux voir l’étonnement du prof. Je n’étais pas venu à son cours depuis peut-être 2 semaines. Et là, j’arrivais…À l’heure en plus. Ça l’a de quoi le réjouir.

Par contre, nous n’aurons pas vraiment l’occasion de trop parler moi et Victor pendant le cours…Le prof avec sa stupide manie d’assigner des places…La mienne est tout à fait en avant pour être sûr que je ne fasse pas de connerie. Victor est plus loin. On se retrouvera à la fin de ce foutu cours de toute façon. Je n’ai plus qu’à subir 1h d’interminable enseignement à la con. Je n’écoute pas vraiment. Je sais que tout ça ne me rentre pratiquement pas dans le crâne. Je lui dormirais dans la gueule si je ne voudrais pas me faire chier, engueuler ou envoyer chez le directeur. Ah, ah…J’imagine la scène…Aller voir McClain même pas 5 minutes après que Victor soit aller lui demander de me mettre dans son dortoir. Que ma résolution de ne pas me mettre dans la merde dure 5 minutes. Quel talent! De toute façon, je n’ai pas envi de dormir. Je me sens complètement réveillé. Mais, je dois quand même subir ces minutes interminables.

C’est mortel. Je n’arrive pas à croire que je vais devoir vivre ça tout les jours pendant au moins une semaine. Et je ne fais ça que pour être avec lui…Victor. Il faut vraiment que j’aille envi de lui et de sa foutue dope pour ça…Mais, ce n’est pas que pour ça. Je ne le connais pas beaucoup franchement…Mais…Mais, je ne sais pas comment expliquer ça. Je me sens juste bien avec lui et j’aime ça. Je ne sais pas qu’est-ce que ça veut dire exactement mais je ne suis pas prêt à faire stopper ce bien-être qui ne fait que commencer.

Puis, la sonnerie. Enfin. Enfin. Enfin. Enfin. On se retrouve à la sortie. C’est leur de manger mais je n’ai même pas faim. C’est peut-être la coke qui a rongé mon appétit. Mais, je prends quand même le temps de grignoter vite fait, sachant que j’aurais faim dans peu de temps de toute façon. Mon esprit est ailleurs, porté sur Victor qui est avec moi.

La journée est finie pour nous deux. Je le laisse me guider vers son dortoir. Mes affaires sont encore dans l’autre mais j’irais les chercher demain avant mon premier cours…Espérons que je serais capable de me lever. Quelles pénibles nouvelles habitudes à prendre m’attends! Mais, je suis prêt à tenter le coup.

Dès que la porte se referme derrière nous…Je me colle à lui. J’attrape vivement son visage et l’embrasse…Puis, me détachant de lui, je lui souris. Je n’arrive pas à oublier mon envie de le toucher, de serrer contre lui, de l’entourer de mes bras…

Je soupire de contentement. La journée est enfin finie et je suis avec lui…


-J’étouffais dans ce cours de merde…Tu peux pas savoir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Jeu 8 Nov - 7:39

Nous sommes finalement allé faire ce que nous devions faire.
Assister au cours de ce vieux débris, l'écouter déblatérer ses connaissances. Je regardais parfois la nuque de Yoann avec l'envie d'y glisser ma langue. Puis je regardais cette fille qui le regardait. Je me surprenais à épier les faits et gestes de mes camarades. Je tuais l'ennui. Vraiment. Puis la délivrance. La sonnerie salvatrice. Puisque c'était le dernier cours de la journée nous sommes à présent libre de faire ce que bon nous semble. Puisque je suis au fond de la classe, j'en ai profité pour sortir dans les premiers, sans vraiment attendre mon ami. Comme si. Mon premier reflexe dés le pied posé hors de la salle fut de réajuster mon sac sur mon épaule et d'oter ma cravate. Franchement ce truc m'énerve, j'ai l'air d'un pingouin et je ne le supporte pas. J'attends Yoann adossé contre un mur. Je fumerais bien quelque chose mais bon. Le voilà. Il me fait signe et nous nous dirigeons vers la cafétéria, on mange quelque chose sur le pouce et on se débarrasse bien vite de nos plateaux. Nous ne parlons pas beaucoup, en vérité nous ne parlons pas. Mes seuls mots furent "Peux tu me passer une serviette s'il te plait ?". Au lieu de ça, nous nous sommes souris. Continuellement, sans minauder, sans manières, nos yeux toujours brillants parlaient pour nous. J'ai envie de le dévorer. Je crois. Pendant une minute je suis heureux d'être ici, finalement. Puis mes yeux se portent vers les fenêtres aux barreaux de fer. Et je déchante, un peu. Je me dis que nous sommes comme des rats. Mais des rats intelligents. Puis d'un commun accord, toujours silencieux, nous nous rendons dans ma chambre, qui se révèle être la notre à présent. Je me dis qu'un nouveau pensionnaire nous rejoindra probablement un de ces quatre et cette pensée me désole un peu. Mais pour l'instant nous sommes seuls, et c'est ça qui compte. Je lui demande s'il veut effectuer le changement maintenant, il dit qu'il fera ça demain, avant son premier cours. C'est vrai qu'on commence plus tard demain mais je pensais plutôt utiliser ce temps pour faire la grasse matinée. Il sourit, comme si l'un n'empêchait pas l'autre.

Nous rentrons dans la chambre et aussitôt que la porte se referme derriere lui, je sent mon souffle devenir puissant et mon cœur battre la chamade. Je me retourne et l'observe quelques secondes puis c'est lui qui s'avance, il colle son bassin au mien, appose ses mains sur mes tempes et enserre mon visage. Ma langue se joue doucement de la sienne, il rompt l'étreinte et sourit, visiblement satisfait. Je pose mes mains sur sa chute de reins pour le retenir contre moi encore un peu et plonge mon regard lagon dans le sien. Mes lèvres sont humides et entrouvertes, comme dans l'expectative, j'attends quelque chose et souhaite parler, mais je n'arrive pas a savoir précisément quoi ou quoi dire. Les gestes sont parfois plus éloquents que certaines phrases. Il me touche, comme s'il redécouvrait quelque chose qu'il avait perdu depuis un moment. Je souris, un peu amusé de tant d'égards.

Je sais.. Je..Sais. Vraiment. Mais laisses moi te dire que je sècherai certains cours.. j'ai pas dis a McClain que j'allai devenir bonne sœur non plus.. J'veux juste faire ce qu'il faut pour.. Hum. Pour.. ma voix s'était faite plus basse, et mon regard s'était posé sur le sol. Te garder. Un peu. Mh.

Puis je passe mes mains contre ma poitrine. Mon cœur se cogne contre ma cage thoracique, c'est doux et c'est de sa faute, je le sais. Ses doigts, son regards. Ses mots. Un rien de lui qui se pose sur mon corps laiteux et je ne réponds plus de moi. Je désagrafe lascivement ma chemise et la laisse tomber au sol puis la sienne, il effleure déjà mon torse nu et moi le sien, que je découvre finalement. Je reste émerveillé par sa peau pale, et ses muscles dessinés. Mes yeux sont luisant comme rarement et me mordre la lèvre ne suffit pas à contenir mon envie d'apposer ma bouche contre sa peau de soie. Alors je me penche doucement en avant et reporte mon trop plein de tendresse sur son torse, léchant doucement d'abord plus plus avidement, y apposant parfois ma marque, sans heurts alors que ses doigts filent tantôt sur mon échine, ma nuque ou mes cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Jeu 8 Nov - 14:20

Je le regarde déboutonner sa chemise avec convoitise alors que mes mains sont toujours apposé à la chute de ses reins. Il dégrafe ma chemise à mon tour. Je peux enfin sentir son torse nu contre le mien. La chaleur de sa peau est posé directement contre moi…Sans aucun mur de tissu entre. C’est tout simplement agréable, enivrent. Je le caresse avec envie. J’ai besoin de sentir sa douceur, sa chaleur…Et je suis de plus heureux à l’idée que rien ne pourra nous déranger et nous interrompre. Aucun élève, aucun prof, aucun cours propice à nous séparer à nouveau. Il pose ses lèvres sur mon torse et je frissonne. Je frissonne de sentir ses lèvres sur ma peau. Mon souffle court…La bouche entrouverte…Je viens effleurer les vertèbres de son dos du bout des doigts. Je caresse sa nuque brûlante, je glisse ma main dans ses cheveux doux. Je geins doucement. Après un moment, je relève sa tête et l’embrasse. Tendrement, puis, ma langue vient s’immiscer dans sa bouche et jouer avec la sienne. Je tiens sa tête d’une main pour forcer un peu le baiser tandis que je caresse ses abdominaux. Je mordille sa lèvre sans trop de force. Ma langue vient par sa suite lécher sa jugulaire…

Je sens mon excitation monter avec une ardeur plaisante. Mes lèvres parcours sont visage une dernière fois avant que je le fasse basculer sur le lit. Complètement exalté, je viens poser des centaines de baisers frénétiques sur son torse. Je parcours son corps, de son nombril jusqu’à son cou, langoureusement avec ma langue. Je finis par enfouir ma tête dans le creux de son cou. Mes mains sont posé sur chacun de ses côtés, à la hauteur des reins.

Je laisse filtrer son nom entre mes lèvres.

J’ai tellement envi de lui…Et nous sommes enfin seul…Enfin en paix…Je crois que je n’aurais pas tenu une heure de plus et que je lui aurais sauté brutalement dessus.

J’ai l’impression d’avoir tout les droits sur son corps…Et ça me fait sourire. J’aime le toucher, le regarder…J’aime sa voix, ses caresses, je suis accro à ses lèvres, je suis accro à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Jeu 8 Nov - 15:31


Il ne bronche pas. Il laisse mes attentions labiales se poursuivre et soupire laborieusement. C'est chaud et incroyablement doux. Je sais pourquoi je n'aime pas les filles, je sais pourquoi je me drogue. Je sais même pourquoi je m'appelle Victor. Mais de lui je ne sais rien, et j'ai pourtant envie de tout savoir, alors qu'avec d'autre j'avais seulement voulu du liquide, du sucré et du charnel. Il ne sait pas tout ça. Pas besoin.
Personne ne sera là pour nous déranger. Tout n'est que douceur et volupté. Je m'affaire avec tendresse mais il remonte pourtant mon visage vers le sien et m'embrasse. Il est doux et appliqué, puis se fait plus brusque, sans violence, mais avec fougue et délice, en descendant contre mon cou. Ma carotide se tends sous sa langue et mes doigts se crispent contre son ventre.

Il n'est pas disposé a rester sage, et moi non plus.
Sans que je n'ai le temps de gémir, il me pousse contre le lit et se plaque contre moi. Je soupire de surprise avant de lui sourire, passablement grisé.
Ca a l'effet d'une caresse venant de lui, lorsque je l'entends..Il chuchote mon prénom, et moi le sien, doucement. En secret.

J'écarte mes cuisses en un automatisme de confort et il s'y loge sans faire plus de manère, laissant nos bassins en émois s'accoller, l'un a l'autre. Je déboucle ma ceinture d'une main et vient saisir sa nuque de l'autre, je le force à m'embrasser et bien qu'il ne se fasse pas prier, ce contact la est plus violent, dénué de tendresse ou d'enfantillages. J'ai envie de lui comme un grand. Comme un homme. Puis, une fois ma ceinture hors de son encoche, j'ôte le bouton et dézipe ma fermeture avant d'apposer mes paumes sur ses omoplates. Il me regarde, un peu surpris et, me contentant d'un sourire de défi, je le fait vivement basculer sur le côté pour me retrouver a califourchon sur lui. J'extirpe de ma poche mon petit sachet de dope et l'oure, avant de laisser tomber en une fine pluie, quelques cristaux sur sa poitrine. Je les ordonne un peu, en un rail satisfait entre ses pectoraux avant de coller ma narine ouverte contre son épiderme, pour mieux renifler la coke et son odeur de soie en un mouveent habituel. Je rejette la tête en arrière en me pinçant le nez, je lui souris.


Uh. Tu va me rendre dingue ma biche.. lui soufflai-je a cours de vocabulaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Jeu 8 Nov - 17:31

Je me laisse glisser entre ses deux cuisses. Il amène mon visage brusquement vers le sien et m’embrasse…Et je le laisse faire. Je laisse sa langue parcourir l’intérieur de ma bouche avec une fougue se rapprochant presque de la violence. Je sens tout mon corps bouillonner à ce contact. Mes sens sont surchauffés. Mon désir aussi. Un désir brutal et ardent. Ça me plaît. Il me plaît. J’ai tellement envi de lui. Je le veux. Ma respiration devient haletante. Je gémis, réclamant toujours plus. Ma soif de lui et de son corps me brûle. Je suis avide. Avide de Victor et de ses gestes…De sa voix murmurant mon nom.

Sans que je n’aille le temps de comprendre…Nos places sont inter-changés. C’est maintenant moi qui se retrouve le dos contre le lit. Il est à califourchon sur moi. Il sort son sachet de cocaïne de sa poche. Je le regarde faire…Je ne réussis qu’à prédire ses actions au moment où il laisse tomber quelques cristaux sur ma poitrine. Alors qu’il respire la poudre, je frissonne à sentir son visage sur mon épiderme.


Uh. Tu va me rendre dingue ma biche..

Moi aussi, pensais-je…Moi aussi je vais devenir fou…Tu vas me rendre fou…Mais, je ne dis rien.

Je le regarde un instant avec désir. Un désir insoutenable. Je prends son bras et le tire vivement pour approcher tout son être prêt de moi. Attrapant sa nuque, je l’attire âprement. J’attrape ses lèvres, les lèche, les embrasse, les mordille…Je pose des baisers et fait glisser ma langue sur l’angle de sa mâchoire. Mes mains caressent son corps passionnément…

Ma main se dirige vers son entre-jambe et entre, avec la plus grande délicatesse qui m’est capable dans l’état où je suis, dans son pantalon. Je frôle, j'effleure doucement son membre mais n’en fait pas plus…Juste pour l’exciter un petit peu plus…Juste pour l’agacer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Ven 9 Nov - 17:41

Il sourit et me réponds d'un regard lourd de sens alors que ses gestes se font plus loquaces que moi. Il me fait ployer. Nos torses nus se rencontrent, il suçote mes lèvres, m'embrasse, me mord un peu. Tout n'est que jeux. Je n'ai pas mal. Je suis portant cambré de façon inconfortable, sans appuyer tout mon poids contre le jeune homme aussi enivré que moi. Avec pour seuls témoins ce lit honteusement étroit, et mes draps immaculés, je le laisse faire et soupire. Puis ses doigts, dont je ne suis plus les activités que par intermittence, trouvent refuge sur mon intimité. Il s'y pose et découvre un peu. Je frissonne comme rarement. Je suppose que seul un type aussi déluré pourrait faire ça. Indéniablement conquis par son adresse et sa façon de faire, je me soulève un peu, et le laisse glisser sa main sous le sous vêtement couteux.

Sa caresses sont précises et m'afollent. Mon corps tout entier tremble alors qu'il me murmure des choses délicieuses. Il aurait envie de moi, de mon corps et de ce qu'il tiens avec tant de soin. Sous ses doigts je me sens défaillir et la drogue m'enivre encore, décuplant mes sens, le désir se profile sans complexe. J'effleure ses hanches et m'arrêtes aux os saillant de ses hanches laiteuses. J'aime cette partie du corps, et chez lui c'est tout bonnement divin. Son souffle est mimé par des saccades, le mien, par une respiration laborieuse et fractionnée, mon cœur semble louper plusieurs battements alors que sous le feu, sa main s'active, destinée a me faire perdre pied. Je soupire 'Shhhhh' afin qu'il cesse, mais ne semble pas décidé, il sourit amusé et vient a nouveau poser son autre main sur ma nuque rapprochant son visage du mien, toujours au dessus de lui, mais c'est moi qui l'embrasse et caresse ses lèvres de ma langue. J'aspire ses gémissements et dévore la peau de son cou, avant de rouler sur le côté, causant la rupture de l'étreinte. Je ne saurait demeurer le seul à éprouver autant de plaisir. Dieu est amour et partage. Je veux tout lui donner, et lui montrer que je peux partager. Sans plus d'égards, mes index descendent surs ses hanches et le délestent de son sous vêtement après avoir ôté le bouton -dernier rempart- de son encoche alors que je pensais l'avoir déjà fait. D'un réflexe, il prends ses aises sur le matelas et laisse mon corps de soie glisser entre ses cuisses, ma bouche glissant lentement, avec fièvre sur son bas ventre. Il geins un peu. Je souris, en dardant ma langues sur la peau sensible, j'enfonce doucement mes ongles dans ces cuisses qui m'enserent et poursuit mes attentions labiales. J'observe avec satisfaction son corps délicieux se tordre sous mes effets. Je veux lui rendre toute sa passion. Il semble en prendre conscience.


Dernière édition par le Sam 10 Nov - 4:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Ven 9 Nov - 20:25

Il me laisse faire, se soulève un peu pour me laisser une plus grande marge de manœuvre…Pourtant, je continue à l’effleurer, le caresser doucement sans aller plus loin. Pendant un instant…Puis, ne prenant plus de plaisir à ce petit jeu, je prends son membre en main. Je commence quelques va-et-vient lent et, même si j’augmente un peu la cadence, la vitesse reste peu rapide. Je l’entends geindre et ça me plaît, ça me rend fou.

Je murmure, avec la certitude qu’il a pleinement conscience de mes paroles, à quel point je le désire, que je le veux, qu’il me plaît, qu’il m’excite…

Il me rend dingue. J’ai envie de lui. Aucune autre pensée cohérente vient toucher mon esprit. Il n’y a que lui, moi, ses envies et les miennes. Rien d’autre. Rien d’autre n’existe. Ce pensionnat n’existe pas. Le monde tout entier n’existe pas. Plus rien n’a d’importance à mes yeux mis à par nous. J’accélère le mouvement de ma main sur son membre. Il soupire quelque chose d’incompréhensible. Je souris. Satisfait de voir que je lui fais perdre ses moyens. Satisfait de voir sa respiration haletante. Satisfait de voir son excitation et tout à fait conscient de la mienne. Sans pour autant m’arrêter, de mon autre main, j’attrape sa nuque pour l’embrasser…Mais, en fait, c’est lui qui prend l’initiative, qui joue de sa langue. Je gémis sous ce contact et de sa bouche sur mon cou. Je délaisse son intimité alors qu’il se laisse glisser à mes côtés. Je le laisse faire alors qu’il descend mon pantalon et mon sous-vêtement. Je me rends compte alors à quel point je m’y sentais à l’étroit.

Il se glisse entre mes cuisses et ma respiration s’accélère, appréhendant se qu’il allait faire. Et au moment où je sens ses lèvres…Je geins. Mais, le contact de sa langue ne fait pas que me faire gémir, il m’en fait perdre tout mes moyens. Mon corps se tord de plaisir. Mon thorax se convulse par la violence de ma respiration. Je murmure son nom une première fois…Puis une deuxième…Mes mains crispés viennent se perdre dans ses cheveux et s’apposer sur sa nuque que je caresse avidement.

Un autre gémissement. Un bruit sourd sortant de ma gorge. Son nom qui m’échappe…Encore…


-Victor…Soufflais-je, plein de désir.

Je ferme mes yeux...Appréciant ce moment divin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Sam 10 Nov - 9:49

Il murmure mon nom comme une douce complainte.
Et ses couinements jouissifs.. c'est comme un appel au viol.

C'est mes doigts qui s'activent près de ma bouche tout aussi entreprenante et c'est pourtant moi qui gémis tout ce que je sais. Happant l'air avec entrain, comme si j'allai en manquer. Ma langue se joue encore de sa peau puis je remontre doucement, semant des baisers sur son abdomens comme tout autant de petits cailloux blancs censés me remontrer le chemin inverse. Je souris, complice et redessine un peu son bas ventre de ma langue, ce pourtour abdominal délicieux ployant sous mes attentions buccales. Je le regarde, l'écoute respirer, il enfonce ses doigts dans ma chair et se fait tendresse et soupirs.

Yoagneau. Nadope. Gentil petit sachet de folie douce. Mien.

Je sent un spasme comprimer ma poitrine alors que je me cambre pour revenir me suspendre au dessus de lui. Un silence, et puis un gémissement approbateur pour tout rompre. Je ne le laisserait pas poser de questions, ni douter, ni réfléchir? J'agirai selon mon désir, suivant le fil conducteur de mon excitation, les sens exaltés et les mains déjà oisives. Sa peau me manque? Ma dose, vite? Ah ! Je touche son ventre, mes mains glissent encore puis son cou, mes pouces contre l'angle de ses mâchoires, je maintient son visage et le considère, en essayant de reprendre un rythme respiratoire convenable. Sans succès. Je me love entre ses cuisses, me cale plus encore contre son bassin et gigote un peu, en me frottant lascivement contre lui. J'ai le corps en feu, les sens étilés et l'esprit perverti.

Merci bien Monsieur le directeur. Oh oui .. Merci.

Chuchottai-je a mon amant, un sourire esquissé sur mon visage laiteux, avant de soulever ses cuisses pour les caller près de mes hanches, descendant à nouveau sur ma proie docile et désireuse, pour le gratifier d'une ultime en
treinte emplie de tendresse, saupoudrant son visage de doux baisers. Puis décidais-je amprs de joindre le fantasme aux gestes, pétrissant son épiderme malléable puis ne pas perdre pied, alors que je m'immiscais avec soin et laissant mon bas ventre se délecter de l'intérieur chaud et doucereux comme rarement. Le râle lourd, l'air grisé, alors que je frissonnait de tout mon être, je n'était plus de gémissements sourds et complaintes silencieuses. Les yeux résolument clos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Sam 10 Nov - 10:48

Ses gestes continuent de me faire gémir de plaisir. J’ai l’impression que mon cœur va lâcher d’un instant à l’autre… Qu’il va défoncer ma cage thoracique…Que mes poumons vont éclater à force de chercher de l’air. L’une de mes mains vient se crisper contre son épaule, m’y accrochant désespérément alors que je ne pouvais tomber d’aucune façon…Si ce n’était que dans ce plaisir et cette excitation aveugle.

Puis, il s’arrête. Je geins. Il se replace au dessus de moi mais ne fait rien. Je n’entends que ma respiration et la sienne. Je laisse échapper un gémissement de lourde complainte…Je n’arrive pas à exprimer de façon plus clair que je veux qu’il continue, que je ne veux pas qu’il s’arrête. Et, il semble avoir compris. Ses mains glissent sur mon torse et je soupire, soulagé de sentir à nouveau ses caresses. J’aime tellement sentir ses mains sur moi à cette instant présent. Mais, je veux plus. Toujours plus.

Il vient tenir ma tête…Ses pouces sur l’angle de ma mâchoire. Et je regarde ses yeux m’observer. Je gémis une nouvelle fois pour qu’il ne me laisse pas plus longtemps dans cette état. Il se place entre mes cuisses. Il frotte son bassin contre le mien. Mon désir pour lui en devient insupportable. Je veux qu’il continue…Qu’il aille plus loin…Et le plus vite possible. Je le veux, j’ai envie de lui…Cette excitation me brûle et j’adore ça. Je veux qu’il continue…


Merci bien Monsieur le directeur. Oh oui .. Merci.

Il sourit. Je lui souris aussi. Mes yeux sont pétillants. Mon corps l’appelle…Ma voix vient l’appeler. Je serre mes cuisses contre ses hanches. Tandis qu’il embrasse mon visage, mes mains désireuses viennent caresser son torse. Puis, enfin…Enfin je le sens s’immiscer en moi. Enfin…Un long gémissement sort d’entre mes lèvres…Mes mains se crispent sur sa peau. Je ferme les yeux un instant avant de le regarder. Je murmure son nom, l’encouragent à continuer encore et toujours…Je me sens si bien…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Sam 10 Nov - 11:31


Je m'agrippe toujours a ses hanches avec conviction, penché au dessus de lui. J'aime le contact de sa peau qui se tends sous mes efforts, j'aime les reflets dans ses cheveux et ce regard comblé, qu'il m'adresse. J'aime jusqu'aux palpitations de ses cuisses qui me gardent près de lui. Sans doute n'arriverai-je jamais a dormir dans cette chambre s'il y reste encore.. et au fond je prie pour qu'il y reste, et tant pis si je deviens insomniaque.

Je passe un index sur son poitrail a la respiration saccadée et accélère sensiblement ma cadence. Il y a des résidus de coke son son torse, j'ouvre les yeux et louche vaguement dessus, en un rictus de plaisir exclusif. J'essaie de ne pas être trop brutal, mais je ne peux m'empêcher de venir renifler ce qui reste, et tant pis si lorsque je me cambre en avant celà modifie passablement l'angle de manœuvre, offrant a mon amant une pénétration plus profonde encore. Il soupire et semble apprécier tout autant que moi. Les choses ne se déroulent pas toujours comme on le prévois. Je pensais me faire un pote, un gars que j'appellerais "buddy" comme ils disent parfois ici, puis non.. il a suffit que je pose mon regard sur ses hanches, que je le laisse croire, penser, espérer.. que je le laisse me sauter dessus pour en arriver la ou nous en sommes.

Je retient une pulsion bien naturelle et passe une main qui me servait d'appui entre ses jambes. Comme pour voir. Un peu. Je ne peux pas le laisser comme ça.. J'ouvre les yeux pour soutenir son regard puis m'active à décupler plus encore cette multitude de gémissement qu'il m'offre. J'aime lui donner de ma personne, lui montrer a quel point je le désir, et sentir son excitation palpitante et prononcée. C'est peut être même encore mieux sous coke, ou bien est ce simplement mieux que la drogue elle même. Les sentiments humains, et son corps divin.


Yommhharhhn.. Res..Restes ..

Lui soufflais-je, à bout d'efforts comme pour lui signifier que je voulais encore m'occuper de lui, que je ne voulais pas qu'il vienne, alors que c'était probablement moi que j'essayai de retenir, de convaincre de poursuivre, de tenir, oui, moi, qui allait jouir avant qui que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Sam 10 Nov - 12:48

Ses doigts s’enfoncent, s’agrippent à mes hanches. Je sens son index se balader sur ma poitrine. Puis, il accélère ses mouvements. Mes sensations se décuplent et je geins fortement. Lorsqu’il se cambre pour venir renifler les quelques résidus poudreux sur mon torse, je sens mon excitation qui s’en viens à son apogée. Ma voix n’est qu’appels et gémissements. Je l’appelle, j’appelle ce plaisir brûlant, j’appelle ce point culminant, j’appelle cette libération proche.

Tout se passe tellement vite. Mes doigts essaient de s’agripper à n’importe quoi. Je ferme vivement les yeux alors que l’une de ses mains vient caresser mon entre-jambe, me donner plus de plaisir encore. Il est vif, rapide…Moi, je n’arrive même plus à penser correctement, à faire des mouvements coordonnés, je n’arrive plus à faire quoi que ce soit que de l’appeler et de geindre…Je ne peux rien faire d’autre que de savourer ce plaisir intense qui me fait perdre la tête. Si je serais moindrement capable de penser, je me trouverais fou d’être ici avec lui, si soudainement, après une si brève rencontre. Je ne le connais même pas! Mais, il me plait…Ce qu’il me fait me plait…Mon corps s’enflamme.

Yommhharhhn.. Res..Restes ..

« Vi…Victor… » C’est la seule réponse qui m’échappe. Un « Victor » gorgé de désir. C’est le seul mot qui puisse s’échapper de ma bouche. C’est la seule chose prononçable dans mon état d’excitation. Mais, je ne pourrais pas faire ce qu’il me demande bien longtemps. Je n’en peux plus. Je sais que je ne pourrais pas me retenir encore longtemps. Et pourtant, je me retiens le plus possible. Moi aussi, j’ai encore envi de le sentir en moi. Moi aussi, je voudrais que ce moment dure encore…Juste un tout petit peu. Alors, je me retiens…À chacun de ses coups de bassin qui m’affole terriblement, je me retiens…

Mais, je ne tiendrais plus…Et, j’essaie de lui faire comprendre…


-Vic…ah…Victor…Je marque une longue pause…J’en…j…j’peux…plus…ah…

Je ne tiens plus. C’est l’apothéose. Il n’y a plus rien à faire. Un long gémissement quitte mes lèvres. Je jouis. C’est fini. Je laisse mon corps crispé s’enfoncer sur le lit et se détendre peu à peu. Mes yeux sont mi-clos. Ma respiration essoufflée.

Un bien être m’envahi doucement. Agréablement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Sam 10 Nov - 15:04

Il est resté. Effectivement. Un peu. Moins que moi finalement.. je ne sais pas quoi dire ou faire pour me calmer.. mes reins semblent animés d'une volonté propre et il n'y a rien que je ne puisse faire pour empêcher mes doigts de satisfaire le garçons qui s'étend sous mon corps. Je suis néanmoins plus concentré que dans ces toilettes insalubres, je sais à présent ce que je veux, et il se trouve que c'est aussi ce qu'il souhaite, d'après ce que j'ai compris. Un râle plus prononcé que les autres, puis son corps se crispe et sa respiration se trouve coupée un instant avant de reprendre un rythme laborieux. Il est radieux. Décidément. La grâce de l'orgasme surement.. le soleil couchant et ses reflets chaud contre son visage de craie. Je n'ose le toucher de peur de le casser.

J'observe le corps aqueux qui perle et suinte sur le bout de mes doigts de lait, je souris en l'observant.

Mes yeux brillaient et les siens, calmes et clos semblaient fuir mon regard et mes attentions.. Allait t-il me laisser là ? Comme ça ? A présent qu'il avait eut ce qu'un tout un chacun est en droit d'attendre d'un coït lambda. Sans aller plus loin je me retire calmement. Je perd peu a peu confiance.. Ses yeux sont toujours mi clos et ses doigts toujours crispés contre ma couette. Je déglutit un peu. Dire que je me sent con c'est un euphémisme.. A quoi tu t'attendais Victor ? Franchement ? regardes toi t'es minable .. Va te laver et rhabilles toi tu fais peine a voir. Tout un tas d'idées me traversent l'esprit. Il semble pourtant avoir aimé .. il sussurait mon nom, gémissait .. je n'ai pas rêvé quand même. Enfin je n'attendais pas un baiser sur le front et une sucette mais .. Mh. Si, en fait. Un petit Borland plein d'illusions. Comme c'est touchant. Patéthique ouais. L'érection s'amenuise lentement, au fur et a mesure que des idées chaotiques m'assaillent.
De toute façon.. je n'allait pas me soulager sur ses hanches ni.. je secoue la tête comme pour chasser toutes ces pensées inutiles et geins un peu, comme pour lui faire savoir que je suis là, alors que je roule doucement sur le côté, en ramenant mes genoux près de mon abdomen, mes poings serrés près de mon visage je laisse la sécrétion couler contre ma paume et songe a fuir, mais trouve la contenance de rester, encore, pour affronter son dédain peut-être, puisque je n'ai rien a me reprocher, finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Sam 10 Nov - 20:09

Ma respiration se calme peu à peu. Je me décrispe, je me détends, j’aspire tout ce calme…Puis, j’entends un bruit. Un petit gémissement. Victor. J’ouvre mes yeux. Je me rends compte que je suis venu plus vite que lui. Même probablement un peu trop vite. J’ai dû le déplaire et j’en prends conscience. J’aurais voulu exprimer un « désolé », mais aucun mot ne quitte mes lèvres. Il s’était retiré.

Il se laisse tomber sur le côté. Je l’attire vers moi. Tout doucement, je l’encourage à s’étendre en passant ma main sur ses jambes repliées tandis que mon autre main dessine la ligne de son échine dorsale et remonte sur sa nuque. D’une main, je repousse ses poings qui cachent son si beau visage. À quoi pense-t-il? Je n’arrive pas à savoir quoi exactement. Je le regarde un moment dans les yeux sans rien dire. Ses deux magnifiques petits yeux bleus. Avec la plus grande tendresse, je pose délicatement mes lèvres contre les siennes, puis contre sa joue qui me semble d’une douceur infinie et un dernier baiser sur son oreille. Je viens enfouir mon visage un instant dans le creux de son cou, les paupières closent. Puis, je le regarde à nouveau. Je passe mes doigts sur son visage et dans ses cheveux.


-Reste prêt de moi…S’il te plaît.

Je veux que tu restes contre moi.

C’est tout ce que je trouvais à dire. C’est pathétique. Mais, mes mots sont sincères. Je me sens bien grâce à lui. Je veux qu’il reste prêt de moi. Ce matin, je frôlais la dépression…Et maintenant je me sens bien, satisfait, heureux. Je veux que nous restions l’un contre l’autre encore un peu. Mais, lui…Il semblait presque triste tout à l’heure…Ne ressent-il pas le même bien-être que moi? Je n’arrive pas à deviner ses pensées…Suis-je si stupide? Je le regarde en silence…Attendant une action, une parole de sa part…Ou rien. Je le serre dans mes bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Dim 11 Nov - 4:11

Je n'étais pas vexé du fait qu'il ait jouit avant moi. Mon propre plaisir passe a 90% dans ce que ressent l'autre.. et a ce niveau là, il a comblé toutes mes attentes. Non, vraiment j'ai juste peur qu'il se barre maintenant qu'il a eut ce qu'il voulait. Bien que je ne sache pas ce que moi, je veux. Il caresse mes jambes doucement, comme leur imprimer un mouvement détendu. Je les déplies sous ses phalanges doucereuses. Il sent qu'il y a quelque chose qui ne va pas, et je ne veux pas de ça.. de ce climat. On ne se doit rien. Un donné pour un rendu. Je lui ai filé de la dope et lui m'a filé un orgasme. Oui. Oui non mais non putain. Je n'ai pas eu mon orgasme et je ne veux pas non plus d'échanges en bonne et due forme, je pourrait lui laisser toute ma came contre un simple sourire, ou une poignée de vide.. je me moque de ça, de tout ça, de tout, dui monde entier et du reste. Il n'y a que ses gémissements et mon nom qu'il susurrait cognant dans ma tête. Ses soupirs venus se perdre dans la petite pièce.

Je..

J'ai envie d'une clope. Et d'Offenbach. Puis de lui, encore. Mh.
Je suis comme un papillon collé sur du papier à mouche.. vous évaluez ma durée de vie et mon état d'esprit ?

Mais il distrait toutes mes pensées et repousse mes mains alors que les effluves emprisonnées dedans parvenaient lentement a mes sinus. Je balbutie encore et déglutit un peu. J'essaie désespérément de reprendre contenance. Je ne suis pas cet animal blessé dont j'ai l'air. Non..
Il embrasse mon visage et me rassure alors.. Mes peines et mes doutes s'envolent un peu. J'ai déjà agit comme je présentait qu'il allait le faire.
J'ai baisé des tas de fois, et si ces types avaient l'impression avant l'acte que j'aurai pu les demander en mariage, ils ont bien vu, après que je n'était qu'autosuffisance et dédain. Je ne me donnait même pas la peine de les regarder bien souvent, une simple claque sur le cul et de la dope pour la semaine. Yoann ne joue pas. Il ne fait rien de tel. Je me calme doucement et rassemble mes idées dans l'espoir de formuler une phrase.

Il m'avait regardé de cet air de dire 'je comprend.. nous en parlerons plus tard' lorsque je lui avait demander naïvement de ne pas me laisser, dans ces toilettes..
Je pose a nouveau mes yeux sur lui. Je ne le touche pas. Puis vu l'état de mes doigts.. Hum.

-Reste prêt de moi…S’il te plait.

Oui, il souhaite que je reste, même.. c'est bien la preuve que lui, ne compte pas s'enfuir. Je souris fort intérieurement et soupir d'aise, passablement rassuré, il faut le dire.
Je laisse mes pupilles ciller ca et là sur son corps délicieux et laisse mon corps se mouvoir pour me coller contre lui.
Je lui adresse un regard digne d'un petit chiot malheureux derrière une de ces vitrines où viennent se coller des milliers de phalanges d'enfants différentes.


Yoann.. je.. Mh. Me laisses pas.. ..teplait..

Mes cils sont de plombs et je me sent grisé. Terriblement amoindri entre ses bras qui m'enserrent avec tendresse. Je me laisse faire, heureux de l'avoir pour moi, pour l'instant.
Puis les paroles de ce CD de Minogue qu'avait acheté ma mère avant mon départ vinrent flotter doucement dans mon esprit cotonneux, sans que je ne le veuille vraiment, distillant sa poésie contre mon épiderme crispé.


Two hearts are beating together
I'm in love. Ouh. I'm in love. Ouh.
Is this forever and ever ?
I'm in love Ouh. I'm in love Ouh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Dim 11 Nov - 9:02

Il se laisse faire mais ne dit rien. Je ne sais pas si j’aime ce silence ou si je le trouve pesant. Et le silence dure…Mais, je n’ose pas le briser. C’est à lui de le faire…Je crois. Mes paroles et mes baisers, par contre, semble le rassuré. Tant mieux, car je ne veux pas continuer de le voir dans un état presque…Mélancolique. Il se colle contre moi et je sens que je peux enfin respirer.

Il me regarde. Mais, son regard est toujours un peu triste. Je n’aime pas ça. Je n’aime pas le voir comme ça. Je continue de caresser ses cheveux tendrement. Et j’attends…Jusqu’au moment où il brise ce silence.


Yoann.. je.. Mh. Me laisses pas.. ..teplait..

Et ces mots qui reviennent. Ces mots…Ils me font presque peur. J’ai peur de ce que ça implique…J’ai peur de la rapide tournure de notre rencontre…J’ai peur. Tout simplement. Mais, je…Je n’ai pas envi de le « laisser ». Je n’ai plus envi d’être seul moi non plus. Je me sens bien prêt de lui. J’aime le serrer dans mes bras, j’aime poser mes lèvres sur sa peau. Je ne veux pas le laisser. Je n’en ai pas la moindre envie. Mais…J’ai peur. Je le serre contre moi. C’est à mon tour de rester un moment silencieux. Puis, je reprends la parole…

-Non je…

Je marque une pause…Réfléchissant une dernière fois…

-Non, je…Je ne te laisserais pas…D’accord? Je ne te laisserais pas seul…

Je me tais. C'était dit...Est-ce que c'est assez pour le rassurer? Je n'ai pas envi de le laisser. Non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Dim 11 Nov - 12:37


Le silence est présent mais je trouve un rythme calme contre son torse qui se soulève par l'effort des expirations pulmonaires. Sa peau sent vraiment trop bon.
Je vois bien qu'il ne sais pas trop quoi dire. Nous ne sommes rien. Rien. Je soutiens son regard. J'ai peur de sa réaction. j'ai peur de moi, de mes émotions, de mon ressenti face à ce garçon que je ne connais pas. Que je ne connais pas encore.

Il l'a dit. Il ne me laissera pas. Pas seul. Pas du tout.

Mon coeur reprends un rythme puissant et cogne contre mon torse. Je vis. Plein et entier. Heureux et simplement heureux d'être avec lui.

Alors ça va ..
murmurai-je, satisfait et souriant, le regard emplit d'une lueur inhabituelle chez moi. C'est parfait même.. Oui j'embrassai son torse en entrecoupant ma phrase par saccades de baisers Oui .. Hmm .. Parfait .. Comme tout ton toi .. D'ailleurs. Je caressait lentement ses côtes et l'écoutais soupirer avec envie.

Je suis bien.. avec toi. Vraiment...
ajoutais-je un ton plus bas, comme sur le ton de la confession alors que je me levait doucement après m'être décollé de lui non sans joindre une dernière fois mes lèvres aux siennes. Je suis nu et progresse dans ma chambre a la recherche d'une étoffe ou essuyer mes mains. La petite salle de bain commune aux colocataires de cette chambre m'offrira surement ce dont je cherche. Je déambule sans complexe, lui offrant la vue de mon corps de lait, sien.

Tu viens dis ? J'vais m'laver .. soufflais-je un sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Dim 11 Nov - 13:24

L’atmosphère semble changer complètement quand il prend conscience de mes mots. Sa tristesse apparente disparaît aussi soudainement qu’elle était venu. Je me sens mieux moi aussi. J’ai l’impression que je peux enfin respirer. Ma peur reviendra plus tard. Mais, là, je me sens bien. Je n’ai pas envi de penser à ce qui pourrait se passer par la suite. Nous sommes tout les deux heureux et c’est ça qui compte.

Il dit que ça va, que c’est parfait…Et il dépose des petits baisers sur mon torse. Je soupire de bien-être. J’ai l’impression que, peu importe ce que je veux ou non, je ne pourrais jamais me passer de ses baisers et de ses caresses. Et ça me fait drôle. De « dépendre » ainsi de quelqu’un. Ça n’avait jamais été comme ça avec moi. Pas autant en tout cas. Pas aussi vite. Et encore moins avec un garçon. C’est bizarre.


Je suis bien.. avec toi. Vraiment...

Moi aussi, je murmure…Mais, tellement bas que j’ignore s’il m’a entendu.

Un dernier baiser. Et…Il se lève et je le regarde. Je regarde son corps se mouvoir doucement. Un frisson me parcours l’échine. J’ai encore envi de l’attraper de mes doigts encore…Mais, seulement de le serrer tendrement dans mes bras. Juste envi de caresser sa douce peau laiteuse.


Tu viens dis ? J'vais m'laver ..

Je sors de ma contemplation. Il veut se laver…Je ne serais pas contre l’idée de supprimé cette couche humide et suintante sur ma peau. Victor sourit. Je suis heureux. Heureux de ne plus le voir dans son état de tout à l’heure…En quelques mots, j’ai pu le rassurer…J’ai pu me rassuré aussi. Pas complètement. Juste…Un peu.

Je me lève, toujours nu comme un vers et viens le rejoindre…J’embrasse sa tempe et…Nous nous dirigons vers la salle de bain du dortoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Dim 11 Nov - 15:04

Il m'a souri et n'avait pas tarder a me rejoindre, apposant un baiser sur ma tempe alors que nous progression tranquillement vers la salle d'eau, mon regard vif et mon bras autour de ses hanches. Sans plus de manières nous sommes rentrés dans la douche unique et exigüe il il se passa quelques secondes d'éternité sans que je ne me décide a faire quoi que ce soit. J'avais encore envie de le plaquer contre le carrelage froid et luisant de la cabine et je voulait encore lécher son corps jusqu'à l'ecoeurement, qui j'en étais sur, était impossible à atteindre. Puis j'ai trouvé le moyen de me contenir après avoir lascivement caressé son ventre. J'ai tourné les valves et me suis saisi de la paume de douche. J'ai laisser l'eau chaude couler en pluie sur mon amant laissant l'eau filtrer sur mes lèvres alors que je baisait le torse que je mouillait. Comme pour gouter l'eau et sa température.
Puis j'ai pris ma crème a la vanille et en ai laissé couler un peu dans ma paume avant de l'apposer sur son torse glabre, caressant l'endroit en étalant la substance alors que j'embrasse ses lèvres a nouveaux, passablement drogué de lui et de ses gestes, et cette température qui grimpait contre mon échine.. Je couinais même un peu, n'en menant vraiment pas large..

Tu es.. mhh ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Dim 11 Nov - 16:14

Nous sommes tout les deux entrés dans la douche. Je continue de l’observer alors que quelques secondes s’écoulent. Je contemple son torse, son visage…Il est beau, il est doux…Et nous sommes ensemble. Mais, je ne peux m’empêcher de trouver ça bizarre. Incroyablement bizarre. Il caresse sensuellement mon abdomen et je lui souris.

Puis, l’eau se met à coulé. Et je sens avec contentement cette espèce de pluie qui vient réchauffer mon corps. Je soupire. Et un gémissement comblé mais toutefois surpris s’échappe alors que ses lèvres viennent embrasser mon torse doucement. Il y dépose ensuite une espèce de crème. Ça sent la vanille. Ses mains me caressent, étendant la substance crémeuse. Il m’embrasse et je réponds à son baiser avec tendresse. L’une de mes mains vient s’apposer sur sa hanche tandis que l’autre caresse sa joue. Je l’entends gémir quelque peu. Ça me fait sourire.

Il commence à parler mais ne termine pas sa phrase. Tu es…Tu es quoi? Un petit rire m’échappe. Il m’amuse.

Je prends possession de la paume de douche et arrose le corps de Victor et ses cheveux. Je fais doucement pencher sa tête par en arrière pour embrasser son cou. D’un réflexe, je me saisi d’une dose de shampoing et masse son cuir chevelu en lui souriant et en déposant quelques baisers sur son visage. Ma main vient se balader sur son ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Dim 11 Nov - 18:48

Il y a quelque chose qui ne va pas. Sa peau est toujours incroyablement douce, ses gestes lents, tendres et précis, mais son regard se perd un peu. Bien qu'il n'ait d'yeux (Dieu!) que pour moi (Moi!) je sent bien qu'il y a un malaise. Je le laisse s'exécuter sans plus de cérémonie. L'eau est brulante, a ma convenance et ses doigts se font experts et enserrent ma chair par moments. Nous sommes incroyablement calmes. Un fond de conscience peut être. Nous joueons dans la cour des grands et je reve deja de quelque chose de bien, de beau, de sain peut être. Je voudrais lui lire mes passages préférés d'American Psycho, je voudrais lui montrer Paris. Je voudrais lui tenir la main pendant le film au cinéma? lui faire des tas de choses délicieuses sous l'ivresse de cette odeur de beurre et de sucre émanant du pop corn dans ce même foutu cinéma? J'voudrais même pouvoir lui dire qu'il me plait, et que je l'aime déjà un peu. Mais je ne sais pas. Je ne suis pas prêt moi même a me laisser envahir par tous ces sentiments bien adultes. Mais lorsque je le lui dirait, ce 'Je t'aime' qui me brule l'oesophage avec indescence, alors il faudra qu'il s'attende a une cascade des autres.

Il reporte son attention sur moi et me shampouine les cheveux. Il fait ça bien. Le con. Je me souviens que je n'ai pas jouis tout à l'heure et je crois bien que mon muscle reproducteur se reveille peu à peu sous ses caresses capillaires. J'essaie de ne plus penser. De détourner mon attention, et la sienne.

Yoann Je .. Je t' ..

Ca y est ? Je t'aime ? Pouah. Ma bouche se referme soudainement. Mon souffle se fait court, il me semble penser a voix haute. Ciel.. l'ai-je dis ? Non .. Non sinon il .. il aurait rit ou se serait effondré. Il m'aurait embrassé ou giflé.. il se serait pas resté stoïque avec ce sourcil haussé comme si.. comme si je .. oh merde. Merde. Merde.

Je t'apporterai tes affaires quand tu te changera .. Si tu veux. Enfin celles qui sont dans l'autre chambre.. j'veux pas que tu y aille demain matin.. J'pensais que puisqu'on a pas cours avant 10h.. enfin qu'on pourrait se serrer un peu et dormir ensemble, s'faire des bisous encore et puis tout ça.. faire grasse matinée demain matin ..


Super Borland ! Franchement tu atteint des sommets de pathétisme. Tout le monde se foutrait de ta gueule à paris la.. t'es censé être un dur.. le cœur qui bat dans ta poitrine c'est comme une porte de chiottes, y'a trop de nom écrits dessus et pourtant tu t'obstines avec ce Yoann des plus quelconques. Ma conscience me pèse. Si seulement je pouvais être décérébré quelques minutes histoire de ne plus penser a quoi faire de cette paire de fesses que je vois; de ces hanches de ce thorax de ces lèvres de ces doigts.. Ahem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Dim 11 Nov - 20:07

Yoann Je .. Je t' ..

Il semble qu’encore, il ne terminera pas sa phrase. Je le regarde, le sourcil levé, perplexe…Est-il simplement capable de terminer ses paroles? Qu’a-t-il à dire? Il se tait, hésite, me regarde.

Il finit par reprendre. Il parle de mes affaires…Mes affaires…Ah, oui, ils sont toujours dans ma chambre, c’est vrai. Mon ancienne chambre du moins. Il préférerait que je déménage mes choses aujourd’hui plutôt que demain. Il a peut-être raison. De toute façon, aurais-je réellement réussis à me lever tôt demain pour faire tout ça? Sans doute que non. Heureusement qu’à par des fringues, je n’ai que peu de chose à déménager. Des petites babioles…Probablement que je pourrais transporter ma vie dans un sac à dos. Je pourrais…Si je n’avais pas une guitare.

Je lui souris.


-Ouais…D’accord…De toute façon, ça ne sera pas trop long…

Je l’observe un instant. Je me dis, qu’au fond, ce n’est peut-être pas de ça qu’il voulait me parler. Mais, je ne m’obstine pas. Je ne préfère pas m’attarder dans le doute. Je ne veux rien lui demander non plus. Je me tais.

Mes lèvres se collent aux siennes. Mes mains caressent ses cheveux, son visage, son cou…Puis, elles descendent sur son torse et glissent doucement…Jusqu’à ce que je me rende compte dans quel état est Victor. Je lève les yeux et le regarde avec un petit sourire. C’est vrai que lui, il n’a pas pu en « profiter » autant que moi tout à l’heure…Mais, je veux lui donner du plaisir à lui aussi. Je veux lui donner de ma personne. Moi aussi, je veux partager. Alors...Sans ajouter un mot, j’embrasse une dernière fois ses lèvres, puis son cou, sa poitrine, ses abdominaux…Je me laisse tomber devant lui sur mes genoux. Je lève les yeux une dernière fois vers lui…Puis, mes lèvres se déposent sur son membre que je caresse de ma langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Lun 12 Nov - 13:46

La chose fut pour ainsi dire rapide.
L'élément aqueux prédominant et ses caresses y ont été pour beaucoup.
J'ai pourtant bien tenu. Je l'ai laissé descendre devant moi. Me caresser. Me donner ça.. comme seul un mec peut le faire. Puis il a fallu qu'il gémisse pour que je m mette a couiner connement. Je me déteste dans ces moments la. Vraiment. Mais je ne sais pas quoi faire aussi.. je m'abandonne simplement sous la langue parfois maladroite qui se donne pourtant beaucoup de mal pour me satisfaire. Et je ne tarde pas ..


ShhharhhhYo..Yoarhh shh Yoaannnetes.. Shh


Je repousse son visage tendrement et le regarde pour lui signifier qu'il ferait mieux de ne pas rester la. Il semble comprendre et se redresse en souriant. Toujours avec tendresse. Le reste fut fort prévisible. Je me suis retourné face au carrelage, il a collé son corps nu contre mon dos, son bassin chaud contre mes fesses et m'a caressé, comme si j'avais eu besoin de plus de stimulant pour offrir une prestation jouissives des plus intenses. Le mur souillé m'a fait sourire. J'ai fais volte face et l'ai regardé la bouche ouverte, destinée a formuler des phrases claires et sincères

Je t'aime. Je.. ouais. Ouais c'est fou et j'veux pas croire que .. Mais si. Si. C'est tout. Prends le comme tu veux.. crois moi si tu veux. Mon.. mon fric et dans une boite en alu sous mes caleçons, ma coke est das des stylos parmi fournitures scolaires dans mon matelas, mes bonbons sont sous mon oreiller, j'habite Rue Foch dans le seizième arondissement de Paris je vais faire dix huit ans, j'aime pas les filles et les brocolis. J'aime la vodka et les champignons. Et le sucre. J'ai un frère, meme deux. J'en deteste un et ait couché avec l'autre, ce qui m'a valut d'etre ici. J'ai deux chiens et trois chats, j'avais une tortue mais elle est morte.. Et je .. je suis là. Ici. Avec toi et il n'y a que ça..

Je voulais lui dire tout. Tout mes secrets. Lui montrer que je ne mentais pas, que j'etais pu et sincère dans ma démarche, je voulais qu'il en sache plus sur moi, qu'il me fasse confiance, qu'il m'aime aussi, un peu. Meme un tout petit peu. Oui. Fou que je suis. Absolument décérébré, ca y est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Lun 12 Nov - 14:35

Il repousse mon visage. Il n’en peut plus. Déjà. Je lui adresse un sourire en me relevant. Il se tourne et je ne peux m’empêcher de venir me coller à lui. Juste pour jouer. J’embrasse son cou et fait balader mes mains sur ses hanches. Dès que ce fut fini, il se retourna vers moi. Sa bouche est ouverte, comme s’il voulait dire quelque chose. Est-ce que j’aurais droit à une autre phrase complète? Voir plusieurs? Mes mains sont sur ses hanches et j’attends qu’il se lance…Car, effectivement, c’est ce qu’il fait.

Il dit tout. Et quand je dis « tout ». C’est TOUT. De l’endroit où il cache son argent à l’endroit où il cache sa coke. De ses goûts à ses dégoûts. Jusqu’à son adresse à Paris. Sa famille…Ses animaux…Son frère…Euh, non…Ses frères…Son…Il a coucher avec l’un!? C’est…Spécial…Mais, pourquoi il me dit tout ça? Pourquoi tenait-il à me raconter tout d’un coup? Maintenant? Puis, ses premiers mots me reviennent. Je t’aime. Il m’aime. Comment peut-il m’aimer alors qu’il ne sait rien de moi? Je suis peut-être le pire connard qu’il ait jamais vu! Mais, pourtant, il m’aime. Il ne sait rien mais il m’aime. Et moi? Quels sont mes pensées? Je ne suis pas supposer être le mieux placer pour savoir ce qu’il se passe dans ma tête? Je…Je l’aime? Ça me paraît trop fou. Insensé. Anormal. Je l’aime? Je reste silencieux et je le regarde un moment, confus. Puis, je prends la parole. C’était à mon tour de parler.


-Je suis pratiquement fauché…À la demande de McClain qui connaît tout mes antécédents, on m’a confisqué toutes mes drogues il y a quelques jours. Où je vis? Ici même, à St-Martyr. J’ai 17 ans…Mon père n’en est pas vraiment un. Ma belle-mère est pour ainsi dire une salope. Et leur gamin est un connard. Ma mère est morte à mes 12 ans. Mon premier joint remonte à la même année. Je consomme régulièrement depuis l’âge de 14 ans environ.

Je marque une pause et le regarde un moment. Je soupire.

-À cette âge, un de mes meilleurs potes a été assassiné et j’ai poignardé un mec à mort…Sinon, sur une note plus joyeuse je joue de la guitare…

Je souris, ironique. Puis, je m’assombris.

-Est-ce que tu m’aimes encore maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Victor Borland
Dieu ♠ Lapin de Cortez
Dieu ♠ Lapin de Cortez


Masculin
Nombre de messages : 659
Age : 41
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Lun 12 Nov - 14:51

Je secoue la tête après l'avoir écouté de mon cœur. Il se prends pour un cas isolé, un type est même mort dans mes bras, j'ai commis des choses atroces que je ma caches bien de lui dire, mais en tout cas il ne m'effraie pas. Pas plus qu'il ne me révulse. Je réponds du tact au tac parce que je n'hésite pas une seule seconde lorsqu'il me demande si je l'aime encore.

Mais.. mais oui crétin. Qu'est ce que tu racontes. Oui. Oui.. C'est.. c'est pas si je t'aime encore, c'est juste que je t'aime déjà. puis je m'en moque si tu les préfère avec plus de seins et moins de poils aux jambes, si tu a tué quelqu'un ou si tu .. d'ailleurs ben ma tortue c'est moi qui l'ai tué voilà ! Elle aimait bien que je lui roule des petits bouts de gruyère dans du curry ou du cumin. Un jour j'ai essayé avec de la coke elle a pas supporté.. puis je sais pas jouer de guitare mais j'ai fait du piano, alors tu m'apprendra. Puis je sais faire de bonnes tartes aux pommes et mes parents sont aussi cons que les tiens.


Avais-je encore ajouté, bien qu'il ne me demande rien. C'était bien ça le problème il ne me demandais rien.

Ecoutes je.. je ne te demandes rien. Je te donne ce que j'ai c'est tout. J'ai pas grand chose mais c'est aussi a toi. Voilà.

J'ai haussé les épaules, comme si je n'en avait rien a foutre, alors que c'était probablement le moment le plus intense de mon existence.


Ca fait deux heure et trente huit minutes. Et je veux que ca dure encore.. trois cent soixante cinq jours fois quatre vingt ans. Et.. Je t'aime. Voilà. Point.

Puis j'ai fuis son regard. Et ai ramassé la paume de douche. j'ai passé un coup de jet sur le sperme qui collait déjà contre le carrelage comme si ca avait été ma déclaration maladroite et désordonnée. Comme si je me lavais de mes péchés ou de mes sentiments. Je n'avais pas honte, je me sentais tout simplement con, et a cet instant si le sol pouvait s'ouvrir sous mes pieds pour me dévorer, ça me serait bien utile. J'ai décidément l'air très con avec ce shampoing sur la tête qui coule avec cette eau qui suite et qui vient se lotir dans mes yeux, m'arrachant quelques larmes faciles et un couinement, alors que bien malgré moi, j'étalait la mousse contre mes pupilles azurée au lieu de l'en chasser, toujours sous le regard ébahis de mon amour imparfait
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoann Nadeau
Toxicoman averti


Masculin
Nombre de messages : 2187
Age : 26
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Seul (PV)   Lun 12 Nov - 15:21

Il me répond aussitôt. Il s’en moque. Ça ne change rien. Tout ça…Il s’en moque complètement. Ça ne veut rien dire. Ça n’a pas la moindre importance. Rien. Il m’aime. Il m’aime! Et il continue à me raconter ses histoires. (Pauvre tortue quand même). Il joue d’un instrument lui aussi. Du piano. Il sait faire des tartes aux pommes…Il me faut un effort intellectuel juste pour faire entrer la nourriture dans ma bouche. Ses parents sont cons…Comme tout les parents du monde. Comme ce foutu Stephen. Et moi, je reste planter là à l’écouter parler.

Il m’aime.

Il dit qu’il ne me demande rien. Qu’il me donne ce qu’il a même si ce n’est pas beaucoup. Pas beaucoup? Il peut sans doute me donner bien plus que je ne pourrais jamais lui donner. J’en suis certain. Je me sens confus, perdu…Je ne sais pas quoi faire. Je ne sais pas quoi dire. Je ne sais pas comment réagir. Et ça me frustre. Ça me fait peur.

Il veut que ça dure. Il est sérieux et…Il m’aime. Et moi je me sens hors de contrôle de cette situation. Je me sens complètement con, complètement ridicule. Je…Je l’aime. Mais, comment puis-je l’aimer alors que je ne le connais que sommairement? Alors que ce matin, je n’aurais jamais cru ressentir ce genre de chose pour un garçon? Et pourtant je suis là. Avec lui. Et il m’aime…Je l’aime. Et j’ai peur. Encore.

Je reste un moment sans bouger à le regarder.

Puis, mon inaction s’arrête. Je m’approche de lui et le serre dans mes bras, simplement. Je n’ose rien dire un instant. Ensuite, mes lèvres se portent au creux de son oreille…


-Je…Victor…Je…Je t’aime…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seul (PV)   Aujourd'hui à 14:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Seul (PV)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Seul et perdu...
» Big Boss motorisé. Seul ou accompagné ?
» Sur une barque ... seul ... avec elle ...
» GN : Seul repose en paix celui qui meurt oublié
» L'âme est le seul oiseau qui soutienne sa cage... ( PV Fraise des bois )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
st-martyr :: ♠ St-Martyr ♠ :: Bâtiment annexe [dortoirs] :: Étage 3 [dortoirs des garçons] :: 2 [Victor, Yoann, ... & ...]-
Sauter vers: